background preloader

Charte de Munich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Charte de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes), signée le à Munich et adoptée par la Fédération européenne des journalistes, est une référence européenne concernant la déontologie du journalisme, en distinguant dix devoirs et cinq droits. Le texte reprend les principes de la Charte des devoirs professionnels des journalistes français écrite en 1918 et remaniée en 1938, pour y préciser les droits permettant de les respecter. Il reprend le principe secret professionnel (article 7), en y ajoutant un devoir jugé essentiel, celui de protection des sources d'information des journalistes. Histoire[modifier | modifier le code] Dix devoirs et cinq droits[modifier | modifier le code] Rédigés dans un style direct et concis, pour être accessibles à tous, les 15 articles de la charte tiennent sur une page. Les articles 4, 5 et 6 protègent les personnes citées ou photographiées. Signataires[modifier | modifier le code] Related:  Classe Média

Syndicat National des Journalistes | Premier syndicat français de journalistes Cette version de la charte fondatrice du SNJ a été remaniée en 1938 et est restée en vigueur jusqu’en mars 2011, date de sa dernière actualisation Un journaliste, digne de ce nom, prend la responsabilité de tous ses écrits, même anonymes ; tient la calomnie, les accusations sans preuves, l’altération des documents, la déformation des faits, le mensonge pour les plus graves fautes professionnelles ; ne reconnaît que la juridiction de ses pairs, souveraine en matière d’honneur professionnel ; n’accepte que des missions compatibles avec la dignité professionnelle ; s’interdit d’invoquer un titre ou une qualité imaginaires, d’user de moyens déloyaux pour obtenir une information ou surprendre la bonne foi de quiconque ; ne touche pas d’argent dans un service public ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ; ne signe pas de son nom des articles de réclame commerciale ou financière ; garde le secret professionnel ;

Accueil — Conférence 2013 "Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information" Classe média : progression 2014-2015 Cette année, avec une surveillante, je lance une classe média pour les 5e. Cette option consiste en deux heures hebdomadaires. A la fin de l’année dernière, nous avions fait un sondage pour connaître combien d’élèves seraient intéressés par l’option. Une cinquantaine d’élèves avait répondu favorablement. Mais à la rentrée, les horaires en barrette qui auraient permis à tous de pouvoir s’inscrire n’ont jamais pu être mis en place. Résultat, il ne nous reste plus que 5 élèves (qui sont du reste super motivés !). Modalités : Option à l’année proposée à des élèves volontairesAppréciation dans le bulletin et évaluation par compétenceGroupe à effectif réduit : 5 élèves (maximum initialement prévu : 12 élèves)2h par semaine (elles auraient dû être filées, mais finalement ne le sont pas…) Objectifs (issus de la brochure du CLEMI Eduquer aux médias, ça s’apprend !) Progression : (au fil de l’année les liens vers les descriptifs des séances seront rajoutés) WordPress: J'aime chargement…

Académie d'Orléans-Tours | Lettres : Créer un JT I- Le contexte pédagogique L’idée de monter un tel projet est née, bien évidemment, d’une bonne coopération entre enseignants mais aussi d’une volonté de répondre aux exigences du projet d’établissement : développer l’ouverture culturelle et tenter de susciter l’ambition scolaire et professionnelle. Le projet, mené sur une année scolaire, avec une classe de 5ème ou de 4ème, s’intitule : « Créer un journal télévisé parodique ». Il réunit deux enseignants, un de Français et un de Technologie et demande également l’aide du professeur documentaliste. Cadre de l’action : Ce projet s’inscrit donc dans le projet d’établissement. L’objectif principal est donc de sortir des cadres disciplinaires traditionnels pour travailler différemment avec les élèves. Objectifs II- La mise en œuvre Début de projet : Tout d’abord, notre projet s’est fixé autour de la définition que les élèves ont donné du « Journal Télévisé Parodique ». Milieu de projet : Fin de projet : Ressources pédagogiques : Logiciels utilisés :

Audioblogs | ARTE Radio Réaliser un JT en classe ou comment insérer vos élèves dans un décor Il y a eu le passage de l’oral à l’écrit puis le passage de l’écrit à l’imprimé, c’est aujourd’hui le numérique qui vient bouleverser notre rapport au monde. Troisième grande révolution, nous assistons aujourd’hui à un changement de civilisation1. Fort de ce constat, Monsieur Peillon fait de l’entrée dans l’ère du numérique une priorité absolue pour la refondation de l’école. Dans ce contexte aussi prometteur qu’exaltant, Madmagz vous présente aujourd’hui une idée d’application pédagogique d’un outil numérique : l’incrustation vidéo sur fond vert (ou bleu c’est au choix). Armé d’un drap vert (ou d’un pot de peinture si votre proviseur vous autorise à peindre dans l’établissement), d’une caméra et d’un logiciel de montage vidéo – Adobe After Effect ou Kdenlivesous linux - il vous sera aisé de reconstituer un semblant de studio de télévision. 1Analyse de Michel Serres, philosophe et historien des sciences, exposée et développée dans son livre : Petite Poucette, Éditions Le Pommier, 2012

Description des différents types de médias sociaux Voilà maintenant plusieurs années que l’on nous parle des médias sociaux. Plusieurs années que l’on théorise sur l’évolution des usages et la transformation du rapport entre les utilisateurs et les marques. Plusieurs années que l’on oppose médias sociaux et médias traditionnels. Je vois ainsi bien trop souvent l’amalgame qui est fait entre réseaux et médias sociaux. Facebook n’est plus un réseau social, c’est devenu une plateforme sociale très sophistiquée au sein de laquelle il est possible de faire un très grand nombre de choses (discussion, publication, partage, jeu, réseautage…).Facebook n’est pas représentatif de la façon des les médias sociaux fonctionnent et surtout dans les dynamiques sociales qui les animent (ne confondez plus communautaire et social). Faisant suite à ma précédente définition des médias sociaux (dans sa globalité), j’aimerais partager avec vous mes définitions des différents types de médias sociaux.

15. Les techniques de l’interview Dix secrets de fabrication : 1. Créer un climat de confiance Toute interview est un match. L’intervieweur l’aborde toujours en position d’infériorité parce qu’il est le demandeur. 2. On n’interroge pas de la même façon un élu, un fonctionnaire, un chef d’entreprise ou un écrivain. 3. Il y a trois sortes d’interview qui ne donnent pas les mêmes résultats. * L’entretien directif consiste à poser des questions très précises en refusant les digressions et les réponses évasives. * L’entretien non directif consiste à poser une question introductive très ouverte puis à laisser l’interlocuteur monologuer à sa guise. * L’entretien semi directif est le plus approprié à la pratique du journalisme. 4. On n’interroge pas les gens n’importe où. 5. Une interview est un match mais ce n’est pas un match de boxe. 6. Ce n’est pas avec des questions biaisées, à double sens, ou hors sujet, qu’on met un interlocuteur en confiance. 7. 8. 9. 10.

5 conseils pour préparer un bon reportage Vous avez un stylo, un carnet, voire un magnétophone, votre billet d’avion, et vous vous croyez fin prêt. Mais un reportage, c’est un travail de longue haleine, qui se prépare longtemps avant et va en grossissant jusqu’au moment où vous arrivez sur place. De la première idée à la première phrase de votre article, plusieurs étapes jalonnent ce parcours du combattant. 1. 2. 3. 4. 5. 5 bis.

Ligne éditoriale : pourquoi est-elle si importante ? En matière de contenus éditoriaux, comme pour tout autre sujet lié à la communication, la définition d’une stratégie et le respect d’une cohérence sont essentiels. Dans ce cadre, la mise en place d’une ligne éditoriale cohérente est une des règles à respecter pour un marketing de contenu efficace. Aussi importante que pourrait l’être une charte graphique par exemple, la définition de votre ligne éditoriale vous permet de définir comment vous souhaitez parler de votre entreprise, de vos produits et vos services, le ton que vous souhaitez employer, les mots que vous souhaitez utiliser…Il s’agit en quelque sorte d’établir des normes rédactionnelles. La nécessité de fixer une ligne éditoriale claire Élément fondateur de toute publication, la ligne éditoriale s’inscrit dans un projet éditorial de long terme, apportant une cohésion globale à un ensemble de contenus. Plusieurs étapes doivent alors être suivies pour la définition d’une bonne ligne éditoriale. Donnez une note à cet article

Composez votre cadre Quel est la différence entre un bon et un mauvais cadre ? Y’a le bon cadre…et le mauvais cadre…plus ou moins. Empiriquement, un bon cadre sera plus joli, plus harmonieux qu’un autre. Lignes de force Un cadre se décompose en lignes de force. On dispose ainsi d’un quadrillage pour composer notre cadre. Chaque ligne partage le cadre en un tiers/deux tiers. On pourra se servir d’une de ces lignes horizontales comme repère pour un horizon de paysage par exemple. Mais comme nous en avons deux, une basse et une haute, on va avoir un choix à faire ! Selon que vous placerez votre ligne d’horizon en haut ou en bas du cadre, vous donnerez plus d’importance à une partie de l’image. De la même façon, on pourra utiliser les lignes verticales pour construire notre cadre dans une configuration riches en hauteurs, bâtiments, tours… Points de force Dans le même cadre, nous avons 2 lignes de force horizontales, et 2 lignes de force verticales. Ce sont des zones qui auront le plus d’impact sur notre photo.

Comment faire un interview vidéo : le cadre Pendant ses voyages, il peut être intéressant d’aller interviewer les gens : locaux, artisans, voyageurs, guides…Une interview filmée rendra votre film beaucoup plus riche et donnera de la valeur à votre contenu. Encore faut-il que votre interview soit correctement filmé. Voici quelques conseils pour bien cadrer vos entrevues. Cadrez correctement votre interlocuteur En règle générale, comme pour tous vos autres plans, on respecte la règle des tiers. Petit rappel : On décompose notre cadre en 9 zones délimitées par 2 lignes horizontales et 2 verticales. Les 4 croisements de ces lignes constituent des points de force, des nœuds qui concentre l’attention du spectateur. Les yeux de la personne filmée doivent se situer sur un de ces points de force. Soignez votre arrière-plan. Puisque votre interlocuteur occupe 1/3 de votre image, il vous en reste à occuper. Pas génial le palmier sur la tête ! Attention à tout ce qui peut parasiter votre cadre. Votre caméra à hauteur du regard.

Réaliser un interview video : comment se positionner ? Lorsque vous interviewez une personne, il ne s’agit pas de démarrer la caméra et de poser des questions. Trop simple ! Votre invité n’est en général pas un pro du question/réponse, il faudra donc le mettre à l’aise. Et vous ? Serez-vous à l’image ou hors champs ? Credit photo : UK Ministry of Defence La question est importante. Cela permet également de mettre votre invité plus à l’aise. Si vous êtes seul et décidez de poser la caméra sur un tripod pour apparaître à l’image, faites quelques essais auparavant. Face à face Crédit photo : Bots High La plupart du temps, questionneur et questionné se font face. Vous pouvez également vous placer tous les deux de ¾ à la caméra. Si c’est un équipier qui filme, placez vous devant lui ou à ses côté. Soyez tous les deux à l’aise. Plus votre invité sera à l’aise, plus il y aura de chance que le contenu de votre interview soit intéressant et que la séquence soit bonne. Demandez à votre invité de s’adresser à vous et non pas à la caméra. A vous de jouer !

Related: