background preloader

2006 - BONNES PRATIQUES POUR L’INDUSTRIE DE LA VIANDE

Tous droits réservés. Les informations ci-après peuvent être reproduites ou diffusées à des fins éducatives et non commerciales sans autorisation préalable du détenteur des droits d'auteur à condition que la source des informations soit clairement indiquée. Ces informations ne peuvent toutefois pas être reproduites pour la revente ou d'autres fins commerciales sans l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur. Les demandes d'autorisation devront être adressées au Chef du Service de la gestion des publications,Division de la communication, FAO, Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome, Italie ou, par courrier électronique, à copyright@fao.org Avant-propos (246 KB) Remerciements Principes généraux en matière d’hygiène pour la viande du Codex Alimentarius Lexique et abréviations Introduction (505 KB) Application des principes de l’analyse des risques au secteur de la viande (552 KB) Bonnes pratiques en production primaire (425 KB) Pratiques d’identification des animaux

http://www.fao.org/docrep/009/y5454f/y5454f00.htm

Related:  Réglementation

BLOG SOS CONSO LE MONDE 27/02/15 Adieu « tende de tranche », « aloyau » ou « paleron » ! Les sénateurs aiment la bonne chère, c'est connu. Deux d'entre eux, Jean-Paul Fournier (UMP, Gard) et Jean-Noël Guérini (NI, Bouches-du-Rhône), viennent de s'inquiéter auprès du gouvernement de la nouvelle dénomination des pièces de viande dans les grandes surfaces. Depuis le 13 décembre 2014, les pièces de viande bovine ou ovine ne sont plus appelées « palette », « aiguillette » ou « jumeau ». Elles sont désignées par des termes génériques comme « steak », « rôti » ou « grillade », auxquels sont accolés plus ou moins d'étoiles, en fonction de la qualité de la viande. Les deux sénateurs déplorent l'«appauvrissement du vocabulaire» qui s'ensuit. Ils demandent quelles mesures seront prises pouf préserver des «dénominations historiques, qui font partie de la langue française ».

EUROPE 31/01/05 Traçabilité des produits alimentaires: une mise en œuvre plus facile grâce à de nouvelles lignes directrices au Bruxelles, le 31 janvier 2005 La Commission et les États membres ont défini d’un commun accord des lignes directrices destinées à faciliter l’application des principales dispositions de la législation alimentaire générale (règlement 178/2002), entrée en vigueur le 1 er janvier 2005. Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, composé de représentants des États membres, a adopté ce document d’orientation commun afin de rendre plus aisée une mise en œuvre harmonisée dans tous les États membres. Parmi les obligations spécifiques couvertes par le document d'orientation figurent la traçabilité des produits alimentaires, le retrait du marché des produits alimentaires dangereux, les responsabilités des exploitants, ainsi que les exigences applicables aux importations et aux exportations. Traçabilité continue tout au long de la chaîne alimentaire

Validation d'un guide de bonnes pratiques d'hygiène et d'application des principes HACCP concernant les anchois et autres petits pélagiques Publié le 30/04/2014 Alda Leung Hygiène des denrées alimentaires > Règles d'hygiène particulières Un avis publié au JO du 1er avril 2014 valide un nouveau guide de bonnes pratiques d'hygiène et d'application des principes HACCP (Hazard analysis critical control point ou analyse des risques-points critiques pour leur maîtrise). L'hygiène dans l'industrie alimentaire - FAO ParJean-Claude Belloin Consultant à la FAO Les appellations employées dans cette publication et la présentation des données qui y figurent n'impliquent de la part de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territories, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontiéres ou limites. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, mise en mémoire dans un systéme de recherche bibliographique ni transmise sous quel-que forme ou par quelque procédé que ce soit: électronique, mécanique, par photocopie ou autre, sans autorisation préalable. Adresser une demande motivée au Directeur de la Division des publications, Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agri-culture, Viale delle Terme di Caracalla, 00100 Rome (Italie), en indiquant les passages ou illustrations en cause.

La réglementation Européenne sur la traçabilité - Archive des messages de la liste HYGIENE Les liens fondamentaux sont accessibles via PEARLTREES. Eric Bonnaire mercredi 8 janvier 2003 16:42 une des infos du 07 janvier était : PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-002790-15 Mandatory country of origin labelling for meat in processed food On 11 February 2015, Parliament adopted a resolution calling on the Commission to draw up a legislative proposal bringing in mandatory country of origin labelling for meat in processed food. This is in spite of the fact that, in December 2013, a Commission report stated that the introduction of such a requirement would entail a significant increase in production costs for businesses. It is my belief that the fact that a very small minority of producers have broken the law and breached internal market competition rules in the past should not mean that, as a result, conditions are introduced which also affect the vast majority of honest businesses. The first step should be to look into how to ensure compliance with existing legislation.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question : E-001685-16 Traçabilité des produits européens Être en mesure de retracer, à toutes les étapes de la production, le cheminement d'une denrée alimentaire est une nécessité absolue dans l'Union européenne afin de pouvoir réagir aux risques potentiels qui peuvent survenir: remonter à la source des produits concernés, les isoler rapidement et les empêcher de parvenir jusqu'aux consommateurs. La législation alimentaire de l'Union européenne, entrée en vigueur en 2002, rend la traçabilité obligatoire pour toutes les entreprises du secteur alimentaire et du secteur de l'alimentation animale. Des actions doivent être entreprises afin d'agir en faveur de plus de transparence et d'efficacité, et d'une meilleure protection des citoyens européens et de la santé publique. 1. 2.

sans titre Afin d’aider les professionnels à maîtriser la sécurité sanitaire des aliments qu’ils produisent et à respecter leurs obligations réglementaires, des guides de bonnes pratiques d'hygiène (GBPH) et d’application des principes HACCP(1) sont élaborés. Ces documents de référence sont conçus par les branches professionnelles pour les professionnels de leur secteur. Pour les aider à réaliser ces guides, l’Agence met à disposition un appui technique sous forme, notamment, de fiches de description des dangers biologiques transmissibles par les aliments. Veille règlementaire en hygiène alimentaire et sécurité des aliments. Accès aux principaux textes règlementaires classés par thèmes. Accès aux textes sources afin de réduire l'incertitude et de ne pas se reposer sur des croyances ou l'expérience. Suivi des nouvelles règlementations. Mise en conformité de l'établissement et des produits avec la règlementation

GOOGLE BOOKS - 2008 - Ouvrage en ligne : Etiquetage Des Denrees Alimentaires: Commission Fao/Oms POINT VETERINAIRE 23/04/15 Un étiquetage plus précis pour les viandes emballées 23/04/2015 | Le Point Vétérinaire.fr Le lieu d’élevage et d’abattage des animaux devra être indiqué sur les viandes emballées écoulées dans l’Union européenne. La Commission européenne vient de confirmer un nouvel étiquetage qui se veut gage de traçabilité pour les viandes de porcs, volailles, caprins et ovins. GBPH Pâtisserie PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-002023-17 Exclusion des secteurs de la viande des négociations avec le Mercosur Le Brésil fait actuellement l'objet d'un scandale sanitaire majeur sur la viande. Le plus gros producteur mondial de bœuf, JBS, y est accusé d'avoir commercialisé des viandes impropres à la consommation après les avoir reconditionnées avec des produits chimiques et avec la complicité d'une partie des autorités de contrôle sanitaire brésiliennes. Ce scandale est un élément de plus invitant à la plus grande prudence dans les négociations commerciales avec le Mercosur, les agréments de producteurs pour l'exportation vers l'Union européenne étant délivrés par les autorités brésiliennes. De plus, ces négociations renouvelées se poursuivent alors que les études d'impact de la Commission ne prennent pas en compte les impacts cumulés des 12 accords en cours de négociation, notamment avec des producteurs majeurs de viande comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et sans prendre en compte l'impact de la sortie du Royaume-Uni sur les réorientations des quotas d'importations déjà accordés.

Related: