background preloader

[203] - Poésie et musique

[203] - Poésie et musique
Un ouvrage général ► LONGRE Jean-Pierre, Parcours de lecture : musique et littérature (Bertrand Lacoste) L’ouvrage évoque notamment : ► Baudelaire, « La musique » ► Mallarmé, le sonnet « en yx » ► Milosz, « Symphonie de novembre » ► Tardieu, « La Sonate et les trois Messieurs » ► Verlaine, « Art poétique » On trouve également des textes non poétiques : ► Diderot, Le Neveu de Rameau ► Flaubert, Salammbô ► Gide, La Symphonie pastorale ► Huysmans, A Rebours ► R. Rolland, Jean-Christophe ► Raymond Roussel, Impressions d’Afrique ► Proust, Du côté de chez Swann ► G. Sand, Les Maîtres Sonneurs Autres références ► MEUNIER-THOURET Marc, La musique en poésie (Gallimard) ► SABATIER François, Petit dictionnaire de la poésie mélomane : musique et poésie en France de 1800 à 1950 et Miroirs de la musique ► Manuel belge 5e et 6e secondaire (De Boek) : voir les parties « récit et poésie », « poésie nègre » ► Manuel belge 3e et 4e secondaire (De Boek) : voir la partie sur le « rythme ».

http://www.weblettres.net/spip/spip.php?article275

Related:  DE LA MUSIQUE AVANT TOUTE CHOSE ? - Accès BTSProgramme et Textes

La musique pour soigner la mémoire Grâce aux travaux des neurosciences, on sait aujourd'hui que l'exposition à la musique a des effets positifs sur la mémoire, notamment chez les personnes atteintes d'Alzheimer. Le point sur les dernières découvertes, dans cet article qui figure dans le Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année. La musique aurait-elle ce pouvoir extraordinaire de s’enraciner profondément dans notre mémoire et de réactiver des capacités cognitives qu’on croyait perdues à jamais ? Dans les institutions qui accueillent les malades d’Alzheimer, il est fréquent de voir des patients entonner avec une vitalité inattendue La Java bleue et autres chansons apprises dans leur jeunesse, alors qu’ils ne se souviennent plus de leur prénom. Le son traité de manière automatique par le cerveau La mémoire musicale active les deux hémisphères, notamment la région de Broca : celle du langage.

Quelles BD autour de la musique emporter dans sa valise ? Cette année, c'est décidé : on troque les bouquins pour les BD à feuilleter au son des grillons ! Autour de la musique, bien sûr. Voici notre sélection (non-exhaustive) en treize titres. Biopic On ne choisit pas forcément les biographies des musiciens pour la lecture des vacances.

Wladyslaw Szpilman- Film Le pianiste Wladyslaw Szpilman est né le 5 décembre 1911 à Sosnowiec en Pologne, dans une famille de musiciens. Son père est un bon violoniste et sa mère une pianiste très moyenne. Dans cette ville qui compte à l’époque quatre-vingt mille habitants, il n’y a pas d’orchestre et pas de musique du tout. Seulement un théâtre dramatique. Les parents de Wladyslaw ne sont pas assez riches pour acheter une radio et se contentent de lire les partitions de Tchaïkovski, Scriabine, Beethoven et Brahms qui traînent à la maison. Malheureusement, il n’y a rien de Debussy ou de Ravel.

LE JOUEUR DE FLUTE DE HAMELIN DES FRERES GRIMM La vie était facile pour les habitants d'Hamelin en Allemagne. Les pauvres n'étaient pas trop pauvres, et les riches avaient beaucoup plus que nécessaire. Au lieu d'être contents, ces gens se montraient égoïstes, et ne pensaient qu'à festoyer. Les parents trouvaient que les enfants leur causaient trop de soucis. La contrebasse, P. SÜSKIND - 'Hérissoneries' La contrebasse est un petit livre de 92 pages, écrit bien gros, (donc très agréable !), et qui se lit d'une traite. Il met en scène un tuttiste contrebassiste d'orchestre. Le musicien nous fait ici l'éloge de son instrument, qu'il considère comme le plus indispensable de l'orchestre.

A la musique, poème d'Arthur Rimbaud Place de la Gare, à Charleville. Sur la place taillée en mesquines pelouses, Square où tout est correct, les arbres et les fleurs, Tous les bourgeois poussifs qu’étranglent les chaleurs Portent, les jeudis soirs, leurs bêtises jalouses. – L’orchestre militaire, au milieu du jardin, Balance ses schakos dans la Valse des fifres : Autour, aux premiers rangs, parade le gandin ; Le notaire pend à ses breloques à chiffres. Des rentiers à lorgnons soulignent tous les couacs : Les gros bureaux bouffis traînant leurs grosses dames Auprès desquelles vont, officieux cornacs, Celles dont les volants ont des airs de réclames ; Sur les bancs verts, des clubs d’épiciers retraités Qui tisonnent le sable avec leur canne à pomme, Fort sérieusement discutent les traités, Puis prisent en argent, et reprennent : » En somme !… «

De battre mon cœur s'est arrêté, de Jacques Audiard - Critikat Jacques Audiard veut à tout prix œuvrer avec originalité au cœur du cinéma français : c’est ce que rend évident ce quatrième film traversé par les contradictions. Le scénario recherche l’inventif, la séduction à tout prix (personnage attachant, événements inattendus, frottement entre violence et tendresse) ; la mise en scène aussi cherche à séduire, et s’occupe à emballer ça avec style. Mais la réelle tension que le film parvient à faire ressentir par moments se dégonfle inexorablement, telle une baudruche.

ŒUVRE D'ART TOTALE, « De la musique avant toute chose » « De la musique avant toute chose » Ce vers célèbre de l'Art poétique (1882) de Paul Verlaine (1844-1896) nous rappelle que la musique, depuis le romantisme, jouait le rôle d'art pilote, comme l'architecture ou l'orfèvrerie au Moyen Âge, voire l'art des jardins au xviiie siècle. Tieck, Hoffmann, Eichendorf, Schopenhauer, Walter Pater (1839-1894) ou Appia ont successivement affirmé la prééminence de la musique, de même que les symbolistes russes, Vyacheslav Ivanov (1866-1949), Andreï Biély (1880-1934), Alexandre Blok (1880-1921), Stanislavski, Meyerhold ou le Pragois Emil František Burian. En 1902, dans un article programmatique intitulé « La peinture musicienne et la fusion des arts », Camille Mauclair qualifiait la musique de « principe unificateur », déclarait qu'elle a réveillé « le sentiment des correspondances secrètes » et qu'elle « enveloppe les divers arts ».

Black Swan : Analyse et explication de la fin Darren Aronofsky, en seulement quatre films (Pi, Requiem for a dream, The fountain et The Wrestler) est devenu l'un des réalisateurs les plus acclamés de sa génération. Considéré par certains cinéphiles comme le nouveau Kubrick, il revient cette année avec Black Swan, un thriller psychologique éprouvant se déroulant dans le milieu de la danse classique. Synopsis Dans la troupe du New York City Ballet, Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l'ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily. Critique

PROGRAMME - Nouveau thème CGE en BTS, Session 2021: "De la musique avant toute chose?" Les deux thèmes de Culture Générale et Expression, proposés à l'examen du BTS pour la session 2021, "À toute vitesse !" et "De la musique avant toute chose ?" ont été publiés au Bulletin officiel n° 11 du 12 mars 2020. En voici le détail concernant le nouveau thème, De la musique avant toute chose ?". Charlie Chaplin, L'homme-orchestre Le catalogue officiel de l'exposition à La Philharmonie de Paris du 11 octobre 2019 au 26 janvier 2020. Musicien autodidacte dès l’adolescence, Charlie Chaplin a basculé à vingt-cinq ans de l’univers du music-hall à celui du cinéma. Avec l’invention de Charlot, le cinéaste affirme la suprématie de la pantomime et impose la dimension musicale de son personnage comme ressort comique et poétique : un corps dansant qui s’accorde au rythme du montage. En 1927, alors que le cinéma mondial bascule du muet au parlant, Chaplin voit l’opportunité de maîtriser la musique.

Related: