background preloader

(FR) Karim!!!!!!!! Communication Non Violente CNV

(FR) Karim!!!!!!!! Communication Non Violente CNV

http://www.youtube.com/watch?v=2BZv8OW8SgA

Related:  coordo3cnvA regarder

« Thérapie énergétique, Soin REIKI (humains, animaux-maîtres), Sophrologie, Massage reikilibrant dos et pieds ou rééquilibrer son féminin masculin Bonjour, bonjour, Et oui il est important d’arrêter d’être gentil, et de commencer à être vrai. Vrai avec vous-même, vrai avec les autres. Dans notre société, empreinte de judéo-christianisme, on nous a éduqué, souvent inconsciemment, à ‘ne pas faire mal à l’autre’. Mais qu’est ce que ‘ne pas faire mal à l’autre’ quand on n’écoute pas ses propres besoins….? Je m’explique.

Séverine Auffret : Est-ce ainsi que les femmes vivent ? « Où sont les femmes ? », s’interrogeait un chanteur blond platine des seventies, avec ses gestes plein de charme. Oui, bon. Tout ça pour dire que la vraie question serait plutôt : où ne sont-elles pas ? 2015. Je voeu de la communication non-violente Selon un site consacré , la Communication NonViolente (ou CNV) permet: Dans les relations interpersonnelles: de prévenir la violence avant que la situation ne dégénère de reconstruire les liens Dans les organisations: d’aborder des situations conflictuelles sans devoir recourir aux rapports de pouvoir de créer un climat de solidarité et de confiance de favoriser la coopération de remotiver les équipes d’améliorer le contact avec la clientèle. * Je peux visionner des conseils et des exemples sur Youtube

Communication non violente (CNV) La Communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres. Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la Communication non violente permettrait également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie. Il ne s’agit donc pas d’une thérapie, mais elle peut avoir des retombées thérapeutiques intéressantes.

DEPLIONS LE SEXE · l’oeil dans le pli La loi symbolique à laquelle obéit le couple ordonne autant la fidélité que l’infidélité. Comment rationaliser cette double injonction contradictoire? Grâce à la casuistique qui oppose le désir (sexuel) au sentiment (amoureux. ) Même le discours qui a le plus explicitement constitué la sexualité comme son objet, la psychanalyse, distingue entre « le courant tendre » et « le courant sensuel. » L’amour serait la forme cultivée, culturelle, civilisée, sublimée d’une pulsion sexuelle sommaire, d’un instinct persistant, auquel chacun(e) serait susceptible de se laisser aller… Comme si tout désir (quelque soit le qualificatif dont on l’affuble) n’était pas, en tant que tel, en tant que désir, culturellement, imaginairement, fantasmatiquement construit. Comment le désir est-il construit? Par des archétypes imaginaires, des imagos, des figures fictives.

Je voeu écrire aux chefs des Etats en conflit « Bonjour, je cherche à écrire aux Etats en conflit. Je ne trouve pas d’email. Y en aurait-il svp? Car beaucoup d’idees pour essayer de réorienter l’esprit humain vers la paix. Merci infiniment. » (Christophe via AllWeWish) Un truc ultrasimple pour bâtir une équipe exceptionnelle! Encore et toujours, une question de connexions... Photo: DR Vous comme moi, nous évoluons au travail au sein d'une équipe, c'est-à-dire au beau milieu d'un écosystème qui ne demande qu'à grandir de manière harmonieuse. Andrea Dworkin : La nuit et le danger Le discours « La nuit et le danger » a été écrit pour les rassemblements Take Back the Night (Reprendre la nuit). À New Haven, dans le Connecticut, 2000 femmes ont ainsi manifesté. Des prostituées de rue ont rejoint la marche et dans des maisons de retraite, des femmes âgées sont sorties sur les balcons avec des bougies allumées. À Old Dominion, en Virginie, des Noirs et des Blancs, des femmes et des hommes, des gays et des hétéros, se rassemblèrent par centaines pour la première marche politique jamais organisée à Old Dominion, un bastion conservateur, oligarchique, comme son nom l’indique. Les personnes défilèrent sur vingt-deux kilomètres, comme si elles ne voulaient pas rater un seul trottoir, sous la menace de perdre leur emploi et sous celle des violences policières.

Guide pour pratiquer la CNV en groupes — NVCwiki Objectifs de cet article[modifier] Cet article veut donner des repères à ceux qui veulent rejoindre un groupe ou créer un nouveau groupe. Il s'adresse aux personnes qui participent aux stages organisés par les formateurs certifiés et qui ont le désir d'intégrer le processus en groupe.Cet article veut être un espace de co-création et de partage de ce qui se vit dans les groupes autogérés, groupes de pratiques et ateliers de pratiques. N'hésitez pas à l'enrichir de vos expériences !Les commentaires ou les questions sont les bienvenus dans la page "discussion". Comme toute nouvelle langue vivante, la langue girafe demande un entrainement régulier, un investissement suffisant et de la patience pour apprécier tous les bienfaits d'une communication fluide, vivante, créative.

« Des femmes respectables » ou la nécessité d'un féminisme populaire A partir d’entretiens avec 83 jeunes femmes blanches issues de la classe ouvrière anglaise, Beverley Skeggs étudie dans Des femmes respectables (1) les questions de classe, de genre, de sexualité et de race sous l’angle de la « respectabilité », car cette notion lui est apparue comme « centrale pour les faire tenir ensemble : elles se conditionnaient mutuellement ». Et elle pointe l’urgence d’un féminisme populaire. Disons-le d’entrée : ce livre est remarquable – de multiples façons. Cependant, tout en sentant une grande proximité avec ces femmes, par ses origines sociales, et en discutant ensemble la réflexion théorique qu’elle dégage de leurs témoignages, elle est consciente de ne plus appartenir à leur milieu, de par son parcours universitaire. Son ouvrage, politique et militant, rend ainsi visible un groupe social en même temps qu’il souligne une réalité : aussi rigoureusement scientifique soit-il, tout énoncé est influencé par la position sociale de la personne qui le formule.

« La pauvreté ne descend pas du ciel » Riccardo Petrella explique l’exclusion « La pauvreté ne descend pas du ciel » Riccardo Petrella explique l’exclusion LaLibre.be, journal belge, nous livre l’opinion sans commentaire de Riccardo Petrella (Institut Européen de Recherche sur la Politique de lʼEau) sur l’appauvrissement de la société. Politologue et économiste italien, il est un acteur majeur dans la critique de la mondialisation notamment à travers son combat contre la privatisation de l’eau et la marchandisation des biens-communs. A 73 ans, il continue de s’exprimer sur la nécessité d’endiguer la pauvreté alors même qu’on constate son augmentation au sein même de l’Europe. « L’appauvrissement est le produit de la société. Dès lors, pour l’éradiquer, il faut changer, à la racine, les règles, les institutions, les pratiques qui en sont à l’origine.

L’humour pour les nuls Depuis quelque temps, à force de l’ouvrir au sujet de l’humour, mes amis militants et moi, on a fini par atteindre certaines oreilles. Et, comme on pouvait s’y attendre, nos propos et nos revendications n’ont pas été du goût de tout le monde. Il faut dire que le sujet est délicat dans une société où il est de bon ton de dire « qu’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde » et ce sans même se demander pourquoi et dans quel contexte Desproges a bien pu dire ça. Bref, captain obvious to the rescue, les gens veulent rire de tout. Ou plutôt, ils veulent rire de ce qu’ils veulent sans se prendre la tête et surtout, sans réfléchir.

Related: