background preloader

Secure Shell

Secure Shell
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SSHD. Secure Shell (SSH) est à la fois un programme informatique et un protocole de communication sécurisé. Le protocole de connexion impose un échange de clés de chiffrement en début de connexion. Par la suite, tous les segments TCP sont authentifiés et chiffrés. Il devient donc impossible d'utiliser un sniffer pour voir ce que fait l'utilisateur. Le protocole[modifier | modifier le code] Le protocole SSH existe en deux versions majeures : la version 1.0 et la version 2.0. Cette version est beaucoup plus sûre au niveau cryptographique, et possède en plus un protocole de transfert de fichiers complet, le SSH file transfer protocol. Il est également possible de faire plusieurs sauts entre consoles SSH, c'est-à-dire ouvrir une console sur un serveur, puis, de là, en ouvrir une autre sur un autre serveur. Historique[modifier | modifier le code] La version suivante a été nommée SSH-2. Related:  Protocole Couche Application

Telnet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Telnet (TErminal NETwork ou TELecommunication NETwork, ou encore TELetype NETwork) est un protocole réseau utilisé sur tout réseau prenant en charge le protocole TCP/IP. Il appartient à la couche application du modèle OSI et du modèle ARPA. Il est normalisé par l'IETF (RFC 854 et RFC 855). Selon l'IETF, le but du protocole Telnet est de fournir un moyen de communication très généraliste, bi-directionnel et orienté octet. telnet est aussi une commande permettant de créer une session Telnet sur une machine distante. Détails du protocole[modifier | modifier le code] Parmi les caractères envoyés par le serveur Telnet, il y a évidemment les caractères de texte à afficher, mais il y a aussi des séquences de caractères qui permettent de contrôler l'affichage, par exemple pour effacer le contenu de la ligne courante. NVT s'appuie sur : NVT est conçu pour des caractères de texte sur 7 bits et n'est par défaut pas adapté à une transmission sur 8 bits.

Packet sniffer Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Types[modifier | modifier le code] Les renifleurs (anglais sniffers) sont des sortes de sondes que l'on place sur un réseau pour l'écouter et en particulier parfois récupérer à la volée des informations sensibles lorsqu'elles ne sont pas chiffrées, comme des mots de passe (parfois sans que les utilisateurs ou les administrateurs du réseau ne s'en rendent compte). Le renifleur peut être un équipement matériel ou un logiciel : le premier est bien plus puissant et efficace que le second, encore que, la puissance des machines augmentant sans cesse, l'écart se resserre. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Lorsqu'une machine veut communiquer avec une autre sur un réseau non-commuté (relié par un hub ou câblé en câble coaxial, qui sont des techniques obsolètes), elle envoie ses messages sur le réseau à l'ensemble des machines et normalement seule la machine destinataire intercepte le message pour le lire, alors que les autres l'ignorent.

TUTORIEL SSH rsync utilise le paquetage «longopt» de GNU. De nombreuses options de la ligne de commande ont deux variantes, une courte et une longue. Celles ci sont exposées ci dessous, séparées par une virgule. Certaines options n'existent que dans la variante longue. Le «=» pour les options qui prennent un paramètre est optionnel ; des blancs peuvent être utilisés à la place. -h, --help Affiche une page d'aide décrivant succinctement les options disponibles dans rsync. --version Affiche le numéro de version de rsync et quitte. -v, --verbose Cette option augmente la quantité d'information que vous obtenez lors du transfert. Remarquez que les noms des fichiers transmis qui sont affichés le sont selon la valeur par défaut de --log-format qui est «%n%L», ce qui ne présente que le nom du fichier et, si c'est un lien, vers où il pointe. -q, --quiet Cette option diminue la quantité d'information affichée lors du transfert, les messages du serveur distant notamment sont supprimés. -I, --ignore-times --size-only

Gopher Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gopher est un monde parallèle à celui du Web (et créé à la même époque que ce dernier). Tout comme le Web, il y a des sites à travers le monde sur lesquels on peut surfer avec un navigateur Internet. Il permet de télécharger des fichiers librement et, secondairement, de se connecter sur un serveur Telnet ou un serveur de renseignements. Les navigateurs et sites Gopher répondent à des protocoles Internet normalisés. Historique[modifier | modifier le code] Gopher était à l'origine une application créée en 1991 pour le portail Internet de l'université du Minnesota par Mark McCahill, Farhad Anklesaria, Paul Lindner, Daniel Torrey, Adam Huminsky et Bob Alberti. [modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code] Logiciels pour créer un site Gopher[modifier | modifier le code] Aftershock — écrit en Java.Bucktooth — serveur Gopher moderne écrit en Perl.Geomyidae — écrit en C. Certains sites Gopher fonctionnent en double mode, Gopher et Web.

Simple Mail Transfer Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Simple Mail Transfer Protocol (SMTP, littéralement « protocole simple de transfert de courrier ») est un protocole de communication utilisé pour transférer le courrier électronique (courriel) vers les serveurs de messagerie électronique. Le SMTP commence à être largement utilisé au début des années 1980. Il est alors un complément à l'UUCP, celui-ci étant plus adapté pour le transfert de courriers électroniques entre des machines dont l'interconnexion est intermittente. Le SMTP, de son côté, fonctionne mieux lorsque les machines qui envoient et reçoivent les messages sont interconnectées en permanence. Le logiciel Sendmail est l'un des premiers, sinon le premier serveur de messagerie électronique à utiliser SMTP. Comme le protocole utilisait du texte en ASCII (7 bits), il ne fonctionnait pas pour l'envoi de n'importe quels octets dans des fichiers binaires. SMTP utilise TCP pour le transfert des données. Principe d'envoi via SMTP

Shell (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Shell. Une interface système (shell[1] en anglais) est une couche logicielle qui fournit l'interface utilisateur d'un système d'exploitation. Étymologie[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] Le shell d'un système d'exploitation peut prendre deux formes distinctes[3] : Interface en ligne de commande (CLI, pour Command Line Interface en anglais) : le programme fonctionne alors à partir d'instructions en mode texte;Shell graphique fournissant une interface graphique pour l'utilisateur (GUI, pour Graphical User Interface). Les mérites relatifs des shells de type CLI et GUI sont souvent débattus. Deux méthodes d'accès au shell sont possible en fonction des ressources matériels disponibles, du système d'exploitation ou du paramétrage utilisé : Sous Linux les consoles shell sont au nombre de six par défaut. Sous Unix[modifier | modifier le code] Sous Mac OS X[modifier | modifier le code]

Connexion SSH avec publickey (Page 1) / Serveurs Bonjour, Après de longues recherches je me décide à poster ici.Voilà mon petit problème, j'ai un PC et un serveur (les 2 sous ubuntu), j'aimerai me connecter du PC au serveur via SSH (jusqu'ici rien d'exceptionnel) et j'ai besoin d'une clé RSA pour me connecter sans mot de passe. C'est là que ça se corse :j'ai tout bien créé ma clé login@client$ ssh-keygen -t rsa et l'ai envoyée au serveur login@client$ ssh-code-id -i ~/.ssh/id_rsa.pub login@serveur et là je veux me connecter : il me demande mon mot de passe...On peut se dire, y a un problème dans sshd_config ou autre mais le plus étonnant c'est que quand j'ouvre un deuxième terminal et me connecte une deuxième fois (PENDANT que je suis connecté avec le 1er term. j'entend!) Alors, quand je fait sur la première connexion login@client$ ssh -vvv login@server il y a une ligne qui me chiffonne un peu Voilà! Ma question : pourquoi je dois taper mon mot de passe si je n'ai pas déjà une connexion active avec le serveur ?

NNTP Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Network News Transfer Protocol (NNTP) est un protocole réseau correspondant à la couche application du schéma OSI. Il est spécifié par la RFC 977. L'URL est de type Ce protocole a été remanié et complété en octobre 2006. NNTP est utilisé en particulier par les forums de discussion Usenet (voir cet article pour une description sommaire du protocole). (en) RFC 977 (février 1986), décrivant le protocole NNTP(en) RFC 3977 (octobre 2006), remplaçant le précédent

Hypertext Transfer Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'HyperText Transfer Protocol, plus connu sous l'abréviation HTTP — littéralement « protocole de transfert hypertexte » — est un protocole de communication client-serveur développé pour le World Wide Web. HTTPS (avec S pour secured, soit « sécurisé ») est la variante du HTTP sécurisée par l'usage des protocoles SSL ou TLS. Les clients HTTP les plus connus sont les navigateurs Web permettant à un utilisateur d'accéder à un serveur contenant les données. Ces clients se connectent à des serveurs HTTP tels qu'Apache HTTP Server ou Internet Information Services. Historique[modifier | modifier le code] HTTP a été inventé par Tim Berners-Lee avec les adresses Web et le langage HTML pour créer le World Wide Web. En , HTTP/1.0 voit le jour et est décrit dans la RFC 1945. En , HTTP/1.1 devient finalement standard de l'IETF. Méthodes[modifier | modifier le code] Capture d'écran d'une requête GET et de sa réponse. GET / HTTP/1.1 Host: www.perdu.com Requête :

Related: