background preloader

Ce que traduit la peur de la distraction

Ce que traduit la peur de la distraction
La lecture de la semaine, il s’agit de quelques extraits d’un entretien que Cathy Davidson a donné le 21 août dernier au magazine en ligne Salon. Cathy Davidson enseigne les études interdisciplinaires à l’Université de Duke en Caroline du Nord et elle est l’auteure d’un livre intitulé Now you see it qui traite de la manière dont les travaux sur l’attention vont transformer notre manière de vivre, de travailler et de penser. Dans cet article de Salon, elle est interrogée sur les enfants et sur la manière dont nouvelles technologies modifient le cerveau des enfants, pas forcément dans le mauvais sens. Cathy Davidson commence par expliquer que le discours sur les nouvelles technologies et les enfants a complètement changé après la tuerie de Colombine (en 1999 deux adolescents avaient tué à l’arme automatique 13 de leurs condisciples et professeurs). Xavier de la Porte Related:  leçons de vie

30 questions qui pourraient changer votre vie Home » Développement Personnel 21 mars 201024 911 views20 Comments Pensez à vous inscrire sur notre page Facebook pour être tenus informé de la parution des nouveaux articles Crédit photo : Flickr DoBeRaGi « Everywhere questions » Parfois, il nous suffit de nous poser les bonnes questions pour évoluer dans le bon sens et tendre vers la vie dont nous rêvons. Quel âge auriez vous si vous ne saviez pas quel âge vous avez ? Vous avez tout lu ? Ju Si cet article vous a été utile, donnez nous un coup de pouce en le partageant le avec votre entourage en utilisant les liens ci dessous Why the Current Crop of Twentysomethings Are Going to Be Okay Every generation finds, eventually, a mode of expression that suits it. Cavemen drew lines on their cave walls. Sixties kids marched. (10:24 p.m.) I know this might read as very woe-is-us, but these are the facts: Nearly 14 percent of college graduates from the classes of 2006 through 2010 can’t find full-time work, and overall just 55.3 percent of people ages 16 to 29 have jobs. Being young is supposed to mean you have the luxury of time. Earlier generations have weathered recessions, of course; this stall we’re in has the look of something nastier.

Le conformisme : cette infertilité nécessaire « La psyché du web social Le conformisme : cette infertilité nécessaire Conformément aux lois internes aux groupes… Le conformisme c’est tout simplement l’effet de l’influence majoritaire. Dans tout groupe, social ou non, il existe des normes internes qui régissent son bon équilibre et fonctionnement. Le conformisme est souvent connoté négativement dans notre société car on a tendance à imaginer qu’une personne qui se conforme est incapable de défendre ses idées. On comprend alors que ce mécanisme de compromis s’avère être essentiel pour assurer l’existence d’un groupe et de sa cohésion. Pourtant dans le cadre d’une appartenance sociale qui n’est pas régie par une autorité toute puissante (professeur d’une classe,etc), le conformisme ne peut-il pas desservir la créativité et la diversité des échanges entre les sujets qui y évoluent ? L’effet Ash Ce concept a été découvert par Asch qui lui a donné son nom. À partir de ces résultats Asch va réaliser différentes variantes de son expérience pour dégager des normes.

Moi j'enseigne, mais eux, apprennent-ils ? (Saint-Onge, 1987 On sait bien que les élèves n’apprennent jamais tout ce que les professeurs leur enseignent. Hélas, les examens peuvent être l’occasion de constater l’écart qui existe entre ce qui a été enseigné et ce qui a été appris. Rien d’étonnant à cela, direz-vous, c’est que les élèves n’étudient jamais autant qu’ils le devraient. N’est-ce, cependant, pas là une réponse bien simple pour un problème plus complexe qu’il n’apparaît au premier abord ? Acceptons de poser le problème d’un autre point de vue : celui de l’enseignant. Alors, la question devient : « Les élèves apprennent-ils du simple fait que j’enseigne ? Lorsqu’on entend s’exclamer « Je l’avais pourtant bien dit ! Premier postulat : La matière que j’enseigne est assez intéressante pour capter l’attention des élèves Plusieurs enseignants se définissent encore à partir de la discipline qu’ils enseignent. Cet intérêt pour la matière qu’on enseigne n’a rien de néfaste en soi. Troisième postulat : Les élèves apprennent en écoutant Conclusion

Antonio Casilli : « Le web reconfigure notre manière de faire société » Pour l’été, InternetActu vous propose de revenir sur les usages d’internet en compagnie de quelques-uns des chercheurs, sociologues, anthropologues, psychologues qui nous aident à comprendre l’internet. A l’occasion de la parution des Liaisons numériques, vers une nouvelle sociabilité ? (Amazon), aux éditions du Seuil, nous avons rencontré son auteur, le chercheur en sociologie, Antonio Casilli (blog). Dans ce livre très documenté, qui puise à la fois dans la richesse des savoirs académiques et dans une expérience et réflexion très personnelle, Casilli démonte trois mythes de l’internet : le réel et le virtuel ne sont pas distincts, mais imbriqués ; les traces corporelles sont un moyen d’exprimer et réaliser son autonomie, ses stratégies ; les TIC ne sont pas désocialisantes mais reconfigurent notre manière d’être en société. InternetActu.net : Pourquoi les ordinateurs ont-ils acquis une place aussi intime dans nos vies ? Antonio A. C’est tout l’enjeu de la question de l’homophilie.

Nos décisions en questions Comment prenons-nous des décisions morales ou éthiques ? Dans l’idéal, nous devrions les prendre uniquement sur les faits… Nous en sommes loin, rappelle Jonah Lehrer dans Wired, l’auteur de Faire le bon choix : comment notre cerveau prend des décisions. Jonathan Haidt, l’auteur de L’hypothèse du bonheur, psychologue à l’université de Virginie, est connu pour avoir soutenu que nos jugements moraux sont comme des jugements esthétiques. Quand vous êtes face à un tableau, vous savez généralement instantanément et automatiquement si vous l’aimez. Notre jugement moral fonctionne un peu de cette façon, explique Jonah Lehrer. Nos sentiments viennent en premier et les raisons sont inventées à la volée pour les justifier ou les renier. « Quand il s’agit de prendre des décisions éthiques, nous ne nous basons pas sur la rationalité, mais au contraire, sur nos passions ». Nous ne jugeons pas sans biais Les jugements moraux sont donc facilement influencés. Mais ce n’est pas si vrai. Hubert Guillaud

Gen Y becomes Gen G – the gourmet generation Cooking has also become more accessible. Ten years ago, says author Christopher Powell, who helped launch retailer Williams-Sonoma, cooking classes still carried the mystique of Le Cordon Bleu-prescribed way of doing things. Then, personalities such as Rachael Ray, with no credentials other than a passion for food, began to demystify cooking. Now, he says, "food is something anyone can do." Subscribe Today to the Monitor Click Here for your FREE 30 DAYS ofThe Christian Science MonitorWeekly Digital Edition While the under-30 crowd mirrors a larger societal shift toward fascination with food, it brings its own technology-driven spin to the mix. Yet she, like many Gen-Yers, also sees food as a natural counterbalance to the antiseptic world of computers. One generation's approach to food has always been shaped by technology and its relationship to previous generations.

Pourquoi l'éducation tue la créativité et les chances de réussite Mardi 12 juillet 2011 2 12 /07 /Juil /2011 07:45 Une intervention de Ken Robinson dans une conférence TED où il défend la thèse que nos systèmes éducatifs tuent la créativité et ne sont plus adaptés dans le monde dans lequel nous vivons, les arguments développés par Ken avec humour malgré leur gravité : Une conférence qui date de 2006 encore plus d'actualité dans notre monde qui ne cesse d'aller de plus en plus vite : il est vraiment temps que nos systèmes éducatifs donnent la chance à nos enfants de pouvoir s'adapter à cette nouvelle donne en positionnant la créativité au coeur et en ne plus stigmatisant les erreurs permettant de la développer : idem pour nos entreprises qui veulent se développer dans les nouvelles donnes économique et numérique ! Et voici une vidéo animée de RSA qui développe les arguments de Ken : Billets en relation : Partager l'article ! inShare Par Julien Bonnel - Publié dans : Société 4

Éric Charbonnier (expert à l’OCDE) : « Améliorer la qualité du personnel enseignant est plus efficace que toucher à la taille des classes » Entretien | Politique Propos recueillis par Virginie Bertereau | Publié le , mis à jour le Eric Charbonnier Quels enseignements faut-il tirer de ce « Regards sur l’éducation 2011 » pour la France ? Faut-il relier ces constats au manque de résultats des élèves français dans les enquêtes PISA ? En revanche, les enquêtes PISA montrent que les inégalités sociales en France jouent un grand rôle dans les performances moyennes des Français. Justement, réduire la taille des classes ou augmenter les enseignants : qu’est-ce qui est le plus efficace ? Luc Chatel, le ministre de l’Éducation nationale, ne cesse de répéter que le budget moyen par élève a déjà augmenté de 80 % par rapport à 1980 et que le salaire des enseignants débutants a été revalorisé en 2010. Finalement, la France se trompe-t-elle de voie, fait-elle tout à l’envers ?

Logging on to computers helps us get out more, insist economists | Technology | The Observer The commonly held belief that the internet is turning an entire generation into solitary web-junkies is a myth, according to new research. The findings may offer succour to parents worried that social networking sites such as FacebookFacebook are reducing their children's participation in school sports and cultural activities. In a paper to be presented to a gathering of Nobel prize winners later this month, three influential economists claim their work demonstrates the internet is actually making us more socially active. Stefan Bauernschuster, Oliver Falck and Ludger Woessmann of the Ifo Institute in Munich reject the claim that the internet isolates people socially and erodes the traditional foundations of society. The three economists found that once adults had access to broadband, their attendance at theatres, cinemas, bars or restaurants actually increased. The research comes in the wake of an Ofcom survey that shows Britain's burgeoning love affair with new technology.

Related: