background preloader

Du Web² au Web 4.0, en passant par le Web 3.0 : Où en sommes nous ?

Du Web² au Web 4.0, en passant par le Web 3.0 : Où en sommes nous ?
Related:  outils d'intelligence collectiveCollaboration

Social Value Creation: How To Manufacture Wisdom We call this wisdom In the old days, the hiring manager was the person to know if you wanted to get a job. They would read your resume and compare it with the “bell curve” in their mind. This bell curve contains a statistical sample of all similar situations that the manager has witnessed, the variables involved, and a range of outcomes observed across their long and illustrious career…Ohhhmmmmmm We Call This Simulated Wisdom Modern HR systems try to simulate this wisdom through a series of innovations such as key word search, structured interviews, personality tests, and employee incentives. Social Media vs. The Data need to be Normalized The world has become so strange, complex, technological, and interwoven, that no single person can possibly posses such a vast and broad set of experiences as to arrive at an optimized outcome every time. The Social Credit Score The Percentile Search Engine Example Innovation Economics Eventually, we will learn to manufacture wisdom …OhhhhMmmmmGeeeee

Hiérarchie ou réseau ? Où en est-on, et où va-t-on, en matière de management des entreprises et des administrations ? Depuis la parution du Nouvel Esprit du Capitalisme, l’ouvrage des sociologues Luc Boltanski et Eve Chiapello, qui décrivait comment le capitalisme avait renoncé au principe fordiste de l’organisation hiérarchique du travail pour développer une nouvelle organisation en réseau, fondée sur l’initiative des acteurs et l’autonomie relative de leur travail, mais au prix de leur sécurité matérielle et psychologique, une double tendance semble se dessiner. D’un côté, certaines entreprises semblent revenir à une organisation prétendument scientifique du travail à base de process, de règles ou de reporting, qui se voudrait émancipée des hommes, de leurs humeurs, de leurs aléas et de leur imprévisibilité. Au risque de produire de terribles dégâts.

Tim Berners-Lee : "Comment le Web va se transformer" Cyber Tim Berners-Lee anime le W3C (World wide web Consortium). Il a fondé en 1994 ce consortium international pour promouvoir l’évolution et la compatibilité des technologies du Web. Comment voyez-vous l’évolution du Web ? Tout d’abord, l’évolution du Web n’est pas dans les mains d’un seul individu, ni de moi, ni de personne d’autre. Comment définir le Web sémantique ? Le terme sémantique prête un peu à confusion car la sémantique s’intéresse au sens du langage pour en déduire des constructions logiques. Qu’entendez-vous par “Web de données” ? Avant que le Web existe, nous avions besoin d’ouvrir les différents programmes avec lesquels avaient été écrits les documents numérisés pour les lire successivement. Qu’apportera de plus ce nouveau lien entre les données ? Il offrira une interopérabilité inégalée, c’est-à-dire une capacité à faire partager l’accès aux données qui n’existe pas aujourd’hui. Pour relier les données, il faut se mettre d’accord sur la définition des catégories ? Les deux.

«Le Net, instrument de libération et d’oppression» Originaire de Biélorussie, qu’il a quittée en 2001, chercheur invité à l’université Stanford en Californie, Evgeny Morozov fait beaucoup parler de lui aux Etats-Unis pour sa remise en cause du rôle libérateur d’Internet. Dans un livre, paru en janvier aux Etats-Unis, The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom, il dénonce les «cyberutopistes» qui envisagent qu’Internet peut apporter la démocratie aux peuples opprimés et exagéreraient son rôle dans les soulèvements de ces dernières années. Ses thèses sont très critiquées outre-Atlantique, notamment par le Canadien Cory Doctorow qui l’accuse de négliger les vertus émancipatrices du Net. Mais Evgeny Morozov s’appuie sur une riche expérience personnelle, comme activiste notamment de l’ONG Transitions Online de 2006 à 2008, qui tente de promouvoir des nouveaux médias indépendants dans l’ex-Union soviétique. Internet peut être un instrument de libération comme il peut être un instrument d’oppression. Oui, cela se pratique déjà.

People power transforms the web in next online revolution | Tech In July 2004, US cinema advertisements for Halo 2, the science fiction computer game, briefly carried the address for a website - ilovebees.com - which appeared to belong to a beekeeper who had mysteriously disappeared. Her honey-based recipes had been replaced by an apparently random list of numbers. Over four months 600,000 people joined in solving the mystery of what the numbers meant. What unfolded was a striking display of 'We Think': structured, mass collaborative creativity and intelligence. People set up blogs and bulletin boards, websites and instant message groups. The game's designers at 42 Entertainment in Los Angeles set the players a series of complex tasks and on the final day started calling 1,000 payphones on the East Coast of America. We are just starting to explore how we can organise ourselves without the trappings of traditional organisations. Political 'flash mobs' have already swung elections in Spain, the Philippines twice and South Korea.

Les réseaux sociaux ne casseront pas les silos 2011 nous amène son lot de prophéties sur l’Entreprise 2.0 et son substrat principal : les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Ces derniers vont-ils enfin, comme on l'entend souvent, casser les silos qui asphyxient l’entreprise, brident les initiatives, plombent la productivité, et même sapent le bonheur de employés ? Certains vont même jusqu’à pronostiquer que, faute de dépasser ce barrage organisationnel, les RSE seraient condamnés au déclin. Et pourtant, si l’on regarde en détail notre société, on remarque qu’elle a évolué vers une spécialisation croissante. Pour s’en convaincre, prenons les parcours des étudiants. Ils s'orientent de plus en plus tôt afin de devenir des professionnels patentés au sein de métiers bien segmentés : ingénieur dans l’aéronautique, médecin spécialiste, etc. Les silos sont bien là, ancrés dans notre culture et dans notre manière d’aborder la performance par la spécialisation et la taylorisation de l’intégralité de la société. « Born to be specialist »

The Web’s third frontier Everyone realizes that the web is entering a new phase in its development. One indication of this transition is the proliferation of attempts to explain the changes that are occurring. Functional explanations emphasize the real time web, collaborative systems and location-based services. Technical explanations argue that the interconnectivity of data is the most significant current development. They consider the web’s new frontiers to be closely related to the semantic web or the “web of things”. Although these explanations are both pertinent and intriguing, none of them offers an analytical matrix for assessing the developments that are now underway. In contrast, other explanations are far too broad to serve any useful purpose. How can the web’s development be understood? The web represents a compendium of technical resources, functionalities and usage practices, and it cannot be reduced to just one of these dimensions. The founding principles The two initial phases of growth

Serge Proulx | Professeur titulaire, École des médias – Université du Québec à Montréal the Australian Appreciative Inquiry Network - Home Faire émerger la vraie Entreprise 2.0 Les notions de finalité, de vision et de valeurs reviennent en force dans les entreprises. Un nombre croissant de dirigeants et de DRH réalisent que ces notions doivent avant tout être appréhendées comme des outils de management créant du sens et de la cohésion, et qu’elles ne doivent en aucun cas être laissées entre les mains d’un département ou d’une agence de communication. Partager la vision et rendre les valeurs authentiques est difficilement envisageable sans l’utilisation de pratiques collaboratives à tous les échelons de l’entreprise. Alors que les projets conduits de manière collaborative doivent le plus souvent venir de « la base », développer un environnement qui valorise la collaboration incombe aux directions générales et des ressources humaines. A partir de ce postulat, explorons les facteurs individuels et collectifs qui favorisent la collaboration. Les facteurs individuels nécessaires au développement des pratiques collaboratives Quels outils de management ?

André Gunthert : “Internet est une révolution de la consultation Il y a 4 ans, nous rencontrions André Gunthert, directeur du Laboratoire d’histoire visuelle contemporaine (Lhivic), pour évoquer avec lui la révolution Flickr. Depuis, le web 2.0 s’est largement installé, même s’il a aussi largement montré ses limites, notamment à transformer tout un chacun en producteur de contenus, d’images, de vidéos, de textes… Il n’est pas étrange qu’aujourd’hui, ce ne soit plus tant la manière dont on produit des images qu’il nous intéressait d’interroger, que la manière dont on les consulte. Le web créatif des amateurs est-il en train de céder le pas face au web des industries culturelles ? Chacun à leur mesure, Hadopi comme l’iPad d’Apple, “un outil tout entier dédié à la consultation”, n’en sont-ils pas les premiers symboles ? InternetActu.net : Le contenu généré par l’utilisateur (User generated content, UGC) est-il vraiment le “trésor” du web 2.0 ? André Gunthert : Sur YouTube, le modèle dominant n’est pas celui de la création de contenus.

La simplexité | Nouveaux paradigmes Philippe Thuvien, L’Oréal : « S’appuyer sur l’intelligence collective pour créer de la valeur ! » Premium Beauty News - Un moment important dans la vie du groupe que ce déménagement dans vos nouveaux locaux de Saint-Ouen au mois de mars 2011 ? Philippe Thuvien – C’est effectivement un moment important pour notre communauté. Alors qu’auparavant les services Packaging Opérationnels et Corporate étaient disséminés sur plusieurs sites, toutes les équipes Packaging Europe, à l’exception des Laboratoires Compatibilité et Expertise, soit environ 160 personnes, se retrouvent aujourd’hui sur une même plateforme favorisant par la même occasion le travail collaboratif. Premium Beauty News – Quelle est l’organisation du Packaging et du Développement chez L’Oréal ? Philippe Thuvien – La « Communauté Packaging & Développement » se subdivise en trois pôles avec un département « Packaging & Développement Corporate », les « Développement produits » et les « Packaging Opérationnel ». Premium Beauty News - Quelles sont les principales missions de ce département « Packaging & Développement Corporate » ?

Première publication en français sur le Forum Ouvert ! | Christine Koehler Que se passerait-il si vous pouviez identifier un enjeu crucial pour votre organisation, rassembler toutes les personnes qui en sont parties prenantes et qui, au cours de la même réunion, discuteraient ensemble de ces différents aspects et proposeraient des actions concrètes sur lesquelles elles sont immédiatement prêtes à s’engager ? C’est précisément ce à quoi nous invite le Forum Ouvert et ce dont il s’agit dans ce premier livre en français sur le sujet. Co-écrit par neuf facilitateurs expérimentés, venus du monde entier, et préfacé par Harrison Owen, créateur du Forum Ouvert (Open Space Technology), ce tout récent livre blanc présente une vue détaillée des raisons pour lesquelles les décideurs et les organisations peuvent vouloir mettre en place un tel événement, autour de cette méthode simple, très engageante et dynamique. Ce livre électronique de 58 pages, inclut des articles, des témoignages, des photos, des références, des liens utiles et des notes biographiques. A suivre..

Related: