background preloader

Tutoriel:virtualhosts_avec_apache2

Tutoriel:virtualhosts_avec_apache2
Introduction Le Serveur Web Apache2 est capable de gérer simultanément plusieurs arborescences Web grâce à la notion d'hôtes Virtuels (Virtual Hosts). Nous allons voir les différentes méthodes pour les mettre en place. Il est important de savoir que si vous avez déjà un serveur en activité, ce serveur doit lui aussi être configuré dans les hôtes virtuels ! Nous renseignons le fichier /etc/hosts afin d'assurer la résolution de nom (Nom –> Adresse Ip) des hôtes Virtuels que nous allons créer. Si vous désirez tester toutes les méthodes proposées, pensez à effacer la configuration précédente pour ne pas créer des conflits entre les hôtes Virtuels. Dans les 3 méthodes présentées sur ce tutoriel, on souhaite créer 2 hôtes virtuels : virtual1.fr et virtual2.fr ayant pour fichiers de configuration les fichiers virtual1.conf et virtual2.conf Hôtes virtuels basés sur le nom Cette méthode est la plus utilisée et la plus conseillée. gksudo gedit /etc/hosts et rajouter les deux lignes suivantes : par Related:  network reseaux

Conception détaillée d'hôtes virtuels sous Apache L'hébergement virtuel (virtual hosting) est le fait de servir plusieurs sites web sur une même instance de serveur. Ainsi, une machine serveur possède un et un seul serveur Apache et elle pourra servir (virtuellement) une infinité de sites qui n'ont aucunement besoin de "se connaître" l'un l'autre. La flexibilité d'Apache fait que chaque site pourra être configuré de manière très différente de son voisin. Aussi, les clients (en grande partie des navigateurs web) n'auront aucune idée du fait qu'il existe plusieurs sites sur le serveur qu'ils ont contacté. L'hébergement virtuel est très utilisé chez les hébergeurs proposant des serveurs dits "mutualisés". Mais, comment héberge-t-on plusieurs applications webs sur un seul serveur Apache ? Nous allons détailler le processus de routage des hôtes virtuels d'Apache, de manière claire afin qu'aucune confusion ne puisse être faite. Apache utilise des sockets TCP pour servir ses requêtes. httpd.conf, directive Listen Sélectionnez IV-A. IV-B.

[Tutoriels] Configuration d’un cluster Apache 2 avec HAProxy | Bastien Louche J’ai décidé d’utiliser les machines virtuelles offertes par OVH pendant la phase de test de son offre Cloud Computing, pour vous faire un tutoriel sur la configuration d’un cluster Apache 2 avec HAProxy pour la partie équilibrage de charges. Il faut donc 3 serveurs, 1 pour HAProxy, et minimum 2 pour le cluster Apache 2, on utilisera un système vierge sous Debian Lenny. Voici donc un rapide schéma de la mise en place : Les adresses IP utilisées sont des IP publiques appartenant au Cloud Computing d’OVH, il faudra donc les modifier pendant vos configurations personnelles. Dans un premier temps on va configurer les serveurs Apache 2 (web1-cloud et web2-cloud) : Ensuite on créer le fichier qui sera testé par HAProxy pour vérifier que le serveur Apache 2 est opérationnel : On va alors modifier légérement la configuration de : Pour ajouter une nouvelle ligne et remplacer le afin d’éviter que les logs d’Apache 2contiennent les checks de HAProxy : CustomLog /var/log/apache2/access.log combined env=!

tutoriel:console_ligne_de_commande Ce How To est fait pour les débutants qui ne connaissent pas GNU/Linux et n'a pas la prétention de faire de vous des champions de la console. Après tout, la distribution Ubuntu vise à simplifier l'utilisation d'un OS basé sur Debian en limitant l'usage des commandes bash dans un terminal lors de l'utilisation de base de votre ordinateur au quotidien. Ainsi Ubuntu est ici pour vous aider dans vos tâches les plus complexes et en toute sécurité. Convention Cette page vous donnera des commandes GNU/Linux basiques à utiliser dans un terminal. auto-complétion : après avoir tapé 2 ou 3 caractères, il est possible d'appuyer sur la touche tab qui permet d'ajouter la suite de la commande, du nom du répertoire ou du fichier. Le 1er mot tapé est une commande. Le reste ce sont des paramètres. Notez qu'il existe des commandes sans paramètres, d'autres sans options, et même certaines qui prennent une commande en paramètres ! nom-de-la-commande -options --options-longues parametre1 parametre2 info man ls cd cd

Coding Mania mod_proxy : rediriger en tout transparence Apache vers un port spécifique - Documentation technique : Debian Il peut être utile de rediriger certaines requêtes pointant normalement sur le serveur Apache (utilisant le port 80) par exemple vers un autre port du serveur afin d’utiliser d’autres services comme icecast ou shoutcast par exemple. On appelle cela du Reverse Proxy. Activation des modules nécessaires Pour ce faire, nous avons besoin de deux modules Apache non activés par défaut, proxy et proxy_http, on les active de la sorte : On n’oublie pas de redémarrer le serveur Apache pour les prendre en compte : Exemple d’utilisation avec Icecast et Shoutcast Le serveur de streaming Icecast ou Shoutcast écoute en général le port 8000. Un exemple de VirtualHost de base serait : <VirtualHost *:80> ServerAdmin postmaster@domaine.tld ServerName streaming.domaine.tld DocumentRoot /var/www/</VirtualHost> Télécharger - Copier dans le presse-papier Dès lors, le visiteur utilisant l’adresse devrait voir la page de base "It works" d’Apache. Télécharger - Copier dans le presse-papier

Configurer les virtualhost d'apache2 Par Olivier Lange () Configurer les virtualhost d'apache2 pour permettre a plusieurs URL de pointer sur le meme serveur, et donc de disposer de plusieurs sites disponibles. I. Pré-requisII. Configuration d'apache2.confIII. Installation des virtualhost Une fois que le serveur est installé de base, nous allons créer et configurer nos espaces d'hébergements. Vous désirez pouvoir accéder a vos sites par ip_du_server/~nom_user Vous n'avez qu'une seule IP pour tout vos sites Vous allez configurer BIND (voir tuto un peu plus loin) Dans cette première partie, nous allons modifier 1 fichier: /etc/apache2/apache2.conf, et créer des fichiers dans les répertoires /etc/apache2/sites-available et /etc/apache2/sites-enabled. ON édite le fichier de configuration principal d'apache2 On vérifie les utilisateurs et groupe d'apache (autour de la ligne 100 environ) On modifie les fichiers qu'on désirent par défaut (ligne 210 environ. On sauve les modifs, et on ferme le fichier. On valide et on ferme le fichier.

Changer le nom de domaine de votre blog Wordpress en 5 étapes Il nous arrive dans certains cas de changer de nom de domaine pour diverses raisons. Sachez avant de le faire, que le référencement en pâtira, peu importe votre démarche. Avec des redirections faites proprement, il est préférable d’estimer une perte du trafic moteur d’environ 50% sur les 2,3 mois suivants avant de revenir à un état normal. Afin d’éviter un oubli qui « endommagerait gravement » l’indexation de votre site sur Google, il est nécessaire de suivre 5 étapes. Nous prendrons comme exemple monsite.fr (domaine actuel) et monsite.net (nouveau domaine) Tout d’abord, installez WordPress sur votre nouveau nom de domaine, sans ajouter quoique ce soit. RewriteEngine on RewriteCond %{HTTP_HOST} monsite.fr RewriteRule ^(.*) [R]

ApacheMySQLPHP Hint: Server Guide To find the Ubuntu Server Guide related to your specific version, please go to: select your Ubuntu version and then click on Ubuntu Server Guide. For the latest LTS version (14.04.1 LTS) of Ubuntu Server, please go to Parent page: Programming Applications This is to help people set up and install a LAMP (Linux-Apache-MySQL-PHP) server in Ubuntu, including Apache 2, PHP 5 and MySQL 4.1 or 5.0. To install the default LAMP stack in Ubuntu 10.04 and above First refresh your package index... $ sudo apt-get update ... and then install the LAMP stack: $ sudo apt-get install lamp-server^ Mind the caret (^) at the end. Starting over: How to remove the LAMP stack To remove the LAMP stack remove the following packages: Note: This assumes you have no other programs that require any of these packages. To also remove the debconf data, use the purge option when removing. You may also want to purge these packages: or

How To Secure SSH Servers - LinuxMoz How To Secure SSH Servers on Linux This guide will show you step by step how to secure SSH servers on your network or hosted directly on the Internet. Securing your SSH servers will prevent against brute force attacks, and other security issues that show up during penetration testing or worse, a breach report. What is SSH ? SSH is the standard way for Admin’s to connect to Linux servers securely over an encrypted tunnel. Security Harden SSH Servers Follow the instructions below to security harden SSH Servers on your network, you will secure SSH so tight not even Trinity could exploit you with her mad nmap skills :) Use Strong SSH Passwords It sounds obvious but make sure all the passwords on your system are secure, you are probably not aware of just how many automated scripts & bots are continuously brute forcing your SSH Server. awk 'gsub(". If you want to see your top 5 SSH attackers: awk 'gsub(". Rules for choosing secure Linux system account passwords: Disable SSH root logins Restart SSH:

Serveur web à la maison : raspberry pi — wiki.debian-fr Matériel à acheter Raspberry Pi modèle B (le modèle A ne possède pas de port éthernet)Une carte SD rapide et de marque (éviter les noname)Un transformateur µUSB 5V et >700mA (certaines alimentations de téléphones portables font l'affaire, mais pas celle de mon Samsung)Éventuellement un boîtierClavier USBCable HDMI Tout ça se trouve sans problème dans la boutique officielle. Pour la carte SD, je l'ai achetée ailleurs et c'est une SanDisk 32Go qui se vante de faire du 30Mo/s en lecture. Installation du système J'ai décidé, parmi les systèmes proposés, d'installer Raspbian Wheezy qui n'est, vous l'aurez deviné, qu'une adaptation de Debian Wheezy 7. Ensuite, insérez la carte SD dans votre orifice favori. Enfichez la carte SD dans le Raspberry Pi, branchez-y un câble éthernet, un clavier USB et un écran HDMI. Accès root Pour le moment, vous pouvez accéder au compte root avec la commande sudo su. Configuration d'SSH À ce stade, le serveur SSH est activé mais pas encore configuré. Introduction sudo

Exemples d'utilisations de VirtualHost This document attempts to answer the commonly-asked questions about setting up virtual hosts. These scenarios are those involving multiple web sites running on a single server, via name-based or IP-based virtual hosts. Running several name-based web sites on a single IP address. Your server has multiple hostnames that resolve to a single address, and you want to respond differently for www.example.com and www.example.org. Note Creating virtual host configurations on your Apache server does not magically cause DNS entries to be created for those host names. # Ensure that Apache listens on port 80Listen 80<VirtualHost *:80> DocumentRoot "/www/example1" ServerName www.example.com # Other directives here</VirtualHost><VirtualHost *:80> DocumentRoot "/www/example2" ServerName www.example.org # Other directives here</VirtualHost> The asterisks match all addresses, so the main server serves no requests. You may replace * with a specific IP address on the system. The server has two IP addresses.

WordPress : Changer le nom de domaine de votre blog Si vous songez à migrer le nom de domaine de votre blog sous WordPress, voici quelques petites explications et lignes de commandes qui vous permettront de faire cela sereinement… Petite chose quand même avant de commencer : FAITES un BACKUP de vos fichiers et surtout de votre base de données, car si vous vous loupez, vous risquez de perdre tous vos posts. Il faut savoir qu’un changement d’url n’est pas simple car il nécessite de repasser dans chacun de vos articles surtout si vous faites des liens entre vos posts. De plus la configuration d’un blog WordPress se fait en base de données, donc un changement d’adresse doit aussi être opéré dans la table de configuration de WordPress. Une fois que vous avez bougé votre blog (fichiers php + base de données) d’un serveur à un autre ou que vous avez changé d’url, la première chose à faire est d’indiquer à wordpress cettenouvelle adresse. La première commande à entrer dans MYSQL est donc : Source : Korben. No tags for this post.

Related: