background preloader

ONUSIDA

ONUSIDA

http://www.unaids.org/fr

Related:  MST - IST - VIH ...

L'infection à VIH/sida en Afrique subsaharienne, propos géographiques L’enseignement professé par Charles Nicolle au Collège de France il y a deux tiers de siècle se rappelle à nous brutalement quelques années seulement après la déclaration par l’OMS de l’éradication de la variole [3][3] Alors que la variole était encore responsable d’au..., qui concrétise un siècle de progrès médical ininterrompu et de lutte victorieuse contre les maladies infectieuses, les premières tueuses des hommes jusqu’auxx esiècle. Le 5 juin 2001 fut le vingtième anniversaire de la parution de la première publication scientifique rapportant un syndrome étrange qui, bientôt appelé sida, allait constituer l’épidémie la plus mortelle de l’histoire de l’humanité. Le 5 juin 1981, le docteur Michael S. La liste des questions soulevées par l’infection à VIH/sida est illimitée, tant cette maladie nouvelle identifiée il y a vingt ans exactement surprend et inquiète. Jamais autant de chercheurs n’ont été mobilisés au service d’une cause. Le faciès nord-africain

Associations | SIS-Association | SIS-Animation | Le 190 - Centre de santé Accueil du site > Annuaire C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ? Le VIH et les inegalités - Le blog de ccfcaphistoiregeographie Texte 1 Une illustration de la fracture Nord / Sud ? selon la métaphore opposant les pays développés aux pays sous-développés.

Approfondir - Viral L’homme microbiotique Les secrets de l'intestin Patrice Debré chez Odile Jacob "Ce livre présente pour la première fois les mille et une facettes de la vie en commun de l’homme et des microbes. Le microbiote est l’une des plus fascinantes énigmes du vivant. Tenter d’en révéler quelques-uns des aspects, c’est entrer au cœur du mystère, c’est dévoiler que l’homme n’est pas seul mais qu’il doit aux multitudes de bactéries, qui vivent pour lui et avec lui, d’avoir franchi les milliards d’années qui le séparent de leur première rencontre.

Géographie du Sida Aujourd'hui, Planète Terre évoque l'infection VIH/SIDA avec Jeanne-Marie Amat-Roze. Le nombre de personnes vivant dans le monde avec le virus du Sida continue d'augmenter sans cesse ni recul. Ce nombre est aujourd'hui de 40 millions.

L’infection à VIH/sida, image de la fracture Nord-Sud 1. Comment connaître l'infection à VIH/sida ? 2. La planète VIH/sida Comment Act Up a dynamité la France de 1989 - Genres Samedi 24 juin 1989 : alors que la Lesbian & Gay Pride défile dans les rues de Paris, une quinzaine d’individus investissent la Marche, arborant un T-shirt noir orné d’un triangle rose retourné, sous-titré « Silence = Mort ». Arrivés devant le Louvre, ils s’étendent sur le sol et font les morts devant les caméras de télévision, ravies. Un nouveau mode d’action arrive en France.

Le sida : le futur - Corpus - réseau Canopé La thérapie axée sur l’administration d’antirétroviraux (ARV) permet de limiter la prolifération virale mais n’élimine pas directement le virus. Pour obtenir une rémission ou une éradication de ce dernier, il faudrait réussir à diminuer le nombre de cellules cibles infectées ou éliminer la totalité de ces dernières. Ce second objectif semble plus difficile à atteindre que le premier.Plutôt que s’attaquer directement au rétrovirus par les ARV, la mise en place de stratégies thérapeutiques visant à optimiser les réponses immunitaires contre les cellules infectées devrait permettre de réduire significativement leur nombre.

Le sida : le corps - Corpus - réseau Canopé La contamination par le VIH peut s’opérer de différentes manières : par voie sexuelle, sanguine et/ou par voie materno-fœtale. Après contamination, le virus, parasite cellulaire obligatoire, infecte rapidement ses cellules hôtes, notamment les cellules CD4+, pièces maîtresse du système immunitaire. Dans ces cellules, le VIH peut, en détournant la machinerie cellulaire, se répliquer et faire bourgeonner de très nombreuses copies virales. Le sida : le soin - Corpus - réseau Canopé La lutte contre l’épidémie du sida s’organise autour de trois axes majeurs : la mise en œuvre de dispositifs de prévention tenant compte des différents modes de transmission du virus, le dépistage rapide et sûr des sujets séropositifs au VIH et enfin, l’application de traitements thérapeutiques (antirétroviraux ou ARV) capables d’inhiber efficacement et durablement la prolifération virale.Malgré cet arsenal préventif et thérapeutique, le virus n’est toujours pas vaincu. Sa capacité à muter impose au corps médical de surveiller régulièrement la virémie plasmatique de chaque patient séropositif au VIH et d’ordonner, le cas échéant, l’application d’une nouvelle multithérapie, une nouvelle combinaison d’antirétroviraux (ARV).Les ARV sont aussi prescrits en prévention pour les populations à risques, telles que les femmes enceintes.Quant à la mise au point d’un vaccin anti-VIH, les mutations fréquentes du virus ont, pour l’instant, toujours raison des recherches avancées dans ce domaine…

Le sida : l’histoire - Corpus - réseau Canopé Issu, selon l’hypothèse la plus probable, d’une mutation ayant affecté le VIS (Virus de l’immunodéficience simienne), le VIH, agent viral responsable du sida, défraie véritablement la chronique à la fin des années 1970. En effet, à cette date, la recrudescence de patients diagnostiqués immunodéprimés par le Center for Disease Control and Prevention d’Atlanta (États-Unis) met en alerte les autorités médicales américaines et françaises notamment. C’est d’ailleurs à l’institut Pasteur (Paris), en 1983, que l’on découvre l’identité de l’agent infectieux responsable. L’équipe du Pr Montagnier et du Pr Barré-Sinoussi identifie, à partir d’une biopsie ganglionnaire d’un patient infecté, l’agent viral incriminé. Le virus est alors dénommé VIH et le syndrome associé, sida.En quelques années, le VIH sévit sur tous les continents, entraînant le décès des patients infectés. L’épidémie devient planétaire.

Le sida : la géographie - Corpus - réseau Canopé Vivre avec le VIH, telle est la situation actuelle de plus de 35 millions de personnes à travers le monde. Depuis plusieurs années, les mesures préventives combinées et la prise en charge thérapeutique, de plus en plus efficace, des patients séropositifs au VIH ont permis de diminuer significativement la mortalité liée au sida.Cependant, cet accès aux traitements de qualité est inégalement réparti à la surface de la planète.Et pourtant… Les efforts, portés (entre autres) sur les populations africaines, montrent, avec 30 % de patients supplémentaires pris en charge, qu’il est actuellement possible d’augmenter la couverture thérapeutique. Plusieurs pays émergents tels que le Brésil ou le Mexique ont ainsi réussi à placer leur population sous couverture universelle.

La lutte contre le Sida - Corpus - réseau Canopé En lien avec le programme de terminale S, cette séquence pourra être utilisée en introduction de l’étude du Sida. Le sujet du sida et l’importance de la prévention face au VIH sont abordés dans le cadre des maladies liées à une immunodéficience acquise du système immunitaire.Au collège, dans le cadre de l’éducation à la santé, cette séquence accompagnera d’autres ressources visant à sensibiliser les élèves à l’importance du dépistage et de la protection face à la contamination, par exemple via l’étude de campagnes publicitaires au service de la prévention, ou via la consultation de sites tels que Sida Info Service ou Sidaction.On peut compléter cette étude en visionnant des vidéos de l’émission « C’est pas sorcier » consultables sur lesite.tv, puis de répondre à un QCM.Enfin, on peut faire une petite expérience à l’aide de tubes à essai. Chaque élève en prend deux : l’un comme témoin, l’autre pour l’expérience.

Les maladies émergentes - Corpus - réseau Canopé Le concept de maladie émergente concerne des pathologies concernant parfois les jeunes adultes. Tel est le cas du syndrome d’immunodéficience acquise ou Sida dont les premiers cas cliniques ont été décrits aux USA vers 1981. En inscrivant les élèves dans un cadre épidémiologique, il peut être intéressant de les inviter à retracer l’historique de ce syndrome ainsi que celui de l’agent pathogène responsable (le VIH).

1996 Création de l’ONUSIDA / UNAIDS by luj Jan 24

Related: