background preloader

Les jeux sérieux

Les jeux sérieux
Related:  Serio ludere

Listes de jeux sérieux pour l’éducation et l’orientation professionnelle | PedagoGeeks. Le WebZine de l'innovation pédagogique en éducation, formation et orientation professionnelle. Publié par PedagoGeeks le 6 septembre 2011 | Dans les catégories suivantes Individualisation, Innovation, Serious Games Les jeux sérieux ou serious games sont une approche d’enseignement basée sur une expérimentation virtuelle. En effet, il n’est pas toujours possible d’acquérir une compétence, de comprendre une phénomène scientifique, de comprendre la réalité d’un métier, si ce n’est d’être directement confronté à la situation. Ainsi, au delà de leur aspect ludique et attrayant, les jeux sérieux permettent de découvrir, d’expérimenter et d’apprendre. Il sont complémentaires des mondes virtuels, grâce auxquels l’enseignant pourra faire découvrir sans ce déplacer ou préparer (car ce n’est pas toujours possible) une visite dans un musée, de plonger dans le passé et explorer des lieux disparus ou illustrer de manière interactive une situation pédagogique (voir notre PearlTree en bas de cette page). Et la perle de PedagoGeeks consacrée aux mondes virtuels :

DOSSIER SPECIAL : JEUX SERIEUX Par Norbert Troufflard Cartel Euros 3000, un jeu de simulation d'entreprise Devenez un manager d'entreprise ! Cartel Euro 3000 est un jeu d'entreprise pour qui veulent s'amuser à diriger une société avec des paramètres réalistes. Ce logiciel s'appuie sur une véritable simulation économique du fonctionnement d'une entreprise. Ce logiciel est à la fois ludique et éducatif. Le logiciel Cartel Euros 3000 conjugue à la fois l'apprentissage des fonctions économiques de l'entreprise et l'aspect ludique du jeu. Le site officiel pour télécharger gratuitement Cartel Euro 3000 EDF Park Gèrer son propre parc d'attraction en respectant l'environnement. Jouer en ligne Editeur : EDF Avec l'industrie mon aventure commence Le jeu pour se mettre dans la peau des industriels. Editeur : Industrie-Jeune Ecoville Construire sa ville en respectant l'environnement

Les jeux sérieux permettent-ils vraiment d'apprendre ? Les "serious games" font souvent parler d'eux depuis plusieurs mois. Même s'ils ne sont pas vraiment nouveaux (rappelons nous, dans le monde scolaire les logiciels "A la recherche de Carmen San Diego" et autre "Galswin", et depuis 2000 le développement de produits se classant comme tels), ils sont venus sur le devant de la scène du fait d'un engouement réel, en particulier dans le monde de la formation professionnelle en entreprise. Plusieurs évènements ont marqué cette évolution cette année. Le récent Forum des Serious Games 2011 a été l'occasion de faire le point. Le monde de la formation professionnelle est traditionnellement plus porté sur l'expérimentation d'outils nouveaux que le monde scolaire ou universitaire. Les jeux sérieux permettent-ils vraiment d'apprendre ? L'une des clefs du jeu sérieux serait qu'il utilise des ressorts profonds de l'émotion pour permettre ensuite au jeune d'accéder à la compréhension. Bruno Devauchelle Quelques adresses pour aller plus loin : Jeu sérieux

Jeux sérieux - État des lieux sur les jeux sérieux Les jeux sérieux en classe De plus en plus, des enseignants utilisent les jeux vidéo pour construire leurs cours en suivant leur intuition professionnelle, les avancées de la recherche en sciences de l'éducation et l'évolution de l'offre proposée par les entreprises du secteur. Les jeux sérieux, catégorie de jeux vidéo développés notamment pour atteindre des buts pédagogiques, comptent aujourd'hui parmi les productions de qualité qui distinguent la France à l'échelle mondiale et permettent aux acteurs du système éducatif de profiter de ressources compatibles avec leurs objectifs ou bien de participer à leur développement. Dans les académies En 2008-2009, l'académie de Créteil a lancé un concours de création de jeux vidéo complété en 2010-2011 par un programme d'expérimentation de jeux vidéo en classe, par un programme de recherche européen et par des projets de développement de prototypes. Les premières conclusions

Les jeux "sérieux" : Peut-on apprendre des mathématiques en détruisant des zombies ? La question de l’utilisation de jeux en classe est aujourd’hui sous les feux de l’actualité. On assiste en effet au développement d’un secteur économique qui produit des jeux vidéo pour le secteur de la santé ou l’armée, les grandes organisations internationales ou les entreprises. Ces jeux sont utilisés pour promouvoir des produits, communiquer, sensibiliser, recruter ou former. C’est ainsi que la marine française a commandé douze jeux dits « sérieux » pour promouvoir son image et que les employés d’AXA se forment à l’entretien de vente dans des jeux conçus spécifiquement pour cet usage. Les jeux sérieux (serious games) ont le vent en poupe et les pédagogues s’interrogent. Le secteur éducatif s’intéresse de près à ce phénomène et une réflexion sur l’usage des jeux sérieux en classe a été amorcée. L’utilisation du jeu dans un contexte éducatif n’est pas nouvelle. Ces résultats sont très proches de résultats que nous avons obtenus à l’INRP dans le cadre de l’enseignement de la géologie.

www4.ac-nancy-metz.fr/maternelle-en-moselle/images/stories/organiser_les_enseignants/les_outils_de_l_enseignant/doc_r5_outils_nb8_fiche_de_preparation_de_seance Soyons sérieux, jouons ! (1/5) : Prendre le jeu au sérieux Le jeu sérieux est-il un nouvel Eldorado ? On pourrait le croire en observant le nombre de conférences et évènements consacré au sujet en 2009, ou en regardant le succès remporté par l’« appel à projets » du ministère de l’Economie numérique lancé sur le sujet. Mais le succès des jeux sérieux n’est pas pour autant acquis ! Aucun jeu sérieux n’est encore apparu dans le top des ventes. Qu’y a -t-il de nouveau, alors ? Mais le progrès technologique ne résout toujours pas la difficulté, le paradoxe du « jeu sérieux » : une simulation n’est pas un jeu, comme nous le rappelle Second Life ! De fait, l’une des conditions fondamentales du jeu est qu’on y entre de son plein gré et qu’on peut en sortir quand on le désire. Pour Hector Rodriguez, qui consacre un long essai à ce problème dans la revue en ligne Game Studies, il n’y a pas vraiment de contradiction entre jeu et « sérieux ». Neuroscience du jeu De fait, il existe deux façons de prendre les jeux au sérieux. Le jeu est par nature éducatif

Comment les Serious Games deviennent un outil e-learning | RSE En comparaison de l’approche classique du e-learning, l’approche via les serious games est devenue aujourd’hui une réalité. Si il y a 10 ans, il fallait encore voir la généralisation des serious games comme un « rêve », et surtout comme une situation conditionnée par une évolution profonde dans le domaine de la formation, aujourd’hui les choses sont bien plus ouvertes. « Le e-learning permet de transmettre des connaissances à distance et de proposer des exercices pour valider l’acquisition de ces connaissances. L’apprenant mémorise et restitue les acquis lors de tests. Le serious game se différencie du e-learning en permettant une mise en pratique concrète« . Une révolution dans le domaine du e-learning Dans le contexte de crise où les entreprises cherchent un investissement rentable à court terme et des gains financiers rapides, le e-learning offre une réponse adéquate à ces enjeux majeurs. E-learning et Serious Games La formation doit évoluer pour « impliquer » le formé

faites vos jeux LEÇON 8 : les ingrédients du jeu Les ingrédients de tous les jeux sont les mêmes, mais leurs combinaisons sont infinies : - la parole évidemment, pour annoncer son action, pour négocier, pour répondre à une question… Il n’est pas inutile de définir ce que chaque joueur doit ou peut dire dans le jeu. - le papier / crayon : feuille libre, tableau à remplir, liste à cocher, documents ressources, feuille de personnage… - les dés, pour faire intervenir le hasard. - les cartes, à tirer au hasard, à capitaliser, à négocier et échanger, d’aide-mémoire, d’action (chaque carte représente une action possible), à poser (sur un plateau de jeu ou sur une table)… - les pions, plus ou moins symboliques, pour montrer une capitalisation (des points par exemple), une occupation d’un espace, une valeur d’échange, une action… Ces pions peuvent être tous identiques ou être différenciés. Aucun de ces ingrédients n’est obligatoire ! Exemple de la création de « Cuba 1962 » Ces cartes sont de deux types :

Comment exploiter les jeux sérieux en classe ? by Fanny HERVE on Prezi

Des ressources et des pistes de recherche concernant les lien jeux sérieux - enseignement. by alljustme Feb 9

Related: