background preloader

Informatique verte

Informatique verte
À l’heure du réchauffement climatique, la "Green IT" intéresse de plus en plus de DSI. Mais derrière la tendance écologique se jouent des enjeux financiers d'envergure : l'informatique verte doit permettre de réduire la consommation énergétique des serveurs et des centres de données. Écologie informatique : mythe ou réalité ? Soucieux du développement durable, les Français seraient prêts, selon une récente étude Ipsos, à réparer ou "booster" leur ordinateur plutôt que de le remplacer. Impressions : 26 pages par jour et par salarié Pour la première fois depuis des décennies, le nombre de pages imprimées par les entreprises baisse au niveau mondial. 90 % de l’énergie consommée par les datacenters est gaspillée Malgré des progrès, le Green IT peine à se faire une place dans les centres de données. Le Green IT entre dans les mœurs… des grandes entreprises Trois logiciels pour gérer son empreinte environnementale Le respect de l'environnement s'impose aux entreprises. Geeks ?

BYOD : l'usage professionnel des équipements personnels réduit-il l'empreinte écologique ? Par Olivier Philippot - 30/09/2011 Ces dernières années, les ventes d’appareils mobiles personnels ont explosé. Tout naturellement, les sociétés ont vu apparaitre dans leur infrastructure ces netbooks, tablettes et autres gadgets… Certaines sociétés ont profité de ce constat et ont été plus loin en demandant aux employés d’amener leurs appareils personnels. Nom de code du mouvement : BYOD pour Bring Your Own Device. Cette tendance va, à priori, dans le sens d’une infrastructure moins impactante pour l’environnement. Un effet rebond est cependant à prévoir. L’impact pour la société peut être encore plus important qu’avant : les réseaux internes des sociétés sont déjà congestionnés, l’arrivée d’appareils émettant et recevant sur le WiFi et la 3G ne va-t-elle pas obliger les entreprises à surdimentionner leur infrastructure ? Et vous, êtes-vous confronté à cette tendance du BYOD ?

Développement durable et territoires - Économie, géographie, pol DSI quels risques et obligations pour une informatique plus verte ? Les producteurs ont théoriquement la possibilité de faire appel à des éco-organismes (Eco-Système, ERP, Ecologic et Recyclum) pour se charger du traitement de ces déchets, mais il n’existe pas d’éco organisme agrée pour les professionnels (uniquement pour les déchets ménager). Comment appliquer la directive dans votre entreprise ? Tout d’abord, il faut tendre vers la réduction de déchets électrique et électronique. Comment ? Réviser sa politique d’achat en adaptant ses achats à ses besoins réels. La course à la technologie pousse les achats informatiques dans une spirale sans fonds, des applications toujours plus gourmandes nécessitent des matériels plus performants. Repère : Chaque année, les Français produisent 1,7 million de tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) soit 28 kg/an/habitant. La future directive européenne EUP (European Energy using Product) Quelles sanctions ? Outre les amendes pénales, il est surtout à craindre une sanction du marché.

Wikipédia - Green computing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Green computing, ou Green IT, ou informatique verte est un concept qui désigne un état de l'art informatique qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques et ce, « du berceau jusqu'à la tombe » de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). On parle aussi, plus largement d'informatique éco-responsable ». Le Journal officiel français du 12 juillet 2009 donne « éco-TIC » comme équivalent de « Informatique verte ». Origine[modifier | modifier le code] La démarche d'informatique éco-responsable est récente. Constats, ordres de grandeur[modifier | modifier le code]

Corus VAD 510 : un mini PC adapté à la bureautique Par Frédéric Bordage - 18/07/2011 Spécialiste des micro-PC destinés aux professionnels, Corus lance le VAD (Vesa Atom Device) 510. Particulièrement véloce - processeur Atom Dual Core 1.6 GHz d’Intel et 2 Go de mémoire vive – ce mini PC est adapté à un usage bureautique. Il se fixe facilement derrière un écran LCD à la manière d’un ordinateur « All-In-One ». Parmi les autres caractéristiques : HD Ready, disque dur 2,5 pouces SATA, 6 prises USB 2.0, réseau LAN Gigabit, etc. pour une consommation de 18 Wh/h. A partir de 229 euros. Caractéristiques techniques du VAD 510 - CPU Intel Atom Dual Core 1.6 GHz - Mémoire 2 Go - HD 2,5” SATA - Video VGA - 6 prises USB 2.0 - LAN Gigabit - Support VESA - Câble VGA « AIO » - Consommation 18 W - Garantie 1 à 3 ans - Prix : à partir de 229 euros Sur le même segment, il existe aussi le Linutop, le Fit-PC, le Shuttle X27, le Cloud de CherryPal, le Plug Computer 3.0 de Marvell, et le WindPC. Source : communiqué Corus

Développement Durable sur Vedura - Environnement, Écologie Informatique verte : huit bonnes pratiques mariant écologie et économie Pour réaliser des économies dans une démarche de respect de l'environnement, la virtualisation des systèmes est une bonne option, permettant d’augmenter le taux d’utilisation des serveurs. Et même si ceux-ci consomment alors davantage, la réduction de leur nombre génère un gain qui peut dépasser 50 %. Ce processus peut même être automatisé, par exemple, par l’outil Distributed Power Management de VMware. « DPM rassemble en temps réel les machines virtuelles sur certains serveurs, et éteint ceux qui ne sont plus utilisés », explique Sylvain Siou, directeur technique de VMware. La consolidation des postes de travail passe quant à elle par la centralisation sur une infrastructure de type client léger, sur un environnement virtualisé, ou encore sur un châssis de PC lames. Consolidation et virtualisation ont même été étendues, notamment chez le leader Cisco, aux équipements dédiés à des fonctions de firewall ou de VPN. 2 – Mieux gérer la climatisation des salles informatiques

[Info] Microsoft s'embarque dans le Green IT avec l'App Windows Energy Calculator : Les logiciels & jeux vidéo Bonjour, Microsoft UK se la joue éco-responsable avec une App Microsoft Windows Energy Calculator conçue par Green IT Software. Cette App en version 1.0.0.8 est toutefois à diffusion limitée régionalement, mais un post sur blog MSDN précise que des options de personnalisation seront incluses dans les prochaines versions de l'App. Pour illustrer un peu le contexte, le site Green IT France animée par une équipe de haut niveau:green IT.fr Le Green IT peut se définir en tant qu'informatique verte ou informatique éco-responsable, un mouvement qui vise à réduire l’empreinte écologique, économique et sociale de l’informatique tout en la mettant au service du développement durable. Le Green IT s’attache également à développer les solutions d’éco-conception logicielle et à réduire au maximum la consommation d’énergie des appareils en dehors de leur utilisation. La page environnementale de Lenovo France:Produits "verts" - Matériaux Retour au sujet principal avec cette App:

Qu'est ce que le developpement durable ? Qu'est-ce que le développement durable ? Le développement durable (ou "sustainable development" en anglais) a été défini comme suit en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland « un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de " besoins ", et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. » Il s'agit donc bien plus qu'un concept écologique. Le développement durable, pour les entreprises, consiste à pérenniser leur métier tout en produisant mieux, c'est-à-dire en conciliant performance économique, respect de l'environnement et des individus.

Développement durable | Toute l'actualité sur l'environnement et le développement durable Les DSI se convertissent au green IT - Techniques de lIngénieur Les contraintes environnementales gagnent progressivement les directions informatiques des grandes entreprises et des administrations. Les dirigeants constatent qu'une démarche de green IT peut permettre de réaliser des économies, notamment en consommation d'électricité. 97 % des décideurs informatiques interrogés ont déclaré au moins envisager une stratégie green IT et 45 % ont déjà mis en place différentes initiatives vertes, d’après le Green IT report de Symantec paru en mai. « En 2009, les DSI commencent à avoir des projets verts qui s’intègrent dans une démarche d’entreprise », confirme Christophe Corne, directeur général de Dotgreen, éditeur de logiciels et prestataire de services. Au-delà des aspects environnementaux, ce sont les perspectives de gain qui intéressent les entreprises. Des écolabels pour l’équipement informatique Du côté des serveurs, les efforts de rationalisation s’avèrent aussi payants.

Enjeux du Green IT : l'exemple de France Télévisions On ne peut plus passer à côté : le Green IT est désormais un enjeu majeur pour nombre d’entreprises. En 2009, la seule consommation des entreprises issues des TIC grignotait 13,5 % de l’électricité en France, elles sont responsables de 5 % des émissions de CO2. Mais une prise de conscience globale semble se confirmer : la Commission européenne a lancé depuis quelques mois un vaste chantier visant à économiser 20% de la consommation d’énergie primaire (secteur résidentiel et tertiaire). Les entreprises bâtissent aujourd’hui de véritables politiques énergétiques : pour preuve, le récent exemple de Facebook, qui a annoncé en décembre dernier un partenariat avec l’ONG Greenpeace pour réduire son empreinte énergétique. Le géant va partager les résultats de ses recherches au sein du projet baptisé Open Compute. L’informatique verte, ou « Green IT », pose les bases d’une démarche qui vise notamment à réduire l’impact des équipements informatiques. [Publireportage]

Recyclage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le recyclage est un procédé de traitement des déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d'un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication. L'un des exemples qui illustre ce procédé est celui de la fabrication de bouteilles neuves avec le verre de bouteilles usagées, même s'il est considérablement moins efficace énergétiquement que le système des récipients de verre consignés (lait, eau minérale, vinaigre, huile, vin[1], pots de yaourts ...) dans les années 1950. Le recyclage a deux conséquences écologiques majeures : la réduction du volume de déchets, et donc de la pollution qu'ils causeraient (certains matériaux mettent des décennies, voire des siècles, pour se dégrader) ;la préservation des ressources naturelles, puisque la matière recyclée est utilisée à la place de celle qu'on aurait dû extraire.

Quelles stratégies pour une informatique verte ? - Techniques de lIngénieur Mettre en place une stratégie d'informatique verte. L'idée est séduisante. Mais pourquoi et comment ? Et s'il s'agissait d'une opportunité pour les entreprises de dégager de la valeur. Zoom sur les principaux moyens d'y parvenir. Il existe une variété de technologies qui permettent de tendre vers une informatique verte : la virtualisation est l'une d'entre elle, au même titre que la conception de matériels consommant moins d’énergie et nécessitant moins de refroidissement. Examinons ici la façon dont les organisations peuvent développer une stratégie d’informatique verte, grâce à une meilleure visibilité des actifs informatiques existants et une meilleure connaissance de l’état de l’infrastructure informatique. Il existe de nombreuses opportunités de dégager de la valeur en concevant et en mettant en œuvre une politique verte au sein d’un système de technologie de communication et d’information. Un secteur a fort impact sur l'environnement Ce chiffre pourrait même encore augmenter.

Related: