background preloader

Acide désoxyribonucléique

Acide désoxyribonucléique
Structure de la double hélice d'ADN. Pour les articles homonymes, voir DNA. Propriétés générales[modifier | modifier le code] Classification et appariement des bases nucléiques[modifier | modifier le code] Les quatre bases nucléiques de l'ADN sont de deux types : d'une part les purines — adénine et guanine — qui sont des composés bicycliques comprenant deux hétérocycles à cinq et six atomes respectivement, d'autre part les pyrimidines — cytosine et thymine — qui sont des composés monocycliques comprenant un hétérocycle à six atomes. une adénine interagissant avec une thymine à travers deux liaisons hydrogène ;une guanine interagissant avec une cytosine à travers trois liaisons hydrogène. En raison de cette complémentarité, toute l'information génétique portée par l'un des brins de la double hélice d'ADN est également portée à l'identique sur l'autre brin. Appariements non canoniques entre bases nucléiques[modifier | modifier le code] Appariements Hoogsteen et Watson-Crick entre trois bases.

"The Eternal Thing in Man" Hajar R - Heart Views "The Eternal Thing in Man" Rachel Hajar "Director, Non-Invasive Cardiac Laboratory, Cardiology & Cardiovascular Surgery Department, Hamad Medical Corporation, Doha, Qatar Correspondence Address:Rachel HajarDirector, Non-Invasive Cardiac Laboratory, Cardiology & Cardiovascular Surgery Department, Hamad Medical Corporation, Doha Qatar I am the family face; Flesh perishes, I live on, Projecting trait and trace Through time to times anon, And leaping from place to place Over oblivion. The years-heired feature that can In curve and voice and eye Despise the human span Of durance - that is I; The eternal thing in man, That heeds no call to die. [Additional file 1] "The eternal thing in man" was not given a name until 1869 when a Swiss chemist, Johann Friedrich Miescher, identified 'nuclein', a white, powdery substance within cells that was later called nucleic acid. The DNA molecule has fascinated and enthralled scientists and lay people for half a century. Homer, The Iliad

Un test ADN pour mieux dépister la trisomie 21 Une nouvelle stratégie de dépistage de la première cause de handicap mental sera bientôt mise en œuvre. Plus de fœtus porteurs de la maladie devraient être détectés. Un moment important dans la vie des femmes enceintes va bientôt changer. La Haute Autorité de santé (HAS) a publié, mercredi 17 mai, ses recommandations pour mettre en place une nouvelle stratégie de dépistage de la trisomie 21. La publication de l’arrêté ministériel nécessaire à son démarrage partout sur le territoire devrait intervenir rapidement. Un test ADN remboursé par la Sécurité sociale viendra compléter le dispositif actuel. L’objectif est double : diminuer le nombre d’amniocentèse – examen qui permet d’établir le diagnostic de manière certaine mais provoque des fausses couches –, et améliorer la détection des fœtus porteurs de trisomie. Si le risque est inférieur à 1/250, il est considéré comme faible et donc écarté. Une simple prise de sang

Chromosome fr.svg Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem). Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version. Add a note Draw a rectangle onto the image above (press the left mouse button, then drag and release). Save To modify annotations, your browser needs to have the XMLHttpRequest object. [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Adding image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Changing image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Removing image note]]$1 Peut-on faire renaître des espèces éteintes ? Mammouth, tigre de Tasmanie : les essais de clonage menés par plusieurs laboratoires laissent perplexes. L'homme aura-t-il bientôt le pouvoir de ramener à la vie des espèces éteintes comme le mammouth, le tigre de Tasmanie ou le pigeon migrateur américain? Soixante ans jour pour jour après le décryptage de la structure en double hélice de l'ADN (acide désoxyribonucléique) par Francis Crick et James Watson, le 25 avril 1953, ce vieux rêve - ou ce fantasme - refait surface. Les progrès réalisés ces vingt dernières années dans le domaine de la génétique et de la connaissance de cette molécule support de l'hérédité laissent penser que cet exploit est à la portée des scientifiques qui tentent de relever le défi. Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres. La plus récente tentative de «dé-extinction» a été révélée en janvier par les chercheurs australiens du projet Lazare, en référence à ce personnage des Évangiles que le Christ ressuscite.

L'ADN va-t-il remplacer les disques durs ? SYNTHÉTIQUE. 100 millions d’heures de vidéo en haute définition enregistrées dans un volume équivalent à une tasse d’ADN ! Enfin la solution pour archiver les 3000 milliards de milliards de bytes de données existantes ? C’est devenu une solution possible depuis que des chercheurs du LEBM-Institut européen de bio-informatique ont démontré qu’il est possible de stocker une grande variété d’informations dans l'ADN synthétique. Martin Luther King et Shakespeare Les données stockées peuvent ensuite être récupérées par séquençage de l'ADN. TRINAIRE. Les données numériques sont encodées en base trinaire puis transcrites en code AD. Pour éviter les erreurs de lecture, les chercheurs ont décomposé le code en de multiples fragments d'ADN se chevauchant dans les deux sens, et indexés de façon à indiquer leur position précise dans l’ensemble. Stable pour des milliers d’années MAMMOUTH.

Circle of Life: The Beautiful New Way to Visualize Biological Data - Wired Science Clockwise from top right, the genomes of a human, a chimpanzee, a mouse and a zebrafish are arranged in a circle, with each color square corresponding to a pair of chromosomes. Lines connect similar DNA sequences, visually emphasizing just how much DNA we share with other species. (Image: Martin Krzywinski/EMBO) An ongoing project with the British Library compares our genome with the genomes of 16 different species, from horse to platypus. In each panel, a circle represents the comparison between one human chromosome, its DNA arranged along the circle's bottom half, and the entire genome of a given species, located on the circle's top half. Circos hasn't only been used to compare genomes, but also to portray them, as with Gloeobacter violaceus, a direct-line descendant of one of the first photosynthetic bacteria. Krzywinski built the Center’s first IT system, beefed up their security, designed optimized keyboard layouts, and generally geeked out. Today at 4 p.m.

Related: