background preloader

Origines grecques & latines

Origines grecques & latines
Présentation de ces jeux de langues I Latin et vocabulaire français 1)Latin et vocabulaire français. Exposé (version détaillée) Ensemble d'activités destinées à enrichir la connaissance et la maîtrise du vocabulaire français : Origine des mots. 2) Mots français d'origine populaire 3) Mots français d'origine savante 4) Doublets 5) Formation des mots. 6) Suffixes (suffixes populaires et suffixes savants) 7) Préfixes (préfixes populaires et préfixes savants) 8) Eléments latins devenus suffixes, éléments latins devenus préfixes 9) Mots latins passés tels quels en français 10) Noms et prénoms d'origine latine 11) Noms de lieux d'origine latine 12) Mots hybrides (cf. 13) Mots abrégés (cf. 14) Homonymes et leur origine 15) Famille de mots 16) Noms communs et adjectifs français issus de noms latins désignant des personnages célèbres (cf. II Latin et orthographe française III Latin et grammaire française 1) Aux origines de la grammaire IV Grec et Vocabulaire français A - Exposé liminaire (version détaillée) Related:  Travaux d'écriturepédagogie et mémoireescriut

C'é pa o program But for the Fun 14 avril 2014 par Nathalie Lenoir 3 Commentaires Seconde édition de nos leçons d’écriture en compagnie du grand cinéaste. Après nous avoir expliqué la différence essentielle entre mystère et suspense, il évoque aujourd’hui une notion dramaturgique très importante et trop rarement maitrisée par les scénaristes. Il s’agit de … Lire la Suite 7 avril 2014 par Nathalie Lenoir 2 Commentaires Je vous propose au cours des trois prochaines semaines de bénéficier des services d’un prestigieux professeur, le grand Alfred Hitchcock himself in person! 26 mars 2014 par Nathalie Lenoir 0 Commentaires Seconde leçon en compagnie de la célèbre script-doctor hollywoodienne Linda Seger. 19 mars 2014 par Nathalie Lenoir 1 Commentaire Linda Seger est une des pionnières du script-doctoring hollywoodien et l’auteure de plusieurs ouvrages cultes. 29 juillet 2013 par Nathalie Lenoir 4 Commentaires Le McGuffin, kesaco? 22 juillet 2013 par Nathalie Lenoir Commentaires fermés

Liste de locutions latines Cet article contient une liste de locutions latines présentée par ordre alphabétique. Pour des explications morphologiques, linguistiques ou historiques, il faut consulter les articles détaillés : Index de locutions latines[modifier | modifier le code] Elles sont orthographiées selon la graphie la plus répandue en France, c'est-à-dire avec les lettres ramistes J et V. Le J est peu utilisé hors de France dans les textes entièrement en latin. Pour afficher la notice détaillée d'une locution latine : traduction littérale, interprétation, explications, contexte, références, cliquer sur le texte de la locution dans l'index ci-dessous. Modifications, adjonctions[modifier | modifier le code] Pour conserver son unité à cet index et à ses annexes, merci, pour tout ajout, de consulter les directives de la page de discussion de cet article. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] N.B.

Prise de notes La prise de notes Le matériel En matière de prise de notes, il est souvent conseillé d'utiliser des feuilles plutôt que des cahiers. Il est plus facile en effet de les classer ou de rajouter une page si nécessaire. Veillez, avant chaque cours, à préparer votre matériel. Pendant le cours Il faut savoir que, lorsque nous parlons, nous prononçons environ 150 mots à la minute. Sachez également que vous devrez prendre notes d'un grand nombre d'informations en peu de temps. Evitez à tout prix le mot à mot. Utilisez des abréviations. Voici quelques abréviations connues. Utilisez également des symboles. En résumé, lorsque vous prenez des notes : utilisez le style télégraphique, les abréviations et les symboles. Locutio: citations latines, expressions, locutions, aide au latin, traduction, theme, version

Dans le texte argumenté Projet « Être efficace avec la connaissance » > Communication des connaissances Enchaînement des arguments (Tout/et) d'abord, en premier lieu, premièrement, deuxièmement..., certes, au premier abord En second lieu, et, en outre, de plus, de surcroît, par ailleurs, ensuite, (mais) encore, aussi, surtout, non seulement, d'autant que, de même, maintenant, à présent En dernier lieu, enfin, finalement, pour finir Donc, ainsi, bref, en tous cas, de toute façon, pour toutes ces raisons, voilà pourquoi Phrase binaire D'une/d'autre part, d'un/d'un autre côté, d'aucuns/d'autres, autant/autant Introduire un exemple Notamment, en particulier, particulièrement, ainsi, par exemple, voici..., selon l'expression de..., je m'explique, pour clarifier, pour exemplifier, concrêtement, en pratique Opposition Quel que, quelque que, tandis que, alors que, au lieu que/de Mais, or Pourtant, cependant, nonobstant, néanmoins, toutefois Au contraire, en revanche, à l'inverse, à tout le moins Restriction Cause Conséquence

Apprendre mieux ? Épisode 3 : Vous avez une mémoire extraordinaire ! Cet article est le troisième paru dans le dossier « Apprendre mieux ? » publié sur ce blog. Pour un accès aux articles précédents, voir les liens ci-dessous : "Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. Nous nous posons la question "Qui suis-je moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?". Marianne Williamson écrivaine américaine Bonjour, Les capacités d’apprentissage Dans l’article précédent, je vous faisais part des principes et préceptes du mieux-apprendre. Loin de moi l’idée de trancher ici le débat sur la sempiternelle question des capacités – égales pour tous ou différentes d’un individu à l’autre. En revanche, il y a un point sur lequel j’aimerais aujourd’hui retenir votre attention: Il s’agit du passage qui stipule « […] bien supérieures à ce que l’on considère habituellement comme normales ». Les croyances limitantes : rappel La ressource 7 – Du fromage

Exposé La méthode SPRI La Méthode SPRI ou : la communication sans peine. La méthode SPRI, introduite par Louis Timbal-Duclaux (éditions RETZ) est un moyen de bâtir le plan des exposés. Elle consiste à présenter : - une Situation, - un Problème, - une Résolution, - des Informations. Quand nous rédigions des rédactions en classe, elles nous revenaient souvent assorties en marge d'un "faites donc un plan !" Louis Timbal - Duclaux dans son livre " La méthode SPRI " (éditions Retz) explique que l'on peut par un simple mnémonique : SPRI complété pour la beauté de la chose en eSPRIt, tracer d'emblée un plan pour tout exposé et le rendre clair et attrayant. I) e : Entrée en matière : L'entrée en matière n'a pas de fonction technique : elle n'a qu'un rôle social et prend la forme : - d'une préface pour un livre, - d'un mot amical ou d'une plaisanterie pour une présentation orale. Paradoxalement, cette partie sans importance est la plus difficile à composer, essentiellement à cause du complexe de la page blanche.

Gilgamesh Gilgamesh Palais de Sargon Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère. D'origine sumérienne, ce récit s'est transmis d'abord de manière orale, puis il fut écrit vers 2000 avant notre ère à Babylone. La version la plus achevée, écrite sur douze tablettes, a été retrouvée à Ninive, dans la bibliothèque du roi syrien Assourbanipal (668-627 avant notre ère). Elle comprend 3400 vers répartis sur douze tablettes: Tablette 1 - Présentation de Gilgamesh et d'Enkidu Tablette 2 - Rencontre de Gilgamesh et d'Enkidu Tablette 3 - Décision d'aller combattre Humbaba; inquiétude d'Enkidu et du peuple. Celui qui a tout vu, [Sha nagba imuru]. Monarque semi-légendaire Gilgamesh, "celui qui a tout vu" , est le héros à la fois despotique et humain d'une longue épopée mainte fois remaniée qui est la base de la littérature antique. Enkidu sous la forme semi animale combat Gilgamesh.

Types de plans Les types de plan 1- Mise en garde 1.1 Si des plans-types peuvent être proposés comme modèles, en règle générale aucun ne s'applique de manière mécanique aux situations concrètes que vous pouvez rencontrer : il convient de les adapter au cas par cas, en fonction de la stratégie discursive que vous désirez mettre en œuvre. Il est d'ailleurs souvent nécessaire de croiser plusieurs plans-types pour parvenir à un résultat satisfaisant. 1.2 La détermination du nombre de parties n'est pas non plus automatique, même si l'université continue souvent de demander un plan en deux parties (en droit, par exemple) ou en trois (en lettres). 2- Un plan adapté à chaque situation 2.1 Le plan pour informer * Le plan additif C'est le plus simple, mais aussi le plus fastidieux s'il ne se combine pas avec d'autres types de structure. * Le plan chronologique Il décrit, informe ou analyse en suivant l'évolution temporelle. *Le plan thématique 2.2 Le plan pour analyser *Le plan analytique 2.3 Le plan pour discuter

Related: