background preloader

Un jeu en ligne veut vous apprendre à démasquer les fake news - Tech

Un jeu en ligne veut vous apprendre à démasquer les fake news - Tech
Vous en avez assez d'être bombardés de fake news, sans savoir comment trier le vrai du faux ? Vous pouvez désormais vous entraîner à distinguer les véritables actualités des articles de désinformation grâce à un jeu en ligne, Factitious. Certaines fake news sont si crédibles que les créer requiert désormais des compétences techniques pointues. Difficile, dans ce contexte, d’apprendre à repérer quels sont les indices qui doivent inciter à la prudence lorsque l’on se promène sur le web. Pour aider les internautes à développer cette petite gymnastique de l’esprit, la pédagogie peut être une piste. Comment distinguer les fake news d’un véritable article ? Dans une interface minimaliste, le jeu dévoile successivement des cartes sur lesquelles figurent un article d’actualité, en général agrémenté d’un titre et d’une photographie. Si vous voulez vraiment comprendre le phénomène des articles de désinformation, le meilleur moyen reste peut-être d’en créer vous-même, dans un autre jeu en ligne.

http://www.numerama.com/tech/276410-un-jeu-en-ligne-veut-vous-apprendre-a-demasquer-les-fake-news.html

Related:  Ressources éduc responsable en anglaisInfaux / rumeurs/ théorie du complotFake NewsFake news

L'histoire vraie des fausses nouvelles Ce fut un grand moment – un moment mémorable en tout cas – dans l’histoire de la communication gouvernementale. Quelques jours après l’intronisation du président américain Donald Trump, sa conseillère Kellyanne Conway, contredite par la presse à propos du décompte de la foule présente à Washington ce jour là, qu’elle gonflait démesurément, expliqua froidement que ce chiffre était impossible à établir et parla, selon une formule immortelle, de « faits alternatifs ». Certains commentateurs ironisèrent, observant qu’on serait entré dans une ère de, je cite, « post-vérité ». Mais naturellement des historiens surgirent aussitôt, conformément à leur habitude et à leur vocation, pour rappeler que les fake news, les fausses nouvelles délibérément propagées à des fins politiques, étaient aussi anciennes que le gouvernement des hommes. - Lecture d’un extrait de la correspondance de l’Arétin, lu par Jean-Luc DEBATISSE, dans « Une vie, une œuvre », sur France Culture, le 16 juillet 2000.

Incarnez un créateur de « fake news » pour découvrir les coulisses de la désinformation - Tech Comment naissent les articles de désinformation ? Par quel moyens leurs créateurs s'enrichissent-ils ? Un jeu en ligne dévoile les coulisses de cette industrie de la calomnie en vous glissant dans la peau d'un gérant de site de « fake news ». Et si le meilleur moyen de comprendre le phénomène des articles de désinformation était d’en créer soi-même ? C’est la conviction d’Amanda Warner, une Américaine qui a lancé « Fake it to make it » (« Falsifiez pour réussir »), un jeu en ligne qui consiste à gérer différents sites de « fake news » pour s’enrichir. Si l’interface de sa simulation de gestion (disponible en anglais uniquement) est assez sommaire et que le concept consiste à cliquer à la suite sur plusieurs boutons, le jeu s’avère vite prenant grâce à ses objectifs et à la plongée qu’il offre dans les coulisses de cette industrie lucrative, dont les principaux artisans se trouvent en Macédoine.

Podcast : La science face aux fake news À l'occasion de la Fête de la Science 2017, une émission sur l'importance de la médiation scientifique et de la culture scientifique, portées par les chercheurs, dans une époque marquée par la post-vérité, le climatoscepticisme, les débats sans fin sur les vaccins, etc. Gilles Bœuf parle de la poussée du climatoscepticisme, de la contestation des faits scientifiques, de la non-science et comment il y répond à son niveau. Samuel Guibal parle des attaques contre la science, de la manière dont il voit les aberrations actuelles (créationnistes, « platistes »), de ce qu'il y a à faire pour faire progresser la culture scientifique et des initiatives comme la fête de la science. Véronique Atger parle des chercheurs, de leur vie et leurs rôles ; comment faire vivre cette recherche à l'extérieur, la valorisation de la recherche et la fête de la science à Sorbonne Universités.

Désinformation : démêler le vrai du faux Cette séquence pédagogique, intitulée "Rumeur, désinformation, théories du complot : démêler le vrai du faux", a été proposée en classe de 1ere ES par Héloïse Lécaudé, lycée André Maurois, Elbeuf, dans le cadre de l’Enseignement Moral et Civique avec un collège enseignant d’histoire-géographie, en fin d’année scolaire 2016-2017. Cette séquence s’appuie sur les travaux menés tout au long de l’année dans l’académie autour de la notion de désinformation et de vérification de l’information. Contexte pédagogique → Classe de 1ES, en demi-groupe, sur des heures d’EMC (1 heure/quinzaine/demi-groupe) avec l’enseignant d’histoire-géographie de la classe, dans le cadre de l’axe « Enjeux moraux et civiques de la société de l’information ».

C'est quoi des fake news ? Avec l’élection récente aux Etats-Unis de Donald Trump, vous avez peut-être entendu parler de fake news sans forcément comprendre ce que ça veut dire… Les fake news qu’est-ce-que c’est ? Si on traduit mot à mot, ce sont les fausses informations. Rapport de « Legatum Institute » : Face à la désinformation, comment rendre la vérification des faits plus utile ? - Observatoire Arabe du Journalisme - AJO Les nouveaux médias et la révolution de l’information ont non seulement permis l’accès à l’information, mais aussi alimenté la propagation de la désinformation. Cette dernière a été définie par le Forum économique mondial comme l’un des problèmes les plus urgents du monde. Le « Fact-checking » (vérification de faits) apparaît ainsi comme le moyen le plus populaire pour lutter contre le déluge de cette désinformation. C’est dans cette perspective que le Legatum Institute a élaboré un rapport intitulé « Les faits que nous pouvons croire: comment mieux vérifier les faits » (Facts We Can Believe In: How to make fact-checking better) définissant les principaux moyens de lutte contre ce nouveau fléau. Le rapport a été élaboré par le « Forum Transitions » de l’Institut Legatum, de l’équipe travaillant sur la Propagande. Une fois que les perceptions du monde sous-jacentes ont été comprises, les vérificateurs de faits peuvent s’engager de manière plus significative avec le public.

Comment créer le post parfait sur Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest ? Voici un petit récapitulatif quant à la manière de créer des posts qui vont générer des interactions (pour une fois je suis à peu près d’accord). C’est un document simple et efficace si l’on excepte l’heure de publication qui dépend de votre cible et non d’une moyenne sortie d’on ne sait où (à oublier donc cette dernière partie). Par exemple, sur Facebook, privilégiez les contenus graphiques, notamment les photos, là où sur Twitter il faut être intéressant en moins de 140 caractères (j’aurai rajouté la présence d’hashtags mais bon). N’oubliez pas une chose : les contenus doivent être adaptés à votre cible, mais doivent également répondre à votre besoin. Les chats, c’est mignon tout plein, les gens aiment/commentent/partagent, mais ils ne servent à rien si vous vendez des portes. via

Internet. Comment démasquer les fausses photos Attentats, catastrophes naturelles… Après des événements extraordinaires, il suffit de quelques minutes pour que les premières images apparaissent sur la Toile. Mais elles ne sont pas toutes authentiques. En Allemagne, au soir du 22 juillet, à la suite de la tuerie perpétrée par un forcené dans un centre commercial à Munich, des photos chocs ont fait leur apparition sur les réseaux sociaux.

Info ou intox : Comment déjouer les pièges sur Internet ? 2 vidéos explicatives La chaîne France 24 a mis en ligne au Printemps 2016 deux programmes courts pour sensibiliser les citoyens à reconnaître une fausse information et à déceler une manipulation (voir les 2 vidéos dans cet article). Mener sa propre enquête! Voilà la méthode proposée par France 24 qui, à travers ces deux programmes courts en vidéo baptisés Info-intox, fait une distinction claire entre information et propagande à travers des exemples très précis et des conseils pour apprendre à qualifier, à vérifier et à valider une info sur Internet.

Aux Etats-Unis, des lycéens apprennent à débusquer les « fake news » Le musée de la presse et du journalisme de Washington propose aux jeunes un atelier pour apprendre à repérer les fausses informations. Un phénomène exacerbé par les réseaux sociaux. Kyrie est bien embarrassée. Comment savoir si la phrase du président philippin, Rodrigo Duterte, incitant ses compatriotes « à tuer les vendeurs de drogue », est vraie ou pas. La jeune Américaine de 17 ans a deux minutes pour se faire une opinion. Telle est la règle édictée par Kim Ash, l’efficace formatrice, qui, ce matin-là, enseigne à un groupe de lycéens d’Alexandria (Virginie) comment reconnaître et déjouer une « fake news ».

Lettre Edu_Num n°01 — Enseigner avec le numérique Sommaire La sélection des ressources présentée ci-dessous s'inscrit particulièrement dans la continuité des travaux engagés au sein du dispositif TraAM (Travaux Académiques Mutualisés), notamment le TraAM ÉMI (Éducation aux Médias et à l'Information) dont l'un des thèmes 2015-2016 aborde les notions de « hoax », « rumeur » et « désinformation ». L’objectif de la présente lettre est donc de mettre l’accent sur des ressources numériques utiles pour différentes disciplines et différents niveaux. Elle s'organise selon 3 axes : un axe théorique se terminant par un glossaire définissant les principaux termes, un axe pédagogique réunissant des exemples de scénarios pédagogiques et un axe de veille permettant de découvrir des ressources complémentaires à la fois numériques et imprimées.

Comment se fabriquent les "fake news" ? Le vote de "la loi contre la manipulation de l'information" s'est embourbée cette nuit à l'Assemblée. Le sociologue et spécialiste d'internet Antonio Casilli nous explique ce matin les dessous de la fabrication et diffusion des fake news. Pas d’adoption en première lecture. Ce qu'on sait, ce qu'on ne sait pas (1/5) : Du vrai et du faux sur internet Ce nouveau cycle d'émissions enregistrées en public au Théâtre de l’Odéon s’intitule « Ce qu’on sait, ce qu’on ne sait pas ». L’idée qui nous a menés vers cette problématique est assez simple. Elle provient du constat que la connaissance et l’ignorance se tiennent par la barbichette : ignorer qu’on ignore, c’est, de fait, ne rien savoir ; tandis que savoir qu’on ignore, c’est vraiment savoir, puisque cela suppose de connaître tout ce qui est déjà établi, et d’être capable de détecter ce qui fait encore trou dans la connaissance, de déceler ses manques et ses lacunes. Croire savoir sans savoir, voilà la vraie pathologie du savoir. C’est pourquoi l’ignorance est la grande affaire des sachants, des spécialistes, des experts, et non pas celle des ignares. Car savoir ignorer, ce n’est pas ignorer le savoir, mais au contraire savoir ce qu’il ne contient pas, et constamment l’inquiéter.

Ressources - Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes L'apport de l'Education aux médias et à l'information (EMI) et de l'esprit critique L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. » Outils pour l'école, le collège et le lycée

Related: