background preloader

Organisation du traité de l'Atlantique Nord

Organisation du traité de l'Atlantique Nord
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Alliance avait pour vocation initiale d'assurer la sécurité du continent européen après la Seconde Guerre mondiale, en prévenant d'éventuels soubresauts d'impérialisme allemand et en s'opposant à toute tentative expansionniste de l'Union soviétique. Entre 1955 et 1991, l'adversaire désigné de l'OTAN prend la forme du Pacte de Varsovie, une organisation de sécurité collective sous obédience soviétique créée à la suite de l'intégration militaire de la RFA au bloc de l'Ouest et se présentant comme politiquement et militairement symétrique à l'alliance atlantique. Selon les ambitions affichées par son secrétaire général britannique Hastings Lionel Ismay, le rôle de l'OTAN consistait au cours des années de guerre froide à « garder les Russes à l'extérieur, les Américains à l'intérieur et les Allemands sous tutelle » [2]. Histoire[modifier | modifier le code] Genèse (1948-1949)[modifier | modifier le code] Related:  BIOGRAPHIEOTAN 1949L'Empire Rockefeller

France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République française (fr) Territoire de la France métropolitaine en Europe. Territoire de la République française dans le monde. La France, en forme longue la République française, est un pays d'Europe de l'Ouest, mais qui comprend également plusieurs régions et territoires d'outre-mer disséminés sur plusieurs océans. La France est un pays formé à la fin du Haut Moyen Âge, tirant son nom du peuple franc. Ancienne puissance coloniale, sa culture et sa civilisation sont diffusées par les pays francophones à travers le monde, unis dans l'Organisation internationale de la francophonie. Géographie Localisation et frontières Carte physique simplifiée de la France métropolitaine. Si les frontières du sud du pays correspondent à des massifs montagneux, les frontières du nord-est ne correspondent à aucune limite géographique[N 8] ni linguistique [N 9]. La France métropolitaine comprend plusieurs îles, notamment la Corse et des îles côtières. Climat

1951 SHAPE centre de commandement militaire de l'OTAN Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Grand quartier général des puissances alliées en Europe ou Supreme Headquarters Allied Powers Europe (SHAPE - ce qui signifie aussi « forme » en anglais) est le centre de commandement militaire des forces de l'OTAN en Europe. Le Commandement allié Atlantique, devenu en 2003 Commandement allié Transformation (Allied Command Transformation, ACT) est l'autre grand quartier général de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord. Historique[modifier | modifier le code] Entrée principale du SHAPE à Mons, 2011 Lorsque le Conseil de l'OTAN se réunit à New York le , Paris est choisi comme siège du quartier-général, en raison surtout de sa position centrale et de ses excellents moyens de communications. À la suite du retrait de la France du commandement militaire de l'OTAN, il a été déplacé en Belgique, sur le territoire des anciennes communes de Casteau, Maisières et de Masnuy-Saint-Jean où le nouveau SHAPE a été inauguré le [12].

1954 BILDERBERG GROUPE "Nous arrivons vers l'émergence d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de LA CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le nouvel ordre mondial" . (David Rockefeller) © 2002\2011 - SecreteBase - Tous droits réservés France Stay-behind Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans le cadre de la guerre froide, les cellules stay-behind étaient des réseaux clandestins coordonnés par l'OTAN. Implantées dans seize pays d'Europe de l'Ouest, ces cellules visaient à combattre une éventuelle occupation par le bloc de l'Est, se tenant prêtes à être activées en cas d'invasion par les forces du Pacte de Varsovie. La plus célèbre de ces cellules, et la première à avoir fait l'objet de révélations, est le réseau italien Gladio. L'existence de ces cellules n'est révélée au grand public par les médias qu'en 1990, bien que l'ancien directeur de la CIA William Colby ait, dès 1978, décrit la genèse de ces groupes dans ses mémoires[1]. Historique[modifier | modifier le code] À la fin des années 1940, au début de la guerre froide, une invasion par l'Union soviétique de l'Europe de l'Ouest est une hypothèse plausible en cas de Troisième Guerre mondiale. Les États adhérents au stay-behind arrivent en plusieurs vagues[3] :

Gladio Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gladio (« Glaive » en italien) désigne le réseau italien des stay-behind, une structure créée dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d'invasion soviétique. On désigne couramment par ce nom l'ensemble des armées secrètes européennes, dont l'existence a été révélée publiquement le 24 octobre 1990 par le Premier ministre italien Giulio Andreotti. Ces réseaux fonctionnaient le plus souvent sans que les gouvernements nationaux en aient connaissance[1]. Pour plusieurs auteurs, Gladio est impliqué dans différentes actions violentes des années de plomb italiennes[2],[3], mais l'ampleur de son implication faisait encore en 2005 l'objet de débats. L'idée selon laquelle, sous la direction de la CIA, Gladio aurait tenté d'influencer la politique italienne, est soutenue par des historiens[4] et des journalistes[5],[6],[7]. Historique des accusations et théories relatives à Gladio[modifier | modifier le code]

25/11/1910 Fondations Carnegie Rockefeller Centre d'actualités de l'ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde. Centre d'actualités de l'ONU Les dépeches du Service d'information de l'ONU Recherche avancée ven, 11 avr 2014 | Prochainement à l'ONU: Samedi - Journée internationale du vol spatial habité… Lundi - Le Secrétaire général s'envole pour le Mexique… Centrafrique : le HCR inquiet des attaques contre des civils fuyant vers le Cameroun Le HCR a fait part vendredi de sa vive préoccupation après avoir reçu des informations selon lesquelles des anti-balaka, les milices chrétiennes, bloquent les routes et attaquent des civils tentant de fuir la violence en République centrafricaine. A Washington, Ban appelle à investir dans la lutte contre les changements climatiques Syrie : Amos dénonce deux attentats meurtriers à la voiture piégée à Homs Venezuela : l'ONU salue le début d'un dialogue entre le gouvernement et l'opposition L'Italie porte secours à 6.000 personnes en Méditerranée en quatre jours, selon le HCR Les autres titres Autres dépêches » Dépêches par thème

Libération de la France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Libération de la France est la période qui voit, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la reprise progressive par les forces alliées des régions de la France métropolitaine occupées depuis 1940 par les armées du Troisième Reich et de l'Italie fasciste. Sur le plan politique, elle se traduit par la fin de l'occupation nazie, la fin du régime de Vichy et l'établissement du gouvernement provisoire de la République française. Contexte historique[modifier | modifier le code] Le 3 septembre 1939 débute la Seconde Guerre mondiale. Il se développe alors des mouvements de Résistance intérieure et de résistance extérieure, dirigés en majeure partie par le général de Gaulle depuis Londres. Déroulement de la Libération[modifier | modifier le code] Libération de l'Algérie en 1942[modifier | modifier le code] La libération de la France commence par le débarquement allié en Afrique du Nord française. La progression en France[modifier | modifier le code]

P-26 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir P26. Bien que la lumière n'ait pas encore complètement été faite sur la P26[1], une étude universitaire publiée en novemebre 2009 prétend que la P26 ne faisait pas directement partie du réseau Gladio, mais avait des relations étroite avec le MI6 anglais[2]. Le conseiller national Remo Gysin qualifie les rapports qu'entretenaient la P26 avec les services secrets britanniques (MI6) et l'OTAN de « notoires[3] ». L'existence de la P26 a été révélée dans le cadre du scandale des fiches en Suisse en 1990, lorsqu'une enquête administrative (« rapport Cornu ») a été rendue publique. Le 18 avril 1990, durant les travaux d'investigation sur le scandale des fiches et la P26, Herbert Alboth est assassiné dans son appartement à Liebefeld près de Berne. La P26 a stocké des armes et munitions dans aux moins quatre lieux tenus secrets en Suisse[4] : l'un d'eux, révélé au public, était situé à Gstaad dans l'Oberland bernois.

Histoire du cartel pharmaceutique Page d'accueil > Sujets > Commerce Pharmaceutique 15 mai 1911 La Cour suprême des États-Unis déclare John Rockefeller et son trust coupable de corruption, de pratiques illégales et de racketérisme. Par conséquent, la totalité du trust Rockefeller Standard Oil, la plus grande entreprise du monde à cette époque, est condamné à la dissolution. Pour dissiper la pression publique et politique qu'il subit avec ses barons, Rockefeller trouve une nouvelle solution appelée "philanthropie" : il utilise les revenus de ses pratiques illégales sur le marché du pétrole pour créer la Fondation Rockefeller. La Fondation Rockefeller est la façade d'une nouvelle entreprise globale gérée par Rockefeller et ses complices : les investissements dans le commerce pharmaceutique. C'est à cette époque que l'on découvre les vitamines. 29 novembre 1929 Le cartel Rockefeller (U.S.A.) et le cartel I.G. Le cartel I.G. Pour renforcer sa domination mondiale des médicaments brevetés, le cartel I.G. Le plan d'I.G.

Guerre civile syrienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre civile syrienne est un conflit armé issu d'un mouvement de contestation du gouvernement syrien qui débute par des manifestations anti-régime et pro-régime[33],[34] le 15 mars 2011[35], pour l'essentiel pacifiques[36],[Note 3]. Le mouvement se transforme rapidement en conflit opposant deux camps armés au milieu des populations civiles à la suite des répressions sanglantes des services de sécurités syriens[37]. Face à l'armée régulière et à ses supplétifs (moukhabarat et miliciens du Hezbollah notamment), se constitue et structure progressivement en 2011 une « armée syrienne libre » (ASL), sur la base d'un noyau de déserteurs et de citoyens en majorité issus de la communauté sunnite[38] et, en partie, de combattants étrangers islamistes financés par l'Arabie saoudite[39] et le Qatar[40]. Contexte[modifier | modifier le code] Gouvernement el-Assad[modifier | modifier le code] Géographie[modifier | modifier le code] Personnalités

L'INDUSTRIEL Stay-behind en Belgique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les réseaux clandestins de l' OTAN pendant la guerre froide , dits Stay-behind , étaient actifs dans la quasi-totalité des pays d' Europe occidentale , dont la Belgique . Révélés en Italie le 24 octobre 1990 par le président du Conseil Giulio Andreotti sous le nom Gladio ( Glaive en italien), ces réseaux paramilitaires visaient à se préparer en cas d'invasion soviétique, notamment par le biais de mise en place de réseaux d'évacuation et par l'entraînement à la guerre de partisans . Des caches d'armes à la disposition de ces armées secrètes étaient enfouies un peu partout sur le territoire européen. Organisation et histoire [ modifier ] Suite à la révélation en Italie de l'existence de Gladio, l'Italie, la Suisse , la Belgique, l'Autriche, les Pays-Bas et le Luxembourg mirent en place des commissions parlementaires [ 1 ] . Lien avec 1°) le Westland New Post 2°) Luc Jouret [ modifier ] Révélations de 1996 et de 2005 [ modifier ]

Related: