background preloader

Microformat

Microformat
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un microformat (parfois abrégé sous μF ou uF) est une approche de formatage de données dans des pages WEB[1] qui cherche à rationaliser et standardiser le contenu existant, comme les métadonnées, en utilisant des classes[2] et attributs de balises[3] XHTML et HTML. Cette approche est conçue pour permettre à l'information destinée aux utilisateurs finaux, telle que le carnet d'adresses, les coordonnées géographiques, les événements et autres données ayant une structure constante, d'être traitée automatiquement par les logiciels. Même si le contenu des pages web était déjà capable techniquement d'être « traité automatiquement » depuis la conception du web, il existait certaines limites. Les balises traditionnelles de marquage étaient en effet utilisées pour afficher l'information sur le Web et non pas pour décrire ce que voulait dire l'information[4]. Historique[modifier | modifier le code] Aperçu technique[modifier | modifier le code]

Web sémantique Logo du W3C pour le Web sémantique Le Web sémantique, ou toile sémantique[1], est une extension du Web standardisée par le World Wide Web Consortium (W3C)[2]. Ces standards encouragent l'utilisation de formats de données et de protocoles d'échange normés sur le Web, en s'appuyant sur le modèle Resource Description Framework (RDF). Le web sémantique est par certains qualifié de web 3.0 . Alors que ses détracteurs ont mis en doute sa faisabilité, ses promoteurs font valoir que les applications réalisées par les chercheurs dans l'industrie, la biologie et les sciences humaines ont déjà prouvé la validité de ce nouveau concept[5]. Histoire[modifier | modifier le code] Tim Berners-Lee à l'origine exprimait la vision du Web sémantique comme suit : I have a dream for the Web [in which computers] become capable of analyzing all the data on the Web — the content, links, and transactions between people and computers. — Tim Berners-Lee, Weaving the Web[13] — Weaving the Web[13]

Microformats Le guide ultime des microformats : Références et exemples Si vous n’êtes pas familier du concept POSH (Plain Old Semantic HTML), la première chose à savoir c’est que produire du code sémantique, qui reflète la valeur du contenu textuel (en plus de la mise en forme) est une composante critique du processus de conception web. Alors que le HTML dispose d’une kyrielle d’éléments par lesquels le contenu prend du sens, une foultitude de micro-formats (conventions) ont été créé pour mieux représenter les données qui composent votre page. Les micro-formats, c’est quoi ? Bien qu’ils ne fassent pas parti des spécifications HTML du W3C, ils offrent un assortiment utile de conventions de nommage (en utilisant les attributs class, id, rel et rev) qui identifient les points d’intérêts sur une page. Si les micro-formats ne font pas encore parti du standard W3C, les navigateurs web n’ont pas attendu pour en assurer le support. Les micro-formats valent vraiment le coup d’y porter un intérêt et que vous les implémentiez dans les sites que vous réalisez. Adr Geo hAtom

Web des données Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Web des données (Linked Data, en anglais) est une initiative du W3C (Consortium World Wide Web) visant à favoriser la publication de données structurées sur le Web, non pas sous la forme de silos de données isolés les uns des autres, mais en les reliant entre elles pour constituer un réseau global d'informations. Il s'appuie sur les standards du Web, tels que HTTP et URI - mais plutôt qu'utiliser ces standards uniquement pour faciliter la navigation par les êtres humains, le Web des données les étend pour partager l'information également entre machines. Cela permet d'interroger automatiquement les données, quels que soient leurs lieux de stockage, et sans avoir à les dupliquer[1]. Tim Berners-Lee, directeur du W3C, a inventé et défini le terme Linked Data et son synonyme Web of Data au sein d'un ouvrage portant sur l'avenir du Web sémantique[2]. Principes[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Microformats - Alsacreations Les microformats ont fait leur apparition en 2003 (XFN) sous l'impulsion de personnes publiant des blogrolls (listes de blogs qui ont plu ou ont été jugés pertinents dans un domaine précis) recherchant un moyen de faire connaître la nature des relations qu'ils entretenaient avec les auteurs de ces blogs. Depuis, ils ont pris une ampleur remarquable et de nombreux microformats ont été développés et améliorés pour divers supports : CV, rapports, protocole Atom, annuaires partagés, citations, traces des discussions en ligne, formats de médias… HTML5 les remet au goût du jour et ils restent un moyen simple, efficace et puissant d'apporter à vos pages de la lisibilité tant pour un humain que pour une machine. Définition Les microformats apportent au langage HTML (et par extension XHTML) davantage de sémantique. HTML possède déjà des éléments ayant du sens mais ils ne suffisaient pas à exprimer toutes les subtilités que les microformats proposent. Insertion des µF Resssources Web

Microformat FAQs relating to RDF What are Microformats What are Microformats? Microformats are a set of simple, open data formats built upon existing and widely adopted standards, in particular semantic (X)HTML. The processes, principles, and practices of the microformats open standards community are what make microformats "microformats", but they center on using HTML and XHTML as designed, as a semantic language (though they can and have been implemented in other XML formats, e.g. RSS, Atom). One of the microformats principles is humans first, machines second. microformats that have XMDP profiles can simply be directly used with RDF-compatible URIs for microformats terminology provided by those profiles. See also: About Microformats Why were microformats proposed when RDF already existed Why were microformats proposed when RDF already existed to markup semantic information? How real are microformats But how real are microformats? But I do RDF, why should I be interested? Dan Connolly rdf-interest, March 2000: No. See grddl.

Web3D Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Web3D correspondait initialement au concept d'un Web totalement en 3D, des hyperliens reliant les contenants entre eux. Par extension, le terme désigne aujourd'hui tous les contenus en 3D interactive qui sont intégrée à des pages HTML, et que l'on peut visualiser par l'intermédiaire de son navigateur Web. Soit : « la 3D sur le Web ». En 2009, les navigateurs requièrent l'installation d'un plugin pour afficher ce type de contenus. Les technologies actuelles du web 3D permettent, au-delà de simples sites en 3D, le développement futur de jeux en 3D en ligne, notamment des jeux massivement multijoueurs directement jouables dans le navigateur. Formats disponibles[modifier | modifier le code] Parmi les nombreux formats et modes d'intégration disponibles, on peut citer : Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Extending HTML5 — Microformats While HTML5 has a bunch of semantic elements, including new ones like <article> and <nav>, sometimes there just isn’t an element with the right meaning. What we want are ways to extend what we’ve got, to add extra semantics that are machine-readable — data that a browser, script, or robot can use. Native ways to extend HTML There were five fundamental ways we could extend HTML 4: <meta> elementclass attributerel attributerev attributeprofile attribute In HTML5, rev has fallen by the wayside, becoming obsolete since hardly anyone used it correctly, and because it can be replaced by rel. profile is also obsolete, and there is no support for namespaces in HTML5. Even better, WAI-ARIA’s role and aria-* attributes are allowed in HTML5, and HTML5 validators can check HTML5+ARIA. Finally there are microformats. Introducing microformats Microformats are a collection of vocabularies for extending HTML with additional machine-readable semantics. Microformat specifications Published microformats

Des attributs ajoutés aux balises HTML

Related: