background preloader

Réglementer la propriété dans les nuages

Réglementer la propriété dans les nuages

Il est temps de parler des métadonnées LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Yves-Alexandre de Montjoye (Centralien, chercheur au Media Lab, MIT), César Hidalgo (Professeur au Media Lab, Massachusetts Institute of Technology) et Alex 'Sandy' Pentland Pentland (Professeur au Media Lab, Massachusetts Institute of Technology) Les documents fournis par Edward Snowden l'employé de Booz-Allen-Hamilton et publiés dans le Guardian et le Washington Post début juin montrent l'étendue de la collaboration forcée dont a bénéficié la NSA. Une injonction secrète de la FISA lui assure en effet l'accès aux données de Microsoft, Facebook, Google mais également de l'opérateur téléphonique Verizon. Cette affaire nous rappelle que de nombreux sujets cruciaux sont restés dans les cartons. La proposition de réforme de protection des données, pourtant saluée outre-atlantique, de la commissaire européenne Viviane Reding n'a reçu que peu d'écho. Un débat de fond est nécessaire car le sujet est interdisciplinaire et technique.

What cloud computing really means | Cloud Computing Cloud computing is all the rage. "It's become the phrase du jour," says Gartner senior analyst Ben Pring, echoing many of his peers. The problem is that (as with Web 2.0) everyone seems to have a different definition. As a metaphor for the Internet, "the cloud" is a familiar cliché, but when combined with "computing," the meaning gets bigger and fuzzier. [ Stay on top of the state of the cloud with InfoWorld's "Cloud Computing Deep Dive" special report. Cloud computing comes into focus only when you think about what IT always needs: a way to increase capacity or add capabilities on the fly without investing in new infrastructure, training new personnel, or licensing new software. Cloud computing is at an early stage, with a motley crew of providers large and small delivering a slew of cloud-based services, from full-blown applications to storage services to spam filtering. 1. 2.

Il y a dix ans, Microsoft savait que les DRM étaient une cause perdue Il y a dix ans, Microsoft travaillait ardemment sur les technologies qui lui permettraient de sécuriser sa plateforme pour la distribution des contenus. DRM, Palladium, TCPA ou encore NGSCB étaient des termes qui alimentaient toutes les peurs. Pourtant, quatre ingénieurs de la firme savaient que rien de tout ceci ne fonctionnerait sur le long terme. 2002, le grand virage En 2002, Microsoft travaillait sur plusieurs projets visant à sécuriser la plateforme Windows. Par sécurisation, il ne fallait pas seulement penser résilience aux menaces informatiques habituelles, car l’utilisateur pouvait lui-même devenir dangereux. À cette époque, un groupe d’ingénieurs travaillait sur plusieurs projets se focalisant sur les transits d’informations au sein de Windows. Palladium, TCPA, NGSCB : la somme de toutes les peurs Peter Biddle était l’un des responsables du projet. Mais que ces théories apocalyptiques soient techniquement loin de la réalité n’empêchait pas que des dégâts aient eu lieu.

What Is Cloud Computing? - What Constitutes a Cloud Service? "What's the cloud?" "Where is the cloud?" "Are we in the cloud now?!" These are all questions you've probably heard (and not just from Amy Poehler in Best Buy's Super Bowl ad) or even asked yourself. In the simplest terms, cloud computing means storing and accessing data and programs over the Internet instead of your computer's hard drive. What cloud computing is not about is your hard drive. The cloud is also not about having a dedicated hardware server in residence. For it to be considered "cloud computing," you need to access your data or your programs over the Internet, or at the very least, have that data synchronized with other information over the Net. Consumer vs. There is an entirely different "cloud" when it comes to business. Of course, cloud computing is big business: McKinsey & Company, a global management consulting firm, claims that 80 percent of the large companies in North America that it's surveyed are either looking at using cloud services—or already have.

BANQUE POPULAIRE – Dis-moi combien d’amis tu as sur Facebook, je te dirai si ta banque va t’accorder un prêt De plus en lus de prêts sont accordés en fonction des données récoltées sur les réseaux sociaux. Crédit photo : capture d'écran du site Facebook. Pour obtenir un prêt aux Etats-Unis, mieux vaut soigner son profil Facebook et faire attention à ses tweets. Car si l'on sait que les réseaux sociaux monnayent les informations de leurs utilisateurs, certaines entreprises américaines en font un nouvel usage. Aux Etats-Unis, les données des réseaux sociaux sont analysées pour déterminer la solvabilité d'éventuels prêteurs, affirme le site d'information américain Mother Jones. Des instituts considèrent l'usage de Facebook et Twitter comme un gage de solvabilité. L'entreprise Lenddo, qui prête de l'argent à destination des pays en développement, pousse l'examen des réseaux sociaux un peu plus loin. De nouvelles méthodes de prêts controversées, entourées d'un flou juridique qui amène les associations de défense des consommateurs à alerter sur les risques de discrimination.

Benefits Of Cloud Computing | Innovation Simple Cloud Computing is an internet-based computer network, where a resource, software and applications are shared to be utilized by other computers connecting to it. This is a whole new form of computing concept. Why is this novel concept referred to as cloud computing? It is because the internet is often visualized as a big cloud consisting of a large network of computers connected to each other. In essence cloud computing can be defined as a set of computers connected together sharing applications stored on the internet-based server allowing thousands of users from all around the world to access something without having to download and install anything on their own computers. So what is the big deal about cloud computing? Savings Through Reduced Energy Usage: Using cloud computing technology the need to maintain room temperatures to cool down servers goes down compared to the old way of computing. Related posts:

STIC et droit : défis, conflits et complémentarités L'évolution des technologies de l'information a des répercussions considérables sur notre société. De nouveaux défis, mais aussi des conflits, ont émergé. Ces technologies soulèvent notamment de nombreuses questions inédites en termes de droit. Très différents, les deux mondes — juridique et informatique — doivent apprendre à coexister. Voici un état des lieux des rapports qu'ils entretiennent. Ces dernières années, l'intérêt du droit pour les STIC (Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication) a pris de l'ampleur. Les STIC sont à l’origine de nouveaux produits — logiciels et matériels — et services, qui entrent naturellement dans le champ du droit. Le statut juridique des avatars et de leurs « créations » : les « crimes et délits » commis par un avatar relèvent-ils du droit pénal ? Peut-on encore parler d’individu autonome, souverain et responsable lorsque l’environnement devient « intelligent » ?

Google m'a tuer Vous vous réveillez un matin et constatez la disparition de la totalité de votre vie numérique ! Plus de mails, plus de contacts, plus de photos, plus de vidéos, plus de documents, plus de calendrier, plus de blog, plus de favoris, plus de flux RSS… tout, absolument tout, s’est évanoui ! De la science-fiction ? Non, un simple compte Google désactivé unilatéralement et sans préavis par la société. En l’occurrence le compte de Dylan M. Et ce sont donc ici 7 années digitales qui partent en fumée d’un simple clic. Cette triste ou effroyable histoire vraie est malheureusement riche d’enseignements. Et il va sans dire que Facebook, Twitter ou Apple ont toutes le droit d’en faire autant. Exaspéré et désespéré, Dylan M. a conté sa mésaventure dans une longue lettre ouverte à Google, que vous trouverez traduite ci-dessous. De quoi faire réfléchir non seulement sur les pratiques du géant Google mais également sur le monde dans lequel nous avons choisi de vivre… Cher Google… Dear Google… Cher Google,

Étude – La dynamique d'internet. Prospective 2030 Publié le 27 / 06 / 13 Internet forme sans aucun doute l’innovation la plus importante de la fin du XXe siècle. Aujourd’hui, plus de 2,5 milliards d’êtres humains y sont connectés. Demain, internet nous reliera également à des dizaines de milliards d’objets, de capteurs, de robots, qui dialogueront entre eux et prendront progressivement en charge des pans entiers de la gestion de notre vie quotidienne. Internet : prospective 2030 La dynamique d’internet influence l’ensemble de notre économie, offrant de réelles opportunités de croissance mais obligeant des secteurs entiers à s’adapter. Plus largement, internet bouleverse les organisations, les modes de production, le travail, le rapport au savoir et à la connaissance, l’expression démocratique, les liens sociaux et le rôle de la puissance publique.Nous ne sommes qu’à l’aube des transformations numériques de nos sociétés.

Eight ways that cloud computing will change business When a major change arrives on the IT scene it's not always clear what the implications will be, if any, and so for large organizations a risk-managed wait-and-see attitude tends to prevail. Occasionally however some shifts offer cost savings, improvements to operations, or ways to tackle business problems that offer significant strategic advantage. The larger the benefit in one or more of these areas, then the more strategic the advance is and the greater potential it will impact the bottom line. Cloud computing is quickly beginning to shape up as one of these major changes and the hundreds of thousands of business customers of cloud offerings from Amazon (Amazon Web Services), Salesforce (Force.com), and Google (many offerings, including Google App Engine), including a growing number of Fortune 500 companies, is showing both considerable interest and momentum in the space. Cloud Computing: A delicate balance of risk and benefit 8 ways that cloud computing will change business

École numérique : de quoi parle-t-on ? À l’école, l’usage du numérique ne se pose pas qu’en termes d’adaptation. Les outils sont multiples – communication avec les familles, programmes d’apprentissage, correcteurs… – et plus ou moins performants selon les objectifs visés. Il convient donc d’en distinguer les différents enjeux. Si vous êtes parent, une chose a pu vous surprendre : dans la salle de classe de votre enfant, il y a (probablement) moins d’ordinateurs que dans votre maison ! Votre fille ou votre fils passe certainement beaucoup plus de temps sur son ordinateur à la maison qu’à l’école, au collège ou au lycée. Comment cela est-il possible ? Pour répondre à ces deux questions, commençons par remplacer le mot « ordinateur » par le mot « télévision ». Remontons encore un peu dans le temps. Bien entendu, on a pu lire les mêmes discours sur la radio dans les années 1930 et sur la télévision dans les années 1950. De nouvelles façons de travailler ? Commençons donc par le commencement. Importer des technologies ?

Le cloud computing est aussi un enjeu de souveraineté nationale Les Pays-Bas pourraient bientôt décider d'interdire aux pouvoirs publics de faire appel à des prestataires américains pour les services en ligne sur lesquels des données sont susceptibles d'être hébergées. Le gouvernement néerlandais redoute en effet l'application du Patriot Act, qui autorise les autorités américaines à inspecter toute donnée hébergée par une entreprise américaine, y compris lorsque les serveurs sont physiquement localisés en dehors des Etats-Unis. Ce qui est typiquement le cas des services en cloud, où les données sont hébergées "dans les nuages", sur une nuée de serveurs qui peuvent être répartis et dupliqués partout dans le monde. "Questionné par ZDNet, Microsoft reconnaissait en juin ne pouvoir garantir à ses clients le respect de cette obligation. Au mois de mars, la Commission Européenne avait montré sa prise de conscience du problème, en lançant un chantier de réflexion sur la régulation du cloud.

Comment Internet mue vers sa nouvelle version Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guénaël Pépin N'y aura-t-il bientôt plus de "plaques d'immatriculation" pour circuler sur Internet ? Les réserves d’adresses IP, attribuées à chaque objet connecté à Internet, s’amenuisent. En septembre 2012, le responsable de la réserve publique européenne, le RIPE NCC, avait distribué ses dernières adresses IP aux entreprises (opérateurs, services Internet…). Un an plus tard, la situation est encore loin d’être résolue et les opérateurs sont condamnés à l'économie. Lire : Les stocks d'adresses IP presque épuisés en Europe Pour pallier cette pénurie des adresses IP, une transition s’organise depuis plusieurs années vers une nouvelle version du protocole Internet. "Aujourd’hui, que ça soit une entreprise ou un FAI, il n’est plus possible d’obtenir des adresses IP auprès du RIPE. Lire : Comment la pénurie d'adresses IP profite aux "gros" Internet n'est pas un large réseau unique mais un maillage de millions de réseaux.

Related: