background preloader

Habiter une marge : la Guyane des orpailleurs clandestins - Geobunnik

Habiter une marge : la Guyane des orpailleurs clandestins - Geobunnik
Après avoir visionné ce film, on peut repérer : des acteurs assez nombreux :les orpailleurs brésiliens ("garimpeiros") qui passent illégalement la frontière,les forces de l'ordre françaises (gendarmes)les commerçants brésiliens qui oeuvrent pour le bien être des orpailleurs (on peut dire ça comme ça)les familles des orpailleurs qui dépendent de ces revenus ou qui produisent à partir de la production.mais aussi des acteurs extérieurs invisibles :l'Etat français, qui tente de garder une certaine autorité sur ce territoirele marché mondial de l'or qui influence les garimpeirosla société civile mondiale qui juge ces pratiques peu compatibles avec un développement durable de l'Amazonie française ou brésilienne. => des acteurs qui sont ici (au coeur de la forêt), mais aussi ailleurs (ils habitent aussi ailleurs : au Brésil, dans leur caserne, ...) => des mobilités comme des pratiques quotidiennes, habituelles, nécessaires. => un espace en mouvement permanent Conclusion : Habiter = Related:  Géographie de la FranceEspaces ruraux en France

Les territoires peuvent-ils nous sauver ? Le constat est unanime, la France souffre désormais d’une fracture territoriale quasi irréductible. Peut-on y remédier ? La question est posée à la journaliste au Monde Florence Aubenas, au géographe Michel Lussault et à Christophe Chevalier, PDG du Groupe ARCHER. Le thème n’est pas nouveau, mais les dernières élections en ont fourni une illustration presque caricaturale : les cartes électorales, que ce soit celle du vote ou de l’abstention, ont montré l’opposition entre un pays du centre et un pays des marges, entre une « France qui gagne » et une « France périphérique » pour reprendre les termes du premier ministre lors de son discours de politique générale. C’est pour y remédier que la Conférence nationale des territoires s’est ouverte aujourd’hui au Sénat. Promesse du candidat Macron, il s’agit de mettre en place une nouvelle instance de dialogue et de retrouver la confiance perdue entre l’Etat et les collectivités territoriales. Florence Aubenas / Le Monde Michel Lussault / ENS

Les espaces forestiers français, des territoires en marge ? (correction) 1- Penser avant d'agir (ce que l'on sait sur la question pour garder un esprit critique sur les documents) Les forêts = des territoires ruraux, donc à insérer dans les logiques des marges rurales, c'est à dire des espaces en déclin parfois, des espaces à préserver, des espaces à exploiter. Faut-il relier cela aux représentations (la forêt est porteuse de fortes représentations d'isolat) ? Comme l'écrit Alain Génin (« La forêt française : permanence d'une marge ? », in E. gresillon, F. Bon, ça ne donne ni un plan ni une problématique, mais cela permet de regarder sereinement les documents. 2- Un premier regard sur le dossier (les sources, les documents vus de loin = la liste de la première page + une première lecture) Faire ressortir dans les documents : La forme = deux issus de revues scientifiques (2+5), un de l'IGN, deux de quotidiens nationaux ; ces documents intègrent parfois de l'infographie (doc 3) et des cartes ou plans (docs 2+4+5). → une grande variété de supports. Introduction :

La France des marges : analyse géographique Les espaces forestiers français, des territoires en marge ? Document 1 : Forêt la plus visitée de France, Fontainebleau veut encore se développer source : Sébastien Blondé, Le Parisien, 4 mars 2016 Document 2 : Le Parc Amazonien de Guyane source : André Calmont, « La forêt guyanaise, entre valorisation et protection des ressources écosystémiques », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement, Hors-série 14, septembre 2012. Document 3 : La superficie forestière en France métropolitaine source : Inventaire forestier, IGN ( Document 4 : Center Parcs de Roybon : la suspension du chantier confirmée en appel sources : de l'infographie : site internet de la mairie de Roybon : ; du texte : www.mediapart.fr/, 29 mai 2015]. Document 5 : Les « sans domicile fixe » du bois de Vincennes Annexe : Extrait de la fiche eduscol « Valoriser et ménager les milieux », classe de Première Document 1 : Forêt la plus visitée de France, Fontainebleau veut encore se développer Annexe :

Olivier Milhaud, « La France des marges », Documentation photographique, n° 8116, 2017 1 Voir la présentation de la démarche éditoriale par l’actuelle rédactrice en chef, Nathalie Petitjea (...) 2 Voir, par exemple, la lettre de cadrage pour la session 2017 de l’agrégation de géographie : http:/ (...) 3 Cette thèse vient de donner lieu à un ouvrage, dont le titre fait référence à l’œuvre de Michel Fou (...) 4 Matthieu Giroud, qui représentait la génération montante de la « géographie sociale », a été assass (...) 5 Voir Magali Hamm & Nathalie Petitjean, op.cit. Les images dites « ignobles » ne le sont pas par ce (...) 1On ne s’étonnera point de retrouver, dans ce numéro, les ingrédients qui font le succès de la revue bimestrielle La Documentation photographique, notamment dans sa ligne éditoriale reprécisée, depuis environ une décennie, pour les besoins pédagogiques des étudiants et des enseignants en histoire-géographie1. 11 Brigitte Prost, ibid.

Géographie des marges « Ici, c’était Paris » ? Comment concilier sécurité, liberté et ambiance au Parc des Princes Dossier : Le football en rénovation : quels stades pour quelles villes ? Depuis que le Paris Saint-Germain (PSG) s’est installé au Parc des Princes en 1974, deux ans après son inauguration, ce stade a connu une trajectoire contrastée. Il a ainsi fallu une quinzaine d’années pour qu’il se remplisse régulièrement de supporters durablement attachés au club parisien et pour que les fans les plus engagés, pour l’essentiel des jeunes, s’approprient les tribunes et y créent une ambiance passionnée. Rénovation des stades et du spectacle du football L’Euro 2016 s’inscrit, en effet, dans le cadre d’un projet plus large des autorités sportives et publiques françaises de transformation du football qui n’existait pas lors du Mondial 1998, la dernière grande compétition internationale de football organisée en France. Un nouveau modèle de stade s’est en effet imposé à l’échelle européenne à la fin des années 1990. Pendant 25 ans, un Parc de bruit et de fureur Peut-on envisager un autre modèle ?

La France des marges : tentative de définition du sujet "La France des marges". Voici une expression qui peut vous paraître soit très simple, soit très complexe. Je vais essayer de déconstruire le terme dans cette définition pour bien commencer vos recherches en attendant que les manuels sur la question paraissent en librairie. Le terme de marge paraît simple mais il est porteur de complexité, tant dans les pratiques que dans les représentations. La géographie sociale s'est développée en France à partir des travaux de Renée Rochefort qui définit la géographie sociale comme « l’étude de la fonction sociale de l’espace et de la condition spatiale de l’homme, envisagées dans une triple direction, les espaces sociaux, la stratégie spatiale des groupes et sous-groupes sociaux, la structuration sociale de l’espace ». Les marges sont elles des territoires exclues de l'ensemble national ou sont-elles des espaces enclavés, isolés (des isolats) qui échappent au contrat social et aux logiques territoriales de l’État ? a) Un mot courant et simple.

Le pré-urbain : un territoire refuge aux confins du périurbain éloigné À n’en pas douter, un monde de villages reliés entre eux par tout un lacis de routes et de chemins traversant ici des prairies et des champs, là des bois et des sapinières, ailleurs des vallons et des plaines peut s’observer au sein du périurbain éloigné de l’agglomération de Nancy. Longeant parfois cours d’eau et étangs, ces routes et ces chemins mènent tantôt à des villages typiquement lorrains où les maisons se distribuent le long d’une seule rue, tantôt à des villages au sein desquels les maisons se rassemblent autour d’une place avec son monument aux morts ou autour d’une église avec son clocher en ardoise dominant le paysage. Ce qui s’impose au regard, dès lors que l’on pénètre dans toutes ces communes éloignées de la centralité nancéienne, c’est avant tout la présence de nombreux véhicules stationnés sur les trottoirs et aux abords des rues. Figure 1. © Jean-Marc Stébé, 2016. Quand le monde villageois se transforme sous le poids des contraintes socio-économiques… Bibliographie

Habiter la marge : les bidonvilles en France Un bidonville désigne couramment en français un quartier d'habitat spontané. On parle aussi de quartier informel. Marginaux par leur position périphérique ou interstitielle et par la situation précaire de leurs habitants, ces quartiers sont au cœur de la question au programme des concours sur la « France des marges ». Un rapport de l'association Trajectoires, soutenue par des ONG catholiques, analyse en détail les parcours individuels et collectifs des habitants de ces quartiers : Philippe Peyroux et Alexandre Le Clève, Habitants des bidonvilles en France, connaissance des parcours et accès au droit commun, Association Trajectoires, mai 2017, 32 p. Cette étude a fait l'objet d'une recension dans la presse, notamment par le journal La Croix : Pour compléter : Pour aller plus loin, voir notre sélection de ressources sur la France des marges, dont voici l'extrait consacré aux populations roms :

Un portrait de la France par la cohésion des territoires Le Cget (Commissariat général à l'égalité des territoires, qui a succédé à la Datar en regroupant plusieurs institutions) et l'Observatoire des Territoires ont uni leurs compétences pour construire un projet de baromètre de la cohésion des territoires. Publié en décembre 2017, ce document est présenté comme un projet qui reste à perfectionner ; il recèle pourtant déjà un grand nombre de cartes permettant de renouveler la géographie de la France. Il comporte deux volets : Le document distingue la cohésion des territoires, à l'échelle nationale, et la cohésion à l'intérieur des territoires, à l'échelle locale.

Le football, le musée et la ville. « Lens-les-Mines » au miroir de l’Euro Dossier : Le football en rénovation : quels stades pour quelles villes ? Il y a quelques semaines s’est ouverte au Louvre-Lens, l’antenne du musée national inaugurée en 2012, une exposition consacrée à l’emblématique club de football de la ville, le Racing Club de Lens (RCL). Les organisateurs ont affirmé leur volonté de créer un événement qui « puisse rapprocher les deux monuments de Lens » (Piralla-Heng Vong et Dufoulon 2016, p. 11), c’est-à-dire le musée et le stade, déjà situés à quelques centaines de mètres seulement l’un de l’autre. L’initiative s’inscrit aussi dans le cadre de l’Euro 2016 de football, dont quelques matchs doivent se jouer au stade Félix-Bollaert–André-Delelis, celui du RCL. Plus largement, elle témoigne de la volonté, encouragée par les autorités publiques et soutenue par le Musée national du sport (installé à Nice), de faire de l’Euro l’occasion de manifestations culturelles dans les villes qui accueillent la compétition, notamment autour des stades.

Related: