background preloader

Médias sociaux > Les médias sociaux : et si on en parlait moins ? … et surtout mieux

Médias sociaux > Les médias sociaux : et si on en parlait moins ? … et surtout mieux
Si je devais retenir deux choses de la semaine passée, ce serait d’abord : une semaine riche avec beaucoup de rencontres et de discussions avec des directions communication et web autour de l’intégration et prise en main des médias sociaux par les entreprises. J’ai également été impressionné par la présentation de la stratégie médias sociaux de British Telecom par Bian Salins (@b1an). Fred aura sûrement l’occasion de revenir dans les prochains jours sur ce cas. Peu d’exemples d’entreprises en France vont aussi loin, non faute de compréhension mais de vraie prise en main du sujet par les entreprises et directions.la réalité d’un décalage entre les discours et la réalité opérationnelle et stratégique sur le sujet des médias sociaux. Parler des médias sociaux est à la portée de tous Et oui, parler des médias sociaux est à la portée de tous puisque c’est un sujet que l’on aborde de plus en plus dans les blogs. Et si les entreprises n’allaient pas voir du côté des experts Social Media ? Related:  Pages web

JOB 2.0 - Cet article a été publié il y a 3 ans 3 mois 12 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Les réseaux ne sont pas un monde à part comme on voudrait le croire parfois. Le récent jugement du Conseil des Prud’hommes de Boulogne-Billancourt déclarant fondé le licenciement de trois salariés qui avaient dénigré leur employeur sur leur mur Facebook est là pour nous le rappeler. Certes une liberté fondamentale existe : la liberté d’expression. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen nous indique en effet que “la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme”. Martine Aubriot est-elle une imbécile ? Appelons la Cour de cassation à la rescousse pour définir la diffamation. La loi de 1881 définit les injures comme étant des “expressions outrageantes, termes du mépris ou invectives“. C’est peut-être sur ce plan que le rédacteur doit être le plus prudent.

10 Community Manager Tools You Might Not Know by Renee Warren on Mar 01, 2011 Community Managers are often faced with the grueling task of sourcing out the best tools to use for social media. With new platforms launching weekly, it can be daunting. Do you go with a paid version or do you use one of many free tools to save money? With limited time on your side, you must choose the best tools to help monitor, engage and optimize your company’s online presence. Some tools cost a premium and most likely have all, if not more then enough of the features you need. Here is a list of ten simple tools you may not have heard of, but are definitely worth checking out. 1. As a community manager you are most likely bombarded with RSS feeds, social alerts, and e-newsletters. 2. To take your social engagement to the next level, telling a story could get more attention. 3. This is for all you Community Managers on a Mac. 4. If you aren’t currently using this tool, you had better start. 5. We all like to share, especially as a Community Manager. 6.

Réseaux sociaux, jeux vidéo, chasses au trésor > Quand la consommation devient ludique Vecteur de publicité et de fidélisation notamment sur les réseaux sociaux, le jeu numérique devient un média qui capte de plus en plus l’attention du consommateur. Selon un sondage IFOP réalisé pour le compte de L’Atelier BNP Paribas, 59% des 18-24 ans ont déjà participé à un jeu vidéo parrainé par une grande marque sur Internet. C’est un fait, le placement de produits, l’introduction d’espaces publicitaires dans les jeux vidéo de facture classique passe de moins en moins inaperçue. 28% des personnes interrogées déclarent y être sensibles ou à tout le moins attentives. Et quand la publicité se transpose dans l’univers du jeu numérique sur le Net, l’impact n’en est que plus important. 43% du public affirme ainsi avoir déjà vu une publicité dans un jeu sur Internet, une proportion qui monte à 67% chez les plus jeunes adultes (âgés de 18 à 24 ans). Un nouveau média Vers une « société du jeu » Mais qu’en est-il dans le monde « offline » ? Le jeu est donc désormais partout.

Sur les réseaux sociaux, difficile d'avoir plus de 200 amis Une étude de l'université de l'Indiana portant sur trois millions de comptes Twitter montre qu'un utilisateur ne parvient à entretenir des relations réciproques qu'avec 200 personnes maximum. Au début des années 1990, alors qu'il étudiait l'organisation sociale chez les primates, Robin Dunbar avait théorisé que la taille de leur néocortex induisait une limite au nombre d'individus composant un groupe “efficace”. En extrapolant ses données pour les appliquer aux humains, il était parvenu à la conclusion qu'au-delà de 150 individus, le temps et les capacités intellectuelles mobilisées pour entretenir des relations sociales devenait trop important pour maintenir la cohésion du groupe. Des résultats en partie corroborés par la recherche ethnographique, sociologique et historique, selon Dunbar : les villages du néolithique, tout comme les unités de l'armée romaine, se composaient de 150 personnes.

Google Plus : Pages et Profils : les URL personnalisées débarquent Google permet désormais aux membres de Google Plus de personnaliser l'URL de leur profil ou de leurs pages Google Plus. Cet outil facilite l'identification des profils et entreprises présents sur le réseau social et dans les résultats de recherche de Google. Longtemps attendues, les "vanity Url" font enfin leur arrivée sur Google Plus. Cette fonctionnalité qui permet de personnaliser l'URL de son profil ou de sa page (à l'image de ce que propose Facebook, Twitter, LinkedIn, ou encore Instagram) est une alternative aux URL assignées sur le réseau social de Google. Avec ce changement, le nom d'un profil ou d'une page pourra donc apparaître dans l'URL qui deviendra signifiante : (google.com/+nomdelentreprise) URL personnalisées sur Google Plus : comment en bénéficier ? Google assortit l'utilisation des URL personnalisées à plusieurs conditions : Être suivi par au moins 10 abonnés Avoir ouvert un compte depuis au moins 30 jours Avoir ajouté une photo à son profil Logo : Google Plus

Comment l’activité sur Flickr peut nous signaler une tempête Et si le meilleur service météo, c’était les réseaux sociaux? Une étude scientifique publiée dans Nature le 5 novembre 2013 cherche à le vérifier, et les résultats sont plutôt surprenants, comme le rapporte The Atlantic Cities. L’équipe de chercheurs anglo-américains s’est fondée sur l’activité du très populaire hébergeur de photos Flickr pendant le passage de l’ouragan Sandy en octobre 2012, qui a fait près de 200 morts, 200.000 sans-abri et causé des coupures de courant spectaculaires à New York et sur la côte Est des Etats-Unis. publicité L’expérience menée est toute simple: mesurer le volume de photos publiées sur Flickr avec les tags «sandy» et/ou «hurricane » («ouragan» en anglais) pendant le passage de Sandy, et comparer les résultats avec la pression atmosphérique mesurée dans le New Jersey sur la même période. Schéma publié par Nature. Les photos sont représentées par la courbe bleue, la pression atmosphérique par la rouge. Une sorte de crowdsourcing météorologique, en somme.

Geekeries : Viadeo ou LinkedIn : lequel privilégier pour créer votre CV en ligne ? - L'Etudiant Trendy Viadeo a longtemps été le réseau chouchou des français, avec ses 8 millions de membres contre 6 millions pour LinkedIn(en France). Il propose de créer un profil très complet et personnalisable, et semble plus grand public que son concurrent, plutôt utilisé par les CSP+ jusqu’à sa refonte. La recherche avancée de Viadéo permet de trouver facilement des contacts ou des entreprises par nom, par mot-clé, par métier ou encore en fonction de leur localisation. Viadeo compte dans ses membres une grande proportion de jeunes diplômés, à la recherche d’un stage ou d’un premier emploi, et dispose donc d’un public plus jeune. Malgré ses nombreuses fonctionnalités, on constate ces derniers mois un recul de la notoriété de Viadeo face à son concurrent principal. LinkedIn est considéré comme le leader des réseaux sociaux professionnels, dans la mesure où il est plus international que ses concurrents, atout non négligeable dans le contexte de la mondialisation.

Le français Viadeo peut-il résister à l'américain LinkedIn? Ce sont les deux poids lourds du marché des réseaux sociaux professionnels et, pourtant, on ne peut pas vraiment les classer dans la même catégorie. D'un côté, LinkedIn, le principal acteur du secteur lancé en 2003 aux Etats-Unis : plus de 230 millions de membres, pas loin de 4.200 salariés, une forte présence au pays de l'Oncle Sam et dans les pays anglo-saxons, près d'un milliards d'euros de chiffres d'affaires en 2012 et une valorisation boursière aujourd'hui supérieure à 20 milliards d'euros. De l'autre côté, Viadeo, deuxième réseau social professionnel au niveau mondial, qui a vu le jour dans l'Hexagone en 2004 : 55 millions de membres, 450 salariés, une implantation solide dans les pays européens ainsi que dans les pays émergents tels que la Chine, non coté en Bourse et qui ne communique pas ses résultats financiers. LinkedIn ouvre un nouveau front Et derrière ces deux géants, pas grand-chose à signaler sur le segment des réseaux sociaux à vocation professionnelle. A lire aussi :

Tien mes identifiant :

ID : aichounemyriam ou saidkhaldi si sa marche pas
MDP : slurpa by mojajaja Nov 23

Related: