background preloader

Bohemian Club

Bohemian Club
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'emblème du club et sa devise. Le Bohemian Club, créé en 1872 par cinq journalistes du San Francisco Examiner (qui en furent exclus par la suite) et situé à San Francisco en Californie, est l'un des clubs les plus fermés du monde. Le Bohemian Grove[modifier | modifier le code] Le Bohemian Grove est une propriété privée de 11 km² appartenant au club, située à Monte Rio en Californie. La Cremation of care[modifier | modifier le code] Lors de l'été 2000, le théoricien du complot Alex Jones aurait infiltré le Bohemian Grove et filmé la cérémonie pour réaliser son documentaire Dark secrets inside Bohemian Grove[2]. Références notables au Bohemian Club[modifier | modifier le code] Le , à Minneapolis, Bill Clinton fut abordé durant un discours par un homme prétendant que les attentats du 11 septembre 2001 étaient une imposture et mentionnant le Bohemian Club. Analyses[modifier | modifier le code] Le sociologue G. Related:  géopolitique et sociétés secrètesIdéologies

1920 - Royal Institute of International Affairs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Royal Institute of International Affairs (RIIA), fondé en 1920, est une think tank plus connue sous le nom de Chatham House. C'est en fait l'équivalent anglais du Conseil des relations étrangères américain. Articles connexes[modifier | modifier le code] Règle de Chatham House Lien externe[modifier | modifier le code] (en) Site officiel Portail des relations internationales Le Bohemian Club Le Bohemian Club (ou "Bohemian Grove") a été fondé en 1872, et compte environ 2000 membres, exclusivement masculins. C'est une organisation de type "ésotérique" ou "occulte", où se retrouvent des hauts dirigeants de l'économie, de la finance et de la politique. Ces dirigeants sont supposés être des modèles de rationalité matérialiste. Mais chaque année au mois de Juillet, ils se rendent en jet privé à Monte Rio en Californie, à 120km au Nord de San Francisco, dans un immense domaine de 1500 hectares de nature sauvage, de forêts de séquoias et de lacs. Ils y discutent des affaires du monde et s'entendent sur des stratégies politiques ou économiques. Moloch était une divinité à laquelle les Babyloniens offraient des sacrifices humains. D'autres activités ont un caractère allégorique ou théâtral. Les participants sont en majorité des Américains, souvent proches du Parti Républicain. Photo d'une réunion le 23 Juillet 1967, avec Reagan et Nixon. Quelques membres du Bohemian Club

Tout le monde répète ce que personne ne vérifie Cécile Bühlmann dit n’importe quoi. Cécile Bühlmann est une ancienne politicienne écologiste suisse, candidate malheureuse des Verts au Conseil Fédéral en 2000. Aujourd’hui elle figure au Conseil d’Administration de Greenpeace Suisse. Fais des bulles, man! Mais examinons cette déklaration. Pourquoi ce genre d’infos de nature à jeter le public dans la peur, info qui devrait être poursuivie pénalement, peut-elle être répétée ad libitum? PS: Pour mémoire, Patrick Guillot, animateur de La Cause des Hommes, vient de publier son nouveau livre, La Misandrie.PS2: Ne pas oublier le livre canadien sur le mensonge des 300’000 femmes battues au Québec.

Club de Rome Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, ainsi que des industriels de 53 pays, préoccupés des problèmes complexes auxquels doivent faire face toutes les sociétés, tant industrialisées qu'en développement. Piloté à sa création par Aurelio Peccei, un Italien membre du conseil d'administration de Fiat, et Alexander King, un scientifique et fonctionnaire écossais, ancien directeur scientifique de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il doit son nom au lieu de sa première réunion à Rome, à l'Accademia dei Lincei le . Les notions de développement durable et d'empreinte écologique font du Club de Rome un précurseur. Son comité exécutif est constitué de treize membres. En 1993, Aurelio Peccei et Ervin Laszlo ont l'idée de créer le Club de Budapest. Le rapport The limits to growth - Halte à la croissance ?

Oligarchie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une oligarchie (du grec ancien ὀλιγαρχία / oligarkhía, dérivé de ὀλίγος / olígos (« petit », « peu nombreux »), et ἄρχω / árkhô (« commander »)) est une forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante[1]. On peut distinguer les oligarchies institutionnelles et les oligarchies de fait. Les oligarchies institutionnelles sont les régimes politiques dont les constitutions et les lois ne réservent le pouvoir qu'à une minorité de citoyens. Les oligarchies de fait sont les sociétés dont le gouvernement est constitutionnellement et démocratiquement ouvert à tous les citoyens mais où en fait ce pouvoir est confisqué par une petite partie de ceux-ci. L'oligarchie dans l'histoire[modifier | modifier le code] L'oligarchie institutionnelle[modifier | modifier le code] L'oligarchie de fait[modifier | modifier le code] Quelques définitions dans la littérature[modifier | modifier le code]

Skull and Bones Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emblème de la société Skull and Bones. Il montre le nombre 322 surmonté d'un crâne sans mandibule et deux os longs croisés pas clairement identifiables : l'épiphyse proximale indique des fémurs mais l'épiphyse distale évoque des humérus. La Skull and Bones (littéralement Crâne et Os) est une société secrète de l'université Yale aux États-Unis. Ce serait la première société secrète qui ait vu le jour à Yale, sous l'impulsion de William Huntington Russell en décembre 1832. Il existe d'autres sociétés portant le nom Skull and Bones : à l'université d'État de Pennsylvanie ou encore à l'université Vanderbilt, mais ce ne sont que des clubs d'anciens élèves qui n'ont, à part le nom et le logo, rien à voir avec les Skull and Bones d'origine. Origine[modifier | modifier le code] Quinze membres de la confrérie de la mort. William Huntington Russell étudie en Allemagne de 1831 à 1832. Histoire[modifier | modifier le code]

Libéralisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le libéralisme est une doctrine de philosophie politique qui affirme la liberté comme principe politique suprême ainsi que son corollaire de responsabilité individuelle, et revendique la limitation du pouvoir du souverain. Le libéralisme repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux naturels précédents toute association et qu'aucun pouvoir n'a le droit de violer. En conséquence, les libéraux veulent limiter les obligations sociales imposées par le pouvoir et plus généralement le système social, telles que la morale, au profit du libre choix et de l'intérêt de chaque individu indépendamment des autres[1]. Les limites à fixer à l'action de l'État, ainsi que les modalités de l'action publique, notamment aux rôles respectifs de l'action administrative et de la loi, sont donc sujets à débat au sein même du libéralisme. Présentation générale[modifier | modifier le code] L'individu est au centre du libéralisme.

Scroll and Key Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Local de la Scroll and Key Scroll and Key est une société secrète fondée en 1841 à l'université Yale à New Haven au Connecticut. C'est la deuxième plus ancienne société secrète de Yale. Histoire[modifier | modifier le code] Suite à des différends sur l'élection des membres de la Skull and Bones, la société secrète la plus ancienne de Yale, John Perter décide, avec plusieurs autres compagnons, de fonder en 1841 la Scroll and Key. Membres notables[modifier | modifier le code] Membres de la volée 1866 Totalitarisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le totalitarisme est l'un des trois grands types de systèmes politiques avec la démocratie et l'autoritarisme. C'est un régime à parti unique, n'admettant aucune opposition organisée et dans lequel l'État tend à confisquer la totalité des activités de la société. C'est un concept forgé au XXe siècle, durant l'entre-deux-guerres, avec une apparition concomitante en Allemagne et en URSS. Le totalitarisme signifie étymologiquement « système tendant à la totalité[1]. » L'expression vient du fait qu'il ne s'agit pas seulement de contrôler l'activité des personnes, comme le ferait une dictature classique. Les origines du concept[modifier | modifier le code] L' adjectif « totalitaire » (« totalitario ») apparut en Italie dès le mois de mai 1923 (on prête parfois son invention à Giovanni Amendola[4],[5], opposant et victime du fascisme). Des définitions diverses[modifier | modifier le code] Définition selon Hannah Arendt[modifier | modifier le code]

Related: