background preloader

20 outils de Bookmarks et Social Bookmarks pour une veille efficace

20 outils de Bookmarks et Social Bookmarks pour une veille efficace
Related:  P7- RÉALISER UNE VEILLE INFORMATIONNELLEOutils de social bookmarking

Le kit de survie du veilleur dans la jungle des Internets Chaque jour, des millions d’internautes tweetent, likent, commentent, partagent, générant un flux continu considérable de conversations ! Trier et donner du sens à cette masse d’informations est un défi quotidien et, pour ce faire, nous avons nos bottes secrètes. Vous voulez vous aussi devenir un( e) pro de la veille ? Les veilleurs du SIG vous proposent une boîte à outils 100 % gratuite, accessible aux débutants comme aux initiés ! Et vous, quels outils utilisez-vous ? Donnez-nous vos astuces sur Twitter avec le hashtag #SigLab ! Twazzup est un moteur de recherche qui permet le suivi en temps réel des flux thématiques Twitter. TweetDeck est l’un des principaux tableaux de bord Twitter sur le marché. Trends24.in permet de suivre heure par heure les tendances Twitter à travers le monde. Socialshare vous permet de suivre les articles les plus partagés sur Facebook, Twitter et LinkedIn. Vous cherchez un Google Trends pour réseaux sociaux ?

Les principaux sites de social bookmarking, marques-pages sociaux et partage de favoris | Prof particulier Les sites de gestion de marques-pages sociaux (social bookmarking) me semblent moins populaires chez les blogueurs que les réseaux sociaux (Facebook,…) ou les digg-like (Scoopeo, Wikio,…). Pourtant, ils me semblent être de bons outils pour aider au référencement et à la popularité d’un blog. Le principe général de ces sites est de gérer les favoris (bookmarks); à la différence des gestions proposées par les navigateurs (FireFox, IE,…), les favoris sont stockés sur un site ad hoc, ce qui permet en théorie en cas de plantage de les récupérer sans problème (ce qui suppose que le site de gestion des favoris ne ferme pas sans prévenir…), les favoris sont gérés par mots-clés (tags) et, surtout, ils sont partageables avec d’autres utilisateurs. Cette possibilité de partage permet donc de rendre visible (au hasard…) les billets d’un blog, et ainsi au blogueur d’espérer avoir des visiteurs et quelques backlinks. Quelles différences avec les digg-like ? Absence de votes, donc meilleure visibilité (?)

Social-Bookmarking Les 10 sites de bookmarking social les plus populaires Les sites de bookmarking social sont des sites sur lesquels les internautes partagent leurs pages web, articles, publications de blog, images et vidéos. Le partage de votre contenu sur un (ou plusieurs) de ces sites présente un certain nombre d’avantages. Tout d’abord, ils aident à accroître la notoriété de votre marque. Plus votre contenu est consulté, plus vous avez de chances qu’il devienne viral. Ces sites vous aident également à indexer vos articles plus rapidement et à augmenter le trafic sur votre site web. Les sites de bookmarking social les plus populaires 1/ twitter.com Le fameux site aux publications de 140 caractères a été crée en 2007. Avec plus de 300 millions d’utilisateurs, 500 millions de tweets publiés par jour en plus de 35 langues, vous ne pouvez pas laisser passer cette opportunité de partager votre marque à autant d’acheteurs potentiels. 2/ pinterest.com Plus de la moitié des utilisateurs actifs consultent le site avant de faire un achat en magasin. 3/ linkedin.com

14 outils en ligne pour une veille professionnelle sur les réseaux sociaux Pour qui s’intéresse aux modes de communication numérique innovants, le blog SIGLab (Service d’information du Gouvernement) est une mine d’informations sur la communication publique et institutionnelle, plus particulièrement sur les modes stratégiques afin d’envisager une veille spécifique et les réseaux sociaux pour un projet. Ainsi, dans la rubrique Ressources, on s’intéressera à deux dossiers récents qui permettent d’identifier des outils en ligne performants pour mener à bien une communication numérique pensée et mise en oeuvre avec qualité : Le kit du veilleur dans la jungle des Internets Boîte à outils 100 % gratuite pour faire de la veille informationnelle et sur les conversations (réseaux sociaux, blogs, sites d’actualités…), accessible aux débutants comme aux initiés! 8 outils en ligne sont passés au crible et présentés. Filtres, hashtags et selfies : 6 outils pour réussir sa veille sur Instagram Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France

Hadopi : une veille documentaire basée sur Netvibes, Scoop.it et MailChimp - Recherche éveillée Après Sylvie Pelletier, chargée de veille documentaire au sein de la Direction de la Documentation et des Archives de la Région Languedoc-Roussillon, nous recevons aujourd’hui pour notre rubrique « Témoignage » Gwénaëlle Le Moal, documentaliste – responsable gestion de la connaissance au sein de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet, que l’on connaît mieux sous le nom de Hadopi. Recherche-eveillee : Bonjour Gwénaëlle, merci d’avoir accepté de présenter à nos lecteurs les méthodes et les outils que vous utilisez dans le cadre de votre veille. Pouvez-vous tout d’abord nous en dire plus sur l’Hadopi et expliquer quelles y sont vos missions ? Gwénaëlle Le Moal : L’Hadopi est une autorité publique indépendante dont les missions ont été définies par la loi Création et Internet du 12 juin 2009 (dite loi « Hadopi »). Celles-ci sont de : Hadopi : Netvibes comme socle du processus de veille

Retour d'expérience sur mon système de veille et réflexions sur le web des API - Béatrice Foenix-Riou m’a demandé de faire le point sur mon système de veille, que j’avais proposé il y a un an. L’article est en ligne en intégralité et a été publié dans Netsources. Cependant, entre le moment où j’ai répondu à ses questions et le moment où j’écris ce billet, mon système a déjà évolué! C’est donc une version augmentée différente de celle qui a été publiée que je vous propose sur la base de l’article publié dans Netsources. Grand merci à Béatrice pour la démarche et pour la discussion stimulante que nous avons eu. Dans un article intitulé “Pocket et IFTTT : une alternative efficace à Google Reader”, publié il y a tout juste un an sur son blog, Silvère Mercier présentait la solution qu’il avait choisie pour remplacer l’agrégateur de flux Google Reader, dont la fermeture était programmée pour juillet 2013. Silvère Mercier : de nombreux outils ont été présentés comme des alternatives à Google Reader. Netsources : Vous avez donc choisi de coupler IFTTT et Pocket.

Pearltrees ou l’émergence de la « curation » française | IBM - Internet Business Model La boite à outils du veilleur 2.0 5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille Si la diffusion parait plus importante que la collecte dans une stratégie de veille, c’est que l’information prend de la valeur par son utilisation (et pas seulement son stockage). Comme les objectifs, la collecte ou l’analyse, la diffusion demande d’être pensée, et les résultats d’être présentés comme des « produits de veille ». Voyons quelques étapes nécessaires à la mise en place d’une stratégie de diffusion. Il y a quelques temps, j’ai donné une formation URFIST-CNRS (avec Maureen Dumans) sur la mise en place d’une stratégie de veille. Comment faire pour être lu ? Voici donc quelques réflexions/méthodes que j’ai partagé lors de cette formation, et que je formalise ici sous la forme de 5 grandes étapes. Première étape : penser communication et pas seulement documentation Il faut donc, de mon point de vue, aborder cette étape comme une stratégie de communication, et prendre en compte certains éléments : ==> Le public visé et ses pratique/attentes Deuxième étape : définir son public

La bibliothèque de la Sorbonne sur del.icio.us! Depuis quand la sorbonne a-t-elle un compte Delicious? Mai 2006.Est-ce un projet partagé dans l’établissement? Non, pas pour le moment. Je fais ça à mes moments perdus (perdus parce que je fais ça ?). J’ai toujours plus ou moins fait ça, depuis dix ans, publiquement déjà à Paris 8 pour le service de référence quand j’y étais, mais avec des pages statiques. Qui a produit la liste conséquente des tags, et qui sont les personnes qui taguent les ressources? Moi. Avec quel outil enregistrez vous vos bookmark? L’extension Firefox standard, l’ancienne, celle qui ne cherche pas spécialement à fusionner les signets en ligne et les signets locaux, inadaptée pour le service que nous proposons Quelle est selon vous la valeur ajoutée par rapport à une liste de signets? Sans trop de commentaire et en essayant de présenter la liste par ordre de priorité : – l’appropriabilité (?) b/ par abonnement aux fils RSS (sur chaque tag, sur le compte, etc.). Quel est le retour de vos publics? Perplexité.

Related:  odelinesire