background preloader

Ecophyto Pro en zones non agricoles

Ecophyto Pro en zones non agricoles
Related:  ECOPHYTO

SCIENCES ET AVENIR - FEV 2010 - La réduction des pesticides va modifier la campagne française > Réplique exacte du magazine, l'édition digitale de Sciences et Avenir vous offre le même contenu que la version papier, enrichie par des vidéos complémentaires sur différents articles. > Où que vous soyez, le Sciences et Avenir reste directement accessible en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. > L'édition digitale est à votre disposition le mercredi soir à 20h, la veille de la sortie en kiosque de Sciences et Avenir. > Vous pouvez sélectionner, partager vos articles préférés sur des réseaux sociaux et des blogs et effectuer des recherches par mots-clés. Vos archives sont également accessibles simplement. > Achat au numéro ou formule par abonnement, vous bénéficiez de tarifs avantageux. Acheter le numéro de Sciences et Avenir >> J'achète Venez découvrir nos offres d’abonnement version papier et/ou version numérique. Choisissez l’offre qui vous convient le mieux. >> Je m'abonne Je suis déjà abonné(e) à la version papier de Sciences et Avenir et je souhaite bénéficier de l'édition digitale.

Réglementation L’objectif de cette rubrique est de rassembler l’ensemble des textes légiférant, au niveau européen et national, la mise en œuvre de la protection intégrée et l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. De plus, chaque texte réglementaire sera mis en cohérence avec les nécessités de protection intégrée. Contexte : la Directive Cadre Européenne 2009/128/CE du 21/10/2009 instaurant un cadre d’action communautaire pour parvenir à une Utilisation des Pesticides Compatible avec le Développement Durable est le texte désormais fondamental concernant l’utilisation durable des pesticides. Elle développe plus particulièrement les thèmes suivants : Mise sur le marché Textes réglementaires encadrant les procédures d’autorisation des produits. Encadrement des pratiques Textes réglementaires encadrant toutes les phases de manipulation des produits phytopharmaceutiques en vue de leur application. Certificat individuel et agrément Liens Documents Retrouvez également les spécificités des filières :

Écophyto Les outils du plan Ecophyto Autres actualités du plan Produits phyto et collectivités locales : le memento La Fédération Régionale de Défence contre les Organismes Nuisibles (FREDON) de Picardie a établi un memento des principaux points réglementaires en matière d’utilisation de produits phyto dans les collectivités locales. Forum biocontrôle : les conclusions des groupes de travail Ce mardi 22 avril, le forum était l’occasion d’organiser des groupes de travail afin de réfléchir à la place du biocontrôle dans la recherche et le développement, le monde de l’entreprise, en Outre-Mer et dans les zones non agricoles.

Ecophyto 2018 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le plan Ecophyto 2018 est en France l'une des mesures proposées par le Grenelle de l’environnement fin 2007 et reprise par le PNSE 2 (second Plan national santé environnement) en 2009[1]. Ce plan confié par le président de la République au ministre de l’Agriculture et de la Pêche vise à réduire et sécuriser l’utilisation des produits phytosanitaires (y compris pour des usages non agricoles). L'un de ses objectifs est de diviser par deux, si possible, l'usage de pesticides avant 2018 (formulation ambiguë car ne précisant pas s'il s'agit de tonnage, de matière active, des produits les plus utilisés ou les moins utilisés ou les plus toxiques, etc). Cadre et éléments de contexte[modifier | modifier le code] Objectif[modifier | modifier le code] Moyens[modifier | modifier le code] Un volet spécifique déclinera le plan dans les départements d'outre-mer. Formation[modifier | modifier le code] Organisation[modifier | modifier le code]

Sans herbicide, la récolte est plus belle «Et voilà notre fierté de l’année.» D’un geste large, Nicolas Munier-Jolain, de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) balaye le champ de blé. Nous sommes début juillet, le grain sera moissonné d’ici peu. Un garde-manger gratuit Or, poursuit Munier-Jolain, «ce champ n’a pas reçu le moindre traitement d’herbicide depuis douze années consécutives». Ce champ de blé si particulier se trouve sur le site d’Epoisses (Côte-d’Or) de l’Inra, près de Dijon. Le domaine provient d’un monastère fondé par les ducs de Bourgogne au XIIe siècle. Formidable retournement de situation. Dix parcelles, quatre stratégies L’agriculteur ne peut se contenter d’observer sans réagir la lutte darwinienne entre son semis et ces adventices (le terme d’agronomie pour les mauvaises herbes) compétitrices. Lors du premier semis dans un champ nouveau, la plante domestiquée se montre souvent capable d’écraser ses compétitrices puisqu’elle domine en nombre de graines. Place aux tueurs mécaniques

Eviter, réduire, compenser : les lignes directrices de la doctrine enfin publiées - Club Technique Environnement Publié le 18/10/2013 • Mis à jour le 22/01/2014 • Par Geneviève De Lacour • dans : A la une, actus experts technique, Veille documentaire technique pedestrian crossing - © Elina - Fotolia.com Véritable casse-tête pour les aménageurs, la doctrine ERC (Eviter-Réduire-Compenser) permet d’éviter ou limiter l’impact de nouvelles infrastructures sur le milieu naturel. Imaginez un projet d’aéroport dont la construction est prévue sur une zone humide. Le ministère de l’Ecologie (MEDDE) leur vient donc en aide avec ces 31 lignes directrices (PDF), qui se veulent constitutives d’un outil d’aide à la décision. Une séquence qui s’applique, selon la doctrine, « de manière proportionnée aux enjeux » à tous types de plans, programmes et projets dans le cadre des études d’impact ou d’incidences exigées dans les procédures d’autorisation : Loi sur l’eau, Natura 2000, espèces protégées, réservoirs biologiques, etc. Une usine à gaz ? Haut de page

PAYSAN BRETON 16/04/10 Légumes / Le plan Ecophyto 2018 inquiète - L’utilisation des phytos a déjà beaucoup baissé La réduction de 50% de l'usage des produits phytosanitaires, prévue dans le plan Ecophyto 2018, inquiète les légumiers bretons. "L'administration va prendre en compte l'année 2008 comme point zéro, tout simplement car les registres de ventes de phytos commencent à cette date. Nous aurions préféré une moyenne triennale ou une année antérieure", a précisé Louis Jestin de la Chambre régionale d'agriculture, intervenant à l'assemblée générale du Caté (la station expérimentale légumière et horticole du Nord Bretagne). PBI, couverts végétaux, génétique… "Les progrès réalisés par les légumiers ont commencé bien avant 2008, avec notamment l'accompagnement des stations d'expérimentation et de la Chambre d'agriculture. Baisse de 20 à 25% encore possible "20 à 25% de réduction est encore possible, si les techniques connues actuellement se mettent en place chez tous les légumiers", chiffre Michel Le Roux. Agnès Cussonneau

Une approche du plan Écophyto pour l'agriculture , Plouénan 26/12/2012 Protection de l'environnement et ambition de reconquête de la qualité de l'eau : la directive-cadre européenne sur l'utilisation durable des pesticides et le plan Écophyto 2018 ont établi de nouveaux objectifs, notamment concernant l'utilisation des pesticides. « Il est important que leurs utilisateurs soient formés. » Le label Certiphyto sera obligatoire dans deux ans. Les pesticides utilisés par les exploitants agricoles, par les vendeurs et les conseillers en produits phyto-pharmaceutiques sont concernés par des agréments délivrés nominativement aux personnes physiques, nommés Certiphyto 2014. Ce certificat, national, dont la détention sera obligatoire en 2014 pour l'achat des produits phytosanitaires à usage professionnel, doit se généraliser. Le certiphyto peut s'obtenir à l'issue de stages de formation sur deux jours.

PESTICIDES POITOU CHARENTES 27/05/11 Certiphyto en 2010 - données-clés en Poitou-Charentes Les données présentées au Comité Régional VIVEA du 27 janvier 2011 indiquent que sur environ 15 000 agriculteurs contributeurs VIVEA en Poitou-Charentes, 5163 agriculteurs ont été formés sur l’année 2010. 82% de ces agriculteurs ont suivi la voie D (formation de 2 jours) et 18% la voie C (QCM + formation « santé/sécurité ») Pour la voie D, les principaux dispensateurs sont : le réseau CFPPA/Chambre d’Agriculture, ASFONA, FRCA, réseau MFR et Vitivista Pour la voie C, les réseaux FRSEA et CFPPA sont les principaux dispensateurs. Sur les 5163 agriculteurs formés en 2010, 3609 ont reçu leur certificat. D’ici la fin de la phase expérimentale de Certiphyto, soit au plus tard mi-juillet 2011, VIVEA estime qu’environ 67% des agriculteurs de Poitou-Charentes auront été formés. La phase généralisée du dispositif sera mise en œuvre dès lors que les décrets d’état seront diffusés, soit au plus tard le 13 juillet 2011. Une expérimentation réussie :

Une exploitation gemmoise, figure d'exemple pour ses pairs , Sainte-Gemmes-sur-Loire 19/11/2012 Dans le cadre du plan Ecophyto, le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt lance une vaste campagne de communication auprès du grand public et du monde agricole. Des portraits d'hommes et de femmes engagés, chacun à leur manière, dans une démarche respectueuse des cultures et de l'environnement sont d'ailleurs diffusés depuis le 29 octobre et jusqu'au 6 janvier sur France Télévision. Pascal Beaujean, qui dirige avec son frère une exploitation maraîchère à Sainte-Gemmes-sur-Loire, a été sollicité par le ministère pour participer à cette campagne télévisuelle. Autrefois ferme de polyculture puis exploitation légumière, cette entreprise familiale est engagée depuis 2009 dans le plan Ecophyto. Sur 70 ha, les frères Beaujean, appuyés d'une vingtaine de salariés, cultivent choux, céleris, poireaux et salades. Lien vers le film :

ECOPHYTO BRETAGNE : rendez-vous de la recherche appliquée Les Chambres d’Agriculture de Bretagne, ARVALIS, Coop de France Ouest et Négoce Ouest organisent les 3 et 4 juin prochains un rendez-vous recherche appliquée ECOPHYTO BRETAGNE à destination des techniciens et conseillers d’OPA, d’agriculteurs leaders, de l’enseignement agricole (enseignants et élèves). Une visite sera organisée le vendredi 4 juin après-midi pour les élus politiques et les responsables des collectivités locales. Programme ECOPHYTO 2018Le programme ECOPHYTO 2018 (volet phytosanitaire du Grenelle de l'Environnement) se met en place en 2010 en Bretagne comme dans les autres régions françaises. Ce programme prévoit une réduction importante de l’usage des produits phytosanitaires : - 50 % si possible à l’échéance de 2018. En Bretagne, le programme a été adopté suite à des échanges entre la Profession agricole et l’administration. Il prend en compte les spécificités de la région. * ECOPHYTO Programme et inscription : * Visionner le reportage de Ty Télé : cliquez ici

FDSEA 49 21/02/13 10 fiches pratiques ont été réalisées sur le Certiphyto. La gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences mises en place par la FNSEA repose sur la volonté de contribuer au maintien de l'emploi agricole et a son développement. Dans ce cadre, et avec le souci de répondre au mieux aux employeurs et afin d'anticiper leurs besoins, les juristes spécialisés en droit social des 5 fédérations départementales de la région Pays de la Loire ont rédigé 10 fiches qui ont pour objectif de répondre à l’ensemble des questions que peuvent se poser les employeurs en matière de Certiphyto. Pour consulter les fiches pratiques, cliquez sur les liens ci-dessous :Fiche n°1 :Introduction Fiche n°2 :Qui est concerné ? Fiche n°3 :Comment obtenir le Certiphyto ? Fiche n°4 :Comment former les salariés ? Fiche n°5 :Quelles informations donner aux salariés de l’entreprise ? Fiche n°6 :Quelles sont les conséquences sur la relation de travail ? Fiche n°7 :Quel lien entre D.U.E.R. et Certiphyto ? Fiche n°8 :Quel est le rôle de la médecine du travail ?

FRANCE AGRICOLE 29/05/13 Certiphyto - 82 % des exploitants conventionnels sont certifiés (étude) Une étude de la société Datagri, diffusée ce mercredi 29 avril 2013, montre que, sur les questions environnementales, les exploitants sont au fait des dernières évolutions réglementaires. La société Datagri a communiqué les résultats d'une enquête réalisée entre le 1er et le 15 mai 2013 auprès de 932 personnes, dont 637 agriculteurs conventionnels et 295 agriculteurs en production biologique. Sur les questions environnementales, les exploitants sont au fait des dernières évolutions réglementaires. 82 % des agriculteurs conventionnels déclarent être certifiés Certiphyto, 48 % d'entre eux mènent une stratégie de diminution de dose, 31 % réduisent le nombre de traitements et 12 % la part de surfaces traitées. Parmi les préoccupations professionnelles des agriculteurs conventionnels, arrivent en premier lieu la rémunération liée au prix de vente des produits (87 %), puis le prix des intrants (49 %) et les exigences réglementaires (46 %). Téléchargez les principaux résultats.

Related: