background preloader

Ma vie sans carbone (15): un village bio et social - une vidéo A

Ma vie sans carbone (15): un village bio et social - une vidéo A
Related:  Pierre RabhiAutonomies DD Réseaux éco-villages - Tribus

Écovillage Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Un écovillage (ou éco-village, éco-lieu, éco-hameau), est une agglomération (rurale ou urbaine) visant le plus possible l'autosuffisance et où la priorité est de placer l’humain et l’environnement au centre de ses intérêts. Le principe de base est de ne pas prendre à la terre plus que ce qu'on peut lui retourner. Implanter un écovillage constitue pour une municipalité "un État dans l'État". Description Le mot écovillage est né de la fusion des termes écologie et village. La difficulté de rassembler les projets vient du fait qu'aucun des écovillages ne fonctionne de la même manière. Vécus comme des laboratoires d'expérimentations alternatives, les écovillages peuvent accueillir une production potagère, des constructions écologiques, un centre de ressources, un espace d'accueil, ou encore des ateliers artistiques. Histoire Le modèle de l'écovillage tente le plus possible d'intégrer l'habitat humain dans l'écosystème naturel. Mise en pratique

Révolution Lente - Pierre Rahbi - L’Autonomie... Le temps de l’i Par Pierre Rabhi le vendredi 08 février 2008, 09:18 - Lien permanent L’écologie une grande leçon d’autonomie Le terme « autonomie » suggère une organisation, une situation fondée sur la non dépendance. Celle ci nécessite une détermination, une volonté et des actes pour lui donner réalité. Elle concerne aussi bien un individu, qu’un groupe d’individus ; elle a trait également à un état intérieur, à la subjectivité humaine. Le terme « autonomie » suggère une organisation, une situation fondée sur la non dépendance. Le hiatus du « pétrolitique » Cependant, cette nécessité d’autonomie sera mise en échec si nous ne prenons pas en compte, pour nous en affranchir, certains mythes fondateurs de la modernité particulièrement destructeurs d’autonomie. Bien heureuse insécurité Un avenir sans autonomie est désormais impossible. L’autonomie, une alternative incontournable

Sustainable is not enough: a call for regenerative cities Urban resource consumption and waste disposal is widely seen as the root cause of many of the world’s environmental problems. Because so much damage has already been done to the world’s ecosystems, and solutions need to be found to reverse it, we need to start thinking of regenerative rather than just sustainable urban development. Since the industrial revolution the process of urbanisation has become ever more resource-intensive, significantly contributing to climate change and to the loss of soil carbon, the natural fertility of farmland, and the world's biodiversity. Our ravenous appetite for resources from the world's ecosystems has severe consequences for all life on Earth, including human life. Cities have developed resource consumption and waste disposal habits that show little concern for the environmental consequences. Fortunately in some places this seems to be changing. Each concept implies different solutions. Smart or intelligent cities focus on technology solutions.

Public Space Nearly everywhere in the livable streets world you look, the sneckdown phenomenon is growing - with hundreds of photos tagged #sneckdown on Twitter in the last month. Although the majority of news articles & blogging sites have done a commendable job spreading the word, there's still a bit of confusion about the origin of the term and how it all started up. So let's clear that up. About me: I've been shooting video since the late 1990s, always looking for interesting ways to explain transportation concepts to people. At first it was a hobby. (And if we want to delve back further, I've been told by friends that they had professors in urban planning courses talking about observing the patterns of footprints and vehicles in the snow, some as early as the mid-1990s. I lived in Carroll Gardens, Brooklyn. I got a lot of positive feedback on that short. Both videos were moderate hits, attracting periodic attention from fans & advocates - some emailing me or tweeting the occasional photo(s).

Jean-Marie Pelt, pour un Nouveau monde en marche : nous avons besoin de lien social | Nouveaux paradigmes Le chemin du soleil - VIVRE AU NATUREL DANS UN ESPACE INTERNATIO Vers la sobriété heureuse, le nouveau livre de Pierre RABHI - [C "J’avais alors vingt ans, et la modernité m’est apparue comme une immense imposture." Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années cinquante, lorsqu’il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu’ont largement commencé à dessiner sous ses yeux ce que l’on nommera plus tard les Trente Glorieuses. Après avoir dans son enfance assisté en accéléré, dans le Sud algérien, au vertigineux basculement d’une pauvreté séculaire, mais laissant sa part à la vie, à une misère désespérante, il voit en France, aux champs comme à l’usine, l’homme s’aliéner au travail, à l’argent, invité à accepter une forme d’anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique, point de dogme intangible. L’économie ? Le lien filial et viscéral avec la nature est rompu ; elle n’est plus qu’un gisement de ressources à exploiter - et à épuiser. Pour aller plus loin PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE de Marie-Dominique Dhelsing sortira le 27 mars prochain au cinéma.

Policies for a Shareable City #10: Shareable Rooftops UPDATE: We've summarized much of the series this article is part of in a new report, Policies for Shareable Cities: A Sharing Economy Policy Primer for Urban Leaders. Get your free copy here today. The sky’s the limit when it comes to getting creative with our rooftops. As we run out of horizontal spaces in our cities, rooftops come to mind as an important resource. Because they get more sun than almost anywhere else, we should harness rooftop spaces to collect solar energy, grow plants, or create sunny social spaces. Rooftops also make first contact with a large amount of rainwater, which makes them prime candidates for the collection and management of water. A rooftop garden in Southern California. At the same time, many ways that we might use our rooftops are costly and may present legal barriers. Exempt height and square-footage limitations for certain rooftop uses: Nearly all zoning codes impose height limitations on buildings.

Fixing the Great Mistake: Autocentric Development "Fixing the Great Mistake" is a new Streetfilms series that examines what went wrong in the early part of the 20th Century, when our cities began catering to the automobile, and how those decisions continue to affect our lives today. In this episode, Transportation Alternatives director Paul Steely White shows how planning for cars drastically altered Park Avenue. Watch and see what Park Avenue used to look like, how we ceded it to the automobile, and what we need to do to reclaim the street as a space where people take precedence over traffic. Paul White. [0:07] I am sitting on what is left of the park of Park Avenue. As its name might imply, Park Avenue used to be a real park. [0:30] In the '30's and '40's, virtually all major streets in New York were widened, so that the sidewalks that used to be 20, 25 feet wide, become 15 and 10 feet wide. [1:00] This was a wrong turn that New York made. [1:50] The big question is, will this continue? Elizabeth Press is a Filmmaker for Streetfilms.

Portail:Plantes utiles Accès au projet et aux discussions : Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauter à la navigationSauter à la recherche Portail des Plantes utiles Section de Wikipédia sur les plantes utiles, domestiquées ou non, et plus généralement les ressources végétales utilisées par l'Homme à des fins économiques (notamment dans les domaines agricole, alimentaire, médicinal et pharmaceutique, énergétique, textile, industriel), sociales, culturelles, environnementales ou scientifiques. Sélection d’images Lumière sur… Explorer Articles récents Index thématique Plantes alimentaires Plantes industrielles Plantes-modèles Plantes d'intérêt social Plantes médicinales Plantes ornementales Plantes utiles à l'agriculture Produits et sous-produits Plantes les plus cultivées Production mondiale en 2004, en milliers de tonnes selon les statistiques publiées par la FAO Listes Portails connexes

Accueil de l'Ecocentre® du Périgord Biographie de Pierre Rabhi | Actuwiki Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l’agriculture biologique et l’inventeur du concept « Oasis en tous lieux ». Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme. Son dernier ouvrage Graines de Possibles est co-signé avec Nicolas Hulot. : La guerre d’Algérie accentue le clivage. : Lancement du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme

Découvrez les éco-quartiers avec deux jeux gratuits La notion d'intelligence a beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Mais comprendre quoi ? Mesurer l'intelligence conceptuelle abstraite s'est vite révélé insuffisant pour rendre compte de l'incroyable palette de talents et d'habiletés mises en oeuvre par l'individu au jour le jour. La dimension collective de l'intelligence fait l'objet d'une attention soutenue de la part des chercheurs. Illustration : agsandrew, Shutterstock.com

Inspiration Wall In The Street – New York in the 1940′s With footage from the late 1940′s, this documentary titled “In The Street” by James Agee, Janice Loeb and Helen Levitt captures the poetry in the streets of urban New York. The text at the beginning reads, “The streets of the poor quarters of great cities are, above all, a theater and a battleground. There, unaware and unnoticed, every human being is a poet, a masker, a warrior, a dancer: and in his innocent artistry he projects, against the turmoil of the street, an image of human existence. The attempt in this short film is to capture this image.” It has been divided into two parts, both of which are below… Helen Levitt, a New York photographer known for her amazing work in documenting the urban experience within the streets of New York City, passed away this year at the age of 95. images via stephen daiter gallery,masters of photography and ground glass No Comments so farLeave a comment

Related: