background preloader

La désinformation : quand l’info devient intox

La désinformation : quand l’info devient intox
Cet article a été initialement diffusé dans le numéro d’avril du journal Epicure (version collège en page 15 et version lycée en page 14) La quantité d’informations que nous recevons quotidiennement augmente. Elles nous arrivent par de nombreux canaux différents : presse écrite, radio, télévision, réseaux sociaux, internet… Comment gérer cette somme d’informations, mais surtout comment l’évaluer ? Une vraie question face à la multiplication des « Hoax » ou canulars, rumeurs, propagandes ou encore théories du complot qui circulent aujourd’hui. Tous ces termes regroupent une seule et même réalité : la désinformation, c’est-à-dire la transmission consciente ou non d’une information transformée, tronquée voire totalement fausse ou inventée. Aussi comment s’en prémunir et vérifier la véracité d’une information ? Des outils pour tirer le vrai du faux ? Des limites à prendre en compte Face à cette offre, il convient de s’interroger. Exercer son esprit critique La désinformation Réponses

http://www.education-aux-medias.ac-versailles.fr/la-desinformation-quand-l-info-devient-intox

Related:  Information DésinformationL'info en ligne: mesurer sa fiabilitéFake news, désinformation, théorie du complotInformation Désinformation - CopieIntox, rumeurs, théories du complot

Les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation Enquête sur des méthodes employées par des sites trompeurs pour diffuser de fausses informations sans se faire prendre. Les fake news qui circulent massivement en ligne ne tombent pas du ciel. L’examen détaillé de certaines de ces rumeurs par Les Décodeurs à l’occasion du lancement du Décodex montre que les artisans de la propagande déploient des méthodes de plus en plus ingénieuses. 1. Avancer masqué

Enquête sur les usines à fausses informations qui fleurissent sur Facebook Des dizaines de pages Facebook, qui réunissent des centaines de milliers d’abonnés, reprennent sans scrupule de fausses informations pour générer des revenus publicitaires. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat Le Monde a étudié une centaine de pages Facebook qui diffusent de fausses informations ;Ce réseau représente au total plus de 70 millions de « likes » sur le réseau social ;Nous avons identifié 233 messages qui renvoient vers une fausse information sur ces pages. La blague du matin est une page Facebook en apparence anodine. Les quelque 370 000 internautes qui s’y sont abonnés ont, sans doute, été appâtés par des messages humoristiques et des citations plus ou moins inspirées, tels qu’on en voit fleurir un peu partout sur le réseau.

Les fake news décryptées avec Info Hunter, un parcours pédagogique pour les jeunes Comment distinguer une information véritable d’une fake news, ces fausses nouvelles qui circulent sur le web ? Info Hunter est un parcours pédagogique pour aider les jeunes à mieux comprendre la fabrique de l’information. C’est la CIA qui est à l’origine du SIDA. L’objectif était d’affaiblir le régime cubain mais la maladie s’est propagée d’une manière imprévue. Bien sûr, c’est une fake news ! Mais c’est le point de départ de Info Hunter, un site en ligne pour découvrir comment se fabrique l’information mais aussi les fausses nouvelles.

Vous avez dit fake news ? C'est la nouvelle expression à la mode : « fake news » ! Popularisée par Donald Trump, on l'utilise un peu à tort et à travers pour signifier fausses informations, rumeurs, complots ou mensonges purs et simples ! A l'heure de la guerre de l'information sur les réseaux sociaux, prenons 3 minutes pour faire le point. A la base, l’expression Fake news s'applique à des sites parodiques, types Le Gorafi, ou The Onion aux Etats-Unis. Très vite, les Fake News vont désigner ces fausses informations diffusées par des sites qui se donnent l'apparence d'un vrai journal, avec ses codes, sa présentation. L'objectif est double : faire du clic quand ce sont des sites purement commerciaux... et pour les sites militants, comme Breibart aux Etats-Unis, un des sites de l'alt-right, la fachosphère américaine, l'objectif est la propagande et la manipulation en partageant… des fausses informations : comme la « nouvelle » que le pape avait apporté son soutien à Donald Trump !

Fact-checking : notre kit de survie en 5 gestes qui sauvent (partenariat avec le CFJ) A jours trois du premier tour de l’élection présidentielle, Méta-Media et France Télévisions lance une batterie d’initiatives pour lutter contre la désinformation. Il n’aura fallu que quelques mois au petit monde de l’info pour adopter une novlangue désormais incontournable : pas un jour ne passe sans que l’on ne parle de fake news, de post-vérité, de hoax, de bulles de filtre, ou même de debunking… Si cette taxinomie a l’inconvénient de composer avec des contours flous, elle n’en reste pas moins révélatrice des dangers auxquels s’exposent aujourd’hui nos démocraties en ligne. En pleine année électorale, la France et l’Allemagne sont sans surprise les nouvelles cibles des propagateurs de fake news. D’autant que chez nous, l’élection présidentielle sera suivie de près par les échéances législatives... Comme c’est le cas tout au long de l’année, le service public réaffirme sa mission clé : fournir une information vérifiée. L'affiche est à télécharger au lien suivant.

Le Décodex évolue pour mieux vous aider à identifier les informations trompeuses Désormais, l’outil du « Monde » contre les fausses informations vous avertit lorsque vous consultez un article mensonger. Le Monde | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs « Pourquoi ciblez-vous les sources d’information et pas directement les intox ? » La question nous a souvent été posée depuis le lancement du Décodex, il y a quatre mois. Nous avons préféré dans un premier temps nous concentrer sur l’identification des sources d’information, et plus particulièrement de celles connues pour relayer des affirmations mensongères, tout en continuant en parallèle à produire des articles pour démonter les intox.

Face à l’info… je décrypte ! Savoir adopter un regard critique face à la pluralité de formes que peuvent prendre les diverses informations qui circulent autour des adolescents, est une compétence essentielle pour le futur citoyen. Créé dans le cadre du MoocMedias, en lien avec l’EMI, ce scénario pédagogique propose à l’élève des clés pour cerner les formes liées aux fausses informations et à leur viralité, notamment par le biais des médias sociaux. Référent Titre de la séquence : Face à l’info; je décrypte !

Info ou intox : comment vérifier l’information sur Internet ? Rumeurs, désinformation ou manipulations d’images : la vérité ne sort pas toujours de la bouche d’Internet… Garder un esprit critique face à ce qu’on lit sur la toile est donc nécessaire et vérifier l’information doit être un réflexe à acquérir. Pour y parvenir, Action Innocence vous donne quelques pistes. De plus en plus d’internautes, surtout parmi les adolescents, utilisent Facebook ou Twitter comme principaux outils pour se tenir informé, notamment de l’actualité. Or ces plateformes sont particulièrement propices à la diffusion de fausses informations et la facilité de partage rend leur prolifération difficile à contrôler. Si la propagation d’informations fallacieuses est parfois le résultat d’erreurs ou d’incompréhensions, elle est aussi souvent faite de manière intentionnelle, dans le but de nuire à des individus, de faire le « buzz » ou de promouvoir un agenda politique particulier.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La mention "Photographie retouchée" devient obligatoire À partir du 1er octobre 2017, le décret relatif aux photographies à usage commercial de mannequins dont l'apparence corporelle a été modifiée, obligera les publicitaires à spécifier ces modifications via la mention "photographie retouchée". Une mesure à l'initiative du Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Si nous sommes conscients que les stars de la mode profitent de retouches photo (souvent extrêmes), difficile pourtant de se rendre compte jusqu'à quel point l'apparence du mannequin a été transformé.

Déconstruire les théories conspirationnistes - CLEMI Objectifs Développer l’esprit critique. Apprendre à vérifier l’information. Identifier les mécanismes et la rhétorique utilisés dans les théories du complot. Fauxtographie : l'Histoire manipulée Vous ne serez pas surpris si je vous dis que l’Homme n’a pas attendu l’existence de Photoshop pour manipuler les photographies. Superposition et suppression étaient rendues possibles à grands coups de ciseaux, gouache, encre de Chine, aérographie, etc. et ce dès 1860, comme le montre l’intégration de la tête d’Abraham Lincoln sur le corps de John Calhou, ou encore cette photographie du Général Ulysse Grant au front avec ses troupes, résultat d’un montage de 3 photographies différentes. La photographie de droite représentant le général Ulysse Grant est le résultat d’un montage des trois photographies de gauche (prisonniers confédérés, le général Alexander Cool sur son cheval et une photographie du général Grant) Un bien précieux outil qui a fait et fait le bonheur des puissants de ce monde et dont l’utilisation à travers l’Histoire a inspiré d’intéressants projets.

Photos détournées, témoignages douteux : après les attaques, les intox continuent De fausses informations continuent à circuler sur les réseaux sociaux, dix jours après les attentats du 13 novembre. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Dix jours après les attentats du 13 novembre, les réseaux sociaux comme la presse, surtout étrangère, n’ont pas toujours fait preuve de la plus grande rigueur dans les informations diffusées. Voici de nouveaux exemples d’erreurs, intox ou canulars pris au sérieux qui ont circulé ces derniers jours. Lire aussi Situations de crise : 7 conseils pour déjouer les rumeurs

#TousFactCheckeurs : ne vous laissez plus avoir par les fake news L’opération « Tous FactCheckeurs » touche à sa fin : nous vous permettons de retrouver dans cet article les 7 vidéos produites lors de ce partenariat rassemblant Le Monde, France Info et Rue89 Mooc. De quoi permettre à chacun, journaliste ou lecteur, d’adopter les bons réflexes face aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux et de détecter plus facilement les fake news. 1- Quelle différence entre fait et fake news ? Julian Bugier (France 2) rappelle les fondamentaux du journalisme : qu’est-ce qu’un fait ou une information vérifiée, par opposition à une rumeur, une diffamation, un plagiat ou une fake news ? Comment différencier ce qui est factuel ou qui relève d’une opinion ? 2- Remontez à la source de l’info

Related: