background preloader

Réseau français écovillages

Réseau français écovillages
Si vous souhaitez vous installer dans la nature, avoir un mode de vie écologique et mettre en oeuvre avec d'autres une vie sociale harmonieuse, alors, entrez... Réalisation initiale du site Eric Viard - le 4 Septembre 2000 - mise à jour progressive csi-alternative - janv 2001, mai, juin, 27 juillet... Ce site est en cours de reconstruction... Apres avoir été construit par gerald puis eric... il passe d'un hebergeur avec pub a un hebergement. Sans..

http://www.rama.1901.org/ev/index.html

Related:  ALTERNATIVESlistes/cartes

Les Eco-reporters Vous trouverez sur cette page la liste des différents Eco-lieux que nous avons pu visiter. Projet de vie en communauté, mise en place de réseaux de wwoofing, école parentale... Chaque lieu est différent mais tous nous montrent que d'autres modes devie sont possibles ! ECO-lonie, un éco-village en France Le Projet Oasis "Entre les dérives des villes surpeuplées où évoluent misère, exclusion et violence, et des campagnes où évoluent abandon et friches, notre conviction est qu’un nouveau projet de société n’est possible, au nord comme au sud, que par la synthèse des valeurs et des acquis du monde rural et de la société urbaine" >>> Téléchargez la plaquette de présentation du projet Oasis Dans un contexte de crise systémique globale (humaine, économique, écologique et politique), il parait essentiel d’encourager la création de nouveaux espaces de vie capables de répondre aux besoins humains de nos sociétés contemporaines : • Besoins de subsistance et de sécurité : se nourrir, se loger, être en bonne santé… • Besoins d’appartenance et de relations : respect de soi et de l’autre, coopération, autonomie, convivialité… • Besoins d’accomplissement et de sens : apprendre, évoluer, créer, contribuer, donner…

Lieux de vie, bases nomade, collectifs, squat, ecolieux The Dharma House,Route de St. Sauveur de Cruzières,Mallemontade,30500 St. Brès,France.SITE OFFICIEL les lieux alternatifs du voyage solidaire ____ L'association EchoWay est une association Loi 1901. Notre objectif est d’informer tous les voyageurs sur les lieux d’accueil du tourisme équitable, solidaire, écologique, l’écovolontariat et de les sensibiliser au « voyager responsable ». > EchoWay est un espace de rencontre gratuit pour les passionnés du voyage et les communautés locales qui proposent un tourisme responsable, respectueux de l'homme et de la nature. > C'est aussi une association qui soutient l'effort de conservation de l'environnement des populations locales. C'est pourquoi nous essayons de développer des solutions pour limiter l'impact négatif des touristes.

Réseau inter-régional de l'Habitat Groupé Visite à Strasbourg de la Ministre du logement Sylvia Pinel Bientôt une journée nationale sur l’habitat participatifUn des temps fort de la visite (de la ministre du logement) a concerné la promotion de l’habitat participatif, un dossier où la capitale alsacienne est en pointe avec une vingtaine de projets réalisés ou en cours. La visite des 14 logements du projet en accession sociale Ecoterra a fait dire à la ministre que « l’habitat participatif constitue une réponse appropriée et concrète au vivre-ensemble, à la fois dans la conception et dans la vie de l’immeuble ». Elle s’est aussi félicitée de « la qualité environnementale » de la plupart des projets en habitat participatif. Habitat partagé : où sont les projets près de chez vous ? Les pionniers ont commencé à la fin des années 1960. Une nouvelle vague de Français désireux d’habiter autrement a pris résidence à la fin des années 2000. Depuis, les projets d’habitat groupé et participatif se multiplient. Combien sont-ils ? Et surtout, certains existent-ils près de chez vous ? Pour y répondre, Emilie Cariou, auteure d’une étude sur l’habitat groupé en France avec l’Adess (Association de développement de l’économie sociale et solidaire) du Pays de Brest, a sondé la France entière.

Vivre sans argent avec Benjamin Lesage - Zango Media Publié le 10 septembre 2014 | par Rédaction Zango Par un beau weekend de mai, au cœur de l’Ariège, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage unique en son genre: Benjamin Lesage. Depuis quelques années, celui-ci s’attache à communiquer (conférences, rédactions d’articles, livres) sur le fait de vivre plus simplement, à savoir sans argent. accueil lieux visites Lieux visités Au cours de notre périple, nous avons visité et visiterons des endroits atypiques, uniques et originaux. Notre idée est de vous faire découvrir des modes de vie qui marchent, et qui, même s'ils paraissent parfois incarner un retour en arrière, nous semblent pertinents, loin d'être rétrogrades, et surtout très enrichissants.

Pierre Rabhi et les Oasis en (...) - La subsistance alimentaire des pays industrialisés - Eléments pour une insurection des consciences La subsistance actuelle des pays industrialisés n’est possible que parce qu’ils drainent vers eux à bas prix l’énergie et les matières premières du monde entier. Ainsi, pour produire une calorie alimentaire, il faut huit calories d’énergie ! Ce système hégémonique révèle l’enjeu guerrier que représente la nourriture. Cet article a été publié dans Passerelle Eco n°9 En réalité, cette situation est fragile car les populations dépendent entièrement de monopoles motivés par le profit plutôt que le bien-être humain.

Les monnaies alternatives à la recherche du meilleur modèle On les rencontre sur les marchés, dans les petits commerces, sur internet ou dans les réseaux militants. Elles s’appellent Sol, Plume, Abeille, Piaf, Normaille, Eusko ou Mesure. Elles entendent relocaliser l’économie, tisser du lien social, nous aider à comprendre le fonctionnement du système monétaire, à gagner en autonomie et à changer de mode de vie... Qui sont ces drôles de dames aux noms exotiques et aux ambitions surprenantes ? Il s’agit des monnaies alternatives. En France, on les a vues se multiplier ces dernières années, autant pour faire face à la crise économique que pour des raisons politiques. « Le monopole des monnaies conventionnelles est mort », assure l’économiste Bernard Lietaer aux Echos.

Liste de hameaux abandonnés - Le blog du Père Peinard Liste des hameaux abandonnés Et qui peuvent être habités… Reçue sous pli discret de la part d'Eliette G. alias Etoile. Le Mont Aigoual : attention piège à loups... Depuis toujours les réfugiés ou les individus hors norme et même certains groupes ethniques ont cherché à résider et résister dans les hauteurs abandonnées par le reste de la population. Certes les conditions de vie n'y sont pas toujours faciles, mais c'est souvent le prix de la liberté. Voici une liste de quelques hameaux abandonnés en France, et à mon avis il doit y en avoir d'autres...

Related: