background preloader

La musique de la période classique

La musique de la période classique
Il faut bien distinguer la musique classique en tant que musique de la période classique (que nous présentons ici) de la musique classique comme dans son acception plus globale (par opposition à la musique populaire: jazz, rock, etc…). La musique classique « classique » couvre la période qui s’étend du milieu du XVIII° siècle (1750, mort de Bach) jusqu’au début du XIX° siècle (aux alentours de 1820). Si la période n’est pas exactement la même que celle du classicisme littéraire, qui débute un plus tôt, l’idéal de perfection est le même. La musique de la période classique obéit à des règles très strictes. Enfin, notons au niveau instrumental que le piano commence à s’approcher de l’instrument qu’il est aujourd’hui – il faudra attendre la période romantique pour qu’il devienne l’instrument roi que l’on connaît. Ecoutez les morceaux de la période classique présentés sur lamusiqueclassique.com!

Biographie de Christoph Willibald Gluck Mis à part des sonates en trio, quatre ballets et quelques œuvres de musique vocale, Christoph Willibald Gluck s'est consacré essentiellement à la composition d'opéras. Avec sa réforme, il marque la première étape d'une transformation qui aboutira avec Wagner cent ans plus tard. Après avoir appris les rudiments du chant et de la technique instrumentale, Christoph Willibald Gluck séjourne successivement à Prague, à Vienne et à Milan, afin de parfaire sa formation de musicien. Ses vingt et un premiers opéras, tous en langue et dans le style italiens, sont représentés dans les plus grands théâtres d'Europe. A partir de 1754, Gluck devient directeur musical du Burgtheater de Vienne et dirige des représentations lyriques où l'influence française se fait de plus en plus sentir. Il compose aussi plusieurs œuvres dans le style de l'opéra comique. En 1773, poussé par le succès de ses opéras français à Vienne, Gluck tente sa chance à Paris. Christoph Willibald Gluck en six dates :

La musique de la période baroque La musique baroque désigne la musique de la période allant du début du XVII° siècle jusqu’au milieu du XVIII° siècle (1750, mort de Bach). Les deux principaux pays dans lesquels elle s’est développée sont l’Italie et la France, mais l’on considère souvent que la musique baroque a culminé en Allemagne avec Jean-Sébastien Bach. Cette musique, qui a laissé place à la musique de la période classique, a été délaissée de nombreuses années, avant d’être partiellement redécouverte au XIX° siècle (en gros, on s’est ré-intéressé à Bach), et complètement remise à la place qu’elle mérite au milieu du XX° siècle. En musique plus spécifiquement, le baroque se caractérise par l’utilisation du contrepoint (les mélodies s’enlacent, s’enchevêtrent) et de plus en plus de l’harmonie (à l’inverse, l’accent est mis sur les accords, d’où naissent les mélodies). Ecoutez les morceaux de la période baroque présentés sur lamusiqueclassique.com!

Le Classicisme 18 Avr Le classicisme en peinture Introduction Le Classicisme désigne la peinture française du XVIIe siècle. Il trouve sa source en Italie, chez le peintre Annibal Carrache. Ce mouvement veut se débarrasser de tout l’artifice du Maniérisme. Le Classicisme trouve son inspiration chez les maîtres de la Renaissance : Michel-Ange et Raphaël mais aussi dans l’Antiquité. Ce courant a aussi une fonction politique. Si la suprématie de la France se fait sur le plan politique, elle se fait aussi au niveau artistique. Les caractéristiques du Classicisme en peinture : – Harmonie mathématique La symétrie et le respect des proportions sont primordiaux. La composition est claire et ordonnée. La règle des trois unités imposée aux œuvres classiques doit être respectée : unité de temps, unité de lieu, unité d’action. Cela peut sembler évident de nos jours. Ces règles servent surtout à montrer la supériorité de la raison sur les sentiments. – Illustration de valeurs morales : – Sobriété des poses Poussin Champaigne

Ludwig Beethoven (1770-1827) Né à Bonn (Allemagne) le 16 ou 17 décembre 1770 (baptême 1er décembre) ; mort àVienne (Autriche) le26 Mars 1827. Son grand père, marchant de vin est aussi musicien à la chapelle de l'archevêché. Son père, ténor à la même chapelle lui délivre ses premières leçons de musique mais échoue dans la tentative de lui faire mener une carrière d'enfant prodige. Il lui fait donner des cours de piano avec Gilles van der Aeden et Tobias Friedrich Pfeiffer, de violon avec Georg Rovantini, d'orgue avec Willibald Koch et Zense, organiste à la cathédrale de Bonn. Mais c'est l'enseignement de Christian Gottlob Neefe arrivé à Bonn en 1779, qui est décisif. Affiche de la première apparition publique Dessin de Johann Peter Lyser. En 1781, Beethoven fait une tournée à Rotterdam qui ne remplit pas les espoirs financiers. Neefe le présente dans les milieux biens établis de la ville. Il se présente, pour la première fois devant le public viennois dans un récital de piano le 29 mars 1795. Catalogue des oeuvres

La musique de la période romantique La musique romantique est facile à reconnaître, c’est celle qui vous donne envie de pleurer En musique classique, la période romantique s’étend du début du XIX° siècle (1820) jusqu’au début du XX° siècle. Comme lors des autres périodes, la musique s’inscrit dans un cadre global, celui du romantisme en l’occurrence, dont les préoccupations principales sont l’exaltation du « moi », l’ascendant donné aux sentiments sur la raison, la passion amoureuse… Notons que c’est à partir de cette époque que la musique est vraiment considérée comme un art, au même titre que la littérature ou la peinture. C’est une musique libre, audacieuse : nouvelles sonorités qui auraient choqué auparavant, grandes innovations au niveau du rythme… La musique romantique est une musique tourmentée, tantôt noire, tantôt lumineuse, souvent bouleversante. Ecoutez les morceaux de la période romantique présentés sur lamusiqueclassique.com!

Les mouvements dans la peinture - Le classicisme Le classicisme caractérise l'école de peinture française du XVIIeme siècle. En réponse aux extravagances du baroque, le mouvement s'inspire des maîtres de la renaissance classique et devient un langage pictural au service de la monarchie absolue. Le classicisme puise ses racines en Italie dans le travail d’Annibal Carrache qui, à l’opposé de Caravage, renoue avec la tradition classique de la renaissance. Contrairement au baroque qui recherche le débordement et le mouvement, le classicisme offre une composition claire et ordonnée dans laquelle le massage s’énonce de manière évidente et sans détour. La monarchie absolue mise en place par Louis XIII et Louis XIV a permis à la France de devenir l’état le plus puissant d’Europe. Nicolas Poussin est la figure majeure du courant. il commence très jeune sa carrière de peintre et s'installe à Rome à partir de 1624. En France, Charles Le Brun est le peintre officiel de la cour de Louis XIV.

La musique de la période moderne On applique le terme moderne à la musique de la première moitié du XX° siècle – laseconde sera qualifiée de contemporaine. On ne peut pas vraiment déceler d’unité musicale au sein de ce que l’on appelle la musique moderne, la seule unité étant en fait chronologique… C’est une période où l’on s’affranchit des modèles musicaux hérités des siècles précédents, et à cet égard, Debussy fut un précurseur de la musique moderne. La musique moderne vit avec son temps, comme on peut l’entendre dans Pacific 231, mouvement symphonique de Honegger qui raconte le trajet de la locomotive du même nom… C’est à cette époque que naît la musique dodécaphonique, dont Schoenberg fut le créateur : là, le concept de tonalité n’existe plus, et chacun des douze tons de la gamme chromatique a la même valeur. Ecoutez les morceaux de la période moderne présentés sur lamusiqueclassique.com!

classicisme Le Classicisme constitue une étape dans l’histoire des arts et des lettres, et appartient à différentes époques suivant les disciplines et les traditions culturelles : le siècle de Louis XIV dans l’architecture et la peinture, la fin du xviie siècle dans la littérature, l’essentiel du xviiie siècle dans la musique. Dans cette limite, le Classicisme porte une doctrine et institue des règles ; il produit une esthétique. L’observation de la Nature, le goût des compositions équilibrées sont les fondements du Classicisme dans les arts plastiques. En littérature prime la pureté : pureté morale dans la recherche de la clarté et de la raison ; pureté formelle avec le respect d’une langue fixe et de certaines conventions – comme celle, au théâtre, des « trois unités » (temps, lieu, action). Mais le Classicisme dépasse sa définition. Pour en savoir plus, voir les articles : • le classicisme en littérature • le classicisme dans les arts • le classicisme en musique

Le classicisme Nos et nous-mêmes stockons et/ou accédons à des informations stockées sur un terminal, telles que les cookies, et traitons les données personnelles, telles que les identifiants uniques et les informations standards envoyées par chaque terminal pour diffuser des publicités et du contenu personnalisés, mesurer les performances des publicités et du contenu, obtenir des données d'audience, et développer et améliorer les produits. Avec votre permission, nos partenaires et nous-mêmes pouvons utiliser des données de géolocalisation précises et d’identification par analyse du terminal. En cliquant, vous pouvez consentir aux traitements décrits précédemment. Vous pouvez également accéder à des informations plus détaillées et modifier vos préférences avant de consentir ou pour refuser de donner votre consentement. Veuillez noter que certains traitements de vos données personnelles peuvent ne pas nécessiter votre consentement, mais vous avez le droit de vous y opposer.

Related: