background preloader

« La surexposition des jeunes enfants aux écrans est un enjeu majeur de santé publique »

« La surexposition des jeunes enfants aux écrans est un enjeu majeur de santé publique »
Dans une tribune au « Monde », des médecins et professionnels alertent sur les graves troubles du comportement et de l’attention qu’ils observent de plus en plus chez les petits. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Collectif TRIBUNE. Nous recevons de très jeunes enfants stimulés principalement par les écrans, qui, à 3 ans, ne nous regardent pas quand on s’adresse à eux, ne communiquent pas, ne parlent pas, ne recherchent pas les autres, sont très agités ou très passifs. Captés ou sans cesse interrompus par les écrans, parents et bébé ne peuvent plus assez se regarder et construire leur relation. Ces deux mécanismes – captation de l’attention involontaire et temps volé aux activités exploratoires – expliquent à eux seuls les retards de langage et de développement, présents chez des enfants en dehors de toute déficience neurologique. Désorganisations du comportement Des troubles relationnels : l’enfant ne sait pas entrer en contact avec les autres. Related:  Plan de rechercheenseignement-et-numeriqueEnquêtes et chiffres relatifs aux usages

Isolement social, troubles de la vue… Quels sont les dangers des écrans sur les enfants Familiers de plus en plus tôt avec les téléphones ou les tablettes numériques, les enfants passent beaucoup de temps devant les écrans. Ces derniers émettent une lumière bleue pouvant avoir un impact sur la vue. Ces petits gadgets numériques semblent inoffensifs mais sont en réalité, assez dangereux. Dans 7 ans, un enfant né en 2015 aura passé 365 jours sans interruption sur un écran. Il est bon de rappeler que Steve Jobs, fondateur d’Apple, interdisait à ses enfants de toucher à l’iPad. , il en va de même chez Evan Williams (fondateur de Twitter), chez qui les enfants privilégient les livres plutôt que les tablettes. Aujourd’hui, la plupart des écrans contiennent des LED, responsables de l’émission de lumière bleue. Cette fameuse lumière bleue peut également dérégler le cycle circadien, plus communément appelé l’horloge biologique. Le temps passé derrière un écran est du temps passé en moins à bouger. Les écrans sont devenus un élément incontournable des foyers.

Le jeu l’Oracle du Net indique comment les algorithmes vous calculent en ligne! Comprendre comment les algorithmes modèlent et influencent nos actions en ligne, c’est aujourd’hui essentiel. Le jeu gratuit l’Oracle du net est un projet interactif, une création inédite, fruit d’une collaboration entre le Laboratoire d’Innovation Numérique de la CNIL (LINC) et la designer Victoria Duchatelle. A l’aide d’un simple navigateur et d’un plug in, l’objectif de l’expérience pour tous en ligne, baptisée l’Oracle du Net est de créer des interactions avec les internautes et de les inviter à s’interroger sur la manière dont les algorithmes les calculent lorsqu’ils surfent sur le Web. Jeu en ligne pédagogique sur les algorithmes et calculs L’Oracle du Net, c’est d’abord un personnage, Hally, qui prend par la main les internautes dans leur navigation sur les réseaux sociaux et moteurs de recherche, afin de révéler le fonctionnement des algorithmes et enjeux qui y sont associés. Les 3 étapes du jeu l’Oracle du Net L’expérience de l’Oracle du Net se déroule en 3 étapes distinctes :

Étude Kantar : taux pénétration des réseaux sociaux pays / pays - juillet 2019 Facebook, YouTube et Instagram dominent : mais derrière ce constat global, on observe de grandes disparités d'un pays à l'autre. Le classement des réseaux sociaux dans le monde. Source : Kantar Plus de 60 000 internautes de 22 pays différents ont répondu à l’enquête de Kantar, dont 4000 en France. La quasi totalité des internautes utilisent les réseaux sociaux 82% des personnes interrogées déclarent utiliser les réseaux sociaux, dont les trois quarts le font une fois par jour. En France, le taux de pénétration des réseaux sociaux est de 67%. Le Brésil – 92%Le Mexique – 91%L’Argentine – 89% Le classement du taux de pénétration des réseaux sociaux par pays. Sans surprise, les internautes des pays dont le taux de pénétration des réseaux sociaux est le plus grand sont aussi ceux qui déclarent aimer exprimer leur point de vue en ligne. Une population relativement jeune Kantar s’intéresse également à l’âge des internautes dans le monde. Dans l’ensemble de ces internautes :

Écrans : les enfants surexposés enclins aux troubles autistiques Facteur de risque Dès 2013, l’Académie des Sciences avait déjà averti sur le rôle potentiellement néfaste des écrans, en déconseillant en particulier les visionnages passifs, notamment la TV. Ils incitaient aussi les parents à détourner leurs enfants des jeux vidéos avant 6 ans. « Entre 2 et 6 ans, l’enfant joue par lui-même à faire semblant, expliquait alors Olivier Houdé, psychologue du développement et l’un des rédacteurs du rapport de l’Académie. Les retards de développement ne sont pas les seuls risques associés aux tablettes, smartphones et autres écrans chez les enfants. Une étude de l’Inserm inisistait également sur un risque accru d’obésité en fonction de l’exposition aux écrans à l’âge de deux ans. Pour limiter leur impact, la règle des « 3-6-9-12 » est simple à appliquer.

Questions de classe(s) Le lundi 28 et mardi 29 novembre s’est tenue sur le campus d’Orsay une formation syndicale animée par Sud éducation 91 sur les impacts du numériques sur l’éducation et l’enseignement. Les nombreux intervenants, spécialistes en pédopsychiatrie, professeurs "ludistes" en rupture avec les injonctions bureaucratiques sur l’usage du numérique ou pédagogues critiques ont tiré un bilan alarmant de l’usage du numérique sur la santé des enfants et dans l’enseignement. Outre qu’aucune étude sociologique ne confirme les bienfaits de son usage pédagogique dans les apprentissages, que son usage irraisonné, dans et hors de l’école, place les enfants, dès le plus jeune age, plus de 6 heures face à des écrans, son poids bureaucratique pèse de façon de plus en plus contraignante sur le métier des enseignants (Livret de compétence, LSUN etc). Comment agir face à l’invasion numérique dans le champs de l’éducation ?

L'usage du smartphone et des réseaux sociaux chez les adolescents en 2018 L’usage des appareils mobiles et des plateformes sociales chez les adolescents provoque chez certains parents doutes et préoccupation. C’est pour cette première raison que l’institut Common Sense a mené une étude auprès de milliers d’adolescents entre 13 et 17 ans pour connaître leurs habitudes, leurs usages et leurs comportements sur leur mobile et les réseaux sociaux. Le centre de recherche a corroboré les données qu’il avait obtenu en 2012 à celles de 2018 pour déterminer l’évolution de l’expérience des adolescents. 81 % des adolescents utilisent les réseaux sociaux Sur la question de la consultation des réseaux sociaux, Common Sense note que les usages ont radicalement changé depuis 2012. Les adolescents sont aussi de plus en plus nombreux à posséder un smartphone. Les adolescents préfèrent communiquer via les SMS et les réseaux sociaux plutôt qu’en face à face Facebook n’a plus la cote chez les jeunes Recevez par email toute l’actualité du digital

Les atouts Débat: le numérique à l'école Patricia PichonInspectrice de l’Education nationale, chargée de la mission pour le numérique à la Direction des services départementaux de l’Education nationale du département de la Loire.Après une expérience d’enseignante à l’école primaire de 1980 à 1989, elle devient formatrice jusqu’en 2002. Puis de 2002 à 2009, Inspectrice en charge de deux circonscriptions : Montbrison et Saint-Chamond. Depuis 2008, elle pilote la mission départementale TICE. Depuis septembre 2009, elle est également Inspectrice pour l’école maternelle avec différentes missions académiques. Joëlle ... débat biennale du Design - INTERVENANTS - Suite débat biennale du Design - PLUS D'INFOS - Suite

Jeunes et l’information-juil 2018 : étude ministère de la Culture sur comportements des jeunes en matière d’accès à l’information Dans un contexte de profondes transformations des modes de production, de diffusion et de consommation de l’information, la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la Culture a souhaité disposer d’un diagnostic approfondi sur les pratiques de consommation de l’information par les jeunes générations (15-34 ans). Pour ce faire, elle a confié le soin à Médiamétrie de produire une analyse de ces pratiques. L’étude constate que les jeunes sont plus équipés en terminaux mobiles que la moyenne (les 15-34 ans sont 89,9 % à détenir un smartphone, contre 69,2 % des 15 ans et plus)[1] et davantage connectés (97 % des 15-34 ans ont accès à Internet, contre 93% de l’ensemble de la population).[2] Les jeunes sont d’importants consommateurs de contenus d’information en mobilité. - 71% des 15-34 ans consultent quotidiennement l’actualité via les réseaux sociaux, ces derniers étant, pour cette génération, le premier mode d’accès à l’information.

Les méfaits Learn Deze cursus delen: De start van de MOOC 'Gepersonaliseerd leren met tablets' is voorzien op 9 januari 2017 en loopt 3 maanden live. Het lesmateriaal kan hierna nog steeds geraadpleegd worden. Er zal een mix van inspiratievoorbeelden, opdrachten, webinars en werksessies aangeboden worden. Zoek je naar manieren om nog beter in te spelen op verschillen tussen leerlingen? Kostprijs: gratisLooptijd: van 9 januari 2017 tot 31 maart 2017Voertaal: NederlandsBeginsituatie: enige kennis van de tablet als leermiddel is meegenomenBegeleiders: Dorien Wassink, Hanne Rosius, Koen Vandenhoudt en Wouter Hustinx.Doelgroep: leraren lager - en secundair onderwijs; student-leraren uit de lerarenopleidingen lager – en secundair onderwijs; lerarenopleiders; docenten hogeschool of universiteit; pedagogische ICT-coördinatoren; pedagogische begeleiders en directies. Veel leerplezier!

Related: