background preloader

Le blog de nongazdeschisteinfos

Le blog de nongazdeschisteinfos
Related:  Résistance anti-gaz de schiste

Poll: Most Canadians Oppose Fracking A new poll shows that the majority of Canadians oppose the natural gas drilling technique of hydraulic fracturing, known as fracking. The Council of Canadians-commissioned Environics Research poll found that 62% of Canadians support “a moratorium on all fracking for natural gas until all the federal environmental reviews are complete”. photo: Toban Black “Communities across Canada are saying ‘no’ to fracking projects. It’s time for the federal government to listen and ban the practice,” says Maude Barlow, national chairperson, Council of Canadians. “At the very least there needs to be a moratorium to provide time for a federal review the serious consequences of fracking.” “The Council of Canadians opposes fracking because of its high water use, its high greenhouse gas emissions, its impacts on human health, the disruption it causes to wildlife, and the danger it poses to groundwater and local drinking water,” says Emma Lui, water campaigner, Council of Canadians.

Lutte contre les gaz de schiste : les Québécois ne sont pas des caves — André Bélisle de AQLPA Il y a trois ans, l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) a lancé le débat sur toute l’industrie du gaz de schiste. Hier soir à Sainte-Rose-de-Watford, son président, André Bélisle, se réjouissait de cette grande mobilisation à travers le Québec s’opposant à l’exploitation du controversé gaz. «C’est au Québec que les gaz de schiste vont planter !» Certes, l’AQLPA a œuvré fort pour que des groupes de citoyens naissent un peu partout pour défendre les droits environnementaux, de propriété et surtout le droit de savoir. Le mouvement est aujourd’hui étendu dans toutes les régions du Québec. Le président de ce mouvement était l’invité de la Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemin réunissant pas moins de 90 personnes dans la petite localité de Sainte-Rose. En effet, cette alternative plus verte pourrait s’avérer une solution au problème des sites d’enfouissement. Il a donc vanté les mérites de la biométhanisation des déchets organiques.

Gaz de schiste | Vers des forages de prospection en Navarre | EITB Actualités Environnement et Science Après le territoire d'Alava, où le gouvernement envisage de réaliser des forages d'exploration sur 9 puits de gaz de schiste, la Navarre et le Gipuzkoa feront aussi l'objet d'explorations. De nouveaux projets d'exploitation de gaz de schiste sont en train de voir le jour au Pays Basque sud au grand dam des associations écologistes. Après le territoire d'Alava, où le gouvernement de la Communauté autonome basque envisage de réaliser des forages d'exploration sur 9 puits de gaz de schiste, des gisements en Navarre et en Gipuzkoa pourraient également faire l'objet d'explorations. L'entreprise catalane Frontera Energy Corporation, qui se nommait avant Technocorp Efficience Management, a demandé deux permis d'exploration de gaz de schiste pour le Pays Basque sud. Le premier permis de recherche, dénommé Pegaso, touche 102.884 hectares s'étendant sur les territoires de Gipuzkoa, Navarre et Araba. Les deux projets ont suscité l'inquiétude des associations écologistes.

Gaz et huile de schiste : notre avenir énergétique n'est pas à brader, il est à débattre | Chez Michèle Rivasi La menace environnementale et sanitaire que représente l’exploitation des gaz et huiles de schiste dans notre pays a mené à une mobilisation citoyenne sans précédent. La loi du 13 Juillet 2011- sensible à cette inquiétude - a interdit en France l’emploi de la fracturation hydraulique, jugée trop polluante pour l’eau. Une décision purement politicienne de l’UMP qui tenta de couper l’herbe sous le pied des élus socialistes et écologistes, à l’approche des élections sénatoriales mais aussi présidentielles. Cependant, une dérogation permet toujours aux industriels, sous couvert de recherche scientifique, d’injecter à haute pression et en très grande profondeur des milliers de mètres cubes d’eau et de produits chimiques cancérigènes et reprotoxiques pour récupérer ces ressources non conventionnelles. En lisant en détail ce rapport, on reste frappé par la fatalité que l’on souhaite nous faire accepter. Ce déséquilibre est par ailleurs renforcé par un mépris démocratique à mon goût.

Hydrocarbures : permis de recherches + Lettre au maire de Moissac Hydrocarbures : permis de recherches Le ministère de l'Écologie a mis en ligne la totalité des permis de recherche d'hydrocarbures accordés ou en cours d'instruction. Mais pas encore d'information concernant le gaz de schiste. On en sait désormais plus sur le nombre et la localisation des demandes de permis adressées à l'administration par les pétroliers. L'inventaire hexagonal dressé par les services du ministère témoigne d'une préférence des opérateurs pour le Grand Sud où, semble-t-il, ces demandes se sont multipliées ces derniers mois émanant de groupes étrangers. De nouvelles demandes Mais cette publication se heurte à un écueil que les collectifs « Non au gaz de schiste » n'ont pas manqué de souligner. Par ailleurs, le ministère donne la liste des permis en cours de validité attribués pour les recherches de gaz et de pétrole, dans une région historique, notamment les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde et les Hautes-Pyrénées. Moissac le 14 Juin 2012 Monsieur le Maire,

Collectif Or Bleu Contre Or Noir Alertes en vigueur Vous trouverez ci-dessous un résumé des dernières alertes confirmées par notre équipe, en ordre d’importance. Vous pouvez également consulter notre carte interactive qui situe chaque alerte ou menace potentielle ainsi que tous les puits existants. Gaz de schiste, solidarité internationale et transition énergétique: quelques perspectives La première journée internationale d'actions contre les gaz et pétrole de schiste du 22 septembre a été une réussite. Y compris en France, malgré les récentes déclarations de François Hollande. Les collectifs citoyens et organisations mobilisées ne manquent pas de raisons pour renforcer et étendre leurs actions, notamment dans la perspective du débat national sur la transition énergétique. Ce 22 septembre s'est tenue la première journée internationale d'actions coordonnées contre les gaz et pétrole de schiste, contre la fracturation hydraulique mais également pour repousser avec force la propagande actuellement déployée par l'industrie pétrolière et gazière pour promouvoir ses projets dévastateurs. Pour les collectifs citoyens réunis en coordination nationale, « il n'y a plus, aujourd'hui, en France, de gisements d'hydrocarbures accessibles sans stimulation ou techniques néfastes pour l'environnement à court, moyen et très long terme ».

ALGÉRIE : LES OPPOSANTS AU GAZ DE SCHISTE SE MOBILISENT « LA VOIX DU PEUPLE Faisant fi aux déontologies et recommandations des instances internationales qui travaillent pour la sauvegarde et protection de l’environnement, l’Algérie vient d’accomplir, par le biais de la SONATRACH un virage irresponsable en procédant au forage du premier puits de gaz de schiste. Donc, un appel est adressé à toute ou tout jaloux de l’environnement et de l’écologie à dire non à l’exploitation du gaz de schiste, et ce au vu de ce que nous possédons comme réserves d’énergies (pétrole, gaz etc) fossiles dans notre Sahara, dans notre littoral et aussi en off shore (est, centre et ouest). Nous devons leur dire aussi, cessons de faire plaire aux américains en optant continuellement au copié-collé, pour rendre service uniquement aux sociétés multinationales qui ne cessent de nous agacer et détruire notre économie. Pour débattre de cette question, une réunion citoyenne sera organisée le 20 octobre prochain à 14h au niveau c entre de ressources en face le musé MAMA à Alger centre. Like this:

Les Mapuches argentins mobilisés contre le pétrole et le gaz de schiste LE MONDE | • Mis à jour le | Par Christine Legrand (Buenos Aires, correspondante) Dans la foulée de la majorité des pays européens, c'est au tour des Indiens mapuches, en Patagonie argentine, de partir en guerre contre l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste, accusée de provoquer d'irréparables dommages écologiques. A Buenos Aires, mardi 16 juillet, la compagnie pétrolière argentine YPF a signé un accord avec le géant américain de l'énergie Chevron pour l'exploration et la production d'hydrocarbures non conventionnels sur le gisement de Vaca Muerta (province de Neuquén, sud-ouest). C'est l'une des plus vastes réserves mondiales de gaz et de pétrole de schiste, selon l'US Geological Survey (USGS). Le même jour, des dizaines de membres de l'ethnie Mapuche ont occupé deux puits de pétrole sur ce même gisement, obligeant à suspendre la production pendant vingt-quatre heures.

Gaz de schiste : une résistance transcendant les frontières Depuis trois ans, l’émergence en France de projets d’exploration d’hydrocarbures non-conventionnels et la délivrance en catimini de permis exclusifs de recherche ont mobilisé les citoyens et favorisé la naissance spontanée de collectifs. Ceux-ci se sont progressivement structurés pour préserver leurs régions et ses ressources des conséquences sanitaires, économiques et environnementales de toute forme d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels. Ils ont informé les populations et les élus de ces projets, ils ont interpellé le pouvoir politique en exprimant leur ferme et vive opposition à ceux-ci. En portant cette question de l’exploration et de l’exploitation de ces hydrocarbures dans le débat public, ils ont souhaité, au regard de l’urgence de la crise climatique, réorienter notre système énergétique en appelant à une véritable transition énergétique. Allemagne – Gegen Gasbohren: Argentine :

Related: