background preloader

L'intelligence des Plantes - 1de5

L'intelligence des Plantes - 1de5

http://www.dailymotion.com/video/xc3m16

Related:  Intelligence végétaleLe Monde Végétal, plantes si surprenantesbiologie vegetaleIntelligence Végétale

Les plantes, à l'égal de l'homme Certains arbressont timides : ils maintiennent une distance minimale entre les branches de leurs cimes. Shutterstock/Shee See Kiong Francis HALLÉ est professeur émérite à l'Université de Montpellier. Il est spécialiste de l'écologie et des forêts primaires. Pour nos ancêtres, la Terre était immobile au centre de l'Univers, le Soleil et les autres étoiles faisant la ronde autour d'elle. Se ressourcer auprès des arbres De tout temps, les hommes ont toujours entretenu une relation privilégiée avec les éléments de la nature. Aujourd'hui, avec l'urbanisation et la modernisation de la société, ce lien s'est perdu. Certaines personnes fuient même ces étendues de paysages magnifiques de peur de s'ennuyer. Pourtant, la nature a tellement à nous offrir et à nous apprendre.

Pourquoi... les feuilles tombent-elles à l'automne ? Que les feuilles se colorent et tombent n'est en rien une coquetterie végétale : c'est une adaptation pour survivre au froid hivernal. En effet, à l'automne, lorsque les premiers frimas arrivent, l'arbre doit mettre en place un système pour vivre au ralenti durant l'hiver. Le tronc et les branches, isolés par l'écorce, sont en mesure de supporter les conditions hivernales. Comme les racines, au chaud dans le sol. Reste le problème des feuilles : leurs tissus tendres ne résistent pas aux basses températures. Privées de sève Les arbres, adaptés aux régions froides ou tempérées évitent de dépenser de l'énergie inutilement pour des organes destinés à geler et mourir.

Écologie L’intelligence secrète des plantes Martine Castello Les plantes sont douées d’intelligence. Et en cela nous ressemblent. C’est ce qu’affirme Daniel Chamovitz, un généticien de l’université de Tel-Aviv pour qui la frontière entre les règnes végétal et animal est ténue. Si ténue qu’au vu des découvertes récentes en biologie végétale, on peut considérer que les plantes, sans cerveau ni neurones, sont capables d’interagir avec l’environnement à l’aide de sens identiques aux nôtres et de garder la mémoire des événements, ce qui les fait entrer dans la catégorie des êtres conscients. Vous n’y croyez pas ? Attendez de lire la suite, que Chamovitz consigne scrupuleusement dans « La Plante et ses sens ».

Les plantes possèdent-elles une véritable intelligence ? - Sciences Cactus Cobalt123 © Licence CC via Flickr La question paraît saugrenue. Il y a quelques années, elle ne se serait certainement pas posé. Quand les plantes parlent Les plantes sont capables de communiquer entre elles par leurs racines. De se prévenir en cas de danger, et d’aider leurs congénères à l’anticiper. C’est ce que démontre une équipe israélienne de chercheurs. Explications. Les plantes se parlent. Nutrition végétale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le principal élément nutritif intervenant dans la nutrition végétale est le carbone, tiré du dioxyde de carbone de l'air par les plantes autotrophes grâce au processus de la photosynthèse. Les plantes non chlorophylliennes, dite allotrophes ou hétérotrophes dépendent des organismes autotrophes pour leur nutrition carbonée. Les racines, la tige et les feuilles sont les organes de nutrition des végétaux vascularisés : ils constituent l'appareil végétatif. Par les poils absorbants de ses racines, la plante absorbe la solution du sol, c'est-à-dire l'eau et les sels minéraux, qui constituent la sève brute (il arrive que les racines s'associent à des champignons pour mieux absorber la solution du sol, on parle alors de mycorhize). Par les feuilles, là où la photosynthèse s'effectue, la plante reçoit des acides aminés et des sucres qui constituent la sève élaborée.

Les plantes entendent-elles ? Ceux qui, comme moi, aiment Franquin, ont probablement le souvenir de cette planche savoureuse où Gaston Lagaffe, pensant que les plantes sont sensibles à la musique et désireux d'accroître le bien-être d'un pied de lierre, veut lui jouer un petit air. Mais aux premières notes affreuses émises par le tristement célèbre gaffophone, la plante tente de s'échapper par la fenêtre ouverte... Ce que dit le gag, c'est que le son de cet instrument générateur de catastrophes doit vraiment être horrible si "même un végétal" ne le supporte pas. Encore faut-il que les plantes ne soient pas sourdes comme leurs pots et qu'elles puissent percevoir les vibrations sonores. La notion de communication dans le monde végétal a longtemps été tenue pour marginale (voire inexistante) quand elle n'a pas été raillée.

Les arbres parviennent à communiquer entre eux Quand les peupliers alertent leurs voisins Vous n'allez plus regarder votre jardin de la même façon. Oui, les plantes communiquent! Kiosque numérique Pour télécharger un numéro ou un article après l'avoir acheté, il vous suffit de retourner dans la page de la boutique numérique correspondant à cet article et de vous identifier. Vous pourrez alors télécharger l'article en PDF ou le lire en ligne en intégralité. Attention : aucun fichier ne vous sera envoyé après votre achat. Les arbres sentent-ils et communiquent-ils ? Avertissement : l’article qui suit ne procède nullement d’une vision spiritualiste, idéaliste ni mystique de la nature ou de l’arbre. Il n’est nullement question d’attribuer un esprit aux arbres ou de les transformer en modes d’expression d’un quelconque "esprit supérieur"... Pas question ici d’"esprit" de l’arbre, d’"aura" de l’arbre, de volonté de l’arbre, d’âme de l’arbre, etc. Il n’est nullement besoin d’attribuer des propriétés humaines à l’arbre pour le concevoir comme un sujet et pas seulement comme un objet, pour reconnaître qu’il sent le monde extérieur, communique avec lui, pour reconnaître ses capacités collectives et individuelles. Donc pas de contresens : il n’y a aucun animisme dans ce texte, aucune recherche purement spirituelle. Ce sont des propriétés de la biochimie de l’arbre que nous voulons souligner.

Quand les plantes ressentent nos intentions Les plantes ont-elles une forme de perception ? D’après l’expérience de Cleve Backster , il semblerait que ce soit bien le cas, et que les plantes soient réceptives à ce qui se passe dans leur environnement. Extrait du livre « La Science de l’intention » de Lynne McTaggart. © Robert Buelteman Cleve Backster fut parmi les premiers à suggérer que les plantes sont affectées par l’intention humaine, une idée considérée comme si absurde qu’elle fut ridiculisée pendant quarante ans. Communiquer avec la nature Développant sans cesse la communication virtuelle, nous nous sommes coupés de l’expérience sensorielle de la nature. Celle-ci a pourtant tellement à nous apprendre. © Gawrav Sinha Instinctivement, l’être humain accorde à la nature une place privilégiée.

La plante qui sait entendre Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > La plante qui sait entendre La plante qui sait entendre Une plante qui sait entendre ?

Related: