background preloader

Opportunity découvre l’eau chaude sur Mars

Opportunity découvre l’eau chaude sur Mars
Après 33,5 km parcourus à la surface de Mars, le robot Opportunity a permis d'identifier de nouvelles roches vraisemblablement formées en présence d'eau. Le robot américain arrivé sur la planète rouge le 25 janvier 2004 est maintenant sur le bord occidental du cratère Endeavour (22 km de diamètre) au terme d'un long périple. C'est là qu'il a observé des roches excavées par un petit impact météoritique et qui présentent une composition chimique différente de tout ce qu'il avait pu rencontrer jusque-là, notamment les « myrtilles ». Sources hydrothermalesL'une de ces roches, baptisée Tisdale 2, semble volcanique mais contient beaucoup de zinc et de brome, deux éléments qui se déposent le plus souvent grâce à de l'eau chaude. « Quand vous trouvez sur Terre des roches qui sont riches en zinc, elle se sont en général formées en un lieu où se déroule une activité hydrothermale, commente Steve Squyres, responsable d'Opportunity à l'Université de Cornell « Etats-Unis) ». Related:  Intervention robotiqueEau sur MarsA Classer 4

Opportunity au bord du cratère Endeavour Sur Mars, le robot Opportunity a atteint l'objectif qui lui avait été fixé voici près de trois ans ! Arrivé sur Mars en janvier 2004, l'engin avait déjà parcouru 12 km sur la planète rouge quand en septembre 2008 les responsables de la mission lui avaient donné l'ordre de mettre le cap sur le cratère Endeavour, distant de 11 km à vol d'oiseau. Un vaste cratère d'impact Presque trois ans plus tard, le 7 août 2011, Opportunity a enfin atteint le bord du cratère Endeavour en un point baptisé « Spirit Point ». 33 km sur Mars Opportunity, prévu pour parcourir au moins 800 m dans les sables de Terra Meridiani, a aujourd'hui plus de 33 km au compteur. Panorama d'Opportunity pris depuis Spirit Point avec les caméras de navigation. Philippe Henarejos, le 8 août 2011

On a trouvé du gypse sur Mars ! Voici Homestake, un affleurement de gypse découvert par le rover Opportunity sur les bords du cratère Endeavour. © Nasa/JPL/Caltech On a trouvé du gypse sur Mars ! - 2 Photos Découvrez la planète Mars en image Alors que Curiosity, le robot martien le plus perfectionné jamais construit, est en route depuis le 26 novembre pour la planète Mars, avec une arrivée prévue en août 2012, le rover Opportunity se cherche un endroit bien exposé sur les pentes du cratère Endeavour pour passer son prochain hiver. Le 3 novembre dernier, les ingénieurs de la Nasa ont repéré sur les images prises par Opportunity une bande brillante très étroite d'environ 1 à 2 centimètres pour 50 centimètres de long dépassant d'un socle rocheux. En 2009 les images de la glace mise à nu par les rétrofusées de la sonde Phoenix avaient déjà beaucoup fait parler d'elles. © Nasa/JPL/UA/MPI/Spaceflight Ce n'est pas la première fois qu'on découvre des traces d'un passé humide sur Mars. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Mars Express dévoile les traces d'un ancien océan martien Un ancien océan au nord de Mars Crédit: ESA, C. Carreau L'orbiteur Mars Express de l'ESA a mis en évidence de nouveaux indices de l'existence d'un ancien océan qui aurait recouvert une partie de Mars. A l'aide de son radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un...), la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Le radar MARSIS a été déployé en 2005 et à collecté des mesures depuis lors. L'existence d'océans à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Mars Express a sondé la planète rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) par radar Crédit: ESA, C. L'océan le plus récent n'aurait été que temporaire.

En bref : neige et brume dans les plaines martiennes Les brumes estompent en partie le paysage de cette plaine martienne où la neige ne subsiste plus qu'au sommet des dunes et dans de petites failles qui s'enchevêtrent sur le sol. © Nasa/JPL/University of Arizona En bref : neige et brume dans les plaines martiennes - 1 Photo Découvrez la planète Mars en image Quelques jours après avoir saisi un tourbillon de poussière sur la planète Mars, la caméra Hirise (High Resolution Imaging Science Experiment) de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter nous offre une image aussi curieuse que poétique. La Planète rouge est passée à l'opposition au début du mois (à plus de 100 millions de kilomètres de la Terre) et elle nous présente son hémisphère boréal sur lequel les astronomes peuvent suivre les modifications d'aspect de la calotte polaire nord où le printemps est arrivé (Mars étant inclinée sur son orbite, elle connaît des saisons, comme la Terre). A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Curiosity : les radiations pourraient finalement empêcher tout vol habité vers Mars INFORMATION : Si vous souhaitez la survie d'un web libre et gratuit, merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou de nous mettre en liste blanche. Pour rappel, la publicité diffusée sur ce site est notre unique source de revenus permettant de vous proposer gratuitement ce contenu en finançant le salaire des journalistes. Plus d'explications Jusqu’ici les spécialistes du monde entier, NASA y compris avaient prévu que le trajet qui nous sépare de Mars présenterait un obstacle conséquent : celui des radiations. Inspiration Mars avait annoncé prévoir la situation et utiliser les cavités du module gonflable qui doit amener un couple d’humains à l’horizon 2018 à proximité de la planète rouge en les remplissant des déjections et autres détritus. Pourtant, c’est la sonde Curiosity qui vient de révéler de nouvelles données en partageant les divers relevés réalisés pendant son voyage vers Mars. C’est le RAD ( Radiation Assessment Detector) de Curiosity qui a constaté ces pics de radiation.

MARS EXPRESS La planète rouge a toujours été source de mystère et de fascination. L'idée que la vie puisse exister sur Mars a inspiré bien des artistes. Hubert George Wells écrit en 1898 La Guerre des mondes, roman dans lequel des Martiens attaquent la Terre. Il est relayé quelques dizaines d’années plus tard par Ray Bradbury qui dans ses Chroniques martiennes popularise l'existence des Martiens. Aujourd’hui, l’exploration de Mars fait l’objet de toutes les attentions. Depuis début 2004, la sonde Mars Express étudie l’atmosphère de Mars, la structure de la planète et sa géologie.

Le périple martien du robot Spirit en vidéo › Espace Les clichés pris par le robot Spirit sur le sol de Mars ont été compilés de façon à créer une vidéo qui retrace l'intégralité de son périple, jusqu'à son enlisement en avril 2009. En quelques 2 minutes, la vidéo ci-dessous retrace de façon saisissante l'intégralité du parcours du robot Spirit sur la planète Mars. On y voit à plusieurs reprises le bras articulé du robot étudier les roches martiennes. Le rover Spirit a atterri sur Mars en janvier 2004, quelques jours avant son alter ego le robot Opportunity. Pourquoi le contact a-t-il été perdu avec Spirit ? Signalons toutefois que son camarade Opportunity, continue quant à lui ses pérégrinations sur le sol de Mars.

La Nasa apporte la preuve de la présence d'un océan sur Mars La planète Mars avait-elle dans un passé ancien un vaste océan aussi grand que l'Arctique? C'est en tout cas ce qu'on déterminé des scientifiques de la Nasa dont les travaux sont publiés ce jeudi, dans la revue américaine Science. En analysant l'atmosphère martienne, ces chercheurs ont également estimé que la planète rouge avait perdu 87% de son eau dans l'espace. >> Retrouvez tous nos articles sur la planète Mars Quand dans sa jeunesse Mars était encore une planète humide, il y avait suffisamment d'eau pour la recouvrir entièrement sur une profondeur de 137 mètres, précisent-ils par ailleurs. "Nous pouvons mieux comprendre l'histoire de l'eau sur Mars" Vu la géologie de cette partie de Mars, elle est considérée depuis longtemps par les scientifiques comme la zone la plus propice pour contenir un océan, qui devait couvrir 19% de la planète. Une étude menée pendant six ans Ils ont effectué leurs mesures à de nombreuses reprises pendant six ans, environ trois années martiennes. Avec

L'atmosphère de Mars saturée de vapeur d'eau ! Une nouvelle analyse des données envoyées par le spectromètre SPICAM, à bord du satellite Mars Express de l'ESA, a révélé pour la première fois que l'atmosphère de la planète est sursaturée en vapeur d'eau. Cette découverte surprenante aux implications majeures pour la compréhension du cycle de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.)martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures imaginaires censées vivre sur mars. Selon la version la plus répandue, les martiens,...) ainsi que pour l'évolution de son atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) est présentée dans un article de Science du 29 septembre 2011. Enfin un profil vertical de la vapeur d'eau dans l'atmosphère martienne ! Des profils verticaux de concentration peuvent alors être établis, y compris pour la vapeur d'eau. Vapeur d'eau sur Mars. Une sursaturation fréquente Référence:

Curiosity n'a pas trouvé que du méthane sur Mars... BOUFFÉES. Il y a bien des dégazages de méthane à la surface de Mars. C'est ce que vient de montrer une équipe internationale de chercheurs, sous la houlette du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Les chercheurs se sont appuyés sur les données récoltées par l'instrument SAM (pour Sample Analysis at Mars), le gros laboratoire de chimie que transporte le robot d'exploration martien Curiosity. Des pics de méthane dans les mesures Les chercheurs ont donc analysé une douzaine de mesures effectuées par l'instrument SAM, s'étalant sur une période de 20 mois. Mesures de la quantité méthane (en vert) dans l'atmosphère de Mars effectuées par le rover Curiosity. Une incroyable nouvelle Toutefois, certaines de ces mesures présentent des résultats étonnants. Cela peut paraître peu, mais pour les chercheurs c'est une incroyable nouvelle. Quelques années plus tard, les mesures effectuées par le robot Curiosity ont semblé leur donné raison. Space Live 5 : de la vie sur Mars ? "BOUFFÉES". OLIVINE.

Related: