background preloader

Philippe sionneau : médecine chinoise, acupuncture, medicina china, acupuntura, école de médecine chinoise, escuela de medicina china

Philippe sionneau : médecine chinoise, acupuncture, medicina china, acupuntura, école de médecine chinoise, escuela de medicina china

docomarseille L’Acupuncture s’organise… Revoir leur méthode de représentation. C’est le pari qu’ont fait les acupuncteurs pour la rentrée. Après des années de débats internes, la profession a décidé de passer un cap et se réunit à Bruxelles les 6 et 7 novembre prochain au Comité économique et social européen pour dresser un bilan de la situation en Europe et poser les premières pierres d’une reconnaissance par les institutions de l’UE. L’objectif est de faire de l’acupuncture une discipline autonome et reconnue. Cela passe nécessairement par un rassemblement et un grand débat avec les institutions européennes et nationales. En France, l’une des instances représentative du secteur, le CCREAT (Centre Culturel de Recherche et d’Etude en Acupuncture Traditionnelle), présidé par Bernard Avel, estime que deux conditions sont nécessaires pour faire avancer la cause de l’acupuncture : proposer des formations construites et sérieuses et maintenir l’indépendance européenne sur le sujet.

Huangdi Nei Jing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Huangdi Nei Jing (黄帝内经) ou Classique interne de l'empereur Jaune est le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle. Il se divise en deux parties : le Su Wen et le Ling Shu. Forme et origine mythique[modifier | modifier le code] La rédaction de l'ouvrage est attribuée au mythique empereur Jaune (Huangdi, XXVIIIe siècle av. « Moi qui suis le chef d'un grand peuple... — Nei Jing Su Wen, traduction Jacques-André Lavier, Pardès 1990, (ISBN 2-86714-071-4) Datation[modifier | modifier le code] L'existence de cet empereur est mythique et on considère que l'ouvrage aurait pu être compilé durant la période couvrant les Royaumes combattants (-500 à -220) et la dynastie Han (-206 à +220). Structure[modifier | modifier le code] Le Huangdi Nei Jing, comportait à l'origine dix-neuf chapitres et se subdivisait en deux parties : le Su Wen[2] et le Traité d'acupuncture. Les textes qui nous sont parvenus[modifier | modifier le code]

Méridiens et points d'acupunture - UNE VIE MEILLEURE Le méridien du Poumon Le méridien du Gros Intestin Le méridien de la Rate Le méridien de l'Estomac Le méridien du Coeur Le méridien de l'Intestin Grêle Le méridien du Rein Le méridien de la Vessie Le méridien du Maitre Réchauffeur Le méridien du Foie Le méridien de la Vésicule Le méridien du Vaisseau Gouverneur Le méridien de la Conception Le 20ème point du vaisseau gouverneur (Du mai) Bai Hui (Bǎi Huì; 百会) est situé au vertex et est le 20ème point du vaisseau gouverneur/ Du Mai (20VG). Son non chinois peu être traduit par « réunion des cent », « cent » est une façon de dire « beaucoup » ou « plusieurs », c’est à dire qu’il est un point de croisement de plusieurs méridiens. En effet, il est un point d’intersection du vaisseau gouverneur avec les méridiens de la vessie, de la vésicule biliaire, du triple réchauffeur et du foie. Du fait de sa connexion avec de nombreux méridiens, il est dit que Bai Hui est efficace pour traiter des « centaines » de maladies (autrement dit, beaucoup de maladies). Pour cette raison, il fait partie de la méthode du point unique nommée « méthode thérapeutique d’acupuncture et moxibustion par un point unique ». Il est par ailleurs le point le plus Yang du corps. L’innervation de la zone de ce point est assurée par le nerf grand occipital et par le nerf frontal. Fonctions attribuées au 20ème point du Vaisseau Du Mai Remarque:

Related: