background preloader

Partager son jardin - Savez-vous planter chez nous

Partager son jardin - Savez-vous planter chez nous

https://www.plantezcheznous.com/

Related:  Cultiver autrementNaturelsgardeningtrocà trier...

Le jardin, c'est tout !: méthode gertrud franck C'était un samedi matin, il y a déjà quelques mois de cela. J'épluchais les légumes pour la soupe du jour et la radio écoutée distraitement m'a rappelé l'existence de Gertrud Franck. Responsable d'un grand potager dans le Bade-Wurtemberg, elle a mis au point une méthode de culture, propre et efficace. Cela tombait tout pile, je trouvais justement mon potager usé par des récoltes mal gérées. Supermarché collaboratif de la Louve Présentation détaillée du projet Nous n’étions pas très satisfaits de l’offre alimentaire qui nous était proposée. Alors nous nous sommes dit : Nous allons créer notre propre supermarché tous seuls. Pas une petite boutique… un éblouissant supermarché.

Les différentes techniques de culture pour un potager en permaculture - PermacultureLe chant des cerises Comme nous le disions dans l’article sur nos débuts au potager, plusieurs techniques de cultures s’intègrent bien avec une conception en permaculture. La technique la plus connue, souvent associée à la permaculture même, est celle consistant à créer des buttes, à pailler abondamment, et à faire pousser différents légumes ensembles. Mais cette solution est loin d’être passe-partout, car les buttes peuvent être un désavantage en sol sableux et en climat aride, puisque l’eau à tendance à ruisseler ou pénétrer trop profondément.

Et si on cultivait des potagers en libre-service dans les rues ? Préparez plants, bacs, pots, graines et bonne humeur ! Le mouvement Colibris et le concept citoyen et solidaire "Les Incroyables Comestibles" invitent tous les Français à se réunir samedi 4 mai pour planter des fruits et des légumes dans les rues de nos villes et villages afin de les partager librement ensuite. Transformons nos territoirs en un immense potager ! Les Incroyables Comestibles est un concept citoyen et solidaire.

PLANCHES DE DEUX RANGS - Terre vivante - l'écologie pratique L’organisation du jardin en « planches » de deux rangs consiste à faire alterner des rangées doubles. Par exemple : 2 rangs de pommes de terre puis, à côté, 2 rangs de haricots, puis 2 rangs de carottes, etc. L’espace entre deux rangs est invariablement de 0 m 50 (sauf pour les courgettes et les potirons cultivés à part) et sert de cheminement. Dans cet espace, on cultive des engrais verts intercalaires qui sont suivis d’un épandage de compost en surface. Il s’agit en fait d’une modification de la méthode des « cultures associées » de Gertrud Franck (voir encadré p. 38).

10 sites collaboratifs pour vous mettre à l'économie de partage et sortir du système Bonjour, j'ai trouvé un article qui vous présente 10 réseaux sociaux pour vous permettre de consommer différemment. Des sites alternatifs pour vous mettre enfin à la sharing economy : l'économie de partage ! N'oubliez pas de visiter tout ces sites, parfois internationaux, parfois européens, parfois français, et même locaux !

Dans le Gard, Denis Florès fait le pari de l'agroforesterie Dans la commune de Vézénobres, dans le Gard, Denis Florès et sa femme cultivent des fruits et des légumes bio sous les arbres. C’est toute leur exploitation maraîchère qui est pensée autour des peupliers et des noyers plantés par l’INRA à des fins expérimentales. Ces agriculteurs ont choisi de valoriser au maximum le bois et aussi de ne pas traiter en recréant un écosystème favorable aux insectes auxiliaires : découvrez, en images, un pari réussi sur l’agroforesterie. En 2010, le couple achète 11 hectares de parcelles boisées de peupliers et de noyers. A l’époque, Denis loue des terres dans le même département et cherche à devenir propriétaire. Par hasard, il découvre ce lieu original et en décèle la potentialité malgré les friches. « Les autres acheteurs concurrents se rétractaient en regardant le coût des devis pour enlever toutes les souches » se souvient l’agriculteur.

S’installer dans un écovillage, une idée folle ? On les appelle écovillages, écolieux, écohameaux. Parfois, on les orthographie éco-villages, éco-lieux et éco-hameaux. Quels que soient le terme utilisé et l’orthographe, on désigne la même chose : une agglomération rurale ou urbaine qui vise l’autosuffisance. Dans ce lieu, c’est l’humain que l’on place au centre et que l’on souhaite en harmonie avec son environnement. Le principe de base est de ne pas prendre à la terre ce qu’on ne peut lui rendre. l’arpent nourricier L’agriculture per­son­nelle est dé­con­si­dé­rée par l’image dé­for­mée qu’on a de l’activité pay­sanne et par l’image idéa­li­sée qu’on a du mo­dèle in­dus­triel. Je veux mon­trer ici com­ment une micro-agriculture de per­sonnes libres, s’appuyant sur des pra­tiques agraires nou­velles très éco­nomes en la­beur, peut consti­tuer le socle d’un mo­dèle d’organisation éco­no­mique du­rable, ro­buste, et sou­hai­table. Cette ana­lyse re­prend un grand nombre de bases je­tées il y a res­pec­ti­ve­ment 80 ans et 40 ans par Ralph Bor­sodi et Ivan Illich. An­cien régime Il y a trois cents ans, presque chaque fa­mille ti­rait sa sub­sis­tance de la terre.

Projet d’écovillage culturel Projet d’écovillage culturel Dans le sud de la France ( ?) Le 27/7/05, V1 Par Benjamin LISAN Utilisations du Bicarbonate de Soude pour le Jardin, les Animaux et le Bricolage Extraits du livre "Bicarbonate: un concentré d'astuces" © Editions Eyrolles. Tous droits réservés. Jardin

Related:  Annuaire des fermes et jardins participatifsJardinagePOTAGERSites