background preloader

Apprentissage formel ou informel ? Les 2, mon capitaine !

Apprentissage formel ou informel ? Les 2, mon capitaine !
"Le vrai génie des organisations est l’informel, le non prévu, souvent inspiré des façons dont les individus gèrent leurs problèmes d’une manière que les processus formels ne peuvent anticiper. Quand on est en compétition sur la connaissance, le jeu s’appelle improvisation et non normalisation." John Seeley Brown Au cours de cette dernière décennie, il y a eu de nombreux débats (voir par exemple les dates des références bibliographiques en bas de page) et discussions au sujet de l’avenir de l’apprentissage. Le développement des technologies sociales a changé nos façons de penser le monde. Il est aussi en train de bouleverser nos comportements quant à l’apprentissage. Quelle serait votre réaction si votre R&D investissez 80% de son budget dans le développement de produits ou services qui ne toucheraient qu’une infime partie de votre marché ? Valideriez-vous une stratégie marketing qui ne ciblerait que 10% de votre cible ? Le modèle 70/20/10 Que dit-il ? Le paradoxe des investissements Related:  Théories de l'apprentissagestage master

La compétition scolaire, pour quoi faire ? L’objectif est de sortir vingt ans plus tard dans le peloton des personnes qui feront des études supérieures (la moitié d’une classe d’âge s’y engouffre), y obtiendront un diplôme (42% de la classe d’âge) et, encore mieux, un parchemin d’une grande école (5%). Cyclotron qui hiérarchise, trie et exclut, l’école française dope à un âge précoce l’esprit de compétition pour qui est à l’aise pour franchir allègrement cette course d’obstacles, pour qui est doté des qualités génétiques et socio-culturelles pour batailler en son sein. Pour une partie des enfants, généralement bien préparés et accompagnés par leurs parents, cette compétition précoce génère une émulation, et même une rage de gagner. Pour une grande partie d’entre eux, elle est vécue comme une pression que l’on gère plus ou moins bien. Et pour un tiers des enfants environ, ce challenge est perçu comme insupportable et induit malaise et perte de confiance en soi. Sélection à double tranchant La valeur relative du diplôme

Théories de l'apprentissage - Idées ASH Apprendre, c'est comprendre. C'est construire un savoir que l'on va pouvoir réinvestir. Pour que l'élève apprenne, il est essentiel: Qu'il soit conscient de ce que l'on essaie de lui faire comprendre et pourquoi.Qu'il soit conscient de " comment " il apprend.Qu'il ait envie d'apprendre. Enseigner, c'est aider l'enfant à apprendre, à construire un savoir. Ce qui est essentiel avant / pendant / après l'enseignement : Connaître la façon dont l'enfant apprend.Vérifier qu'il ne construise pas une " fausse compréhension ". LE TRIANGLE PEDAGOGIQUE de HOUSSAYE : Dans son modèle de compréhension pédagogique, Jean Houssaye, aujourd'hui professeur de Sciences de l'Education à l'université de Rouen, définit tout acte pédagogique comme l'espace entre trois sommets d'un triangle : l'enseignant, l'apprenant et le savoir. Selon Houssaye, toute pédagogie est articulée sur la relation privilégiée entre deux des trois éléments (les sujets actifs) et l'exclusion du troisième (qui fait le fou, ou le mort)

L’entreprise du futur, collaborative et confrontée à de nouveaux défis managériaux L’entreprise du futur est une entreprise collaborative, qui crée de l’émulation et de l’interaction entre toutes les parties prenantes. Mais ce changement implique de redéfinir les rôles de chacun, les modalités de communications interne et externe de l’entreprise, ses codes, ses relations hiérarchiques et managériales, etc. Dès lors, l’entreprise du futur ne se conçoit plus uniquement en termes technologiques, mais de manière fondamentale via son approche managériale. La véritable innovation n’est pas celle qui va uniquement mettre à jour de nouveaux outils de travail, mais celle qui va permettre leur intégration dans les stratégies d’entreprises et qui va prendre en compte leurs impacts humains. L’époque où les collaborateurs utilisaient essentiellement des solutions de communications traditionnelles (téléphonie fixe et mobile, à la limite, les vidéos-conférences) semble révolue. Ces changements, cependant, ne sont pas anodins. Et pourtant, cela n’est pas si simple.

Pédagogie et innovation numérique, vers quoi allons-nous  Je suis invité à venir m’exprimer aux Terrasses du numérique organisées par la Direction des Usages du Numérique de l’université de Strasbourg (Unistra). Leur demande « Pédagogie et innovation numérique, vers quoi allons-nous ? » m’a amené à réfléchir à proposer quelques grands thèmes et à y intégrer quelques témoignages d’expérimentations. Le résultat s’articule donc autour de deux grands axes : l’entrelacement entre le réel et le virtuel, qui me permettra d’aborder : le mobile (learning), d’évoquer rapidement les interactions liées à la réalité augmentée, la simulation et le 3D, et de continuer sur les Fablabs (et nos codecamps) et l’internet des objetsle collaboratif, pour lequel je repartirai de mes différentes expériences avec le web, puis je reprendrai quelques diapos sur l’idée que les ressources éducatives libres se développeront en réseau(x), et je compléterai avec les MOOCs et autres badges ouverts Like this: J'aime chargement…

FORMATION À DISTANCE : RÉALITÉ OU MIRAGE? SEPTEMBRE 2013, volume 4, numéro 3 Marcelle Parr, Conseillère recherche et développement, SOFAD Dans un contexte où le développement des compétences et l’apprentissage sous toutes ses formes prennent place au cœur des activités quotidiennes et productives, la nécessité de se former juste en temps et de façon autonome propulse à l’avant-scène les dispositifs de formation à distance (FAD). Des vocables se sont installés dans le paysage de la formation : e-learning, classe virtuelle, blended learning, mobile learning, synchrone, asynchrone... Ce tour de piste sur la formation à distance est apparu nécessaire pour éclaircir les principaux concepts qui s’y rattachent et s’en faire une représentation plus juste, que l’on souhaite développer des activités de FAD ou qu’on la pratique déjà. Des caractéristiques Voici la définition que propose le Comité de liaison interordre en formation à distance (CLIFAD, 2012) [1] : Une formation à distance possède les caractéristiques suivantes : Références

La différenciation pédagogique Une position pour le développement de la compétence professionnelle On pense souvent, à tort, que de donner une formation consiste uniquement à communiquer de l’information. Legendre (1993) définit la formation, en formation professionnelle, comme «l’ensemble des activités, des situations pédagogiques et des moyens didactiques ayant comme objectif de favoriser l’acquisition ou le développement de savoirs (connaissances, habiletés, attitudes) en vue de l’exercice d’une tâche ou d’un emploi.» La transmission d’informations à l’aide d’un «PowerPoint» ou de tout autre instrument technologique ne constitue par un acte de formation, même si cette pratique est très répandue. La théorie à l’origine de cette pratique est très ancienne et se situe dans les origines des pratiques de formation à une époque où les livres et le papier étaient très rares et dont l’objectif était de faire mémoriser l’information. Ce qui motive l’utilisation d’une théorie de l’apprentissage plutôt qu’une autre est identifié à partir des attentes de la formation. Like this:

Pas assez d’engagement ou l’échec d’une tentative de manipulation Résumé : l’entreprise de demain, sociale, 2.0 ou peu importe a besoin de l’engagement de ses collaborateurs. Problème : tout montre qu’ils sont de moins en moins engagés. Inquiétant mais quelque part logique, tout dépendant de ce qu’on met derrière la notion d’engagement. Il n’est pas un mois sans qu’une nouvelle enquête sur l’engagement des salariés fasse son apparition, le plus souvent pour nous expliquer que ceux-ci sont justement de moins en moins engagés. Parce que l’engagement est un élément qui conditionne la motivation. Bref, les salariés sont peu engagés et c’est grave pour une foule de raisons. Mais au fait, cet engagement que l’on mesure, dont on déplore le lent recul, comment le définir exactement ? Alors j’ai commencé à regarder sur wikipedia. Je trouve d’abord cette première définition [Psychologie sociale] : En psychologie sociale, l’engagement désigne l’ensemble des conséquences d’un acte sur le comportement et les attitudes. Intéressant mais ça n’est pas notre sujet.

Related: