background preloader

Géolocalisation

Related:  VOYAGE // TRAVEL

AAEPF - Page d'accueil Securvol Onur Air est classée dans la catégorie B par l’OBSSAT mais nous l’avons volontairement déclassée. Elle a été épinglée en 2003, 2004 et 2005 par la DGAC française. Anecdote « amusante », un commandant de bord a pris la décision de ne pas faire décoller un A321 qu’il jugeait en mauvais état et a quitté l’avion sous les regards médusés des passagers. Onur Air vise principalement des vols d'Europe à destination des zones balnéaires turques. C'est la compagnie principale utilisée par le tour-opérateur de voyages touristiques Marmara. Elle opère depuis 1992 et possède 26 avions (21 Airbus et 5 Boeing). Le président de la compagnie aérienne turque Onur Air, Hamit Cankut Bagana, nous adresse le droit de réponse suivant : « Les rumeurs diffusées sur le site sont tendancieuses. La réaction de securvol.fr : La rédaction de Securvol conteste évidemment les accusations du Président d’Onur Air.

Le voyage en 99 verbes (Si vous avez manqué le début : voir #0 ) A peine plus de 24 heures que je suis sur le sol taïwanais et je m’y sens étrangement très bien, peu dépaysée, comme si j’y étais chez moi. Les deux années passées à Shanghai n’y sont pas étrangères. A peine foulé-je le sol taïwanais qu’un immense sourire m’y attend. Mon premier dîner sur ce sol est Ouïghour. Après le restaurant, nous filons vers Maokong, les collines du Sud Est de Taipei couvertes de théiers. Il faut d’abord choisir le thé. Nous passons plusieurs heures à déguster notre thé, servi dans de minuscules tasses. Une magnifique arrivée à Taipei ! Le lendemain matin, Kim et Jerry me servent de guide. Nous arrivons à Dharma Drum Mountain, un centre d’études et de pratique bouddhistes. Je m’aventure ensuite pour Taipei. Je rejoins le Memorial Hall pour le voir de plus près. Je rejoins ensuite le parc botanique de la ville. Puis, mes pas me mènent vers le palais présidentiel. Je sens que Taiwan va me plaire !

13 questions sérieuses à Corinne | Corinne, lors d'un mariage traditionnel bouddhiste au Sri Lanka (photographe inconnu) Pour plusieurs, travailler tout en voyageant n’est qu’un grand rêve. Or, grâce au développement des technologies de l’information et de la communication, ce rêve est de plus en plus accessible. Corinne Stoppelli vit maintenant ce rêve au quotidien. Son blogue, Vie Nomade, relate son parcours de travailleuse indépendante en Suisse à « technomade » explorant l’Asie. Elle a gracieusement accepté de prendre quelques minutes de son temps pour répondre à 13 questions sur son histoire, son mode de vie et bien plus. - Comment t’est venue l’idée de devenir « technomade »? J’ai toujours rêvé de voyager, beaucoup. Au même moment, sur le Web anglophone, commençait à fleurir toute une littérature sur le thème « voyager pour toujours sans être riche ». - Quelles réactions a suscité ton projet, autour de toi? Ma famille était effrayée, ma mère surtout. - Comment as-tu vécu le passage du rêve à la réalité?

Le monde en stop Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! Il y a quelques temps, je vous avez proposé de découvrir dans une vidéo Ludovic Hubler son périple de 5 ans en stop autour du monde. « Le monde en stop » est le titre du livre qu’il a écrit à son retour. Il existe des ouvrages qui dès la première page vous embarquent immédiatement comme si vous étiez hypnotisé. C’est le cas du livre de Ludovic. Alors justement, de quoi parle ce livre. Ce livre raconte un défi. Et quel défi : faire le tour du monde en Stop ! C’est l’histoire de Ludovic Hubler. Il va vivre des expériences hors du commun sachant que comme il le dit lui-même, son « doctorat de la route » le transformera à tout jamais. Quitter sa zone de confort Il s’interroge beaucoup. Que connaît-il exactement du vaste monde ? Selon lui, avant de prétendre diriger une équipe, il veut découvrir les réalités du monde.

Un tour du monde en marchant ! Email Share Sharebar 40 Email Share {*style:<b> </b>*} - Bonjour, je m’appelle Thierry Montaner, j’ai 33 ans et suis originaire de Valence, en France. - Bonjour, je m’appelle Killian Blais, j’ai 27 ans, informaticien de formation, ayant souvent déménagé au cours de ma vie je suis originaire d’un peu partout et de nul part , mais disons que ma dernière ville de résidence était Asnière sur Seine et celle qui m’a le plus défini est sans doute Gap. Pour nous, le plus important dans le voyage est d’aller à la découverte de ce que la plupart des touristes ignorent délibérément. Le budget joue aussi un rôle important dans cette démarche de découverte. En effet, aucun de nous ne se connaissait avant le départ. Dans beaucoup de pays ce budget est largement suffisant. Principalement de nos économies personnelles. Nous avons des sponsors, où plutôt des partenaires qui nous ont donnés quelques coups de pouce en nature. En Turquie Sans doute. C’est peut-être pas faux. Tour du monde a pied – envoye special

Je ne veux pas d'une vie toute tracée ! Dans 11 minutes 2 secondes, l'accès gratuit aux documents suivants sera définitivement retiré. Téléchargez tout maintenant : Vous savez que j’aime bien prendre des exemples concrets pour illustrer mes articles. Cette fois, je vais vous parler d’une de mes collègues. On est arrivé dans ma boîte à peu près en même temps et on s’est retrouvé dans le même bureau, du coup on a vite fait connaissance. Et je me suis aperçu qu’on a des façons de voir la vie radicalement opposées. Je vous fais le topo. J’aime bien parler du « trio gagnant » : l’amour, le travail, le logement. En fait, cela fait maintenant 18 mois que je suis dans cette boîte et dans cette ville, et je commence à avoir le sentiment d’en avoir fait le tour. Je ne veux pas d’une vie toute tracée !

Des livres qui voyagent Si vous êtes ici, c'est que vous venez tout juste de trouver un livre abandonné au hasard par Destination-Terre! Nous vous l'offrons avec joie! Il vous appartient désormais. Du moins, pour un temps... Notre projet Notre projet se résume très facilement. Ainsi donc, d'ici notre départ, nous abandonnerons au hasard nos lectures. Que faire si vous trouvez un livre? Rien de plus facile! -S'il vous intéresse, vous pouvez le lire et ensuite le passer au suivant! Et ensuite? Comme vous voyez, c'est plutôt simple. Que doit-on inscrire dans le commentaire? Rien de bien compliqué.

5 ans en stop autour du monde ! C’est l’étonnant voyage qu’a fait Ludovic Hubler dans les années 2000. A l’époque je l’avais découvert grâce à son site web. Un tour du monde uniquement en stop : camion stop, bateau stop, etc…Et une belle histoire à la fin. Voici une interview intéressante pour une émission télé. Comme il le dit lui-même, 5 ans de sa vie (5% s’il vit 100 ans), est-ce beaucoup pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit ? Je vous laisse le découvrir ! Recherches et requêtes Google : ludovic hubler

Related: