background preloader

Psychose

Psychose
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychose (du mot grec ψυχή, psyche, « esprit, âme », et -ωσις, -osis, « anomalie ») est un terme générique psychiatrique désignant un trouble, ou une condition anormale, de l'esprit évoquant le plus souvent une « perte de contact avec la réalité. » Les individus souffrant de psychose sont nommés des « psychotiques ». La psychose qualifie les formes sévères d'un trouble psychiatrique durant lesquelles peuvent survenir délires, hallucinations, violences irrépressibles ou encore une perception distordue de la réalité.[2]. Le terme de « psychose » a une utilisation très variée et peut désigner toute expérience délirante ou aberrante exprimée dans les mécanismes complexes et catatoniques de la schizophrénie et du trouble bipolaire de type I[3],[4]. D'un point de vue médical, le terme de psychose ne peut donc être utilisé comme diagnostic spécifique précis. Symptomatologie[modifier | modifier le code] Hallucinations[modifier | modifier le code] Related:  Psychologie

Perversion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avertissement dans la ville de Suita, préfecture d'Osaka, au Japon, citant « Prenez garde aux pervers ». La perversion désigne, dans un sens général, l'inclination à des conduites considérées comme « déviantes » par rapport aux règles et croyances morales d'une société. Le terme recouvre toutefois plusieurs champs sémantiques et différentes définitions. Il est issu du verbe « pervertir », qui signifie littéralement « détourner », d'après l'étymologie latine pervertere : « mettre sens dessus-dessous »[1] et globalement « action de détourner quelque chose de sa vraie nature »[2]. Dans le vocabulaire courant, le terme est utilisé pour désigner soit une déviation des instincts conduisant à des comportements immoraux et antisociaux, soit la transformation de sens subie par un discours (par exemple un message politique), soit la manipulation, l'abus et la cruauté. Approche lexicale[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

patrons Archives Difficile car il faut être très précis dans les mesures. La méthode pour créer un patron ex nihilo est expliquée ici. Un patron de pantalon classique comporte 3 pièces : - le dos - le devant - la ceinture Pour créer votre patron de base, il faut partir d'un pantalon qui vous va bien. La suite de l'article explique comment dessiner le patron du haut du pantalon. Vous pourrez ensuite faire des variations sur la longueur et la largeur des jambes et ajouter des poches. Matériel nécessaire : - une grande feuille de papier souple : du papier de soie ou, à défaut, du papier journal Le dos 1/ placer les axes vertical et horizontal Mettre le pantalon à l'envers. - Sur le papier, tracer les deux axes DM et NO en les faisant se couper en P. Il s'agit maintenant de mesurer la distance à ces deux axes de plusieurs points situées sur les coutures et sur les pinces (autrement dit : leurs coordonnées). Découper le patron sans déplier la pince.

Dépersonnalisation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir DP. La dépersonnalisation (quelques fois DP) est une anomalie du mécanisme cognitif. Il s'agit d'un sentiment de perte de sens de la réalité, dans lequel un individu ne possède aucun contrôle de la situation[1]. Les patients sentent avoir changé, et leur perception de la réalité est devenue vague, floue, ou manque de sens. Cela peut être une expérience choquante pour les individus qui, comme ils le disent, vivent dans un « rêve ». Une patiente témoigne ainsi de cet état : « Je suis là et pas là. Description[modifier | modifier le code] Les individus souffrant de dépersonnalisation se sentent à la fois détachés du monde et de leur propre identité / incarnation physique. Épidémiologie[modifier | modifier le code] Causes environnementales et pharmaceutiques[modifier | modifier le code] Traitement[modifier | modifier le code] Le traitement dépend de la cause qu'elle soit d'origine organique ou psychologique.

Trouble de l'adaptation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Facteurs de risque[modifier | modifier le code] Les facteurs influençant le développement du trouble de l'adaptation incluent l'âge, le sexe, le développement cognitif, les expériences du passé, et l'accessibilité des soins. Ces traumatismes exposés et répétés sont un plus grand risque même lorsque celui-ci remonte à loin. Il existe des situations stressantes plus répandues selon les différentes catégories d'âge[3]. Dans une étude menée de 1990 jusqu'en 1994 sur 89 patients adolescents, 25 % ont tenté le suicide dont 37,5 % ont été induits dans l'alcoolisme, 87,5 % ont exposé un comportement agressif, 12,5 % ont exposé des problèmes de compréhension et 87,5 % ont montré des symptômes d'anxiété[4]. Traitement[modifier | modifier le code] Souvent, le traitement recommandé concernant le trouble de l'adaptation inclut la psychothérapie. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Pelkonen. Lien externe[modifier | modifier le code]

Névrose Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme névrose, en psychiatrie et en psychopathologie psychanalytique, désigne des troubles psychiques sans lésion organique démontrable. Le sujet reste conscient de sa souffrance psychique et vit dans la réalité[1]. Le mot fut inventé par le médecin écossais William Cullen en 1769[2]. Classification[modifier | modifier le code] Au XVIIIe siècle, le médecin écossais William Cullen définit, le premier, les névroses : « Je propose ici de comprendre sous le titre de névroses ou maladies nerveuses, toutes les affections contre nature du sentiment ou du mouvement, où la pyrexie [c'est-à-dire la fièvre] ne constitue pas une partie de la maladie primitive ; et toutes celles qui ne dépendent pas d'une affection topique des organes, mais d'une affection plus générale du système nerveux, et des puissances du système d'où dépendent plus spécialement le sentiment et le mouvement[8]. » Selon la CIM et le DSM[modifier | modifier le code]

Des patrons de couture gratuits - Des patrons expliqués pas-à-pas Des patrons de couture faciles Qui n'a pas souhaité se coudre un vêtement ? Du patron, à la confection, en passant par la customisation, il est possible aujourd'hui plus que jamais grâce à internet de trouver des patrons gratuits pour coudre ses habits ou les transformer. Grâce à des patrons faciles et gratuits à télécharger ou à reproduire, chacune, débutante ou plus expérimentée, peut se constituer une garde-robe à l'image de son tempérament. Ne résistons plus à l'envie de nous faire une robe ou une jupe, pionchons dans les patrons de couture ou les modèles de tricot pour nous offrir la garde-robe de nos rêves. Le best off des patrons de couture Folie La folie est une notion extrêmement polysémique. Elle désigne le plus souvent des comportements jugés et qualifiés d'anormaux. Selon le contexte, les époques et les milieux, la folie peut désigner la perte de la raison[1] ou du sens commun, le contraire de la sagesse, la violation de normes sociales, une posture marginale, déviante ou anticonformiste, une impulsion soudaine, une forme d'idiotie, une passion[2], une lubie, une obsession, une dépense financière immodérée. La folie peut être passagère ou chronique, latente ou foudroyante, héréditaire ou provoquée. Elle peut être l'expression d'une démesure comme « la folie des grandeurs », ou un simple penchant, comme « la folie douce ». Elle peut être « guerrière » ou qualifier un sentiment aussi fort que « l'amour fou ». Que ce soit par le biais des contes, des récits mythologiques et historiques, de la peinture ou de certaines expressions du langage courant, la folie n'a eu de cesse de questionner notre humanité à travers les âges.

Apragmatisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'apragmatisme (du grec constitué du a- privatif et pragma -atos, action d'entreprendre) est un symptôme psychiatrique qui se traduit par une incapacité à entreprendre des actions. Il en résulte une perte d'initiative motrice, une inaction prolongée.

Related: