background preloader

Le prix de l'anarchie ou le paradoxe de Braess, Étienne Ghys, 2009

Le prix de l'anarchie ou le paradoxe de Braess, Étienne Ghys, 2009
Deux paradoxes Pour expliquer cela, nous allons commencer par décrire un autre phénomène découvert par A.C. Pigou — un économiste — en 1920 [2]. Supposons maintenant que 1000 automobilistes/heure souhaitent aller de à . 1- Le comportement égoïste. 2- Le comportement social. C’est la remarque de Pigou : un système de communication régulé de manière « centralisée », imposant des comportements à certains individus, peut circuler beaucoup mieux qu’un système dans lequel chacun peut choisir son comportement comme bon lui semble. Passons au paradoxe de Braess illustré sur la figure suivante [3]. Deux routes joignent et . Supposons maintenant que la municipalité décide d’améliorer la circulation en créant un nouveau tronçon hyper rapide qui connecte et , tellement rapide que le temps mis pour le parcourir est négligeable, quel que soit le nombre de véhicules. La municipalité, voulant arranger les choses en créant un nouveau tronçon, a en fait tout compliqué. On peut renverser l’argument.

Algorithme génétique : définition wikipédia Origines[modifier | modifier le code] La popularisation des algorithmes génétiques sera l'œuvre de David Goldberg à travers son livre Genetic Algorithms in Search, Optimization, and Machine Learning[1] (1989). Ce livre est encore édité aujourd'hui. En Europe, la première conférence sur ce type de sujet fut l'European Conference on Artificial Life en 1991 (elle a fêté ses 20 ans en 2011[2]), coorganisée par Francisco Varela et Paul Bourgine. Présentation[modifier | modifier le code] Analogie avec la biologie[modifier | modifier le code] Terminologie commune aux deux disciplines[modifier | modifier le code] Les algorithmes génétiques étant basés sur des phénomènes biologiques, il convient de rappeler au préalable quelques termes de génétique. Les organismes vivants sont constitués de cellules, dont les noyaux comportent des chromosomes qui sont des chaînes d'ADN. Outils bioinspirés (issus de la biologie)[modifier | modifier le code] Principe[modifier | modifier le code] Sélection par rang

Quelques modèles solubles pour le trafic routier - Inria Quelques modèles solubles pour le trafic routier Le phénomène de formation spontanée de bouchons « en accordéon » sur les axes routiers est décrit notamment par la théorie des 3 phases de Kerner, qui décrit la structure du diagramme fondamental du trafic sur autoroute. Des automates cellulaires comme le modèle de Nagel-Schreckenberg permettent de reproduire ce phénomène, mais ils sont très difficiles à étudier mathématiquement au delà des approximations de champ moyen. Les jeux à champ moyen - Brèves de Maths, 2013 Embouteillage en Algarve, Portugal. Dans cette autre brève sur la congestion, il est question d’équilibre atteint par un grand nombre d’automobilistes qui cherchent individuellement à minimiser leur temps de parcours mais qui subissent les conséquences des choix des autres automobilistes via la congestion éventuellement provoquée. En termes physiques, on pourrait voir l’automobiliste dans son véhicule comme une particule qui est soumise à l’action du champ créé par toutes les autres particules (i.e. les autres véhicules). Pour un nombre fini d’agents, ce type de jeux est bien décrit par la théorie des équilibres de Nash, mais on est alors confronté à de grandes difficultés car il faut tenir compte de toutes les interactions. Le fait frappant est que, sous des hypothèses naturelles sur le plan économique ou social, ce nouveau système formé des deux équations de contrôle optimal et d’évolution de la densité n’a qu’une seule solution, et celle-ci est stable. Pour en savoir plus :

Article Le Parisien (URL non valable?) La conquête du hasard : Fernando Corbalán, Gerardo Sanz, 2013 12 août 2013 - Rédigé par Fernando Corbalán, Gerardo Sanz Cet article a été écrit en partenariat avec L’Institut Henri Poincaré Cet article a été écrit en partenariat avec RBA L’Institut Henri Poincaré et Images des Mathématiques ont uni leurs efforts pour superviser la réédition de la collection Le monde est mathématique, publiée par RBA en partenariat avec Le Monde. En 40 ouvrages, cette collection de qualité, issue d’un projet collectif de mathématiciens espagnols, vise à présenter, à travers une grande variété de points de vue, de multiples facettes des sciences mathématiques, sous un aspect historique, humain, social, technique, culturel ... Reprise et améliorée au niveau de la forme, cette nouvelle édition a été entièrement lue et corrigée par l’équipe d’Images des Mathématiques ; des préfaces et listes bibliographiques ont été ajoutées. Chaque semaine, à l’occasion de la sortie d’un nouveau numéro de la série, un extrait sélectionné sera présenté sur Images des Mathématiques.

pdf lien Hasard et chance du 27 juin 2016 - France Inter Comprendre où et comment ils s’expriment, c’est faire reculer le hasard et la fatalité. C’est ne pas s’en remettre trop rapidement à notre « bonne étoile » pour que, le moment venu, cela soit en toute connaissance de cause que nous tentions notre chance. Pour les deux notions, qui ne font, en réalité, qu’une, il y a quelques chose d’étrange. Qu’est-ce que le hasard ? A la Une de la Science, des polluants chimiques retrouvés pour la première fois au plus profond des océans, d’après l’annonce de chercheurs de l’Université d’Aberdeen, faite lors d’un colloque à Shanghaï en début de mois.

Le palmarès des radars en France INFOGRAPHIE - Où risque-t-on de se faire le plus « flasher» en France ? Quel radar mitraille le plus ? AutoPlus a publié mardi des statistiques sur les radars les plus actifs en 2012. Les radars, plus nombreux depuis 2011, ont aussi rapporté plus d'argent. 21,2 millions de flashs ont été enregistrés en 2012, soit une hausse de 21% par rapport à l'année précédente. Les radars automatiques qui flashent le plus en France se trouvent sur l'A10 (axe Bordeaux-Paris) au niveau de Tours (Indre-et-Loire) avec 444 flashs par jours et de Janvry (Essonne), 316 flashs par jour. Dans chaque département, AutoPlus relève le radar qui a le plus flashé et le nombre total de flashs enregistrés. Les contraventions ont rapportées 730 millions d'euros aux caisses de l'État en 2012.

Related: