background preloader

Hybris

Hybris
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythologie[modifier | modifier le code] Dans la mythologie grecque, Hybris est une divinité allégorique personnifiant l’hybris. Eschyle lui attribue pour mère Dyssebia (l'Impiété)[2] tandis qu'Hygin la range parmi les enfants de la Nuit et de l'Érèbe[3]. Certains manuscrits de la Bibliothèque du pseudo-Apollodore font état de son commerce amoureux avec Zeus, qu'elle aurait rendu père du dieu Pan, mais le nom d'Hybris provient peut-être d'une mauvaise lecture de celui de la nymphe arcadienne Thymbris. La notion d'hybris[modifier | modifier le code] La déesse Némésis tenant la roue de la fortune, statue en marbre du IIe siècle, Villa Getty. La religion grecque antique ignore la notion de péché tel que le conçoit le christianisme. Le châtiment de l’hybris est la némésis, le châtiment des dieux qui fait se rétracter l'individu à l'intérieur des limites qu'il a franchies. Littérature et morale[modifier | modifier le code] « V. Related:  la cause : Domination et PouvoirPolitique divers

Hiérarchie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le concept de hiérarchie tiré des vocables grec hieros (« sacré ») et archos (« commencement », ou « ce qui est premier ») ou plus certainement arkhê (« pouvoir », ou « commandement ») s'applique à plusieurs domaines, physiques ou moraux. Histoire et définition[modifier | modifier le code] Définition du dictionnaire : organisation d'un groupe, d'un ensemble tel que chacun de ses éléments se trouve subordonné à celui qu'il suit[réf. nécessaire]. Définition économique : fait qu'un individu A puisse obtenir d'un individu B qu'il serve les intérêts de son supérieur plutôt que ses intérêts propres. Étymologiquement parlant, la notion de hiérarchie est basée sur le caractère plus ou moins sacré attribué à une personne, un concept ou une chose[réf. nécessaire]. On parle par exemple de la hiérarchie de l'Église, la hiérarchie corporative, la hiérarchie militaire, la hiérarchie des valeurs, etc. Média[modifier | modifier le code] Portail de la sociologie

Liminality This article is about the concept of liminality. For the original video animation, see .hack//Liminality. In anthropology, liminality (from the Latin word līmen, meaning "a threshold"[1]) is the quality of ambiguity or disorientation that occurs in the middle stage of rituals, when participants no longer hold their pre-ritual status but have not yet begun the transition to the status they will hold when the ritual is complete. During a ritual's liminal stage, participants "stand at the threshold"[citation needed] between their previous way of structuring their identity, time, or community, and a new way, which the ritual establishes. Rites of passage[edit] Arnold van Gennep[edit] Van Gennep, who invented the term liminality, published in 1909 his Rites de Passage, a work that is essential to the development of the concept of liminality in the context of rituals in small-scale societies. This three-fold structure, as established by van Gennep, is made up of the following components:[9]

L’infantilisation des adultes, la puérilisation des enfants, la destruction des rapports de générations | Bernard Stiegler « L’infantilisation des adultes, la puérilisation des enfants, la destruction des rapports de générations, tout cela revient à réfléchir au pouvoir immense du marketing sur une société devenue un troupeau de consommateurs. Permettez-moi un détour… Le capitalisme a muté au début du vingtième siècle, avec le fordisme. Nous sommes alors sortis de l’époque productiviste du capitalisme, celle de la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle et début du XXe siécle qui a transformé nos vies – des chemins de fer à l’électricité alimentant l’usine et les nouvelles concentrations urbaines. Ce capitalisme a transformé les ouvriers, les artisans, les paysans en prolétaires. Conférence Isègoria management : Bernard Stiegler parle du "vivre ensemble" et des dérives sociétales. Qu’est-ce qu’un consommateur ? De fait, après Henri Ford, la grande industrie a systématisé sa logique commerciale et capitalistique, comme sa recherche de profits maximisés.

Autorité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Notion[modifier | modifier le code] Autoritarisme[modifier | modifier le code] Au point de vue démarche, l'autoritarisme correspond à l'attitude de la personne qui contraint physiquement et/ou psychiquement les personnes qu'elle commande. Légitimité[modifier | modifier le code] L'autorité ne correspond pas à une qualité intrinsèque, mais à une attribution ou une conférence qui légitime le pouvoir de commander et d'être obéi. L'autorité d'un magistrat tient de la Loi, ainsi que de sa fonction au sein de la justice (règlement, structure). Pouvoir[modifier | modifier le code] L'autorité correspond à une valeur reconnue et attribuée ou conférée ; elle diffère donc du pouvoir. Commandement et obéissance[modifier | modifier le code] Le commandement est l'action et l'objet de la personne qui commande, c'est-à-dire qui donne un ordre. Ce bien-fondé est évalué selon les désirs individuels et les jugements personnels d'ordre public.

Hétérotopie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'hétérotopie (du grec topos, « lieu », et hétéro, « autre »: « lieu autre ») est un concept forgé par Michel Foucault dans une conférence de 1967 intitulée « Des espaces autres »[1]. Il y définit les hétérotopies comme une localisation physique de l'utopie. les hétérotopies sont présentes dans toute culture,une même hétérotopie peut voir sa fonction différer dans le temps,l'hétérotopie peut juxtaposer en un seul lieu plusieurs espaces eux-mêmes incompatibles dans l'espace réel,au sein d'une hétérotopie existe une hétérochronie, à savoir une rupture avec le temps réel,l'hétérotopie peut s'ouvrir et se fermer, ce qui à la fois l'isole, la rend accessible et pénétrable.les hétérotopies ont une fonction par rapport aux autres espaces des sociétés : elles sont soit des espaces d'illusion soit des espaces de perfections. Présentation[modifier | modifier le code] Exemples et principes de l'hétérotopie[modifier | modifier le code]

arriviste Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] (1893) Dérivé de arriver avec le suffixe -iste. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] arriviste /a.ʁi.vist/ masculin et féminin identiques (Péjoratif) Celui qui pratique l’arrivisme, qui use de n’importe quel moyen pour s’imposer dans le monde. Synonymes[modifier | modifier le wikicode] celui qui pratique l’arrivisme Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode] grimpion Traductions[modifier | modifier le wikicode] Anagrammes[modifier | modifier le wikicode] Références[modifier | modifier le wikicode] Larousse du XXe siècle (1928-1933)Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (arriviste), mais l’article a pu être modifié depuis.

La fin programmée de la démocratie 1Le pouvoir a déjà changé de mains 2L'illusion démocratique 3La disparition de l'information 4Stratégies et objectifs pour le contrôle du monde 5Les attributs du pouvoir 6La vraie réalité de l'argent 7Le point de non-retour écologique va être franchi 8La destruction de la nature est voulue 9Les alternatives de la dernière chance 10 2000 ans d'histoire Quelques citations à méditer... Quelques chiffres à méditer... Self-fashioning Self-fashioning, a term introduced by Stephen Greenblatt (Renaissance Self-Fashioning, 1980), is used to describe the process of constructing one's identity and public persona according to a set of socially acceptable standards. Greenblatt described the process in the Renaissance era where a noble man was instructed to dress in the finest clothing he could afford, to be well versed and educated in art, literature, sports, and other culturally determined noble exercises, and to generally compose himself in a carefully intended manner. Additionally, the relationship between self-fashioning and the aesthetic mediums was a reciprocal one. Just as the art of creating oneself was highly influenced by the art and literature of the time, such as conduct books and religious iconography, such a concern for one's outwardly projected image was reflected in the portraiture of the time. According to Greenblatt, during the Renaissance the upper class practiced self-fashioning.

ego Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Conventions internationales[modifier | modifier le wikicode] Symbole[modifier | modifier le wikicode] ego (Linguistique) Code ISO 639-3 de l’eggon. Références[modifier | modifier le wikicode] Documentation for ISO 639 identifier: ego, SIL International, 2012 Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Du latin egō (« moi »). Nom commun[modifier | modifier le wikicode] ego /e.ɡo/ masculin (orthographe traditionnelle) Égo. Prononciation[modifier | modifier le wikicode] France (Île-de-France) : écouter « ego [e.ɡo] » Homophones[modifier | modifier le wikicode] égaux Anagrammes[modifier | modifier le wikicode] géo, géo- Anglais[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Nom commun[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] /ˈi.ɡoʊ/ (États-Unis)/ˈiː.ɡəʊ/ (Royaume-Uni) geo- ego /ˈɛ.ɡɔ/ (Rare) Je, moi. meus.

Prédation intraguilde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce concept se distingue de la compétition par le gain énergétique immédiat que le prédateur obtient en mangeant la proie intraguilde et de la prédation classique par le fait que cet acte réduit une possible compétition. De plus, ses impacts sur la dynamique des populations sont beaucoup plus complexes que la compétition ou la prédation pris à eux seuls[1]. Acteurs[modifier | modifier le code] Dans cet exemple, le puceron est la proie extraguilde de la Coccinelle et de la Punaise. On distingue, dans la prédation intraguilde, trois acteurs importants ; le prédateur intraguilde, la proie intraguilde et la proie extraguilde. Relation entre les acteurs[modifier | modifier le code] La prédation intraguilde peut être symétrique (bidirectionnelle) ou asymétrique (unidirectionnelle). Si l’espèce A est parfois le prédateur de l’espèce B et qu’à d’autres moments, l’espèce B est le prédateur de l’espèce A, la relation est symétrique.

Carnavalesque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans un sens courant, l'adjectif carnavalesque désigne ce qui a trait au carnaval : « un défilé carnavalesque ». Ce terme est cependant aussi employé en sciences humaines comme concept d'analyse de certains phénomènes sociaux. [modifier | modifier le code] Dans son ouvrage François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance, le théoricien littéraire Mikhaïl Bakhtine lui a donné un sens plus large et plus profond : le carnavalesque désigne dans cet essai un renversement temporaire des hiérarchies et des valeurs dont le carnaval fournit un exemple particulièrement frappant. La notion de carnavalesque permet ainsi à Bakhtine de décrire l'analogie qu'il perçoit entre la culture populaire de l'époque et l'œuvre de François Rabelais ; mais il n'explicite pas le mécanisme de cette analogie. Référence[modifier | modifier le code] Mikhaïl Bakhtine, François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance.

le Darwinisme social = une déformation des Abus de confiance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce délit est constitué par trois éléments constitutifs : un détournement, un préjudice et une intention, et suppose au préalable la réunion de deux conditions. Les deux conditions préalables[modifier | modifier le code] Accord de volonté[modifier | modifier le code] Il faut un accord de volonté, entre le propriétaire et l'agent, par lequel ce dernier doit lui restituer la chose confiée ou en faire un usage déterminé. La remise certaine, volontaire et précaire[modifier | modifier le code] Il faut une remise certaine, volontaire et précaire de la chose par le propriétaire. Les éléments constitutifs[modifier | modifier le code] Si ces conditions préalables sont remplies, il faut vérifier la présence des trois éléments constitutifs. Le détournement[modifier | modifier le code] Le détournement est une notion difficile à cerner. Mais tout retard ou tout usage non conforme au contrat n'est pas un détournement. Le préjudice[modifier | modifier le code]

Fetishizing Black Men Today we’ve got two examples of the sexual objectification of Black men. Margaret M. sent us this commercial she recently saw on TV in Budapest. It’s for an ice cream bar called Maxi King, and I think it’s not stretching to say that the ice cream bar is a stand-in for the guy’s penis: The placement of the container she takes it out of, her sexy look, the shot of the ice cream with the white center and the caramel goo…yeah, that’s a penis. And the commercial is playing on the stereotype that Black men are particularly well-endowed. Laurie sent us another example, this one from Australia back in the 1990s. So here, Black men are sexually attractive because they’re “exotic.” In both cases, Black men’s sexuality is fetishized for White audiences. And as we see in the second commercial, representing a fantasy means you are interesting because of that fantasy, not because of who you are. UPDATE: Reader Carlo says, I took the joke in the second commercial to be on the woman.

Related: