background preloader

La rafle du vel' d'hiv'

La rafle du vel' d'hiv'

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/rafle_vel_d-hiv.htm

Related:  RAFLE DU VEL D'HIVBazar temporaire 12

France : Rafle du Vél' d'Hiv : les archives s'ouvrent Des documents policiers sont dévoilés soixante-dix ans après l'opération contre les Juifs parisiens. En 1942, alors âgé de sept ans, Charles Tremil avait quitté son appartement de la rue de Saintonge, au cœur du Marais, pour Évreux, avec toute sa famille. Mais sa mère et un de ses frères, remontés à Paris pour payer le terme du loyer, ont été arrêtés dans la nuit du 15 au 16 juillet, au cours de la tristement célèbre rafle du Vél' d'Hiv. Soixante-dix ans plus tard, l'infatigable président de l'association Histoire et mémoire du IIIe arrondissement habite toujours rue de Saintonge. Il est à l'origine d'une exposition qui met en lumière, pour la première fois, des documents uniques issus de deux commissariats du IIIe arrondissement. «Il faut savoir que tous les registres des commissariats ont été passés au pilon à la Libération, rappelle Charles Tremil.

Introduction du dossier « Les années noires 1940-1945 » - Pour mémoire - CNDP Plusieurs expressions, qui témoignent de l’évolution de l’historiographie, désignent la période que la France a vécue pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant longtemps, on parle de « l’Occupation », mettant ainsi l’accent sur les Allemands, au détriment de l’action du gouvernement du maréchal Pétain. Suite aux travaux de Robert O. Paxton[1], l’expression « la France de Vichy », qui met en valeur les responsabilités françaises, se généralise.

Jalons Pour l'histoire du temps présent Les années 1970 voient un tournant décisif dans la mémoire de la Seconde Guerre mondiale. La mémoire officielle de la Résistance vole en éclat tandis que se dévoile la réalité du régime de Vichy. Au cours des années 1970 et 1980, des films et des ouvrages provoquent la prise de conscience collective d'une complicité du régime de Vichy dans le génocide des Juifs. Cette prise de conscience est vécue douloureusement. L'ouvrage de Robert Paxton La France de Vichy, publié en France en 1973, part des archives allemandes pour montrer que Vichy a voulu une politique de collaboration dès 1940 et a participé à la répression contre les Juifs de manière autonome.

Rafle du Vélodrome d'Hiver Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jardin du souvenir à l'emplacement du Vel' d'Hiv. L’organisation de la rafle[modifier | modifier le code] Les premières rafles de Juifs en France commencent en 1940 en zone libre et en mai 1941[5] en zone occupée, les Juifs étant placés dans des camps d'internements français[7]. Début juin 1942, une planification est décidée : l'opération « Vent Printanier », ou « Vent de printemps »[8], doit organiser une rafle pour les trois pays d’Europe occidentale occupée par l’Allemagne (France, Pays-Bas et Belgique), le RSHA devant déporter de France vers l'Est 110 000 Juifs en 1942[8] (Juifs valides pour le travail et devant avoir entre 16 et 50 ans) au lieu des 5 000 initialement prévus.

Robert Paxton : « Une découverte majeure » sur Pétain et Vichy Capture d’écran du statut des juifs annoté par Pétain (TF1) « La France de Vichy » de Robert Paxton. Dans une interview à Rue89, l’historien américain Robert Paxton, auteur de « La France de Vichy » (1973) et de « Vichy et les Juifs » (1981), fait part de sa surprise au sujet du document exhumé par Serge Klarsfeld -l’une des premières versions du Statut des juifs de 1940, annotée par Philippe Pétain lui-même. Ce document montre que le chef de l’Etat français avait exigé un durcissement de ce texte qui définissait ce qu’était un juif et dressait la liste des professions devant lui être interdites.

70 ans après la rafle du Vél d'Hiv Plus de 4 Français sur 10 déclarent ne pas avoir entendu parler de la rafle du Vél d'Hiv (dont 67 % des 15/17 ans). C'est le résultat d'une enquête CSA pour l'Union des étudiants juifs de France* publiée ce matin alors que débutent les cérémonies marquant le 70e anniversaire de l'événement. Un sondage que certains mettent en cause pour sa trop grande précision. 2GM - L'antisémitisme en France (1940-1944) - Cours - Fiches de révision L'antisémitisme en France au début des années trente « En France, notre vie quotidienne n'était pas non plus exempte de brimades. Quelques anecdotes cuisantes me sont restées en mémoire. Ma mère avec coutume de m'emmener faire les courses, rue Saint-Antoine, où des marchandes de quatre-saisons, dignes de Madame Angot, tenaient le haut du pavé.

Aux racines de l'antisémitisme français Ne laissons pas je ne sais quel irénisme naïf nous dissimuler cette réalité : l’antisémitisme s’aggrave en Europe et en France en particulier, en violent antagonisme avec les valeurs primordiales de la République telles qu’elles sont issues du meilleur des Lumières. Quand bien même il faut prendre garde comme pour toutes les époques, à ne pas surévaluer le degré de représentativité des crimes, des cris, des profanations et même des lapsus qui créent la douleur et mettent en alerte, on ne peut pas ces temps-ci faire l’économie d’une réflexion sur l’histoire de ce fléau, sur la diversité dans la longue durée de ses ressorts comme de ses manifestations intellectuelles, politiques et sociales. Sur les rythmes de ses expressions, non moins, entre cheminements souterrains et brusques surgissements. Programmation sonore : - Extrait du discours de Paul CHACK lors de la remise du prix Edouard Drumont à Joseph-Marie ROUAULT le 29 avril 1944. - Extrait du « J’accuse… !

Robert Paxton, historien : “La cicatrice de l’Occupation a du mal à se refermer” Trente ans après sa première publication, reparaît son grand livre “Vichy et les Juifs”. Une version revue et augmentée qui contre implacablement le révisionnisme toujours vivant. Rencontre avec l'historien américain Robert Paxton. Olivier Wieviorka : « La part des femmes dans la Résistance a été longtemps négligée » À l’initiative de François Hollande, quatre figures illustres de la Seconde Guerre mondiale feront mercredi 27 mai leur entrée au Panthéon à l’occasion de la journée nationale de la Résistance : Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. L’occasion pour le chef de l’État, qui présidera les cérémonies, de prononcer un discours annoncé comme important par son entourage sur les valeurs de la Résistance et la Shoah. > Relire : Quatre résistants en lice pour entrer au Panthéon

Introduction du dossier « Jean Moulin, un héros de l’ombre » - Pour mémoire - CNDP L’espace « Pour mémoire » consacre un dossier pédagogique à la personnalité de Jean Moulin et à son action pendant la Seconde Guerre mondiale. Jean Moulin, un héros de l’ombre a été conçu selon les recommandations des programmes et s’adresse aux enseignants du primaire, des classes de troisième et de première. Pour l’enseignant non spécialiste du sujet, l’approche de cette période peut s’avérer complexe : il s’agit de démystifier Jean Moulin, de relater ses actions de façon objective notamment les oppositions qu’il a rencontrées pour créer le Conseil national de la Résistance. Élaboré pour faciliter le travail des enseignants, ce dossier permet une double entrée dans le sujet grâce à : des documents (iconographie, textes) accompagnés de pistes pédagogiques immédiatement exploitables en classe ;un document complet, retraçant les étapes déterminantes de la vie de Jean Moulin, qui intègre les documents et pistes cités ci-dessus.

Related: