background preloader

ArchéoGéographie.org

ArchéoGéographie.org
Related:  Archéologie - Sites

Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie In Mysteriam - Archéologie & Histoire des Anciennes Civilisations César. Calendrier électronique des spectacles sous l’Ancien Régime et sous la (...) La base de données CESAR est une ressource en ligne dynamique, mise au service de tous ceux qui s’intéressent au théâtre français des XVIIe et XVIIIe siècles — étudiants, chercheurs, spécialistes du sujet, ou simples amateurs de théâtre. Le site offre deux principales sources d’information liées entre elles — une base de données et une banque d’images — mais aussi des ressources supplémentaires (version en ligne de l’intégralité des anthologies des Frères Parfaict et de Léris, sélection de comptes-rendus de l’époque, rapports de police et textes théoriques). Tous ces documents peuvent être consultés à partir de la base de données ou de la banque d’images. CESAR est un site d’envergure internationale qui comprend plus de 1500 utilisateurs répertoriés dans plus de trente pays différents et répartis dans le monde entier. Mark Bannister, aidé de son équipe, dirige et assure le développement de CESAR depuis Oxford Brookes University (Grande-Bretagne). Accéder à la base de données

Université de Rennes 1 - Centre de recherche en archéologie, arc Alsace: des archéologues trouvent les restes de soldats allemands de 1914-18 - 29/09/2011 Des archéologues ont retrouvé les restes de soldats allemands de la première Guerre mondiale, tués en 1918 près de Mulhouse (Haut-Rhin) dans l'écroulement d'un vaste abri souterrain, a-t-on appris jeudi auprès des responsables du chantier.Les ossements ont été trouvés en début de semaine à Carspach sur le site de fouilles du "Killianstollen", du nom d'un abri militaire allemand détruit par un obus français le 18 mars 1918, a précisé à l'AFP Fanny Diemer, du Pôle d'archéologie interdépartemental rhénan (PAIR). L'existence de cette immense galerie, construite par les Allemands à une profondeur variant entre 3,50 et 6 mètres sous terre, était connue, mais son emplacement exact n'a été trouvé qu'en octobre 2010, lors de fouilles préalables à la construction d'une route.L'effondrement de l'abri avait fait 34 morts, mais seuls 13 d'entre eux avaient été rapidement exhumés par leurs frères d'armes.

10e congrès de la Société d'Archéologie Médiévale Archéologie préventive Chronoterre archéologie | Carcassonne 2 (11), Pôle Santé Christol III Fouille préventive du site Pôle Santé Christol III à Carcassonne (11) Le site de Christol se localise au nord-est de Carcassonne, sur la rive droite de l’Aude qui coule à moins de 1 km à l’ouest du gisement, en bordure de l’ancienne zone humide de La Madeleine. Dans le cadre du projet de déplacement de l’hôpital de Carcassonne dans le quartier de Montredon, une opération de diagnostic a tout d’abord été réalisée par l’Inrap. Le projet mené par l’équipe de Chronoterre Archéologie comporte deux fouilles distinctes. Le site de Christol III, couvrant une surface de 7376 m², se rapporte pour l’essentiel à une occupation de la fin du premier âge du Fer. Pour plus de détail vous pouvez consulter l’article suivant : Ropiot, V., Berranger, M., Gaillard, C., Newman, C., Schaal, C., avec la collaboration de Fluzin, P. et Lagarde-Ramora, C., 2011. Demander le rapport de cette fouilleDemander le rapport de cette fouille

Archéologie et Architecture 3D en Bourgogne: le Temple de Janus à Autun Artefacts - Encyclopédie en ligne des petits objets archéologiques Fresques.ina.fr Sophie Bontemps Le phare, la septième merveille du monde, édifié 285 ans avant Jésus Christ sur l'île de Pharos qui lui donna son nom. D'ici, il a brillé sur les mers pendant près de 17 siècles avant de disparaître détruit par un tremblement de terre puis englouti par les flots. L'éclatant symbole de l'ancienne capitale égyptienne devint alors légende. Rayonnant sur le monde, il est représenté comme une tour de Babel, il donne lieu à des descriptions fabuleuses. On le décrit immense, crachant le feu. Jean-Yves Empereur On a trouvé dans le site sous-marin toutes les traces, enfin les traces de toutes les époques de l'histoire d'Egypte et même des époques beaucoup plus anciennes que la fondation de la ville d'Alexandrie. Octobre 1995, les premières pièces sortent de la mer, de l'oubli. Dans ce chaos de 3000 blocs architecturaux, il s'agit maintenant d'identifier ce qui appartenait au monument phare. Isabelle Hairy

Related: