background preloader

Discussion avec Claude Bourguignon - (baraka) - une vidéo Expression Libre

Discussion avec Claude Bourguignon - (baraka) - une vidéo Expression Libre
Related:  PermacultureBio diversité

JARDIN SANS TRAVAIL DU SOL: Sans engrais ni produits chimiques, ni bêcher ,labourer, biner, sarcler etc -Sans engrais ni produits chimiques, récolter dans son potager de beaux et bons légumes sans s'être donné la peine de le bêcher ,labourer, biner, sarcle -Masanobu Fukuoka et l'agriculture du non-agir Sa méthode d'agriculture ne nécessite pas de labour, pas de fertilisants ni de pesticides, pas de désherbage ni d'élagage ainsi que très peu de travail! > > photo:unwelcomeguests.net -JARDINER SANS TRAVAILLER LE SOL ET SANS PRODUITS... Des vers qui ne mangent que les végétaux morts : 1. 1. >brico.ecolo.free.fr/ Photo:vie-plus-saine.com Il est possible de parvenir en quelques années à réaliser entre 30 et 50 % de l'alimentation de base sur une période de 8 mois. **BRF - Bois Raméal Fragmenté photo: leprogres.fr - Livernon. > photo: jardi.fr

Biodiversity: Great Barrier reef has lost half its coral cover Outbreaks of the coral eating crown of thorns starfish have been responsible for 42 percent of the over 50 percent decline in coral cover on the Great Barrier Reef between 1985 and 2012. Photo courtesy Katharina Fabricius, Australian Institute of Marine Science. Multiple short-interval disturbances causing long-term decline, with southern areas hit hardest By Summit Voice SUMMIT COUNTY — Australian researchers say the Great Barrier Reef has lost half its coral cover in the past 27 years, with more impacts expected as the climate warms in coming decades. About half (46 percent) of the loss was from storm damage, with another 42 percent attributed to crown of thorns starfish and 10 percent lost to bleaching. “We can’t stop the storms but, perhaps we can stop the starfish. “This finding is based on the most comprehensive reef monitoring program in the world. The study clearly shows that three factors are overwhelmingly responsible for this loss of coral cover. Like this: Like Loading...

Cours audio de Marc Bonfils en téléchargement | Permaculture sans frontières Page en cours de rédaction Voici les enregistrements audio de 2 stages donnés par Marc Bonfils, le premier du 1 au 4 mai 1986 à Minzier en Haute-Savoie, et le second les 16 et 17 juillet 1986 à Bouriège dans l'Aude. Ces cours avaient été enregistrés en direct sur cassettes audio par un des stagiaires, Émile Moné. Nous le remercions de nous les avoir transmises (en 2008, si je me souviens bien). Ces cassettes ont été ensuite bénévolement digitalisées en 2009 par Freda et Pedro de l'éco-site Crocus à Jupilles, que nous remercions pour cette aide. Autorisations et éthique. En 2006 et 2008, Marc Bonfils a cohabité quelques mois avec Sylvaine et moi dans le Var, et lors de son dernier séjour, il m'a oralement donné l'autorisation de diffuser les enregistrements audio de ces cours, à condition que ce soit gratuitement et de manière éthique. Nous invitons donc toute personne désirant diffuser ces cours à respecter les points suivants : - les diffuser gratuitement ; Session_1986-05-01_Cassette_1A.zip

Les différentes techniques de culture pour un potager en permaculture » » Le chant des cerisesLe chant des cerises - Expériences et conception en permaculture Comme nous le disions dans l’ article sur nos débuts au potager , plusieurs techniques de cultures s’intègrent bien avec une conception en permaculture . La technique la plus connue, souvent associée à la permaculture même, est celle consistant à créer des buttes, à pailler abondamment, et à faire pousser différents légumes ensembles. Mais cette solution est loin d’être passe-partout, car les buttes peuvent être un désavantage en sol sableux et en climat aride, puisque l’eau à tendance à ruisseler ou pénétrer trop profondément. Cette technique peut aussi être peu indiquée en sol tassé, si la hauteur de la butte n’est pas suffisante pour que le racines de légumes pénètrent bien. Enfin, si le sol est engorgé en matière organique, en rajouter sous forme de paillage, sans régler le problème sous-jacent (engorgement d’eau, terre froide, activité microbienne réduite), peut en fait accentuer le problème. Ag. synergétique Biointensive Principe Produire avec un minimum d’énergie Paillage Fertilité

Réseau Semences Paysannes Le réseau Semences Paysannes Pour la Biodiversité des semences et plants dans les fermes Pourquoi ce Réseau ? La préservation de la biodiversité est un enjeu majeur de notre siècle. Au cours des cinquante dernières années, l’extraordinaire développement de l’activité humaine et l’industrialisation de l’agriculture ont conduit à une très forte réduction de la diversité génétique des espèces cultivées. Les variétés paysannes constituent une opportunité pour accroître la biodiversité cultivée (agrobiodiversité). Pourtant cette réalité souffre d’un manque de reconnaissance, tant sur le plan scientifique et technique que sur le plan réglementaire (voir encart). Le réseau édite un bulletin bimestriel de liaison. Vous pouvez l’obtenir gratuitement par mail : contact@semencespaysannes.orgou par courrier postal (participation au frais de copie et de port : 12 euros par an) coordonnées? Réseau Semences paysannes

Les buttes de culture permanente - • • GUARANAC • • Voici les dernières expérimentations potagères...!A suivre de très très près...Buttes permaculturelles : on ne marche plus sur la terre que l'on cultive, on l'enrichit avec du compost, avec des légumineuses et autres racines en décomposition ; toute une faune et une flore qui participe gratoss à l'enrichissement d'un écosystème parfait...!Ça va pousser...A suivre donc ! Commentaires sur Les buttes de culture permanente 05juin12 : la salade qui narguait la limace Cette petite lettre traite de la limace.Quand on parle de limace, le sang du jardinier se glace ! Je ne vous parlerai pas des pièges à bière, du ferramol, ni de la cendre de bois, pas plus du piochage ou du travail du sol. Je tairai la chasse nocturne ou diurne, que la lune luise ou se cache. Je passerai sous silence les purins divers, y compris de limaces.Toutes ces méthodes ont leur charme et leur petit mérite. Mais toutes ces façons de faire ont en commun un inconvénient : elle demande du temps, de la surveillance, de la vigilance, parfois de l'argent. J'ai d'abord creusé une piste : celle des auxiliaires, vous savez, les alliés des jardiniers. Ce qui fait dire à certains (et j'acquiesce) : le problème , ce n'est pas qu'il ait trop de ravageurs, mais qu'il n'y ait pas assez d'auxiliaires. Mais depuis peu, une autre voie s'est ouverte à mes yeux, plus subtile : la résistance naturelle des plantes. Deuxième observation/réflexion (en photo). 23 mai : attaque sur la salade en bas à gauche

Pour la biodiversité, adoptons les bonnes vieilles méthodes agricoles, propose l'ONU Pour préserver la biodiversité, il faut redécouvrir des modes d’agriculture ancestraux plus respectueux de l’environnement. C’est ce qu’affirme l’IPBES, organisme de l’ONU chargé de prévenir l’extinction des espèces. L’Organisation des Nations Unies a récemment formé sur le modèle du GIEC (Groupement intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat), la « Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services éco-systémiques » (IPBES), un groupe de cent quinze pays qui doit tenter de faire baisser le rythme de l’extinction des espèces dont la croissance est exponentielle (cent à mille fois plus rapide que le taux naturel d’extinction). Durant des réunions en Turquie qui se terminent le 14 décembre, le groupe a découvert une stratégie dont il espère beaucoup, pour protéger la biodiversité : le retour aux systèmes traditionnels de l’agriculture et de la gestion des terres. Quelle découverte ! Photo : Chine informations

Les légumes perpétuels Les légumes perpétuels Les légumes perpétuels sont des variétés de légumes généralement vivaces et rustiques : ils résistent aussi bien aux canicules de l'été qu'aux rigueurs de l'hiver. Elles survivent très bien dans leur milieu naturel, et donc ne nécessitent souvent aucun arrosage, désherbage, semis, labourage, butage ... - Oignon - Poireau - Choux - Céléri - Cerfeuil - Rhubarbe - Artichaut - Bette à tondre (Beta vulgaris var. cicla) - Chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus) - Chou perpétuel (Brassica oleracea) - Crambé maritime (Crambe maritima) - Cresson de jardin vivace (Barbarea verna) - Oseille épinard (Rumex patienta) - Pimprenelle (Sanguisorba minor) - Poireau perpétuel (Allium ampeloprasum) - Rhubarbe (Rheum rhaponticum) - Roquette vivace (Diploataxis tenuifolia) - Potimarron - Châtaignes - Panais - Crosne - Crosne du japon Le Chervis ombellifère C'est une plante vivace oubliée qui était pourtant présente dans tous les potager au moyen age. * Reproduction Céleri Oignon Ail

Related: