background preloader

Idée reçue. Il ne faut pas mettre de plante dans sa chambre

Idée reçue. Il ne faut pas mettre de plante dans sa chambre
Réagissez : Partagez : « Il ne faut pas mettre de plante dans sa chambre, c’est malsain !« Qui n’a jamais entendu cette petite phrase dès qu’une personne émet l’idée de vouloir agrémenter son cocon douillet d’une jolie plante verte. Pourquoi pensons-nous qu’une plante dans la chambre, c’est mauvais pour notre santé ? La faute à de lointains cours de SVT (Sciences et Vie de la Terre) ou encore « Science Nat ». Ainsi, nous sommes tous persuadés qu’une plante dans notre chambre « ponctionne » notre oxygène, pour rejeter du CO2 (toxique en grande quantité). En savoir plus sur la photosynthèse Des quantités minimes de CO2… Le jour ou la nuit, la plante « respire »… Mais lorsque vient la nuit, il s’agit simplement du phénomène de photosynthèse qui s’arrête. La plante ne produit donc plus d’oxygène, mais ne rejette finalement qu’une faible quantité de CO2. La suite p.2> Les plantes dépolluantes : assainir votre intérieur

Plantes d'intérieur : soins et conseils Lorsqu'approche l'hiver, de nombreuses plantes en pot font le trajet du jardin, du balcon ou de la terrasse vers les pièces intérieures. Pour elles, comme pour les plantes vertes, il convient de redoubler d'attention. Suivez nos conseils pour maintenir ce petit monde en bonne santé ! Pots Bien souvent aujourd'hui, les plantes sont vendues dans des pots en plastique, moins lourds, fragiles et onéreux que ceux en terre cuite. Pourtant, les récipients en poterie sont nettement préférables. >> Lire : Choisir le bon pot N'hésitez donc pas à rempoter vos plantes lors de leur achat, d'autant que beaucoup d'entre elles sont vendues dans un substrat à forte teneur en tourbe qui, s'il a facilité le racinement des débuts, s'avère mauvais sur le long terme. Lumière C'est la source de la plupart des problèmes survenant à l'intérieur. Pour cette raison, on conseille de placer les pots près des fenêtres. Chaleur Les plantes souffrent d'une chaleur excessive ! Arrosage Humidité atmosphérique

Désherber de façon écologique ! Adieu les mauvaises herbes Pour de nombreuses personnes, le jardinage est une passion, un moment de détente et de contact avec la nature. Cependant, dans cette activité, le désherbage peut vite devenir une tâche fastidieuse et difficile. Saviez-vous que chaque année nous utilisons pas moins de 5 000 tonnes de produits (pesticides notamment) pour venir à bout de nos mauvaises herbes ! Arrachez les mauvaises herbes à la main ! La manière la plus simple mais répétitive et fastidieuse reste bien évidemment de désherber à la main vos mauvaises herbes en les arrachant avec leurs racines. Utilisez de l’eau bouillante ! L’utilisation de l’eau bouillante est particulièrement efficace pour les petites zones à désherber, comme sur une terrasse ou une allée par exemple. Conseil : Pensez à utiliser l’eau de vos cuissons plutôt que de jeter l’eau dans votre évier ! Associez de l’eau avec du gros sel ! Cette technique fonctionne parfaitement sur des petites surfaces. Paillage - Des billes d’argiles

5 plantes qui adorent pousser en intérieur Réagissez : Partagez : L’envie de faire pousser du vert dans son logement est de plus en plus répandue. Parmi les bénéfices prouvés qu’il y a à faire du jardinage, il y a le fait de combattre le stress et d’être bon pour la circulation sanguine. Sans compter que certaines récoltes et plantes d’intérieur sont tout à fait utiles. Ce que c’est : une plante merveilleuse au longue feuilles très pointues. Où : l’Aloe Vera aiment les températures ambiantes de l’intérieur des logements (autour de 21 degrés), et comme elle adore le soleil, placez-la près des fenêtres. Comment : l’Aloe Vera préfère le sol sec et il suffit donc de l’arroser tous les 2-3 jours, pas plus. Pourquoi : cette plante est un vrai miracle de la nature, utilisée pour ses qualités de cicatrisation et qui soignent la peau (brûlures, écorchures, irritations, coup de soleil…). Photo by Flickr user Frozen Hell. > L’aloé véra, médecine miracle

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ? Comment piquer les boutures ?

Multiplication des plantes : bouturage, division... 1- Les semis Pour les semis, reportez-vous à notre fiche conseil "Les semis". 2- Le bouturage Le bouturage consiste à créer une plante entière, à partir d'un fragment de plante prélevé sur la plante mère. Il consiste à provoquer l'enracinement d'un fragment de tige, de feuille ou de racine.o Le plus simple : - Coupez un rameau feuillé non fleuri long de 10 cm.- Supprimez les feuilles inférieures, coupez en deux les feuilles supérieures restantes si elles sont grandes ou laissez-les intactes si elles sont de petite taille.- La ou les feuille(s) restante(s) sert à poursuivre l'activité biologique de la plante.- Aidez au bouturage, trempez le rameau sur 2 cm dans une poudre d'hormone de bouturage.o Le bouturage par feuille : idéal pour presque toutes les plantes cultivées en intérieur, est très facile à réussir.- Prélevez la feuille et son pétiole et enfoncez-la en terre.o Le bouturage par racines : difficile à réaliser, est réservé aux professionnels. 3- Le marcottage 4- La division

7 faits étonnants sur le nerf vague Le nerf vague est le plus long des nerfs crâniens, il s’étend du tronc cérébral jusqu’au système digestif en passant par tous les organes viscéraux, d’où son nom dérivé du mot latin « errant, vagabond ». Il est responsable de la régulation du cœur, des poumons, des muscles de la gorge et des voies respiratoires, du foie, de l’estomac, du pancréas, de la vésicule biliaire, de la rate, des reins, de l’intestin grêle et d’une partie du gros intestin, pas moins. Plus de 80 % des informations qui circulent par le nerf vague vont des organes jusqu’au cerveau. On connaît le nerf vague via le bien connu malaise vagal qui survient lorsque le nerf est trop actif. Il permet au cerveau et à l’intestin de communiquer Est-ce vraiment notre cerveau ou notre manque de volonté qui nous pousse à grignoter certains aliments ? Sans le nerf vague, pas de faim ni de satiété Le nerf vague protège de l’inflammation Le nerf vague, s’il est correctement activé, participe à la régulation de l’inflammation.

Emotions Can Change Your DNA Cheer up, think and feel uplifting thoughts: I often give myself these words of advice when I’m feeling ill, worried or out of sorts. I intuitively know this but I love it when science validates what I am feeling inside myself. Actually, scientific evidence in the last half century clearly shows that your emotions – the good ones and the bad – affect you in multiple ways: health, job performance, relationships and much more. Whether you feel them naturally or intentionally – today I will think and feel only good thoughts – your emotions are kind of like the old adage, “you are what you eat.” Throughout much of human history, academic scrutiny of emotions was largely the province of philosophers. It was not until the 19th century … that substantial written empirical analyses of emotions began to emerge, when noteworthy figures such as Darwin and Freud took more scientific approaches. ‘Intention’ Shown to Be Potent Force Up Next – Heart Coherence Emotions give meaning to our lives.

You as an Infinite Being The possibility that each person is an infinite being is becoming more real now. Gifted with total flexibility in our nervous systems, we all have the choice to build boundaries or tear them down. Every person is continually manufacturing an infinite array of thoughts, memories, desire, objects, and so on. These impulses, rippling through the ocean of consciousness, become your reality. The twist the rishis gave was to infuse this activity with freedom, raising it to a level that transcends the petty thoughts and desires of the isolated ego. The ego finds the world a dangerous, hostile place, because everything that exists is separate from “I.” If duality is an illusion, then unity will not be established. Adapted from Quantum Healing: Exploring the Frontiers of Mind/Body Medicine, by Deepak Chopra (Bantam Books, 1990).

Épigénétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'épigénétique est l'ensemble des mécanismes moléculaires concernant le génome ainsi que l'expression des gènes, qui peuvent être influencés par l'environnement et l'histoire individuelle. Ces mécanismes peuvent être potentiellement transmissibles d'une génération à l'autre, sans altération des séquences nucléotidiques (ADN), et avec un caractère réversible. L'existence de phénomènes agissant sur l'expression des gènes se résume dans l'interrogation de Thomas Morgan « Si les caractères de l'individu sont déterminés par les gènes, pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques ? ». Les différences qui existent entre chaque cellule d'un même organisme ayant le même patrimoine génétique - mis à part quelques rares mutations somatiques - montrent une expression différentielle des gènes. Des phénomènes épigénétiques ont été mis en évidence chez des eucaryotes et des procaryotes. Épigénome[modifier | modifier le code]

« La notion de programme génétique est morte » | Usbek & Rica Toutes nos excuses. Nous vous proposions récemment une liste des raisons pour lesquelles 2016 restera comme une année historique dans un siècle. Mais nous avons oublié la principale : l’étude sur la différenciation cellulaire publiée le 27 décembre 2016 dans la revue PLOS Biology, qui remet en cause le rôle des gènes dans notre compréhension du vivant. Rien que ça. Vous, moi, Mère Teresa et Chuck Norris avons tous un point commun : les organismes vivants prodigieux de complexité que nous sommes n’étaient, à l’origine, qu’une minuscule et unique cellule-œuf. « Lorsqu’on a entrepris de séquencer le génome, on a promis qu’il serait le grand livre de la vie, qu’il expliquerait tout. « Le génome a été survendu, affirme Olivier Gandrillon, chercheur au Laboratoire de biologie et modélisation de la cellule. Darwin version différenciation cellulaire « L’information première n’est pas dans le génome, mais dans l’environnement » Causalité circulaire et environnement

Article - Épigénétique et métabolisme Le paysage épigénétique est constitué de monts et de vallées qui guident le devenir d'une cellule (la boule rouge). Celle-ci ne peut que suivre les vallées qui dessinent des chemins de différenciation (en jaune). Ce paysage est défini génétiquement. Shutterstock.com-Alesandro14/ Shutterstock.com-Cardens Design L'essentiel - Les mécanismes épigénétiques confèrent aux cellules une mémoire de leur phénotype. - Ces mécanismes partagent avec le métabolisme énergétique plusieurs acteurs. - Ces liens entre métabolisme et épigénétique constitueraient un moteur de la différenciation cellulaire. - En outre, ils expliqueraient la transmission de maladies par-delà les générations. L'auteur András PÁlDI est généticien au Généthon et directeur d'études à l'École pratique des hautes études. Neurone, globule rouge, cellule musculaire, cône de la rétine, ostéoblaste des os... Les cellules de l'embryon continuent à proliférer et produisent des cellules de plus en plus spécialisées. Le paysage épigénétique

Comment dessiner une fleur art-&-thérapie / inecat, institut national d'expression, de création, art et transformation, formation en art-thérapie Les 10 formules magiques d’Excel pour devenir un pro | Trucs et Astuces - Tips Microsoft Excel trop compliqué? Voici 10 formules utiles ou intéressantes sur Excel, à retenir facilement et à appliquer dans tous vos tableaux. Le langage "officiel" étant assez hermétique, le mieux est encore de suivre chaque exemple et de l'appliquer sur Excel en même temps que vous lisez ce blogpost. Microsoft Excel est le logiciel de tableur par excellence. D'autres astuces pour Excel: Téléchargement: Microsoft Excel 2013 La somme simple (SOMME) Elle permet d'additionner plusieurs données chiffrées, comme à l'école. La première permet d'additionner des cases qui se suivent (une colonne ou une rangée) =SOMME(première case:dernière case) dans la case où vous souhaitez voir apparaître le résultat. Variante: Cette formule permet aussi d'additionner tous les chiffres contenus dans un cadre particulier (sur plusieurs colonnes et plusieurs rangées), en prenant pour première case celle la plus "en haut à gauche", et comme dernière case celle la plus "en bas à droite". La moyenne (MOYENNE)

Related: