background preloader

Portail:Héraldique

Portail:Héraldique
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Blasons [modifier] L’Héraldique est la science du blason, c'est-à-dire l'étude des armoiries (ou armes). C'est aussi un champ d'expression artistique, un élément du droit médiéval et du droit d'ancien régime. Plus récemment, elle a été admise parmi les sciences annexes de l'histoire au même titre que la sigillographie, la vexillologie, la diplomatique... L'héraldique s'est développée au Moyen Âge dans toute l'Europe comme un système cohérent d'identification non seulement des personnes, mais aussi en partie des lignées (le blason pouvant être transmis par héritage en traduisant le degré de parenté) et des collectivités humaines, ce qui en fait un système emblématique unique en un temps où la reconnaissance et l'identification passaient rarement par l'écrit. Apparue au XIIe siècle au sein des membres de l'aristocratie, elle s'est rapidement diffusée dans l'ensemble de la société occidentale : femmes, clercs, paysans, bourgeois, communautés...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:H%C3%A9raldique

Related:  Héraldique BretagnePEAC Moyen Agetree1

Histoir embl BZH Pendant le haut Moyen-âge, les chefs celtes utilisent une sorte de manche à air en forme de dragon rouge au bout d'une pique. D’après nos connaissances « Avant Mauclerc, la Bretagne et ses ducs n'avaient pas d'armoiries ». Pierre de Dreux dit « Mauclerc », fils cadet, destiné à la prêtrise, préfère le métier des armes, d’où son surnom de « Mauclerc » (Mauvais clerc). Au début du 13e siècle, il se marie avec Alix, héritière du duché de Bretagne. C’est en 1213 qu’apparaissent sur des documents officiels les armoiries de Pierre de Dreux : "Échiqueté d'or et d'azur à la bordure de gueule brisé d'un quartier d'hermine" -> Fourrure réservée aux gens d’Église, signe de pureté. Armorial des communes de la Marne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet armorial peut être amélioré car il comporte les défauts suivants :il reste des blasons à dessiner dans cet armorial.quelques blasons ne sont pas référencés.certaines figures sont encore dans un format bitmap et doivent être vectorisées. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du Projet Blasons. A[modifier | modifier le code]

Cap de Sable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'île du Cap de Sable est une petite île au sud de la Nouvelle-Écosse. Géographie[modifier | modifier le code] Gwenn ha du - drapeau breton, drapeau de la Bretagne Inspirations du Gwenn ha du Après ces considérations sur le symbolique du Gwenn ha du, on pense aujourd'hui que Morvan Marchal se serait inspiré pour créer le drapeau breton de trois ou quatre éléments phares : • Les couleurs et motifs historiques de la Bretagne : noir et blanc et mouchetures d'hermine. • Le drapeau américain (Stars and Stripes) ou le drapeau grec pour leur forme considérée comme moderne pour des drapeaux, ce qui reste d'actualité et participe au succès du Gwenn ha du auprès du jeune public.

Armorial des chevaliers de la Table ronde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page donne les armoiries imaginaires (figures et blasonnements) des chevaliers de la Table ronde. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code]

Charles de Menou d'Aulnay Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles de Menou d'Aulnay. Charles de Menou d'Aulnay, (né en 1604 au château de Charnisay, en France ; mort accidentellement en 1650) fut tour à tour capitaine, lieutenant dans la marine pour son cousin Isaac de Razilly, et gouverneur de l'Acadie. Né en France, son père était un officier de haut rang pour Louis XIII.

Hermine (héraldique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D'hermine plain, qui est de Bretagne En héraldique, l’hermine désigne plusieurs éléments : Ces trois représentations sont devenues des symboles courants dans l’imagerie et l'héraldique bretonnes, depuis son arrivée par le biais du blason de Pierre Mauclerc, qui l'avait ajouté aux armes de la maison de Dreux en référence à sa brève carrière dans le clergé. Sur chaque animal utilisé pour la confection d’un vêtement, le bout de la queue, toujours noir, était séparé du reste de la fourrure puis « moucheté » (réparti) sur le vêtement obtenu. Les mouchetures d’hermines sont parfois utilisées comme meuble : seule ou aboutées par les points de la tête (à quatre, elles constituent une croix herminée, à cinq, une étoile herminée...)

C.M.1/C.M.2 : Poésie n° 3 "La Chanson de Roland" (extrait) - Ecole primaire Marcel Pagnol Roland, le neveu de Charlemagne, s’est fait attaquer par les Sarrasins au col de Roncevaux, à cause d’une traîtrise de Ganelon, pourtant chevalier de Charlemagne lui aussi. Malgré l’appel de Roland avec son cor, Charlemagne arrive trop tard et trouve son neveu mort, son épée Durandal cassée à côté de lui. Charlemagne fait arrêter et juger Ganelon ; celui-ci est condamné à mort pour être un traître (ou un félon). Ce passage décrit son exécution, d’abord en français (à apprendre) puis dans la langue de l’époque (à ne pas apprendre). Le supplice de Ganelon

Claude de Launay-Razilly Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ravitaillement de l'Île de Ré grâce à Claude Launay-Razilly représenté au premier plan du tableau peint par Claude Vignon. Lettre de Richelieu demandant à Claude Launay-Razilly de secourir l'Île de Ré assiégée. Claude de Launay-Razilly ou Claude de Razilly, amiral, administrateur, négociant et faisant fonction de gouverneur de l'Acadie de 1635 à 1638.

Related: