background preloader

Public Domain Review. Contenus libres et du domaine public pour tous

https://outilstice.com/2015/01/public-domain-review-contenus-libres-et-du-domaine-public-pour-tous/

Related:  Communs-biens communsTICcommuns

ISTF - Formation au e-learning et blended learning pour formateur Notre catalogue de formations - Découvrir le digital learning- Piloter vos projets et votre service formation- Créer vos contenus de formation- Déployer votre projet et animer vos dispositifs- Prendre en main des outils du digital learning Nos cursus certifiants L’information ne peut plus être libre (à propos d’un arrêt aberrant de la CJUE) « Information wants to be free » : c’est l’une des phrases les plus célèbres de la culture Internet lancée par Stewart Brand lors de la première Hacker’s Conference organisée en 1984 en Californie. Elle exprime l’idée que l’information sous forme numérique tend à circuler librement et c’est la nature même d’un réseau comme internet de favoriser cette libération. Le statut juridique de l’information est longtemps resté en phase avec l’esprit de cette phrase : l’information et les données ne pouvaient pas être saisies en tant que telles par la propriété intellectuelle. Elles étaient une des composantes primordiales du domaine public, dans lequel chacun était libre de puiser. L’information ne pouvait être « privatisée » que lorsqu’elle était mise en forme de manière originale pour créer une oeuvre de l’esprit, offrant pour un temps limité prise au droit d’auteur. Ouvrez, ouvrez la cage aux données… (Birdcage, par Dedric Lam.

Six outils pour faire vivre les biens communs, par Pablo Servigne Nous reproduisons ici un article paru initialement dans la revue du projet (belge) Barricade, avec l’aimable autorisation de son auteur (« bien sûr, tu peux reprendre l’article, c’est de l’éducation populaire, on reçoit des subventions pour écrire cela, et plus il y a de diffusion mieux c’est »). Parce que le logiciel libre fait partie des biens communs. Parce que ces outils sont autant d’obstacles à lever pour une plus grande participation de tous.

A Propos Le Web2 et la révolution des outils collaboratifs. Le nombre d’outils et de réseaux collaboratifs grandit chaque jour. Ce site fera le point sur tous les nouveaux outils collaboratifs qui sont en train de définir une nouvelle façon de travailler. Six outils pour faire vivre les biens communs Le concept de bien commun a pris une place importante dans le champ médiatique depuis l’attribution en 2009 du prix (de la Banque royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred) Nobel à la politologue étasunienne Elinor Ostrom. Cette dernière a produit une oeuvre scientifique immense démontrant magistralement que de nombreux biens communs (des ressources naturelles et des ressources culturelles) peuvent être bien gérées localement par des communautés très diverses qui se fabriquent des normes ad hoc pour éviter l’effondrement de leurs ressources (autrement appelé « la tragédie des biens communs »). Ostrom montre qu’il n’y a pas de recette toute faite, mais qu’il y a bien des principes de base récurrents [1]. C’est une véritable théorie de l’auto-organisation. Tentons d’entrer dans la matière à reculons.

Le smartphone, star de la première Copy Party dans un collège du Havre Comment sensibiliser des collégiens aux problématiques du droit d'auteur sur internet, tout en combinant une activité pédagogique autour de la notion de biens communs. Karima Kadi, professeure-documentaliste au collège Raoul Dufy (Le Havre), a mis en place la toute première Copy Party avec une classe de troisième. L'occasion de parler tout à la fois de droits d'auteur et du partage de la connaissance et des savoirs. Intégrer une Copy Party au sein d'un cours, voilà une idée qui mérite bien un éclairage de premier ordre. « L'idée est venue après une conférence de Hervé Le Crosnier, autour des biens communs et des ressources éducatives, et de l'intervention de Silvère Mercier, à l'occasion d'une journée de formation.

Checklist de 44 conseils pour bien écrire pour le Web - bonnes pratiques de rédaction web 1. Les titres 1. Prévoir impérativement un titre pour chaque page. Le titre sera : 2. Datavisualisation : quelques pistes d’exploitations pédagogiques 20 Shares Share Tweet Collecter- Publier - Partager : qu’est-ce que j’enseigne des « communs » ? Je m’appuie sur les pratiques des élèves pour les amener à conscientiser et donner du sens à leurs usages La première partie de la séance est un brainstorming collectif qui permet de : - dresser une cartographie de réseaux sociaux en fonction de leurs usages,

Le numérique au service des associations Recherches et solidarités publie une étude sur "Le numérique au service des associations et de la mobilisation citoyenne", soutenue par le Fonds pour le développement de la vie associative porté par le ministère. A l’occasion du lancement de la Social good week par Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Recherches et solidarités publie une étude sur "Le numérique au service des associations et de la mobilisation citoyenne", soutenue par le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) porté par le ministère. Le FDVA peut contribuer au développement de la vie associative par la capitalisation et la mise en commun d’expériences et de méthodes en matière de conduite de projets et de création d’activités associatives pérennes. Au coeur de l’étude, les acteurs et décideurs du monde associatif trouveront des éléments pour leur propre réflexion concernant :

Un recueil de règles de numérisation La Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) propose un guide très intéressant intitulé "Recueil de règles de numérisation". L’accessibilité et la manipulation relativement aisée des appareils de numérisation permettent une numérisation intensive des collections patrimoniales. Il est désormais fréquent qu’une institution d’envergure (musée, bibliothèque, centre d’archives) possède plusieurs ateliers de numérisation dans ses édifices et, en parallèle, sous-traite des opérations de numérisation à des sociétés privées. Cette multiplication d’intervenants entraîne irrémédiablement des différences dans le résultat final de la numérisation. Comment s’assurer que le fichier numérique réponde à un niveau attendu de qualité, qu’il soit une représentation fidèle et intégrale du document original afin que l’usager ne se pose pas de questions sur l’intégrité de ce dernier (ex. : Ce document est-il complet ?

Les communs : culture de la participation et culture numérique. Vers une littératie des communs ? Ces dernières années ont vu l’émergence du concept de biens communs dans l’éducation et notamment auprès des professeurs documentalistes. Ce billet est donc l’occasion de faire un état des lieux (non exhaustif) de ce que sont les communs dans l’enseignement et comment les prendre en compte. Brigitte Pierrat, Chargée de veille chez Ministère de l'Education Nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, cite les biens communs parmi les 4 concepts émergents en éducation : « nomades, mooc, biens communs, datas » (à partir de diapo 19) La lettre TicEdu documentation 40 sur Eduscol consacre pour la première fois en mai 2014 une partie sur « Droits d’auteur, biens communs et ressources éducatives » - renvoyant à deux vidéos d’une intervention d’Hervé Le Crosnier, maître de conférence en informatique à l’université de Caen- sont mises en ligne sur le site de l’académie de Rouen. »

Related: