background preloader

Auto construction d'un composteur de jardin - une vidéo Vie pratique

Auto construction d'un composteur de jardin - une vidéo Vie pratique

Construire un silo à compost © Jean-Jacques Raynal Votre jardin regorge de matériaux bons à composter ? Discret, facile d’utilisation, adoptez le silo à compost. Le compostage des "déchets" du jardin n'est pas en soi quelque chose de compliqué. Le compostage en silo est bien adapté pour un jardin de taille moyenne - 400 ou 500 m2 -, comprenant un potager de 50 à 100 m2, une pelouse, des arbres.... A vos outils Voici le modèle d'un silo utilisé dans les jardins de Terre vivante. sa conception, très simple, l'utilisation de matériaux peu onéreux, une manutention du compost facilitée. Le matériel nécessaire 12 piquets en châtaigner, d'1,50 m de haut, taillés à l'équerre sur 2 faces ; 10 longueurs de 2 mètres de planches, de 27 mm d'épaisseur et de 25 cm de large environ* ; 6 planches de coffrage de 2 m de long et 15 cm de large ; 2 tasseaux de 3 x 4 cm de section et d'1,20 m de long ; des vis cruciformes de 50 mm. * Vous pouvez très bien utiliser des planches non délignées, plus économiques et tout aussi efficaces ici.

Silo compost : construire un silo à compost - Habitat - Jardinage Structure du composteur Les coins du composteur comportent 4 montants de 1 m de longueur et de 4 x 4 cm de section. Le panneau arrière est composé de 6 traverses de 1 m de longueur, de 10 cm de largeur et de 2 cm d’épaisseur qui sont fixées bord à bord sur les montants. L’écartement des planches ne doit pas excéder 2 cm et celles-ci ne doivent pas être posées jusqu’en bas des montants : les pieds du composteur devront dépasser d’au moins 10 cm pour une bonne stabilité. Les 2 côtés sont composés de traverses (6 par côté) de 1,05 m de longueur, de 10 cm de largeur et de 2 cm d’épaisseur qui sont fixées sur les montants avant et arrière. La glissière à l’avant est réalisée à l’aide de 2 tasseaux de 90 cm de longueur et de 2 cm de section. La façade avant est réalisée avec 6 traverses de 1 m de longueur, 15 cm de largeur et 2 cm d’épaisseur, destinées à être simplement enfilées dans la glissière.

Compostage (biologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l'oxygène de l'air. Tous types de déchets organiques peuvent être compostés (plus ou moins bien) : déchets de cuisine, déchets de jardin, déchets de maison[2], mais aussi certains déchets de l'industrie, les boues d'épuration, des effluents d'élevage, des digestats de méthanisation. Plusieurs phases se succèdent dans un processus de compostage. Pendant la phase de dégradation, les composés les plus dégradables tels les sucres, les acides aminés libres et l'amidon sont d'abord consommés[3]. Cette étape de dégradation est souvent appelée « fermentation » (par exemple dans la règlementation française[4]) ; mais cette appellation n'est pas scientifiquement correcte, car les fermentations au sens strict se déroulent en milieu anaérobie. Pavillon de compostage collectifPlateforme de compostage.

Eco-consommation : gestes clés au quotidien Le 3ème millénaire s'ouvre sur des défis écologiques sans précédents : changements climatiques causés par l'effet de serre, appauvrissement de la biodiversité, disparition des forêts tropicales, dégradation des réserves d'eau douce, épuisement des ressources naturelles, pollutions irréversibles… l'impact de l'homme sur la nature n'a jamais été aussi problématique. Par nos choix de consommation, nous pouvons tous agir, sans bouleverser notre mode de vie et notre confort. Le modèle de vie que nous proposons n'est pas compatible avec les ressources de la planète. Nous mettons gravement en péril le bien-être des générations futures : nous sommes comme un bûcheron qui exploiterait sa forêt au-delà de sa capacité de régénération ou une entreprise qui puiserait dans son capital pour faire face à ses dépenses. Il est donc plus que jamais urgent de revenir à un mode de vie qui soit en équilibre avec les richesses que nous offre la nature.

Un composteur pour son jardin - Le blog d'alexomy Mardi 14 décembre 2010 2 14 /12 /Déc /2010 05:49 Un composteur pour le jardin Un composteur est à la fois écologique et économique. Nos déchets partent trop souvent à la benne, générant des trajets superflus en camions. Dans le même temps, ceux d'entre nous qui ont un jardin ou un potager accumulent les kilomètres en voiture pour se procurer des engrais industriels vendus au prix fort dans les surfaces spécialisées. Pour éviter cela, vous pouvez fabriquer votre propre composteur de jardin, ou l'acheter en vérifiant qu'il porte la marque NF Environnement. Il s'agit d'un équipement très simple, constitué d'un bac, à choisir si possible en bois. Celui-ci recueille les déchets du jardin, les restes de table, et une partie des ordures ménagères (mouchoirs en papier, vieux journaux, emballages en carton, plantes d'intérieur en fin de vie). Vos déchets deviendront alors utiles en se transformant, après quelques mois de maturation, en un engrais organique de qualité. Au retour de la belle saison, celui-ci

Fabriquer son lombricomposteur ou vermicomposteur Généralités sur le vermicompostage ou lombricompostage Contrairement au compostage traditionnel, le vermicompostage permet de réaliser la décomposition de ses déchets même dans un appartement en positionnant le bac dans sa cave par exemple. En effet les vers adorent les endroits obscurs et les endroits ni trop sec ni trop humide, à température constante (entre 13 et 25°C). Le processus de lombricompostage est bien plus rapide que celui du compostage classique. Le lombricompostage permet de fabriquer deux produits très intéressants pour votre terre : le vermicompost, qui est un amendement organique à texture fine très riche en nutriments. le jus de compost ou thé de compost. Le lombricompostage utilisent deux types de vers : les vers rouges (Lumbricus rubellus) et les vers tigrés (Eisenia foetida). Les vers se nourrissent de déchets organiques, hors les protéines animales : épluchures, déchets de jardins, sachet de thé, filtre à café, papier journal, fruits et légumes passés Les compostières

Lombricomposteur : vente de vers et de matériel de lombricompostage. Quelle est la consommation des appareils ménagers ? << Retour au sommaire de l'espace conseils et FAQ Ces consommations sont des consommations moyennes évaluées sur la base de puissances réelles moyennes, et non sur des puissances mesurées sur place. * Pour le réfrigérateur, la puissance utilisée varie au cours de la journée. Les données reprises pour l'évaluation de la consommation énergétique sont celles qui figurent sur la fiche technique de l'appareil. ** Pour le lave-linge, la puissance varie au cours du cycle. Les données reprises pour l'évaluation de la consommation énergétique sont celles qui figurent sur la fiche technique de l'appareil. *** Pour l'eau chaude, la formule de calcul est la suivante : besoin = 80 l / jour à 60°C. Source: Le centre Urbain asbl

Annemasse agglo: Le compostage Les matières fermentescibles, organiques* : de la cuisine : épluchures de fruits ou légumes, coquilles d'oeuf, marc de café, sachets de thé ou d'infusion, pain, restes, pâtes, riz, laitage, fruits et légumes abîmés,du jardin : tonte de gazon, tailles de haies réduites en morceaux, fleurs fanées, mauvaises herbes, sciure de bois non traité, écorces, tiges dures coupées... *Les déchets organiques représentent 1/3 du contenu d'une poubelle et on estime que chaque habitant en produit 55 kg par an. Où ? Tous ces déchets peuvent être menés dans le composteur, dans votre jardin, proche de votre maison, facilement accessible. Le composteur est en contact avec le sol, permettant ainsi aux vers, insectes et bactéries, d'entrer directement en contact avec les déchets. Quand ? Vous êtes libre de la gestion de votre composteur. Pour vous procurer un composteur Annemasse Agglo, contactez le 04 50 87 83 00 ou remplissez et renvoyez un formulaire en double exemplaire téléchargeable.

Nourrissez le lombric, il vous le rendra! 1) Gardez vos épluchures! «La poire, c’est pour ma santé, les épluchures pour les vers», explique Christophe Leuthold, en préambule à la préparation d’un lombricompost en son jardin. 2) Pour obtenir cet engrais… … prélevez des vers sur un tamis de lombricompost mûr, et placez cette grille à la base de la pile, en attendant d’employer son contenu, une vraie «bombe» pour les plantes. 3) Ajoutez les vers aux déchets! Si vous n’en avez plus, voyez dans les magasins de pêche ou demandez à des copains jardiniers. 4) Mélangez déchets et sciure. La sciure mêlée aux déchets de cuisine équilibre le milieu. Vos 8 conseils à un débutant qui veut faire son compost | Rue89 Planète Une poignée de compost dans les mains de l’agronome Marcel Mezy (Remya Gabalda) C’est « l’or noir du jardinier », la substance magique qui multiplie les roses sur le balcon ou redonne vigueur à l’arbuste souffreteux au fond du jardin. Le compost, cette terre brune résidu de la décomposition des déchets, fait des miracles. Le préparer soi-même permet de réduire drastiquement la quantité de déchets produite, une source possible d’économies alors que les communes sont de plus en plus nombreuses à faire payer le ramassage des poubelles en fonction du poids des ordures déposées. Comme vous serez sans doute nombreux à vous y mettre en 2013, j’ai demandé à un échantillon de riverains jardiniers quels sont les conseils qu’on peut donner à un débutant. Un tas ou des bacs,choisissez votre camp Si vous avez un jardin assez grand et que votre voisin n’est pas une ordure, vous pouvez choisir de former un tas dans un coin pour y déposer les déchets. « Le plus pratique serait d’avoir trois bacs »

L'encyclopédie du développement durable, de l'écologie, de l'habitat écologique et de la consommation durable

Related: