background preloader

LA FONTAINE, Jean (de) – 15 Contes interdits (Sélection

LA FONTAINE, Jean (de) – 15 Contes interdits (Sélection
Donneur de voix : André Deguffroy | Durée : 1h 55min | Genre : Contes « Qu’un homme soit plumé par des coquettes, Ce n’est pour faire au miracle crier. Gratis est mort: plus d’amour sans payer: En beaux louis se content les fleurettes. > Écouter un extrait : À femme avare… Related:  sexe et amourjean de la fontaineISAT

Les 400 culs Comment l'esprit vient aux filles Il est un jeu divertissant sur tous, Jeu dont l'ardeur souvent se renouvelle: Ce qui m'en plaît, c'est que tant de cervelle N'y fait besoin, et ne sert de deux clous. Or devinez comment ce jeu s'appelle. Vous y jouez; comme aussi faisons-nous: Il divertit et la laide et la belle: Soit jour, soit nuit, à toute heure il est doux; Car on y voit assez clair sans chandelle. Le beau du jeu n’est connu de l'époux; C'est chez l'amant que ce plaisir excelle: De regardants pour y juger des coups, Il n’en faut point, jamais on n’y querelle. Qu'importe-t-il ?

Discours de François Mitterand Prononcé par François Mitterand le 30 novembre 1987 Mesdames, Messieurs, Au cours de ces quelques mots, je veux remercier et je dois remercier d’abord celles et ceux auxquels nous devons cet Institut. Cet Institut, et aussi le bâtiment, j’allais dire ce monument, qui désormais l’abritera. Prendre cette initiative, c’était aussi prendre beaucoup de risques. Une entreprise comme celle-ci exigeait de la ténacité, le sens de l’union pour que soient véritablement rendus harmonieux les souhaits des uns et des autres. Je n’oublierai pas, bien entendu, ceux qui ont réalisé l’œuvre à la fois matérielle, intellectuelle et même spirituelle que représentent ces murs, cette disposition intérieure, cette organisation faite pour la rencontre et pour la réflexion. Je me suis réjoui de cette initiative. Vous nous avez beaucoup apporté et dans le domaine des sciences, et dans le domaine des arts, et dans le domaine des lettres.

Les 200 clitoris de Marie Bonaparte - Le magazine SecondSexe - La culture du plaisir féminin Entretien avec Alix Lemel Le 17/09/2010 En 1924, une certaine Marie Bonaparte publie - sous pseudo - un article « scientifique » dans lequel elle dit avoir constitué un échantillon de 200 clitoris (!) Qui était Marie Bonaparte… une féministe révolutionnaire ? Elle n’est en rien révolutionnaire. À quoi attribue-t-on la frigidité en 1924, au moment où elle publie son article ? Dans l’univers freudien, je crois, principalement aux « habitudes vicieuses ». Les « 200 clitoris » dont parle Marie Bonaparte étaient-ils fictionnés, fantasmés ou réels ? Ce n’était qu’une stratégie mise en place contre l’alternative posée par Freud : l’orgasme vaginal ou le divan. En quoi la théorie de Marie Bonaparte s’opposait-elle à celle de Freud ? Marie n’avait pas de théorie. Quelle place tiennent les hommes dans la vie de Marie Bonaparte et quelle responsabilité leur donne-t-elle dans le thème central de la frigidité qui occupa sa vie ? Quels moyens se donna Marie Bonaparte pour rencontrer Freud ? Simulation.

La dimension graphique des Fables de La Fontaine LA PLUPART DES ARTICLES MIS EN LIGNE SUR CE SITE SONT REGROUPES DANS LE FICHIER IMPRIMABLE Les fables à l’école Quelle que soit l’entrée choisie pour l’introduction des Fables en classe (recueils illustrés, albums, BD, auditions d’interprétations, avant ou après Esope...), le moment de débat interprétatif implique l’usage collectif d’un texte dont les élèves devraient pouvoir posséder un exemplaire facilement accessible et manipulable. Pour ce faire, il paraît préférable de donner le texte brut, et seul (illustrations éventuelles mises à part), sans l’alourdir, comme le font certains manuels, de tout l’appareil destiné à l’origine à aider la lecture (lexique, notes, changement de couleurs de certains mots, questionnaire...), mais dans lequel le poème est bien souvent noyé, voire défiguré. Essayons maintenant de voir pourquoi ce qui vaut pour tous les poèmes imprimés en général est particulièrement pertinent dans les Fables de La Fontaine. Une grenouille vit un bœuf Une vanité si folle.

C'est kif-kif explications sur l'origine, signification, exemples, traductions C'est pareil, c'est la même chose.Cela revient au même. Pour certains, le 'kif', c'est le hashich, cultivé en grande quantité au Maroc, pour le bonheur des paysans qui en tirent quelques revenus plus conséquents qu'avec d'autres cultures (avec un gouvernement qui ferme les yeux pour éviter l'exode rural - et ).Mais kif-kif, ce n'est pas une double dose de shit. Il s'agit d'une expression qui date de 1867 et qui a été empruntée à l'arabe maghrébin et ramenée en France par les soldats des armées d'Afrique du Nord.C'est un dédoublement du mot arabe 'kif' qui signifie 'comme'. On trouve des variantes intensives comme "kif-kif le même sac" ou, plus souvent, "kif-kif bourricot", cette dernière étant une adaptation libre, mais plaisante, d'une locution arabe "pareil à l'âne". Notez que "kif-kif bourricot" peut aussi être remplacé par la locution "blanc bonnet et bonnet blanc". publicité Expressio - le livre

Avec quels mots dit-on le sexe? "Se taquiner le hanneton", "Branler en chocolatière", "Faire éternuer son cyclope", "Avoir ses coquelicots"... Agnès Pierron a recensé plus de 5 000 expressions toutes aussi inspirées dans son vaste Dictionnaire des mots du sexe. Un pavé réjouissant de 900 pages, qui explore, autour de thématiques - arts et spectacles, fruits et légumes, religion, jeux et sports, etc. - tout ce que la littérature, mais aussi le parler populaire ont pu inventer pour évoquer la gaudriole et ses à-côtés. "Une époque pauvre en création linguistique" A l'heure des ébats virtuels et des déclarations par textos, l'audace est-elle encore de mise ? "Notre époque est très pauvre en création linguistique, déplore Agnès Pierron, le vocabulaire ne rebondit pas avec les nouvelles technologies. A croire que parler de sexe n'est pas dans l'air du temps. L'époque serait-elle à la pudeur ? "Moi, je décharge plusieurs fois par jour"

Les Fables à l'école ... Pistes, ressources, outils et propositions constituant des matériaux pour des séquences d’enseignement à l’école. Les fables à l’école Phillipe Rocher 2010 Le succès des articles de la rubrique La Fontaine du site : Dire, Lire, Ecrire les Fables ... : environ 90 000 visites Fables en échos et résonances poétiques : environ 63 000 visites La Fontaine : Récitation et Littérature (Cycles 2 et 3) : environ 60 000 visites amène notre rédacteur et ami, Philippe Rocher à proposer ici sous la forme d’un document unique les pistes, ressources, outils et propositions constituant des matériaux pour les séquences d’enseignement à l’école. Document également disponible sur le site de l’IA 93 : Pistes, ressources, outils, propositions : Les fables de La Fontaine à l’école

Devrions-nous pratiquer une religion? Certaines religions disent détenir la vérité mais qu’en est-il réellement, d’où viennent toutes ces religions puisqu’il y a qu’un seul Dieu YHWH? Qui a créé toutes ces religions et pourquoi ? Devrions-nous suivre une religion ou une dénomination ? Pour répondre à toutes ces questions, nous analyserons certaines religions les plus pratiquées : * L’adventisme : Née aux États-Unis en 1863, l'Église adventiste du septième jour est une communauté protestante. Son expansion est d’autant plus étonnante quand on considère son origine humble et peu connue. W. La date devait se situer, selon lui, entre le 21 mars 1843 et le 21 mars 1844. (Sources wikipedia, universalis encyclopedie). David Snyder a passé 22 ans en tant que pasteur Adventiste. Il témoigne que, considérée par bien des gens comme étant une tendance prédominante de dénomination chrétienne, la religion Adventiste du Septième Jour diffère du christianisme évangélique dans un certain nombre de domaines essentiels théologiques. ... Ellen G.

Entre mères et filles : les difficiles mots du sexe. - Le magazine SecondSexe - La culture du plaisir féminin Le 24/09/2010 Certaines en parlent…D’autres, non. Entre gêne et pudeur, les mères semblent avoir du mal à trouver les mots pour parler de sexualité. Mais est-il vraiment besoin de « dire » pour se faire comprendre ? Certains messages de plaisir sont-ils délivrés d’inconscient de mère à subconscient de fille ? L’autorisation à jouir est-elle transmise par la mère ? « Le jour de mes quatorze ans, raconte Célia, qui en a le double aujourd’hui, ma mère s’est plantée devant moi, les yeux pétillants : « Bon…Ma petite chérie », a-t-elle lancé. « Je me souviens t’avoir « briefée » sur la façon dont on fait les bébés…Mais je ne suis pas sûre de t’avoir précisé que faire l’amour avec un garçon est l’un des plus grands plaisirs de l’existence. Parenthèse enchantée « Le sujet a toujours été difficile, corrige la psychologue Maryse Vaillant (1). Avec ou sans les mots ? Mais est-il toujours nécessaire de passer par les mots ? Sandrine a eu un autre parcours. Injonction à ne pas jouir Pudeur oblige...

Les Animaux malades de la peste - Jean de LA FONTAINE

Related: