background preloader

La mort, l'amour, la vie de Paul Eluard - une vidéo Art et Création

La mort, l'amour, la vie de Paul Eluard - une vidéo Art et Création

Conférence sur Les mains libres, Man Ray, Paul Eluard - Stéphanie - Cours Les Mains libres, Man Ray, Paul Éluard Texte de la conférence donnée par Stéphanie Caron les 5 et 7 novembre 2013, aux lycées SaintExupéry, à Créteil et Léonard de Vinci, à LevalloisPerret.  Amateur et collectionneurd’art, d’abord autodidacte, puis éclairé par sa rencontre avec André Breton, en 1919, Paul Éluard asemé dans son œuvre bien despreuves de sa passion pour la peinture et de ses amitiés avec les artistes de son temps. Conférence de Stéphanie Caron surLes Mains libres, 5 et 7 novembre 2013 Les Mains libresest l’un de ces livres d’artistes surréalistes. Les Mains libres: une contribution originale au «livre d’artiste» surréaliste Genèse desMains libres AMan Ray et Paul Éluard : rencontre et premières collaborations Comme il est d’usage dans le livre surréaliste,le projet desMains libress’origine avant tout dans l’amitié qui unit un poète à un artiste.Celle de Paul Éluard et de Man Ray prend sa source au toutdébut des années 1920. Ray ». BOrigines et création du recueil

Fabula, la recherche en littérature Man Ray / Paul Eluard - Les Mains libres - 1937 Engageant deux langages de manière indépendante et mêlée, Les Mains libres échappent à la volonté d'emprisonner la réalité entre la représentation picturale et une quelconque « traduction » poétique. Le rapport au monde proposé par les deux artistes, rapport qu'on ne pourra détacher de l'aventure surréaliste, joint la vision à la vue, l'imagination au réel, l'aura au détail. Dans cet hymne à la voyance qu'est le recueil, l'architecture, l'organisation et le dialogue entre les pages ne sont pas laissés au hasard : ils orchestrent une véritable partition chargée d'entraîner le lecteur sur la voie de l'inspiration poétique. L'étude de l'œuvre, éclairée notamment par cette réflexion sur la contagion créatrice, devra attirer l'attention des élèves sur le contexte artistique et théorique des années d'immédiate avant-guerre.

Programme 2014-2015 de la classe terminale littéraire Gustave Flaubertdissèque Madame Bovary.Achille Lemot, « La Parole », 1869 Le Bulletin officiel n° 15 du 10 avril 2014 précise la liste des œuvres obligatoires inscrites au programme de littérature de la classe terminale de la série littéraire pour l’année scolaire 2014-2015 : • Domaine d’étude Littérature et langages de l’image : Les Mains libres, Paul Éluard et Man Ray, « Poésie », Gallimard. • Domaine d’étude Lire-écrire-publier : Madame Bovary, de Gustave Flaubert. A. Œuvre : « Les Mains libres », Paul Éluard-Man Ray, « Poésie », Gallimard Le programme de l’enseignement de littérature en classe terminale de la série littéraire (arrêté du 12 juillet 2011 publié au BOEN spécial n° 8 du 13 octobre 2011) souligne que le travail sur le domaine « Littérature et langages de l’image » vise à « conduire les élèves vers l’étude précise des liens et échanges qu’entretiennent des formes d’expression artistique différentes ». Propositions bibliographiques Textes de référence Pour aller plus loin B.

Les Mains libres de Paul Eluard et Man Ray, séquence de terminale L Beau comme la rencontre sur une table de dissection d’un parapluie et d’une machine à coudre. Isidore Ducasse alias le Comte de Lautréamont, Les Chants de Maldoror, 1868. Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie, J-C G, 2006 Cette étrange comparaison, reprise d’ailleurs par André Breton dans Le Manifeste du Surréalisme en 1924, illustre parfaitement un des principes fondamentaux du mouvement : effectuer des rapprochements inattendus et improbables afin de faire jaillir une « révélation », fruit de la « collision » d’objets et/ou de mots. Couverture de l’édition Jeanne Bucher, Paris 1937 « Pour collaborer, peintres et poètes se veulent libres. Donner à voir, extrait de « Physique de la poésie », 1939 Vous trouverez ci-dessous des exemples de collaborations artistiques auxquelles le poète a participé. Paul Eluard 1922 Répétitions recueil illustré par le peintre Max Ernst avec des collages et des dessins. Le groupe surréaliste. Man Ray

Cours en ligne - lettres volées Engageant deux langages de manière indépendante et mêlée, Les Mains libres échappent à la volonté d'emprisonner la réalité entre la représentation picturale et une quelconque « traduction » poétique. Le rapport au monde proposé par les deux artistes, rapport qu'on ne pourra détacher de l'aventure surréaliste, joint la vision à la vue, l'imagination au réel, l'aura au détail. Dans cet hymne à la voyance qu'est le recueil, l'architecture, l'organisation et le dialogue entre les pages ne sont pas laissés au hasard : ils orchestrent une véritable partition chargée d'entraîner le lecteur sur la voie de l'inspiration poétique. L'étude de l'œuvre, éclairée notamment par cette réflexion sur la contagion créatrice, devra attirer l'attention des élèves sur le contexte artistique et théorique des années d'immédiate avant-guerre. Elle ne manquera pas de s'ouvrir de manière plus générale à l'esthétique surréaliste, comme à son « dialogue des langages artistiques » au cœur du domaine d'étude.»

Quelques pistes - Les Mains libres – Eluard / Man Ray « Le papier, nuit blanche. Et les plages désertes des yeux du rêveur. Le cœur tremble ». De la page aux plages comme échappées du rêve, de la lecture, Les Mains libres de Paul Eluard et Man Ray, recueil de 1937, reparaît en collection de poche chez Poésie/Gallimard. Une édition magnifique, un beau livre, en petit format. Les Mains libres incarne la manière surréaliste, son mode de composition, son acte créatif : dans ce travail de composition en commun (après la première collaboration d’Eluard et Man Ray pour Facile, recueil de poèmes et de photographies autour de Nusch), mais aussi dans la mise en forme d’une écriture automatique. Les Mains libres célèbre la création en mouvement, la beauté stupéfiante, dans son évidence, « convulsive », selon le mot de Breton. Les dessins de Man Ray évoquent ses propres photographies, mais aussi Chirico, Dali, toute une mythologie surréaliste. Dali, étude pour armoire anthropomorphe, 1936 Femme portative D’un effet solennel dans la solitude Je suis sauvé

« Madame Bovary , un roman réaliste? | «Espace Lettres Question : Peut-on qualifier « Madame Bovary » de roman réaliste/ Eléments de corrigé Pour l’introduction: – pour amorcer partir du contexte littéraire: au moment où Flaubert publie Madame Bovary en 1857, le mouvement romantique auquel on reproche un goût trop prononcé pour les excès et les épanchements amorce son déclin. Parallèlement le mouvement réaliste tend à s’imposer dans le monde artistique, tant dans les œuvres picturales que dans les œuvres littéraires. – problématisation: or Flaubert réfute toute appartenance à ce mouvement, qu’il considère comme une « vide ineptie ». – il semble donc légitime de s’interroger sur la nature de ce roman et de se demander s’il est légitime de le considérer comme une œuvre réaliste. – nous nous intéresserons initialement aux éléments manifestement réalistes déployés au fil de la narration avant d’analyser en quoi Flaubert se distingue de ce mouvement ou en renouvelle les principes. Partie 1: les éléments réalistes: 3 – Un réalisme renouvelé: J'aime :

La réception de « Madame Bovary  et le procès | «Espace Lettres Madame Bovary: la réception de l’œuvre (Synthèse de plusieurs ouvrages + réflexion personnelle) Après une publication laborieuse dans « La Revue de Paris » et un bon accueil du public, la première édition originale parait en 2 volumes chez Lévy en 1857, puis en un seul volume en 1862. On note deux autres tirages chez le même éditeur en 66 puis en 68. L’auteur se brouille alors avec Lévy et se tourne vers Charpentier qui joint au texte les différentes pièces du procès. Le procès: Flaubert est cité à comparaître le 29 janvier 1857, avec les éditeurs et l’imprimeur, devant le tribunal correctionnel de Paris. Ernest Pinard, avocat impérial, prononce le réquisitoire. Propos de Flaubert au sujet du style: « Quand on écrit bien on a contre soi deux ennemis: le public parce que le style contraint à penser […]; le gouvernement parce qu’il sent en nous une force et que le pouvoir n’aime pas un autre pouvoir. Les reproches: – on dénonce le réalisme du roman. Les scènes incriminées par l’accusation:

Madame Bovary de Flaubert Questionnaire n° 1 : 1) Que savez-vous du premier mariage de Charles Bovary ? 2) Comment Charles a-t-il rencontré Emma ? 3) Que reproche Emma à son mari ? Questionnaire n° 2 : 1) A partir de vos souvenirs de lecture et des extraits suivants, analysez la fonction du chapitre 1 de la deuxième partie de Madame Bovary. Yonville-l’Abbaye (ainsi nommé à cause d’une ancienne abbaye de Capucins dont les ruines n’existent même plus) est un bourg à huit lieues de Rouen, entre la route d’Abbeville et celle de Beauvais, au fond d’une vallée qu’arrose la Rieule, petite rivière qui se jette dans l’Andelle, après avoir fait tourner trois moulin vers son embouchures, et où il y a quelques truites, que les garçons, le dimanche, s’amusent à pêcher à la ligne. Mais ce qui attire le plus les yeux, c’est, en face, la pharmacie de M. - L’attendre ? 2) Que savez-vous de M. 4) Pourquoi le pharmacien a-t-il eu quelques ennuis avec le palais de justice de Rouen ? Questionnaire n° 3 : 6) Analyser l’extrait suivant :

Séquence 7 Pour tout renseignement sur l'origine des documents qui figurent dans le corpus mais qui n'apparaissent pas sur ce site, contacter : mpcart@wanadoo.fr Objet d’étude : Le travail de l’écriture. Objectif : Comprendre comment s’élabore une œuvre. Notions abordées : - Origine de l’inspiration littéraire - Naissance du cadre et des personnages Lecture préalable : Madame Bovary, Flaubert. Organisation de la séquence Séance 1 : Présentation de la séquence, exposé sur la biographie de Flaubert et questionnaire de lecture sur Madame Bovary. Séance 2 : L’inspiration première et la mise en place du cadre. Corpus : Texte de Maxime Du Camp ; plans de Yonville (manuscrit (édition de 1902 p.499) et retranscrit) ; Yonville l’Abbaye : extrait d’un scénario de Madame Bovary (édition de 1902 p.498 et 500). Questions : 1. 2. Plan d'Yonville : Séance 3 : Les scénarios : trame du roman et caractérisation des personnages. Corpus : scénario issu de l’édition de 1902 du roman p.494 et 495 ; Questions : 1. 2. Questions : 1.

Related: