background preloader

Recherche et développement

Recherche et développement
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La recherche et développement (parfois abrégée en « R et D », « R & D » ou « R&D ») est une catégorie statistique, économique et comptable englobant l'ensemble des activités entreprises « de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications. »[1] On distingue trois grandes composantes de la recherche et développement : la recherche fondamentale ;la recherche appliquée ;le développement expérimental[1]. Les entreprises mènent des activités de recherche et développement afin d’améliorer leurs capacités de production, la qualité, notamment environnementale, de leur production, ou afin de créer de nouveaux biens et services, si possible en accord avec les orientations du marketing et, entre autres, en matière de développement durable. Composantes[modifier | modifier le code] R.

Recherche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : recherche, sur le Wiktionnaire D'une manière générale, le mot recherche désigne l'action de rechercher. En particulier, le mot peut désigner l'effort intellectuel entrepris pour parvenir à une maîtrise intellectuelle de nouvelles techniques ou notions. recherche des lois (du « système du monde ») — voir physique ;recherche de la vérité — voir philosophie, méditation ;production de savoirs nouveaux — voir recherche scientifique. En sciences[modifier | modifier le code] La recherche scientifique se caractérise par l’ensemble des actions entreprises en vue d’améliorer et d’augmenter l’état des connaissances dans un domaine scientifique. En sciences sociales[modifier | modifier le code] En informatique[modifier | modifier le code] Dans la culture[modifier | modifier le code] Dans la marine[modifier | modifier le code]

Groupe d'entreprises Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Groupe. Un groupe d'entreprises ou groupe est un ensemble d'entreprises, présentant des personnalités morales distinctes, mais entretenant des liens directs et indirects principalement financiers (participations ou contrôle) mais aussi fréquemment organisationnels (dirigeants, stratégies, etc.), économiques (mise en commun de ressources) ou commerciaux (ventes et achats de biens ou de services). L'existence de personnalités morales distinctes, permet de caractériser la notion de groupe et la différenciant par exemple des relations qui existent entre une entreprise et ses établissements ou succursales. Un groupe d'entreprise est « chapeauté » par une entreprise qualifiée de « tête de groupe », entreprise non contrôlée directement ou indirectement par une autre entreprise et ayant donc au moins une filiale. Mode[modifier | modifier le code] Un tel groupe peut être : Organisations[modifier | modifier le code]

mesures-specifiques-pme Les frais de recherche et développement La recherche est une investigation originale conduite systématiquement dans la perspective d’acquérir une compétence et des connaissances scientifiques ou techniques nouvelles. Le développement est la mise en application de résultats de recherche ou d’autres connaissances acquises, à des projets ou à la conception en vue de la production de matériaux, d’appareils, de produits, de procédés, de style ou de services nouveaux ou fortement améliorés avant le commencement d’une production ou d’une utilisation commerciale. Les frais de recherche et développement sont donc des dépenses engagées en vue d’aboutir à une immobilisation. Les traitements prévus par la NCT 20 et l’IAS 09 relatives aux frais de recherche et développement sont similaires. Les traitements prévus par la NCT 20 relative aux frais de R & D I. On distingue trois catégories de frais de recherche et développement : § Les frais de recherche telle que les activités visant à acquérir des connaissances nouvelles… II. 1. 2. 3. III. 1.

Recherche scientifique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire de la recherche scientifique[modifier | modifier le code] Premières formes d'organisation de la science[modifier | modifier le code] S'il existe depuis la haute Antiquité des formes de réflexion spéculatives sur le monde, ainsi que quelques tentatives de son exploration raisonnée, ces démarches scientifiques ou protoscientifiques relèvent jusqu'au XVIe siècle d'initiatives isolées, et sont le plus souvent le fait d'individus savants et passionnés. On peut cependant relever l'existence de quelques embryons d'une telle organisation, avec les lycées antiques, les écoles philosophiques, les universités médiévales, les monastères, ou le système du mécénat. Programme baconien[modifier | modifier le code] Mais si Bacon peut symboliser un moment important de l'institutionnalisation de la recherche, il n'en est pas pour autant l'unique fondateur. Ère des Académies[modifier | modifier le code] Recherche plurielle[modifier | modifier le code]

La R&D au coeur de l'entreprise « Si la R&D est un des outils pour innover, elle ne prend sa pleine efficacité qu'à certaines conditions » Les entreprises aujourd'hui, plus que jamais, ont la nécessité d'innover pour assurer leur croissance et garder leur position de leader sur le marché. Les pressions multiples (coûts de production, complexité croissante de la concurrence avec la globalisation, évolution rapide et complexe des marchés, accélération des progrès technologiques...) poussent à placer l'innovation au coeur de la stratégie des compagnies, comme une clef de leur compétitivité. Si la R&D est un des outils pour innover, elle ne prend sa pleine efficacité qu'à certaines conditions : Cette co-innovation est importante car elle permet une fertilisation croisée indispensable. La R&D, associée à une bonne politique de communication, peut être un élément de différenciation en contribuant à donner une image dynamique de l'entreprise auprès de toutes ses parties prenantes (actionnaires, clients, fournisseurs, salariés).

Accès des TPE-PME innovantes à la R&D académique LE CERCLE. De nombreuses TPE-PME dans les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) ont du mal à percevoir l'intérêt d'une collaboration avec la R&D académique. Ce constat négatif peut être renforcé par quelques tentatives infructueuses de rapprochement. La question porte sur les changements raisonnables à mettre en place et les effets que l'on pourrait en attendre. Une entreprise innovante a intérêt à créer des relations avec la R&D académique. Tous ces avantages font que les grandes entreprises et les entreprises issues de la R&D académique entretiennent un lien privilégié avec la R&D académique. Les torts sont toutefois partagés. A l'opposé, les laboratoires académiques accueillent de nombreux jeunes chercheurs qui ont tout intérêt à faire naître et à cultiver sur le moyen terme une collaboration qui leur est propre avec une TPE-PME.

Programme spécifique «Capacités» Dans la continuité des actions menées antérieurement, le programme spécifique «Capacités» vise principalement la création de nouvelles infrastructures de recherche et d’innovation à travers l’Europe. À cette fin, le programme prévoit une approche stratégique en deux phases : une phase préparatoire et une phase de construction. Cette approche concerne les domaines suivants: les infrastructures de recherche; la recherche au profit des PME; les régions de la connaissance; le potentiel de recherche; la science dans la société; les activités horizontales de coopération internationale. En termes de budget, le montant estimé nécessaire pour l’exécution du programme spécifique s’élève à 4 097 millions d’euros pour la période allant du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2013. L’ensemble des moyens mobilisés par le programme répondent à des objectifs spécifiques à chaque domaine: Pour chacun des thèmes abordés par le programme spécifique sont définis: Infrastructures de recherche Potentiel de recherche

Les métiers de la filière Recherche et développement | Institut des métiers et formations des industries de santé Si le métier de chercheur constitue le cœur de cette filière, toute une galaxie de métiers gravite autour de lui. En amont, des responsables de département R&D proposent des études de recherche dans le cadre d’objectifs, en aval, des agents de laboratoire préparent et contrôlent la qualité des matières premières destinées aux études scientifiques. La logistique, la préparation et la gestion des études, le respect de la réglementation, la qualité, le développement du produit requièrent des métiers tout autant nécessaires et complémentaires les uns avec les autres. Les modèles d’organisation de la R&D évoluent vers la création d’unités de recherche plus petites, spécialisées par domaine thérapeutique avec une multiplication des partenariats en France et à l’international. Exercer un emploi dans ces métiers nécessite de plus de plus des profils aux multiples compétences :

PME 1.3.2.1 Définitions et méthodes - Protection de la propriété industrielle Définition C'est la date du dépôt qui enclenche la protection. Il existe trois voies de protection des droits de propriété industrielle. - La voie nationale. Il s'agit d'une demande de protection visant le territoire français : la procédure de délivrance ou d'enregistrement est effectuée par l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). - La voie européenne. Une demande de protection par la procédure européenne de délivrance des brevets (Convention de Munich) peut se faire auprès de l'Office européen des Brevets (OEB). Remarque Source : Observatoire de la propriété intellectuelle (publication Chiffres clés), Institut national de la propriété industrielle (INPI : et Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI : Pour aller plus loin

Related: