background preloader

Commanderie du Ruou

Commanderie du Ruou
Le domaine s'agrandit rapidement et les Commandeurs successifs créèrent des fermes, des granges et des maisons indépendantes. Au total les exploitations couvrirent un millier d'hectares répartis sur 28 communes dont Draguignan, Tourtour, Callas, Entrecasteaux et surtout Lorgues où les Commandeurs résidèrent jusqu'en 1193. Le premier Commandeur fut en 1170 HUGUES RAYMOND de VILLACROS. Au total, 32 Commandeurs se succédèrent et le nombre des Frères Chevaliers atteignit un effectif quatre fois supérieur à la moyenne des autres commanderies. En 1223 on notait ainsi à côté du Commandeur, la présence de 16 Frères, du Chapelain et d'un nombreux personnel de service. L'année 1307 vit l'arrestation des Templiers par Philippe le Bel. A partir de 1460 aucun texte ne fait plus mention du RUOU. Vers 1843 une fabrique de tomettes vint occuper les lieux et a fonctionné jusqu'en 1914.

Templiers en haute provence Les Templiers en Haute Provence: Dans cette province de Haute Provence comme partout ailleurs en France, les Templiers recueillirent de nombreuses donations des seigneurs du cru. C'est pourquoi, on les trouve implantés un peu partout. Notre province ne fait pas exception. Ces lieux pouvaient servir de base arrière pour le repos ou pour les soins apportés aux blessures reçues en Terre Sainte. Dès le 12 ème siècle, les Templiers se virent, comme en Palestine, confier la sécurité des axes routiers qui étaient infestés de brigands et autres détrousseurs de grands chemins. --- Richerenches. Le plus grand bâtiment des Alpes de Haute Provence qui peut se rattacher à eux est le château de Gréoux les Bains dont la construction a commencée au XII ème siècle. Eaux de Gréoux » en faisant référence à eux comme seigneurs de cette ville. D'autres « ont dits » les placent un peu partout, à SISTERON, on leur attribue la construction de la chapelle de la citadelle (1202). --- Entrevaux. Quelques ouvrages

Le Comte de Toulouse et les Croisades L'Histoire en 15 tableaux Tableau n°7 Les comtes de Toulouse et l'installation durable des Templiers Le Rouergue est tombé sous la souveraineté du comte de Toulouse. Pouvoir rival de celui de l'évêque de Rodez. LES CROISADES Après la conquête de Jérusalem, en 1099, lors de la première croisade, certains seigneurs restent sur place pour fonder le royaume de Jérusalem. L'ORDRE DES TEMPLIERS ET DES HOSPITALIERS Deux nouveaux ordres religieux voient le jour. Les donations permettent à ces deux ordres religieux et militaires d'organiser un véritable réseau de commanderies rurales comme à Sainte-Eulalie et urbaines dans les grandes villes. De grandes forteresses tenues par les Ordres militaires et pouvant abriter jusqu'à 2 000 hommes, serviront à conserver le royaume de Jérusalem au monde chrétien. LA DISPARITION DES TEMPLIERS La chute de la ville d'Acre sonne la fin des Templiers qui devront quitter la Terre Sainte. Ce sont les Hospitaliers qui recueilleront tout l'héritage des Templiers.

Liste des commanderies templières en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste crée une correspondance entre les départements actuels, ce à quoi ils correspondaient au Moyen Âge et la liste des commanderies répartie par région afin de faciliter la recherche d'une commanderie: Départements et régions correspondantes[modifier | modifier le code] Référence[modifier | modifier le code] Portail de l'ordre du Temple Gisors 911, le royaume de France, suite à la bataille de Chartres, signe le traité de St Claire sur Epte avec le chef danois Rollon devenu ainsi maître du nouveau duché de Normandie. Charles III édifie aussitôt toute une série de forteresses afin de veiller sur la nouvelle frontière qu’est devenue la rivière de l’Epte: Neaufle St Martin, Dangu, Château sur Epte et la plus importante: Gisors. Une douzaine de puissantes tours ceinturent une motte féodale, rapportée artificiellement, sur laquelle se dresse un donjon polygonal. Bien plus tard Philippe Auguste, ayant récupéré de haute lutte la Normandie, fait doubler cette tour d’une autre, circulaire, à trois niveaux. Et Gisors pouvait traverser le temps avec son cortège d’événements chronologiques ni plus ni moins importants que tant d’autres sites en France… avec son lot de découvertes archéologiques naturelles en ces régions au passé historique particulièrement mouvementé. Mais ici revenons un peu sur la construction primitive du château.

Portail:Ordre du Temple Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Articles récents Articles récemment créés ou ayant subi une évolution significative dernièrement Février 2014 Novembre 2013 Octobre 2013 Septembre 2013 Août 2013 Juillet 2013 Juin 2013 Mai 2013 Avril 2013 Février 2013 Janvier 2013 Décembre 2012 Organisation Si vous souhaitez participer à la rédaction et à l'amélioration des articles sur les templiers, vous êtes invité à visiter le Projet:Ordre du Temple et à venir discuter avec ses participants. Articles proposés (votes en cours) : Articles en phase de préparation : N'hésitez pas à venir voter pour de nouveaux articles ! Projet Beauceant, Première encyclopédie interactive sur les Templiers et l'Ordre du Temple

Les commanderies templières en Seine-et-Marne La commanderie des Templiers de Coulommiers. Photographie (AD77, 174 J 682) En 1118, après la première croisade en Terre Sainte, un groupe d’hommes se constitue autour du chevalier champenois Hugues de Payns pour former un nouvel ordre mi-religieux, mi-militaire, « les Pauvres chevaliers du Christ », afin de protéger les pèlerins sur la route de Jérusalem. En 1128, l’ordre du Temple est reconnu en France par Thibaut II (1093-1151), comte de Champagne et de Brie et s’implante rapidement dans cette région. Aujourd’hui, seules trois d’entres elles ont conservé des vestiges de l’ordre : à Chevru, à Saint-Martin-des-Champs et à Coulommiers.D’autres en ont conservé le toponyme comme Savigny-le-Temple.

Commanderie Templière de la Villedieu d’Elancourt » nonnobisdominenonnobissednominituodagloriam EXCELLENTE SOURCE : Dans le « Polyptichus » d’Irminon, abbé qui établit un registre des biens de l’Abbaye de Saint-Germain des Prés au IXe siècle , nous rencontrons la première mention du nom de la commune sous la forme latino-germanique d’ « Aglini Curtis » , signifiant la ferme enclose ou l’exploitation d’Aglin ou d’Agil (antrhroponyme). Le nom évoluera ensuite en Herencurtem (1144), Elencuria (1250), Ellencourt (1472), jusque la forme actuelle Élancourt en 1757. Le village de la Villedieu Lez Maurepas est une commanderie de l’ordre du Temple, paroisse d’Elancourt, archidiaconé du pincerais, doyenné de Poissy. La Commanderie a été fondée vers 1180 par les moines-soldats de l’Ordre du Temple. La coutume en vigueur sur le territoire de la commanderie était celle de Trappes, antérieure à l’an mille, qui fut règlementée en aout 1226 par Pierre d’Auteuil, abbé de Saint-Denis. 2-2) La Chapelle 2-3) La Croix Templière

La symbolique Templière : Abraxas, Abacus, Baphomet, Beaucent, Gonfanon, Bouclier, épée, Chiffres, nombres, couleurs, croix, graffiti Le symbole du Temple Par définition, l'Ordre du Temple fait référence à un type de construction précis, le temple, en l'occurrence le Temple de Salomon de Jérusalem, terme et « puissance » des lieux qui ne manquèrent pas d'influer sur le psychisme collectif, la nature et la mission de l'Ordre. Julius Evola a noté que le terme « Templiers » (et « Temple », N.D.A.) fait penser à un dépassement (Révolte contre le monde moderne). Et c'est bien de cela qu'il s'agit, à travers l'image du temple, édifice qui bénéficie d'une appellation à la fois plus prestigieuse et plus vaste que celle d'église, mais qui, sur le plan formel et symbolique-spirituel, est un endroit plus « restreint », plus confidentiel, se prêtant mieux à une réelle « conservation » du divin. Top Eglise de Torres del Rio: Dite du Saint-Sépulcre, sur plan hoctogonal. Eglise de Torres del Rio: le dôme intérieur Bien que tous deux espaces sacrés, le temple et l'église possèdent deux natures différentes et incompatibles.

Les templiers et le nombre d'Or - Ordre du Temple Les Templiers et le nombre d’Or L'homme de vitruve - Leonard de vinci Le lecteur sera peut-être surpris d’apprendre que les constructeurs de cathédrales du Moyen-âge, n’ont pas utilisé notre système métrique classique pour élaborer leurs œuvres, et pour cause… Celui-ci, n’est né officiellement qu’en 1795 ! On sait, grâce à divers auteurs anciens, tels que Héron, que dès l’antiquité les premières mesures ont été prises des dimensions du corps humain, ce que confirment d’ailleurs les noms de : pas, coudée, pied, palme, pouce, doigt, encore employés de nos jours. Au Moyen-âge, donc, les bâtisseurs utilisaient une pige constituées de cinq tiges articulées, correspondant chacune à une unité de mesure de l’époque : la paume, la palme, l’empan, le pied et la coudée. A Chartres*1 cependant, comme à Reims et dans la plupart des autres cathédrales, ils utilisèrent un autre système… basé sur le nombre d’Or… ! I : Qu’est-ce que le nombre d’Or ? Le nombre d'Or est appelé Phi Parthénon et nombre d'Or Euclide

Commanderie Templière de VAOUR Département : 81 - TARN Le bourg : Situation : (--> le voir sur la carte) Vaour se situe entre Albi et Montauban, au Nord de la forêt de Grésigne, et au Sud-Ouest du fameux château de Najac. Coordonnées du bourg : Origine du nom : Le lieu se nommait Bahor signifiant : Ravin, Abîme. - VAHOR, - VAOR, - VOR (par contraction), - VAUR, (avec le temps le U se prononça OU), - VAOUR. La commanderie : A la sortie du village, une route étroite en pente m'amène vers un petit parking herbeux. Coordonnées de la commanderie : L'extérieur : Première constatation : Un château d'eau. Très souvent, s'il n'est pas sur un pic haut perche, le château médiéval a la compagnie d'un "château" plus moderne mais moins prestigieux et moins sophistiqué en architecture (voir autre exemple avec les châteaux de Quillan, et de Cucugnan... ) mais si utile pour notre confort. Deuxième constatation : En sortant de ma petite voiture, devant la voûte d'entrée, je vois un bâtiment carré, très refait. La première cour : La métairie :

Quérigut Surface : 3640 ha Démographie : Étymologie : Du celte « Ker acutus » : crête de rocher Approches historiques : Importante sépulture découverte dans une caverne datée par J. Dans son livre, « Le comté de Foix, un pays et des hommes », Cl. Narbonne, devenu siège épiscopal au IIIéme siècle, englobait le Donezan (héritage d'une "villa" gallo-romaine) où la paroisse de Saint-Félix de Quérigut sera notée en 844. De même, un château, à la même date y est mentionné pour la première fois (donation entre Argila et Bera II de Razès) Le Donezan auquel appartient Quérigut dépendait de la Couronne d’Aragon. Précisions de Cl. Jean XXII donne aux diocèses leur structure définitive jusqu’à la Révolution (22 février 1318) ; Alet, démembré de Narbonne et devenu diocèse, comprit toujours le Donezan. Des privilèges sont accordés, confirmés par les rois de Navarre et par les rois de France depuis la réunion à la Couronne C’est à Son (Usson) qu’est le siège de l’administration du Donezan. Patrimoine : Célébrités :

Tresors Templiers et Alpes Maritimes Qui n’a pas rêvé de chasse au trésor, de ces trésors cachés, oubliés au carrefour du passé ? La tradition populaire en relie à chaque période troublée de l’histoire des civilisations, de sorte que certains, comme celui des Templiers, hantent indéfiniment l’imaginaire collectif. Le trésor des Templiers est recherché un peu partout en France, selon Didier Audinot, auteur du célèbre « Dictionnaire des Trésors » qui s’est fait une spécialité dans ce type de recherche, il serait encore caché en Champagne. En effet, la persécution de l’Ordre dans sa soudaineté, n’aurait pas permis aux commanderies de faire remonter leurs valeurs jusqu’à la Maison Mère de Paris, comme le leur ordonnaient les Grands-Maîtres. Certaines de ces richesses seraient peut-être encore enterrées quelque part, aux alentours des principales places templières, à moins qu’elles aient été depuis discrètement découvertes, n’oublions pas que la chasse au trésor des Templiers a commencé dès 1307.

Related: