background preloader

Sous quelles conditions le numérique améliore-t-il les apprentissages scolaires ?

Sous quelles conditions le numérique améliore-t-il les apprentissages scolaires ?

http://webtv.ac-versailles.fr/spip.php?article1264

Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériqueRobotique pédagogiqueFablabsCAFIPEMFNumérique_Infos

Cognition de l’apprenant : quelle place pour le numérique ? Cette conférence s’est tenue le 10 mars 2017 lors du séminaire académique « Numérique et neurosciences », au Salon Eduspot, Palais des Congrès - Porte Maillot - Paris. L’évolution du système scolaire se situe au carrefour de plusieurs axes : quelques dysfonctionnements pointés par les enquêtes internationales, un désir fort des enseignants d’interroger leurs pratiques, un consensus grandissant des chercheurs en neurosciences cognitives sur le fonctionnement du cerveau de l’apprenant, et le développement des outils numériques. Pour chacun, une posture réaliste se situe entre audace et raison. Le changement viendra des praticiens de la formation qui expérimenteront des modalités novatrices, aussi modestes soient-elles dans le cadre d’établissements-apprenants. En s’appuyant sur une connaissance a minima des apports des scientifiques de la cognition.

Une compétition de LEGO pour encourager la persévérance scolaire Un texte de Sandra Ataman Chaque équipe présente devait construire et programmer un robot fait entièrement en LEGO. Après plusieurs semaines de travail à construire et programmer un robot, les jeunes s'affrontent au sein de différentes missions. Raphaël Poirier, arbitre en chef de la ligue First Lego, explique que ces missions ont différents objectifs. « Il faut qu'ils ramassent, par exemple, du fumier et aller le porter dans un endroit spécifique. Il peut y a un requin à aller y déposer, et ils doivent faire attention pour ne pas détruire l'aquarium. Ils doivent aussi y déposer une abeille sur une ruche qui va extraire du miel », relate-t-il.

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. Bruno Devauchelle : La fin de l'école avec le numérique ? Le déclin de l'institution scolaire viendra-t-il du dehors ou du dedans ? Il semble bien que plusieurs initiatives actuelles semblent poser la première hypothèse comme probable. Multiplication des écoles et universités d'entreprises, développement de nouvelles écoles privées, soutenues ou non par des fonds privés (et autres subventions), voilà quelques éléments qui interrogent un paysage marqué en France par la domination d'un enseignement public et privé sous contrat (financé par l'Etat en grande partie). Le projet de la "grande école numérique" lancé en 2015 semble aussi indiquer un chemin nouveau qui semble avoir été initié en France par Xavier Niel et l'"Ecole 42" et ses responsables qui considèrent le prof comme un frein et qui laissent le travail automatisé de suivi à l'ordinateur et aux pairs.

Démagogie cognitive, émotion et dérégulation du marché de l'information LeHuffPost est partenaire de la Villa Gillet pour Mode d'emploi: un festival des idées Par démagogie, la définition classique du dictionnaire nous apprend qu'il faut entendre: "Politique par laquelle on flatte, excite, exploite les passions des masses" (Dictionnaire Le Robert). Le discours qui est ainsi défini a pour but de flatter les pentes naturelles de l'esprit des interlocuteurs. La plupart du temps, ceux qui invoquent ce terme pour disqualifier une parole concurrente, insistent sur le caractère émotionnel (colère, sentiment patriotique, haine de l'autre...) du discours. Pourtant, il est une forme de démagogie qui s'adosse essentiellement à des raisonnements captieux (lesquelles peuvent être complémentaires à l'expression d'émotion [1]) plutôt qu'à des réflexes affectifs irrépressibles.

Comprendre, apprendre, les neurosciences au service de l’apprentissage Le terme de neurosciences apparaît de plus en plus souvent dans le fil de ma veille, éveillant ma curiosité. Le fonctionnement du cerveau m’intéresse et sa complexité me fascine. J’ai eu envie de me pencher plus en profondeur sur les neurosciences. Ont-elles un apport pour l’entreprise ? Si oui, à quel niveau ? La fabuleuse adaptation du cerveau avec la plasticité neuronale Créer des jeux pour se raccrocher à l’école Quand il a été question de l’intégration de jeux vidéo en classe, le but premier était la motivation. En effet, alors qu’une grande majorité du milieu pédagogique voyait dans le jeu vidéo un loisir décérébré, les pionniers espéraient susciter de l’intérêt chez les apprenants. Le temps et bien des études et expériences auront montré que le jeu vidéo avait plus de bons effets que de mauvais et l’usage de jeux en classe est beaucoup moins marginal. Or, parfois, jouer n’est pas la seule approche motivante.

4 facteurs qui agissent sur la motivation en lien avec les TIC À l’occasion du Rendez-vous PédagoNumérique, le professeur Thierry Karsenti a présenté 4 facteurs facteurs qui agissent sur la motivation en lien avec les TIC. Le 9 décembre 2016 avait lieu la première édition du Rendez-vous PédagoNumérique de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Nous y avons été accueillis à la polyvalente Hyacinthe-Delorme par le personnel et de sympathiques étudiants qui avaient cuisiné pour nous de délicieux muffins! La journée a commencé par une session Emballe-moi animée par Benoit Petit, conseiller pédagogique au Service national du RÉCIT au développement de la personne, rattaché à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Plusieurs initiatives remarquables ont été présentées en rafale, dont celle particulièrement appréciée d’Andréanne Gagné, accompagnée de deux de ses élèves du CFER de Bellechasse, une « école-entreprise pour apprendre autrement ». Il nous a rappelé que Google, qui aura 19 ans sous peu, apporte réponse à 6 milliards de questions par an.

Photos, enregistrements vidéo et sonores à l’école : que dit la loi ? Introduction Lors de l’utilisation de photos, enregistrements vidéos ou sonores à l’école, les parents ou responsables légaux des enfants sont amenés à signer une autorisation. Souvent cette autorisation a été rédigée par le système éducatif et non par le législateur. Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ? « Le cerveau humain n’était pas programmé pour être capable de lire.

Apprendre à l’ère du numérique : penser et faire à nouveau réunis Comment peut-on reconstruire le lien entre « faire » et « penser » au cœur du monde qui vient ? Pour un enseignant, qui se réjouit d’être aussi, et de plus en plus, un mentor, c’est à dire celui qui accompagne et guide, bienveillant, par son expérience, c’est un programme exaltant. Reconstruire le lien intime entre "faire" et "penser" Êtes-vous un manuel ? Un robot programmé par des élèves Dans le cadre d’un projet de recherche, des élèves de deux écoles québécoises ont programmé le robot Nao, une première mondiale qui a permis de démontrer ses effets bénéfiques en classe. Le robot Nao peut parler, répondre à des questions, bouger et même danser. Jusqu’à maintenant, il avait été programmé par des adultes pour interagir avec des élèves en classe. Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation, a voulu pousser l’expérience un peu plus loin.

Bruno Devauchelle : Numérique : Ils en veulent tous, mais pour quoi faire ? Le numérique et l'école sont présents dans tous les projets présentés par les politiques qui ambitionnent le poste de président de la République. Malheureusement aucun texte, aucun débat, aucun propos ne montre une ligne de pensée différente, voir novatrice par rapport à l'institution actuelle. Les états-majors sont-ils en panne d'imagination ? Non ils sont, pour la plupart, incapables de penser autrement le monde de demain qu'en défendant celui d'aujourd'hui retouché à la marge.

L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques Les prothèses « cognitives » (les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones, et bientôt les Google Glass®...) accompagnent étroitement l'activité mentale et sociale de l'individu. Le besoin irrépressible, pour certains « adeptes », de se connecter aux sites web comme Facebook, aux boîtes e-mail, pour s'adresser à son semblable, témoigne de l'essor de nouvelles pratiques sociales et culturelles qui se développent fortement depuis le début du XXIe siècle. Tous ces appareils semblent en mesure de provoquer une potentielle "cyberdépendance" chez certaines personnes et d'exercer une modification progressive et subtile, en cas d'usage intensif, de l'activité cognitive comme des modes de mise en relation des individus. Ils peuvent donc vraiment bouleverser significativement certains rapports sociaux et également certains processus pédagogiques. En savoir plus Crédit photo : Champion studio / Shutterstock.com

Related:  PédagogieTICE