background preloader

Fintech : cinq start-up israéliennes à suivre

Fintech : cinq start-up israéliennes à suivre
Très performants dans les secteurs big data et cybersécurité, les Israéliens ont attiré 650 millions de dollars en capital-risque pour le seul secteur des fintechs en 2016. Les grandes banques internationales sont de plus en plus présentes au sein de l’Etat hébreu. Pour preuve la Citibank ou la Barclays ont créé l’année dernière des centre de R&D à Tel-Aviv. Le marché local étant très restreint, les start-ups israéliennes n’hésitent pas à se développer sur d’autres places financières, notamment aux Etats-Unis. Lemonade Lemonade est une compagnie d'assurance fondée sur l'intelligence artificielle et l'économie comportementale. A la fin de chaque année, les versements des assurés non dépensés sont redistribués à des ONG, désignées par chaque membre. Fundbox Avec des bureaux à Tel Aviv et à San Francisco, Fundbox propose une plate-forme de gestion des flux de trésorerie pour les petites entreprises et les travailleurs indépendants. Backed Credifi Paykey Anthony Lesme, à Tel-Aviv

http://www.usine-digitale.fr/article/fintech-cinq-start-up-israeliennes-a-suivre.N513884

Related:  Innovation technologiqueÉconomie digitaleDomaine de l'innovationStratégie économiqueaherouali

Wuha, le moteur de recherche qui permet aux entreprises de mieux explorer leurs données Selon une étude réalisée par Google, les collaborateurs d’une entreprise consacrent en moyenne 9,2 heures par semaine à rechercher des informations professionnelles, alors que sur ces recherches, 8 sur 10 ont déjà été cherchées ou trouvées à l'intérieur de leur société. La start-up lyonnaise Wuha, créée en 2015 par deux ingénieurs de l’ECAM (Anthonin Mathez et Sacha Gallo-Parouty) se propose donc de réduire ce temps perdu. Comment ? En proposant son propre outil de recherche se subsituant à l’actuel GSA (Google Search Appliance) Le GSA permet à des entreprises d'utiliser technologie du moteur de recherche de Google pour effectuer des recherches dans leurs propres documents. Mais le géant américain a décidé d'arrêter cette activité ; Wuha y voit une opportunité.

Renault va ouvrir un 'Innovation Lab' en plein Paris : le 'Square' Après son "Atelier" sur l'avenue des Champs-Elysées, ouvert au grand public, Renault se dote d'une deuxième vitrine en plein Paris : le "Square", un nouvel "Innovation Lab" du groupe. Un lieu complémentaire aux autres espaces d'innovation de la marque : les Creative Labs (à usage interne) et les Open Innovation Labs (pour travailler avec l'écosystème start-up sur des thématiques précises). L'Innovation Lab parisien sera un concept hybride, sorte de fusion des Creative et Open Labs. "On l'a voulu hors des murs de l'entreprise car il regroupera des partenaires extérieurs et nos communautés d'innovation internes, explique Serge Passolunghi, directeur des Renault Innovation Labs. Ce sera aussi un lieu ouvert sur la ville, sur l'écosystème régional qui s'est beaucoup développé ces dernières années".

Premier mouvement social des livreurs à vélo à Paris, Lyon et Bordeaux Après les chauffeurs VTC, c'est au tour des livreurs à vélo de se mobiliser en France pour réclamer une meilleure rémunération et une amélioration de leurs conditions de travail. Ils sont appelés à se déconnecter symboliquement et à se rassembler ce 15 mars à Paris, Lyon et Bordeaux en fin de journée. Objectif : se regrouper pour engager le dialogue avec les plates-formes du secteur, comme Uber Eats, Foodora, Deliveroo, Stuart… Plusieurs associations de livreurs, formées après la faillite de Take Eat Easy à l'été 2016, soutiennent cet appel, comme Le Club des coursiers lyonnais et Fusées vertes à Lyon. A Bordeaux, la CGT travaille à la création d'un syndicat des livreurs à vélo. Un avant et un après "take eat easy"

Drones et robots de livraison : coup de com', rêve ou avenir réaliste ? Mi-temps du Superbowl aux Etats-Unis ; la perspective de voir des drones de livraison peupler nos villes prend un nouveau tournant. Dans la lignée du concept Amazon GO, supermarché 100% digitalisé sans caisse, qui a fait grand bruit en France, le géant américain dévoile un nouveau concept intitulé Amazon Air dans une publicité événement. Un couple, lové dans un sofa, déguste des chips, rien de plus banal en apparence. Le bol vide, la femme confortablement assise, interpelle Alexa – l’assistant personnel d’Amazon – et passe commande pour se réapprovisionner afin de savourer la fin du match.

Deliveroo veut innover sur le marché français pour ne pas se laisser grignoter Fin février, Deliveroo a célébré ses quatre ans d'existence – dont deux ans d'activité sur le territoire français. Quatre années durant lesquelles la start-up britannique de livraison de repas à domicile a peaufiné sa technologie de "matching" entre restaurants, chauffeurs et clients. Mais la plate-forme a surtout conquis de nouveaux territoires à vitesse accélérée. En France, fin mars, le service sera disponible dans dix-sept villes, dont deux nouvelles : Tours (Indre-et-Loire) et Reims (Marne). [Vidéo] Aux US, des salades et des burgers préparés par des robots-cuistots Quinoa, avocat, mâche et parmesan ou endives, pommes, créneaux de noix et emmental ? Ou peut-être bien jeunes pousses d'épinard, fraises, chèvre et noix de Pécan ? Les hésitants sont priés de s'abstenir car Sally est capable de composer plus de 1000 salades différentes. Sally, n'est pas un nouveau chef mais un robot conçu par la start-up américaine Chowbotics.

[Salon de Genève] Pirelli et Goodyear dévoilent leurs pneus connectés Un an après avoir présenté un concept-pneu sphérique, l'Eagle 360, Goodyear revient au Salon de Genève avec une version améliorée grâce à l'intelligence artificielle. Baptisé Eagle 360 Urban, cette boule high tech imprimée en 3D est capable de s'adapter à la route en temps réel grâce à une peau "bionique" en polymères super-élastiques intégrant un réseau de capteurs. Ce pneu se veut selon la marque un véritable "cerveau" du véhicule, capable de communiquer avec l'infrastructure, avec les autres véhicules et une intelligence artificielle dans le cloud. La Smartcane prévient les chutes des personnes âgées CES 2017 - Une start-up française et une entreprise centenaire se sont associées pour créer cet objet. Les nouvelles technologies tiennent à prouver leur utilité. Au CES, le plus grand salon mondial d'électronique qui se tient cette semaine à Las Vegas, la start-up stéphanoise Nov'in présente la «Smartcane» destinée aux personnes âgées. Équipée de capteurs de mouvements, elle détecte les comportements inhabituels, en particulier les chutes. «L'objectif est d'éviter les pertes de confiance qui surviennent après ces incidents», explique Vincent Gauchard, cofondateur de Nov'in. La start-up a développé la partie technique, qui se loge sous la poignée.

Feedly. Read more, know more. C'est ce qu'on appelle une étude intéressée puisqu'elle a été réalisée par une start-up, AdBack, dont le métier est d'étudier pour le compte des annonceurs et des médias les raisons pour lesquelles les internautes installent des bloqueurs de publicité. Les résultats publiés n'en demeurent pas moins intéressants, car ils montrent l'ampleur du manque à gagner pour des sites pourtant bien installés. Pour la France, le premier enseignement est que les sites les plus touchés en volume ne sont pas au premier chef les sites Internet des médias ou les pure players. Ainsi, le premier média à apparaître est le figaro.fr qui perd 1,364 million d'euros par an à cause des bloqueurs, juste devant le site pornographique Pornhub qui ne perd que 1,145 million.

Le groupe Volkswagen présente Sedric, la voiture qui se pilote avec… un bouton connecté Au salon de Genève, Volkswagen présente son premier concept car conçu non pas pour sa marque amiral, mais pour l'ensemble du groupe. Sedric (pour "self driving car") est un minispace électrique autonome, sans volant, sans pédales ni tableau de bord. Le groupe le voit comme une plate-forme d'idées dans lesquelles pourront puiser toutes les marques du groupe pour de futurs modèles.

Related: